Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Ce monde actuel de la FAUSSE LIBERTÉ
Ce monde actuel de la FAUSSE LIBERTÉ Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-08-2020 02:13

Pages vues : 187    

Favoris : 31

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Jehovah, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Masque, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Westinghousé, Yokaï

 
renard18fausseliberte.jpg
 
 
Ce monde actuel de la FAUSSE LIBERTÉ
symbolisé mondialement en 2020 par un MASQUE
comme pour se cacher de lui-même :
il ne lutte pas contre un supposé virus,
mais CONTRE LUI-MÊME :
IL SE MASQUE POUR NE PAS SE LIBÉRER.
Il se masque pour éviter de se
nourrir de lui-même, parce qu’il
devra s’apercevoir que finalement
IL EST VIDE DE TOUTE SUBSTANCE.

Alors pour cacher ce vide :
IL SE MASQUE DOUBLEMENT :
- Par sa persona, son ego faisant croire
comme un spectacle à la « réalité »,
- Par le business du masque « sanitaire »
qui ne sert à rien mais qui sert de
dictature et d’amplification des
divisions sociales en évolution.
 
Fausse liberté illustrée par la
« liberté d’expression » et sa
laïcité, sa démocratie-opinion.



TROIS SORTES DE MASQUES :
- Masques carnavalesques (inclue le masque sanitaire, à cause de la dualité intérieur-extérieur et de l’extérieur considéré comme dangereux : les microbes).
- Masque funéraire (chez les Anciens Égyptiens par exemple).
- Masques de théâtre (surtout chez les Anciens Grecques thème même du stéréotype ou uniforme, cliché, idée reçue ou lieu commun, conventionnel). Ce sera alors le MASQUE SOCIAL, le phénomène d’identification par rapport au social, donc par rapport à l’autre selon la dualité sujet-objet, ou spectateurs-acteurs, dirigeants-dirigés (digérés par les dirigeants…).

Sans masque c’est le Vide, le Soi, la Conscience infinie, l’immuabilité. Le masque peut montrer des tendances démoniaques et en tout cas L’IGNORANCE du Soi ; dans ce cas le masque est assimilé au mental qui empêche la Réalisation du Soi. Assimilé au mental le masque ne cache pas mais peut révéler ou apocalypser, comme pour le Retournement de la Lumière (tel le « Qui suis-je ? »).

MASQUE = UNIFORME comme en son temps le blue jean style 501 de Levi Strauss. Comme le blue jean le masque remplit une fonction sociale : dans certaines traditions les masques remplissent une fonction sociale et c’est bien ce qu’il se passe avec la f(r)iction et l’uniforme covid-19 qui divise entre les masqués et non-masquée. Ici avec le covid-19 Nous serions en train d’assister à une FICTION CATHARTIQUE (lavage ou purge) au cours de laquelle le citoyenisé prendrait conscience de sa place dans cette civilisation de la consommation, il verrait sa vie et sa mort comme inscrites dans une fiction collective mondialisée DONNANT UN SENS ET UN ÉTAT DE WINNER OU DE MEILLEUR AUTHENTICITÉ AU CAPITALISME (comme si cette civilisation de fiction était la définitive pour « l’éternité »).
Sous les trois sortes de masques peut se cacher un pouvoir magique : il protège ceux qui les portent contre, non seulement les supposés virus, mais contre les « méchants sorciers » ; à l’inverse les masques servent aussi à des membres de sociétés secrètes pour imposer aux autres leur volonté en faisant peur. Le masque pourra être un outil de possession : capter la force vitale qui s’échappe d’un humain ou d’un animal à l’Instant de sa mort…

Depuis la mode issue des Anciens Grecques de par leur « démocratie », et depuis le coup d’État bourgeois de 1789, les gens se croient « libres » parce qu’ils seraient « libres » de penser et d’acheter ce qu’ils veulent ; mais ils oublient qu’ils sont esclaves du salariat entretenu par le capitalisme. La « liberté » des salariés ou « collaborateurs » est tragiquement l’inverse de la Vraie Liberté naturelle, et cette inversion se referme maintenant inexorablement sur eux.
Cette fausse « liberté » renvoie en fait au MENTAL, au FEU (consumer-consommer) et FATIGUE DES CHOSES (date de péremption).
Et ça va s’accentuer. Ainsi il devient vital de CHOISIR SON CAMP.
- Celui de ce monde Luciférien où toute évolution vers la Félicité sera interrompue pour procréer une ÉVOLUTION STATIQUE, ARTIFICIELLE dans le Minéral, le Végétal, l’Animal et humain. C’est dans ce camp que le plus aliéné des humains peut devenir roi, président d’une république quelconque, sur cette scène de l’évolution statique où plus ça change et plus c’est la même chose, et les acteurs seront les suiveurs : les citoyens votants pour enjolier leur esclavage.
- L’autre « camp » étant celui du monde Divin ou Dimension absolue.
Dans les deux choix, la dualité disparait car le mot « bien » n’évoquera plus rien pour aucun humain.
Le « choix », qui est aussi une opinion, est d’ailleurs symbolisé par le damier de carreaux noirs-blancs dans les loges judéo-maçonniques spéculatifs de l’après 1717.
« Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de sa bouche, voilà ce qui souille l’homme » (Matthieu 15, 11). Parfaite définition de la tyrannie de l’opinion provoquée par le mental humain.

Il est évident que la voix vers la Dimension absolue demande maintenant du COURAGE (le « Chemin de Croix »), celui de l’Ouverture, le Trou, l’Entrée ou Stargate qui propulse au-delà du monde manifesté. L’Entrée c’est l’Ouvrier, le seul qui sache ouvrir : la Main vive (le Vrai Ouvrier ;  alors que les gens de la main morte sont ceux du pouvoir quel qu’il soit. Les gens de la main morte qui chient toujours et toujours des réformes, car ce sont des eaux immobiles, des eaux dormantes : les gens de la main morte sont les RÉVOLUTIONNAIRES, ceux du CONFORMISME DANS L’ORDRE ÉTABLI, ceux du « Plus ça change et plus c’est la même chose » [toujours l’État, la marchandise et l’argent et le salariat]).

Le sans masque est bien l’Ouvrier qui ouvre ou œuvre. L’employé de l’État n’ouvre pas mais travaille du mental : IL MASQUE, conformément à l’Ancien Testament, Lévitique 18, 7 : « Tu ne découvriras pas la nudité de ton père ni la nudité de ta mère ». Lévitique dit bien de MASQUER : par l’opinion, par le conventionnel des idées reçues dans le social à la mode. Ce monde ne découvre pas IL MASQUE ET VOILE TOUTE CHOSE DE SES TENDANCES OU COLORATIONS DE SES ÉLÉMENTS PERSONNELS. Dans l’Entrée ou Stargate, il n’y a rien à voir : TOUT EST EAU (comme dans la série Stargate SG1) ; donc aucun Trou ou Entrée à voir : signification de la NON-PENSÉE PERMETTANT LA VRAIE PENSÉE OU TÉLÉPATHIE AUTHENTIQUE.
Cela veut dire aussi que le Retournement de la Lumière EST SEULEMENT UN PROCESSUS DU RETOURNEMENT, MAIS NE PERMET JAMAIS LE RETOUR À LA SOURCE POUR LA RAISON QUE LE VRAI CESSE D’ÊTRE VRAI DÉS QU’IL EST VU OU DÈS QUE L’ON EN PREND CONSCIENCE. (La recherche de sa propre identité ou Vraie Nature est une entreprise vaine car il est impossible de jamais identifier le Seul Réel, lequel étant précisément ce qui, pour être sans double, demeure réfractaire à toute tentative d’identification ; l’identité collée à la naissance, état civile, sur l’humain, est le PREMIER MASQUE ou PREMIÈRE PERSONA DU SOCIAL, LE PREMIER FAUX.
PRENDRE CONSCIENCE DE LA VÉRITÉ DEVIENT UN MENSONGE ENVERS LA VÉRITÉ, ou veroté, verroterie, pacotille, eyes candy illusion).
« Mors ultima linea rerum est ». RETOURNEMENT NE VEUT PAS DIRE « ITÉRER » (enterrer le I, l’Axe, le Point sur le I du « un Point c’est Tout »).
Le « Qui sui-je ? » est une tentative d’installer la conscience conceptualisante dans la Conscience infinie ou Propre Source, ce que les traditions nomment « Jardin » ou Paradis (ce que les commerçants juifs ont transformés en « le Royaume de Dieu (juif) sur Terre »).

La Vraie Libération est hors de la dualité intérieur-extérieur faisant croire à une « région » qui serait un « paradis » comme on peut « gagner des millions ». NON, la Vraie Libération est HORS ATTRACTION, HORS SPECTRE-SPECTACLE, HORS DE L’ACTION POUR….


INNÉ-IGNÉ
Comme l’EAU, la FLAMME RE-couvre ou D-couvre la Vérité : « Moi je fais mourir et je vivifie ».

Petit parisien, dans mon enfance j’ai toujours été attiré par l’eau (évidemment pas à la façon d’un professionnel de la mer comme Eric Tabarly) : d’abord cette du robinet de l’évier, puis celle des pompes en fonte à levier qu’il y avait encore dans nombre de campagnes françaises au bord des chemins dans les années 1950. Cette eau était l’ouverture de la deuxième voix, celle de l’Entrée. Celle des noms-les-formes dans des mondes aussi nombreux que les atomes (1) qui constituent tous les noms-les-formes formant un « tour » (Tore) de mondes, soit l’Océan de langages et de sons de la Connaissance infinie qui permet aux noms-les-formes de s’affranchir, surtout chez les noms-les-formes humains, des actes négatifs de la parole (l’opinion tueuse soit toute conception issue du mental humain), de sorte que ces humains renoncent au double langage ou masques qui leur est propre afin de toujours parler vrai, dans leur langage origine du toujours vrai, qui pour moi est la Vraie Télépathie (laquelle fait peur à tout État depuis son invention au Néolithique, puisqu’alors aucun mensonge ni aucune manipulation des masses ne sont possibles….).

L’Eau, O (Dimension absolue que rien jamais n’interrompt), délaye toutes les langues ordinaires et invite l’Entrée de Connaissance infinie transcendante, et cela, à l’échelle incommensurable qu’évoque le nombre d’atomes qui entrent dans la composition d’un « tour des mondes » (tour des mondes ne veut pas dire « série »).

Le mot « Entrée » ou Stargate signifie amplifier TOUTES LES AUTRES ENTRÉES DE CONNAISSANCE D’INSTANT EN INSTANT, comme de « combler » l’infini de dimensions absolues (car s’il n’y en avait qu’une ce serait contraire à ce que le Centre et nulle part. Comme il y a mélange de Dieu et Dieux que j’écris toujours avec un D majuscule même au pluriel, comme Dimension absolue et ici avec un d minuscule dimensions absolues désignent un même Thème mais à deux niveaux de « vérité » différents).

La Dimension absolue est donc l’Eau primordiale DONNANT ACCÈS à toutes les dimensions des autres noms-les-formes et à leurs activités (c’est d’ailleurs le sens de la franchise des séries télé US au thème Stargate). Cette Entrée est NOURRICIÈRE.
Entrée signifie alors l’accès au Labyrinthe-Mandala ou « Eaux » des Libérés vivants QUE RIEN NE SÉPARE (puisque Eau).

En dehors de cette Dimension absolue, ici en démocratie capitaliste en 2020 on nous propose des « lots de 50 masques » à 19,99 euros, preuve que le capitalisme n’est pas encore mort, et que son égrégore récupère absolument tout !!! A quand l’obligation de porter des couches-culottes en cas d’épidémie de boyaux-gastro-sphincters ??? RIEN DE PLUS COMMERCIAL QUE LA PEUR DE MOURIR OU DE PERDRE SON ARGENT, OU SON TEMPS SI PRÉCIEUX !
 
Depuis la mode du mondialisme, les masques du senti-ment et de la mort-AL (mort du Soi) sont de plus en plus épais et solides car ils remplacent la Vraie Nature, pour en faire une ÉTHIQUE (les fameuses « valeurs »), pour en faire la SENSATION dans cette civilisation du spectre-spectacle, qui va engendrer les farouches défenseurs du masque, les travailleurs du chapeau (juif) et oppressés de « ta-bous » (la boue si collante de celle de l’adamisme hébraïque, et de nos jours la boue encore plus collante et polluée de l’adamisme républicain étatique). Or ni le crime ni la vertu moralisante ou dogmatique ne laissent de trace…
Il n’y a pas plus tabous que les têtes raides du yahvisme en recherche de la Loi par leur pensée sélective, celle de « peuple élu », TOUJOURS ÉMOTIONNELLE (la « pleurniche internationale », surtout après 1945 et les « méchants » nationale-socialistes Allemands). Ces Yahvistes oublient que leur Loi, il faut aussi la larguer aux ordures…. Conformément à la Nuit obscure ou Putréfaction, Renoncement, Apocalypse, Fléau, Œuvre au Noir… L’Être humain est né sans masque, sans persona, sans aucune loi issue du mental.

Le Vrai sens du FEU est précisément son contraire : l’EAU, l’ENTRÉE, LE FEU PHILOSOPHALE (en alchimie et Retournement de la Lumière)
Les êtres humains en faisant du feu leur technologie métallurgique qui allait fourbir : épées, flèches, boulets, tanks, avions, etc. jusqu’à l’électricité dynamique et son éclairage artificiel et le nucléaire se sont trompés de voix. L’ÊTRE HUMAIN PAR LE FEU A FIXÉ, alors que le Seul Réel BOUGE ; l’humain se comporte comme un opérateur qui suppose/voit les choses et le faire/fer FIXEMENT par rapport au Seul réel qui bouge.
L’humain prenant conscience de la foudre tombante sur un coin de sa forêt, puis du feu, allait passer de l’Invisible ou absence de dualité au visible ou dualité sujet-objet, soit passer à la POSSESSION, À L’EGO, dualité par laquelle est le fait de VOIR et de croire que c’est l’unique essence en une faculté d’un « principe qui perçoit », le sujet, et l’objet de la perception , le sujet.

Lorsque la flamme est éteinte ELLE PASSE DU VISIBLE DANS L’INVISIBLE. Sa présence se fait toujours ressentir….
La découverte du Feu par l’humain c’était la dualité CHAUD-FROID, CRU-CUIT, VIVANT-MORT (le mort est refroidi). L’humain devenait un caloriste, UN PREMIER CONSUMATEUR, UN PREMIER FUMISTE EN FUMISTERIE ET MENSONGE. L’humain devenait un total matérialiste ou une totale laïcité qui opine du bonnet à chaque seconde. LE SOLEIL DEVENAIT LE GRAND SYMBOLE ANNONÇANT LE PATRIARCAT DU VIEUX À BARBE BLANCHE JOUANT AU CRÉATEUR. Le soleil annonçant surtout que désormais : « chacun chercherait sa place au soleil » (comme dans le libéralisme ou l'humanisme, ou le protestantisme), qui annonçait aussi les guerres permanentes, les haines et tous les maux !
Ainsi la CHALEUR devenait aussi SENTIMENT, PASSION, SOCIABILITÉ, VIE TOUT COURT ; le froid évoquant maintenant la mort, le cadavre dont la température corporelle ne fait plus ses 37 degrés. LE FEU DEVENAIT ÉVOLUTIONNISME : MAIS BRÛLER (consommer et faire/fer du ”feu de l’action”) C’EST « REFROIDIR » (sa propre Nature) : une naissance entraîne naturellement une mort, même chez les Juifs Google transhumanistes qui confondent éternel et corps périssable, car ils leur faut bien faire naître leur quincaillerie, laquelle dés lors devra s’attendre à une mort : brûler, c’est se refroidir, sentir une intensité ou un intimité, c’est la diminuer : il faut être Intensité SANS LE MENTAL, donc en ignorant cette Intensité, le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu…
Bref, TOUT CE QUI EST LIÉ AU FEU EST DOULOUREUX, PERÇANT, COUPANT, DIVISANT, DÉSTRUCTURANT. Car avec le Feu l’humain n’a apporté que division, désordre, par dans un premier temps l’obligation de disputer aux animaux les substances dont ils se nourrissaient ; puis dans un second temps par le chaos en créant des objets divers dont il n’aurait dû, jamais, avoir besoin ! Début du Néolithique ou en 2020 sous covidisme capitaliste, RIEN N’A CHANGÉ ! (La technologie n’est que du eyes candy, et ne me parlez pas du « prolongement de la vie », si autrefois l’espérance de vie humaine ne dépassait pas les 40 ans où on était déjà un « vieillard », parce que le capitalisme et son « hygiène » de vie covid n’était pas encore vendeur).


- FEU VULGAIRE = FACILITÉ ET CONFORT ET DIVISION ET TOUR DE BABEL (utilitarisme).
- EAU PRIMORDIALE = CHEMIN DE CROIX MAIS EN MÊME TEMPS AMOUR (l’aspect positif du symbole Noé et son déluge). Chemin de croix, parce que pour affronter matériellement les flots il faut une puissante volonté, ou un désir de pouvoir-richesse. Cependant les seuls vrais intérêts sont les RÊVES, ce ne sont pas les intérêts qu’on calcul comme dans le cas des navigateurs conquistadors espagnols et portugais destructeurs des Incas, Mayas, etc. Le Vrai Héros, celui de la mer, est un héros de la mort ! Si le Feu est toujours violent, l’Eau est parfois en furie (une mer « démontée » qui engloutit des cargaisons d’humains).
MOURIR = FIL DE L’EAU : ENTRÉE DANS LA STARGATE (voir la symbolique des « bébés sauvés des eaux », tel Moïse…). Passer l’ENTRÉE, IL N’Y A QUE CE PASSAGE, CETTE MORT, CETTE PUTRÉFACTION, CETTE APOCALYPSE, CE FLÉAU, qui soit DIMENSION ABSOLUE.

FAUSSE LIBERTÉ = CE MONDE CONVENTIONNEL. Tant que le moindre conventionnel ne sera pas mis à mal, aucune Liberté ne sera possible.
« L’activité est création ; l’activité est la destruction du bonheur inhérent à chacun. Si une activité est recommandée, celui qui la recommande n’est pas un maître mais un tueur. C’est comme si le Créateur (Brahma) ou la Mort (Yama) se manifestaient sous l’apparence d’un tel maître. Celui-ci, au lieu de libérer l’aspirant, renforce ses chaînes » (Ramana Maharshi, entretien 601 du 27-12-1938).
Empêcher le mental de vagabonder ou de consommer ? « Vous ne voyez les objets que lorsque vous oubliez votre propre Soi. Maintenez-vous dans le Soi et vous ne verrez pas le monde objectif » (Ramana Maharshi, entretien 6 du 15-5-1935).

« C’est le mental qui empêche et voile notre bonheur. Comment savons-nous que nous existons ? Si vous dites que c’est à cause du monde environnant [et de « l’état civil »], alors comment pouvez-vous savoir que vous existiez pendant votre sommeil profond ?
Question : Comment pouvons-nous nous débarrasser du mental ?
Maharshi : Est-ce le mental qui désire se tuer ? Le mental ne peut pas se tuer lui-même. Par conséquent, ce que vous avez à faire, c’est rechercher la nature réelle du mental. Vous découvrirez alors qu’il n’y a pas de mental. Quand on est à la recherche du Soi, le mental n’est plus nulle part.
Quand on demeure dans le Soi, on n’a plus besoin de s’inquiéter du mental » (entretien 146 du 26-1-1936).

Sommeil profond = Eau Primordiale : le RÊVE D’ENFANT, la Connaissance même.


Note.
1. « Même la structure de l’atome a été découverte par le mental. Donc le mental est plus subtil que l’atome. Et ce qui est derrière le mental, c’est-à-dire l’âme individuelle, est plus subtil que le mental » (entretien 15 du 8-1-1935).
 
 

Dernière mise à jour : 22-08-2020 02:56

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >