Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Désignation oui, lutte ou résistance non
Désignation oui, lutte ou résistance non Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-08-2020 00:43

Pages vues : 174    

Favoris : 27

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Jehovah, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Masque, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Westinghousé, Yokaï

 
renard16histoire_guerre_normal.jpg
 
 
Désignation oui, lutte ou résistance non
RAPPEL pour ce qui va suivre :
Désignation oui : « n’est pas X », voilà
l’Entrée, qui permet de dire que les choses
ne sont que des désignations, on ne les
possèdent pas par son opinion-ego,
personne ne possède la politico-histoire
toujours fabriquée par les winners forts en
opinions, en argent et en armes dans leur
trinité armé-police-justice, car les
DÉSIGNATIONS restent de simples imputations
nominales, parce qu’elles sont dépourvues
d’être en et par soi, donc le Fléau (de balance),
imputations possédées par personne, surtout pas
par des winners qui imposent un politisme en
« devoir de mémoire ». Ce sont les opinions qui
engendrent les résistances, les fictions-frictions
et divisions (sur l’Internet du « tout connecté »
les « pouces levés/pouces baissés » et les forums…).
 
 
Dans le spatio-temporel ou monde vulgaire, la peur dirige ce monde : peur de perdre son salaire donc son « pouvoir d’achat » et peur de perdre sa vie (cas du covid-19 en 2020).
Ce monde à l’opinion entre autres du « devoir de mémoire » est celui de la Marâtre devant son propre MIROIR-MENTEUR (comme dans Blanche-Neige ou l’Instant).
Ce monde sous domination du capitalisme et de sa dictature de la marchandise est identique à l’OGRE OU KRONOS-SATURNE (ça tourne) QUI BOUFFE SES ENFANTS LES CONSOMMATEURS. L’OGRE, et l’O-géré : L’OGRE qui ne bouffe que des apparences (A-p-parence : déraciné), l’Ogre O-géré de la COAGULATION ou ENCROUTEMENT : lourd car il rêve de s’envoyer en l’R, imbécile, méchant, menteur, orgueilleux se prenant pour le winner et s’auto-valorisant en CROYANT posséder la vérité, l’Ogre est la même Marâtre.

TUEZ CES TUEURS, CES OGRES DU CAPITALISME ET DU CONVENTIONNEL, c’est libérer le JUS, LE COURANT originel, LE FLÉAU OU FOUET (A.U.M. de l’Inde ou le Ave Maria A V (U) M occidental), sans dualité destructrice du pur-impur.
Le Réalisé ou Libéré vivant saisit son épée à la point de « sommeil profond » (prajna du ‘je’ dans l’état de sommeil profond)(1).
TUer, Tituber, Taper, Taquiner, TUméfier, Tomber, Terminer, etc. Le TUtoiement est MEURTRIER car pour vraie Mémoire il nous rappelle que VOUSOYER (14è siècle) a dégénéré en l’actuel VOUVOYER, une prétendue inversion de Vousoyer pour DÉSIGNER que le T, la coagulation telle la Tenue, la reTenue est opposé à V, de l’Êtreté et à la Vérité-Voyance ou Entrée. La lettre T, comm Temps, est le contraire de la sanTé (sans T : san = saint ou sans T).
Tout ce qui provient du conventionnel ne peut qu’être MENSONGE. Il est alors VITAL de DÉSIGNER LE CONTRAIRE.
Tout ce qui provient de l’État, de l’uniforme, de l’officiel EST MENSONGE PAR ESSENCE.
LE CONVENTIONNEL VEUT UN « RETOUR À LA NORMAL » POUR CONTINUER SON BUSINESS, SON POUVOIR. C’EST CELA QU’IL FAUT TUER. LE CONVENTIONNEL C’EST PAR ESSENCE L’ÉTAT ET SA DICTATURE DÉMOCRATIQUE DU PROFIT, AVEC LE POLITISME HYSTÉRIQUE DE SES PARTIS ET DE SES SYNDICATS GARDIENS DU SALARIAT.
Le conventionnel est identique à l’histoire : le récit (des faits relatifs à un groupe social etc.), la « connaissance » de ceci et cela (l’information).


L’historien des événements politiques ou religieux, l’ethnologue, le sociologue, le psychologue, l’archéologue, ne sont pas des entités qui opèrent en dehors du temps qui coule dans le spatio-temporel. Ce ne sont que des humains engagés, d’une part, dans une situation « concrète », et d’autre part, dans une logique déterminée par la mode du moment, suivant une évolution (histoire), dont ils prétendent rendre compte. Ainsi cette « logique » n’est pas autonome, elle n’est pas un étalon, un dogme, mais une opinion, soit elle ne représente qu’une superstructure qui recouvre, dans le mental de l’observateur, tout une idéation caché, où des mythes nouveaux ont été substitués par la culture, par l’opinion de l’enseignement universitaire, associé à des opinions de mythes anciens !

L’histoire ou le mot-à-dire : en Occident la « pensée moderne » est une pensée CONDITIONNÉE, et plus que jamais avec l’Empire anglo-saxon et judéo-maçonnique spéculatif (née à Londres en 1717). En Occident, le mythe de la « raison » qui, lui-même, a été élaboré à partir d’éléments irrationnels multiples qui donneront des « évidences » sur lesquelles reposeront les « principes d’intelligibilité » que finalement, personne ne saurait expliquer ni définir de façon rationnelle.
« Le domaine de l’histoire n’est pas le domaine des « faits » ni, encore moins, celui des « phénomènes ». Il est celui de la reconstitution de l’événement, d’une « re-composition » de ce qui a été « dé-composé » par le temps. L’histoire « re-créé » une durée intellectuelle, un enchaînement logique entre des moments abolis en tant que tels, elle « re-fait » les faits et les déforme d’autant. Il y a des faits proprement dits et scientifiquement observables dans la seule mesure où ces faits peuvent être reproduits dans les mêmes conditions. Le « fait religieux » et le « fait magique » n’existent pas en tant que « phénomènes observables » car, dans les sciences humaines, l’observateur est lui-même engagé dans le système qu’il observe et il y apporte tant d’éléments d’incertitudes que l’on ne saurait accorder quelque crédit à une méthode qui, prétendant décrire « objectivement » les faits historiques, prouve ainsi qu’elle méconnaît et la notion de fait et la notion d’objectivité ».
(En référence à René Alleau : Aspects de l’Alchimie Traditionnelle, qui donne une bonne définition du sens « moderne » de l’histoire).


DEVOIR DE MÉMOIRE = DICTATURE RELIGIEUSE :

« Le domaine de l’histoire n’est pas le domaine des « faits » ni, encore moins, celui des « phénomènes ». Il est celui de la reconstitution de l’événement, d’une « re-composition » de ce qui a été « dé-composé » par le temps. L’histoire « re-créé » une durée intellectuelle, un enchaînement logique entre des moments abolis en tant que tels, elle « re-fait » les faits et les déforme d’autant. ELLE « RE-FAIT » LES FAITS ET LES DÉFORME D’AUTANT.

CONVENTIONNEL = L’OPINION « SCIENTIFIQUE » de cette charlatanerie qui se bombarde de « Conseil scientifique », même symptôme que l’histoire montée en TABOUS, (tas de boues de l’adamisme pour certaines f(r)ictions de la guerre de 1914-1945, celles où il y a beaucoup de morts inexpliqués, sauf que leur cause à la base est L’ARGENT DU CAPITAL.
HISTOIRE OFFICIELLE = MISE EN SCÈNE, MASQUE ET MASCARADE, et si vous touchez aux TABOUS des winners, sous serez trainé dans la boue, en prison comme Vincent Reynouard. Si vous touchez au Tabou d’Oradour sur Glane (625 morts) c’est l’hérésie : vous touchez à l’opinion des winners (hérésie : latin haeresis (doctrine ou constante, fixation, opinion), du grec hairesis : opinion personnelle ou particulière. Dans la croyance du catholicisme si vous ne pensez pas comme le dogme vous êtes un condamné pour CORRUPTION DU DOGME, C’EST LA MÊME CHOSE AVEC LES « FAITS HISTORIQUES » FABRIQUÉES PAR LES WINNERS QUI DIVISENT.
DRESDE bombardée par les winners = environs 135.000 morts ; atrocitées des winners dont on ne parle pas.
Atomisation du Japon en complément du winnerisme avec deux bombes nucléaires.

Les winners sont particulièrement depuis deux siècles chez les Occidentaux, surtout anglo-saxons, provoquant guerres sur guerres alors qu’ils se targuent d’être « chrétiens » (protestants).
RAPPEL : L’église d’Oradour sur Glane n’a pas été incendié par les Allemands, mais une explosion inexpliquée à ce hui s’est produite dans le clocher (où étaient réfugiés probablement des maquisard avec des explosifs). Le « n’a pas été incendié » mentionné ici, le scribe explique que le « n’a pas été incendié » N’EST QU’UNE DÉSIGNATION (et nullement du « négationnisme » nouvelle Inquisition inversée par le winnerisme). Le drame est probablement corrélatif avec le capitaine allemand Helmut Kämpfe, spécialiste des automitrailleuses, kidnappé par les maquisards de Jean Canou le 9 juin 1944. Il commandait le troisième bataillon du quatrième régiment Der Führer de la division Das Reich (appartenant à la Waffen SS, branche combattante de l’Allgemeine SS). (Juin 1944 c’est le débarquement « allié » en Normandie).

TOUTE RÉSISTANCE CHAUFFE…. VOIR LES RÉPUBLICAINS QUI TORTURÈRENT LES PRÊTRES CATHOLIQUES EN VENDÉE, MAIS POUR ÇA LE RÉGIME NE VEUT PAS DE « DEVOIR DE MÉMOIRE ». DONC HISTOIRE POSSÈDE PLUSIEURS VITESSES EN FONCTIONS DE L’ÂGE DU CAPITAINE DES WINNERS AU COMMANDE, AU POUVOIR !
Si nombre de victimes périrent dans l’église d’Oradour, que dire des nettement plus nombreuses victimes (4800 personnes recensées à l’automne 1793) des républicains qui entassaient leur cargaison humaine dans une vieille galiote aménagée de sorte de sabords, et une fois au large on fait voler en éclats à coups de hache : l’eau gicle de toutes parts et rapidement tous les prisonniers sont noyés. Ceux qui en réchappent sont sabrés (les fameuses « sabrades »). Cette industrie républicaine des noyades se passait systématiquement la nuit. Les républicains ne manquaient pas de sadisme en attachant, tout nus, sous les aisselles, un jeune homme à une jeune femme, et ils étaient précipités ainsi dans les eaux.
La convention républicaine par décret du 1er août 1793 ordonne (art. VI, VII), qu’il sera envoyé par le ministère de la guerre des matières combustibles de toutes espèce pour incendier les bois, les taillis, les genêts, les forêts et « repaires des rebelles »… les récoltes seront coupées (pour être portées sur les arrières des soldats républicains), les bestiaux seront saisis et les biens des rebelles vendéens seront déclarés appartenir à la république (voilà comment voler légalement….)
LES RÉPUBLICAINS, TUAIENT, TUAIENT, TUAIENT. ET ÇA, AUCUN OFFICIEL « DEVOIR DE MÉMOIRE » N'EN PARLE. MAIS LES WINNERS DU 20è SIÈCLE VOULAIENT ABSOLUMENT ENFONCER LES ANTI-CAPITALISTES……..
VENDÉE : 600.000 MORTS. À ELLE SEULE ELLE EST UN PAYS MARTYR.
Par contre, le haut commandement de la SS réprouva le drame d’Oradour sur Glane, et dès le 10 juin, un colonel demanda l’ouverture d’une enquête, et exposa les événements d’Oradour à un général SS.


TOUT CE QUI EST CONVENTIONNEL N’EST QUE BIDOUILLAGE MENTAL EN OPINION (publique).

L’existence ici-bas n’est donc que le COMBAT, la VRAIE GUERRE (pas celle des Macron et l’oligarchie en plein délire de covid-19) n’est donc que le combat des Ogres et des Marâtres et des Héros ou « sauveurs de l’humanité » toujours déguisés en Ogre et en Marâtre) contre d’autres « sauveurs » ou Ogres-Marâtres. (Celui qui travaille à l’amélioration de la condition humaine a par essence cessé depuis longtemps de vouloir du bien à quiconque car il en veut seulement aux biens des autres et du bien à son ego).
LIBÉREZ LE COURANT, FOUETTER (le fouet de Zorro…) : JET DE FEU PAR LE SON OM (CHRIST-CRISTAL).

ORADOUR SUR GLANE = LE DOIGT QUI MONTRE LA LUNE :
avec tous les noms-les-formes ON NE VOIT QUE L’OBJET COMME L’IGNORANT SAISIT L’EXTRÉMITÉ DU DOIGT ET NON LA LUNE QUE LE DOIGT SIGNALE. Ainsi ceux qui s’attachent à l’objet ou à la lettre, à la mémoire-histoire-opinion et senti-ment, la loi issue du mental, ne peuvent connaître le Seul Réel. Ils ne peuvent connaître le Seul Réel parce qu’ils disent qu’ils ont le droit de ceci ou cela : ILS PROJETTENT ET NE SONT POINT DANS L’INSTANT. Les morts sont morts, ils sont en Vraie Paix (pas comme les survivants et consommateurs et les masqués « covid » du samsara !).
Toutes les drames se situent dans le samsara (cycle des naissances et des morts, monde du phénomène des noms-les-formes ; monde de l’HOTC : Histoire-Opinion-Temps qui coule). À cause de l’ego, dans le monde de l’HOTC il y aura TOUJOURS DES CRIMES ET EN ÉVOLUTIONNISME À CAUSE DE LA MORALE MORALISANTE QUI DIVISERA COMME JAMAIS, PARCE QUE DANS LE SPATIO-TEMPOREL, OU MENTAL PUISQUE L’UNIVERS EST DEDANS, TOUT EST VIVANT, TOUT EST VIE : du point de vue du samsara, TOUT EST EN TRAIN DE MOURIR : vous, moi déjà âgé, mais peu importe l’un comme l’autre, mourrons d’Instant en Instant. SEULEMENT CELUI QUI COMPREND LA MORT, DONC LA PUTRÉFACTION, LE RENONCEMENT, LE FLÉAU OU APOCALYPSE, S’ÉVEILLE AU NON-NÉ.

ORADOUR SUR GLANE = LE SÉCURITAIRE DES « PLUS JAMAIS ÇA », LES CEUX QUI « CONDAMNENT AVEC LA PLUS GRANDE FERMETÉ » (celle des plus ça change et plus c’est la même chose et de leur « retour à la normal »), CES DICTATEURS QUI EMPRISONNENT DANS UN CONCEPT COAGULÉ, QUI OBTURENT, QUI FONT CROIRE QUE DEMAIN ON RASE GRATIS, COMME DANS LE MESSIANISME ; QUI FONT CROIRE QUE « DEMAIN » CE SERA LA PAIX (le « retour à la normal »).

S’éveiller ou Entrée du non-né n’a pas le senti-ment d’être né et par conséquent de consommer (au capitalisme). Quand la vie n’a aucune naissance et aucune mort, on ne peut pas être un assassin de quoi que ce soit ou de porter atteinte à la vie de l’univers, c’est-à-dire au TOUT. NON-NÉ = TRANSPARENCE, FLUIDITÉ, EAU DE LA LIMPIDITÉ ORIGINELLE : LES FORMES SANS FORMES COMME DANS LE SAINT CHAOS (les formes libérées de l’opinion).

Oradour sur Glane est typique du SENTI-MENT, de l’ATTACHEMENT, de l’AFFECTIVITÉ POSSESSIVE SI À LA MODE. C’EST LA DOCTRINE DE L’EGO ET DU GRÉGARISME QUI DÉPEND DE LA LOI DE SUCCION DANS LE MONDE VULGAIRE. Pour ce monde, il vaut mieux être un winner, c’est-à-dire être riche, conventionnel, salarié ; préférer ce qui est bien à ce qui est mal. Cette façon de penser en dualité est totalement affective car lié à l’ego, au MENTAL KILLER.
Lorsqu’on transcende les émotions et les choix, la vision du Seul Réel est complètement différente et les phénomènes de noms-les-formes apparaissent sous un angle diamétralement opposé.
De mes parents, russes et français, je n’ai RIEN REÇU ni aucun héritage matériel, ni professionnellement et comme mode de vie (« Vos parents n’ont pas eu d’enfant », me disait un psychiatre de courant C.G. Jung) ; mais je suis le Roi Jardinier de mon Jardin ou l’artisan Tapissier de mon Tapis volant. Je suis comme le Chat qui s’en va tout seul et tous les lieux se valent pour moi.
Si mes parents n’avaient laissé de la fortune, je l’aurais immanquablement dilapidée et j’aurais mal tourné.

TUER LES LIEUX COMMUNS, LE CONVENTIONNEL OU IDÉES REÇUES C’EST LE SEUL MOYEN DE SE DÉLIVRER DE LEUR MAGIE NOIRE EN OPINIONS, SURTOUT DE CELLE DU POLITISME ÉTATIQUE MANIPULATEUR.
LIEUX COMMUNS typiques des époques d’hyper-civilisation technologique et étatique où tout s’avilit dans le mélange égalitariste en grégarisme, où les époques de l’humain se brouillent comme tout le reste !



Note.
1. « Vishva, taijasa et prajna sont des termes désignant l’individu qui se trouve respectivement dans les états de veille, de rêve et de sommeil profond. Et le même individu est sous-jacent à chacun de ces états. Ceux-ci ne représentent donc pas le vrai Soi qui est le pur état de sat-chit-ânanda. Nous avons dit que l’expérience du sommeil profond est la félicité du brahman. Mais en fait, il s’agit seulement de l’aspect négatif de cette félicité, puisqu’elle est fondée sur l’absence de pensées. De plus, elle est transitoire. Une telle félicité n’est que l’âbhâsa (le reflet), une « contrefaçon » de la Félicité suprême. Elle n’est pas différente du sentiment de félicité provoqué par les plaisirs sensuels.
Nous disions qu’en sommeil profond le prajna est uni au Soi. L’individualité demeure donc à l’état potentiel dans cet état.
Le Soi est sous-jacent à toutes les expériences. Il est leur témoin ainsi que leur support. La Réalité est donc différente des trois états, veille, rêve et sommeil profond ». (Ramana Maharshi, entretien 617 des 23-28-1-1939).
 
 

Dernière mise à jour : 23-08-2020 01:34

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >