Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Pourquoi je suis né à l’époque du 110 volts ?
Pourquoi je suis né à l’époque du 110 volts ? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-09-2020 21:49

Pages vues : 147    

Favoris : 21

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Jehovah, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Masque, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Westinghousé, Yokaï

 
burqua_femmeaugmentee.jpg
 
 
Pourquoi je suis né à l’époque du 110 volts ?
à Paris.
Et pas à l’époque de l’Empereur Julien en Italie ?
Pourquoi je suis né dans une époque qui
engendra un État de droit (et pas de devoir)
et maintenant suite à septembre 2001 un
État d’urgence sanitaire qui prend les
humains pour des malades (présumés) infectés
(présumés d’idées anti-républicaines et de
virus pasteuriens) ?


INSTAURATION par le capitalisme D’UN NOUVEAU DIEU.
 
 
L’ingénierie sociale mondiale déclenchée par l’Empire USionistan au 11 septembre 2001 a permis de supprimer nombre de libertés, en s’attaquant à des personnes qui ne sont pas d’accord avec ce régime capitaliste et républicain. La mode de la lutte anti-terroriste est la première grande ingénierie sociale mondiale.

Dans l’Empire : Grande-Bretagne et États-Unis, la Couronne (corona), le concept de guerre est introduit dans le droit pénal par la mode de la « lutte contre le terrorisme », qui permet aux cancéreux du pouvoir de désigner ses propres citoyens comme des « ennemis de la liberté ». Le concept de guerre CHANGE : DUALITÉ WINNERS-LOSERS amplifiée comme jamais : les cancéreux peuvent métastaser les libertés constitutionnelles des citoyenisés, mais aussi porter atteinte à leur capacité à disposer de leur corps.

À ce hui, dans le lutte contre un microbe, le corps du citoyenisé n’est pas saisi, car sur le concept que Nous sommes tous devenus des rois NOUS CONSENTONS CONVENTIONNELLEMENT CAR NOUS SERIONS LE VRAI POUVOIR PUBLIQUE (et pas la bande organisée qui se fait appeler « pouvoir publique » par les médias sous ses ordres). Par grégarisme consensuel le social idolâtré depuis 1789 vole en éclat par « gestes barrière » et masques sanitaire (1) pour être recollé par l’outil informatique du tout collecté (connecté) et du travail à distance (tététravail mode tétéphone).
Le quotidien du citoyenisé se résume à cette autre amplification de la dualité : actif-passif, héros-victime : le citoyenisé se soumet aux cancéreux du pouvoir tout en adoptant de sa propre volonté des mesures imbéciles et dégradantes. Le citoyenisé devenu roi veille à la participation de tous dans le port obligatoire du masque et des mesures de « distanciation ». C’EST UN NOUVEAU RITUEL INSTITUÉ.


Depuis 2001 le principal a retenir est que l’État (les États et leur soutien le capitalisme) veut de plus en plus contrôler l’existence de TOUS LES TERRIENS, notamment par le projet d’introduction de nanotechnologie dans le corps humain, afin de modeler le psychisme selon les besoins de la production du capitalisme et du politisme du régime républicain.
La mise en place d’un transhumanisme et d’une mutation anthropologique d’envergure est le questionnement vital auquel Nous devons faire face. La fiction du coronavirus n’est qu’un des rouages de cette ingénierie mondialisée, entièrement liée au l’économie de la finance internationale ayant sa racine à la City de Londres.



Il n’est plus possible que le politisme marié au capitalisme fasse du vivant, NOUS, une marchandise. La fiction du covid-19 s’inscrit dans la fabrication du consensus des citoyenisés participants à leur propre destruction, par eux-mêmes (ils se robotisent par eux-mêmes puisqu’ils seraient « libre », et roi).
Comme cela il faut avoir en mémoire l’adoption par l’Assemblée nationale française du projet de loi sur la bioéthique qui s’inscrit dans ce projet de mutation humaine forcée, artificielle.

Sous le coup de la fiction covid-19 le citoyenisé considéré comme un « présumé » malade est DÉRESPONSABILISÉ, DÉBILITÉ, ALIÉNÉ ENCORE PLUS : écoutez dans les médias la palanquée de « spécialistes » qui vous disent comment vous comporter, comme respirer, comment manger, comment tenir votre brosse à dent…
Avec le covid-19 L’EGO EST AMPLIFIÉ D’UN COUP INCONNU DANS L’AVANT 2020 : « Solidaire, je suis chez moi », est l’égoïsme inscrit sur une campagne d’affichage en Belgique ; c’est une FAUSSE plongée intérieure, en forme de jouissance intérieure, dans son cocon, la négation de toute méditation et contemplation ; c’est-à-dire que la « guerre contre le coronavirus » n’est pas seulement l’amplification de la guerre de tous contre tous, mais SURTOUT la DESTRUCTION DE L’HUMAIN PAR LUI-MÊME : ABANDON ABSOLU DE LA VIE.

La « guerre contre le coronavirus » permet une nouvelle renaissance du capitalisme : réorganisation de sa production, comme le montre la mise en place du tététravail « pour faire face à l’épidémie » : LES JOURNÉES DE 24 HEURES DEVIENNENT LES JOURNÉES DE TRAVAIL : VOUS APPARTENEZ CORPS ET ÂME AU CAPITALISME ET À SON RÉGIME RÉPUBLICAIN. VOUS VOUS SACRIFIEZ POUR LUI, VOUS PORTEZ D’AILLEURS LE MASQUE POUR TRAVAILLER COÛTE QUE COÛTE POUR ENGROSSER LES ENTREPRISES DU CAPITAL.
POUR PREUVE DE CE SACRIFICE AU CAPITAL : les droits de soigner son très restreints, les citoyenisés sont à moitié confinés, afin de favoriser TOUTES MALADIES ; les médicaments naturels et peu chers sont retirés ou interdits à la vente ; chaque instant des citoyenisés se réduit à un discours de mobilisation permanente, comme le serine la radio d’État France-Info, mobilisation STÉRILE contre un virus !!!

Qu’est-ce que c’est le confinement ? C’EST LE PRINCIPE DE CETTE MODE DU « PRÉSUMÉ » : on se rejette, on s’exclu. Alors le dividu s’exclu de devoir faire valoir ses libertés : il se laisse faire par l’extérieur autoritaire ; le moment de ne pas être d’accord est momentanément suspendu, voir dépassé, COMME N’AYANT JAMAIS EXISTÉ : les libertés qui restaient n’ont plus court dans « l’urgence sanitaire » ; le questionnement sur la réalité des dispositions sanitaires de confinement et d’ingénierie sociale comme la distanciation sociale ou physique n’a comme jamais existé, et la contrainte du confinement semble aller naturellement d’elle-même sans qu’il y ait question à poser.
C’est la situation des ENFERMÉS DEHORS : « Vous n’avez pas besoin d’aller en prison, vous y êtes déjà », disait un psychiatre pendant une consultation.
Bref, les confinés et masqués convidiens et covidiennes se placent sous la soumission de la providence République, devenue la PUISSANCE MATERNELLE TOUT CONFORT, COMME UNE FEMME APPORTANT RÉCONFORT ET ASSURANCE À UN HOMME SOUFFRANT OU QUI SERAIT EN MANQUE D’ÉRECTION.

Déjà écris sur le site, mais une nouvelle fois, avec le port obligatoire du masque sanitaire partout à « l’extérieur » CELA FAIT DEUX MASQUES en comptant la persona. Cela fait un DOUBLE ISOLEMENT par rapport à l’autre, à l’extérieur, une suppression du vis à vis IDENTIQUE AUX RÉSEAUX SOCIAUX OÙ LE VIS À VIS EST SUPPRIMÉ PAR L’ARTIFICIEL DE L’INFORMATIQUE, ET LE SERA DANS LE TÉLÉTRAVAIL.En faite, qu’est-ce que c’est le visage ? C’est LA COUVERTURE SOCIALE qui renseigne si peu sur la profondeur des gens (on peut avoir un visage d’une certaine beauté, parce que subjective, et être intérieurement un imbécile ou un ignorant).

Le port du masque sanitaire fait de vous un ZOMBI, UN FANTÔME, UN JOHN DOE OU UNE JANIE DOE.

INGÉNIERIE SOCIALE MONDIALISÉE : ce qui est recherché par l’oligarchie des cancéreux du pouvoir, C’EST LE CONSENSUS EN FORME D’ACCEPTATION SANS RESTRICTION DES CONTRAINTES SANITAIRES FABRIQUÉES.
Par l’exhibition de leur soumission et la stricte observance RITUALISÉE des injonctions contradictoires du gouvernement de l’État français, les masses se vautrent en tout confort dans l’absurde, adoubants ainsi le caractère sacrificiel lancé par les injonctions du pouvoir.

La stricte observance des citoyenisés donne corps à l’imbécilité, à des commandements imbéciles et dangereux pour tous. Véritables rituels qui se coupent de plus en plus de toute réalité, quelle soit juridique ou médicale. Les masses doivent accepter les distanciations et l’injonction de se voiler le visage, comme des actes de soumission pure et appelant à de nouveaux renoncements. Pour le citoyenisé, il ne s’agit plus de rester passif devant un discours coupé de la moindre réalité, comme le discours sur la « lutte contre le terrorisme », mais d’être EN MARCHE (suivant le MESSIANISME), de participer de l’avant à sa propre déstructuration humaine.

Ainsi, le port du masque obligatoire fait du transhumanisme LE WINNER DE L’ANNÉE 2020. L’humain masqué devient proche du prochain « homme augmenté » devant vivre, ici-bas, « éternellement », C’EST-À-DIRE RENONCER À AVOIR UN CORPS, SORTE D’INVERSE DE LA RÉALISATION DU SOI POUR COMPTER, PURIFIER, LE MENTAL OU CORPS. Non, avec les masqués c’est la stérilité du socialisme ou communisme QUI PRÉTEND QUE DANS LE PRINCIPE EST LA MATIÈRE, CE QUE RENVOIE PRÉCISÉMENT LE PORT DU MASQUE QUI, PARADOXALEMENT VOILE, SUPPRIME LE VISAGE ET EN MÊME TEMPS AMPLIFIE LE CORPS ; PRINCIPE CARICATURAL, EN CREUX, DU SOCIAL DE LA VRAIE CHRÉTIENTÉ DU CHRIST JÉSUS, EN UNE PSEUDO-SYNTHÈSE, SOUS FORME D’UN AVANT GOÛT DE TRANSHUMANISME QUI COUVE DES ŒUFS CLAIRS. JAMAIS CE TRANSHUMANISME NE FERA ÉCLORE ET LIBÉRER L’HUMAIN. L’ŒUF CLAIR NE PEUT QUE POURRIR ET DISPARAÎTRE. Et l’ancienne Église, celle de Rome et du Pape, ne revivra jamais, elle est quasiment morte, parce qu’elle n’a jamais dépassée le senti-ment et la morale, le politisme censé socialiser….

L’ingénierie sociale mondiale imposée par la gestion du coronavirus est le PLAN de changement de société qui détruit toute tradition, qui détruit tout ordre symbolique, qui détruit tous les repères possibles. L’homme masqué covid-19 est en totale phase avec le MARIAGE POUR TOUS, LES PMA-GPA et autres artificiels de ce monde devenant de plus en plus VIRTUEL : PLACE AUX ROBOTS DOCILES PROGRAMMÉS PAR L’OLIGARCHIE DIRIGÉE DEPUIS LA CITY DE LONDRES.
Berlin, le 29 août 2020, Robert Kennedy Jr, devant des milliers de manifestants anti-masques réunis devant la porte de Brandebourg, (et que des médias manipulateurs avaient tenté de faire passer pour des dangereux nazis).

Extraits : « les gouvernements aiment les pandémies, pour les mêmes raisons qu’ils aiment la guerre, parce qu’elles leur donnent la possibilité d’imposer à la population des contrôles que celle-ci n’accepterait jamais autrement. Ils ont créé des institutions et des mécanismes pour orchestrer et pour imposer l’obéissance. (...) ils intègrent des chiffres qu’ils n’ont pas, ils ne peuvent tout simplement pas vous dire quel est le taux de mortalité du covid-19 (...) la seule chose pour laquelle ils sont doués, c’est pour alimenter la peur. La seule chose dont un gouvernement a besoin pour transformer les gens en esclaves est la peur et si vous pouvez trouver quelque chose pour les effrayer, vous pouvez leur faire faire tout ce que vous voulez ».

TANT QUE L’ÊTRE HUMAIN NE SERA PAS DEVENU À LUI-MÊME, LE MYSTERIUM MAGNUM (Grand Mystère), il continuera à parler de « laïcité » et de « liberté d’expression » et autres effets d’opinions qui foutent le chaos partout, et avec le masque sanitaire et l’ingénierie y afférant au covid-19 font que ce Mysterium Magnum, le QUI SUIS-JE ? deviendront impossible à tous, c’est ça le but.
Nous sommes rendus au temps comme jamais de L’ABSOLU DANS LA VRAIE VIE COMME DANS LA VRAIE MORT. Puisque que la peur de la mort cancérise ce monde du profit et de l’utilitarisme, NOUS MOURRONS TOUS UN JOUR, puisque l’instinct de la mort s’impose un jour à la vie la plus exubérante et c’est ce que l’oligarchie et son covid-19 veut SUPPRIMER SOUS DES MASQUES VENDUS FORT CHERS. L’OLIGARCHIE VEUT SUPPRIMER LA VRAIE VIE, ALORS ELLE VEUT NOUS EMPÊCHER DE « MOURIR TOUT ENTIER », DONC DANS LA PUTRÉFACTION OU RENONCEMENT, DANS LE SEUL RÉEL.
Le pouvoir oligarchique de sa république veut nous empêcher de détruire le feu de nôtre vie par un surfeu, par un surfeu surhumain, sans flamme ni cendre, qui portera le NOIR DE LA PUTRÉFACTION, DU FLÉAU, AU CŒUR MÊME DE L’ÊTRE ENFIN RÉALISÉ.
Quand le Feu plus l’Eau se dévorent entre eux, quand la puissance se retourne contre soi tel le Mysterium Magnum, l’être devient l’Être Ici et Maintenant DANS SA PERTE OU RENONCEMENT, PERTE DE SON EGO ANNONÇANT LA PREUVE ABSOLUE DE SON EXISTENCE. C’EST LE PARADOXE TOUT ENTIER DE LA RÉALISATION DU SOI, LA CONTRADICTION À LA RACINE MÊME DE L’INTUITION DE L’ÊTRE, QUI ENGENDRE LES TRANSFORMATIONS OU TRANSMUTATIONS DE VRAIES VALEURS SANS LIMITE.

Quoi que fabrique le transhumanisme, l’ÂGE D’OR est toujours là, le Grand PAN est éternel : c’est l’Imagination créatrice dans le sens d’Ibn’Arabi, Imagination figurée, métaphorique, qui précède et gouverne le sens propre, la trame. Les expériences de drogues hallucinogènes (que redoutent tous les pouvoirs étatiques) Nous montrent à l’évidence la présence bien réelle de l’ÂGE D’OR ; TOUT COMME LES EXPÉRIENCES PATHOLOGIQUES : syndromes confusio-oniriques, bouffées délirantes polymorphes, schizophrénie, ou simplement nos rêves et nos phantasmes. Et plus la civilisation se définie, et plus l’Imagination créatrice diminue : l’imagination des urbanisés, citoyenisés, est morte ; des spécialistes, notamment l’État et sa république, se chargent de reprogrammer les urbanisés devenus incapables de tenir une brosse à dents.
Lorsque l’être humain se mêle de ce qui ne le regarde pas (manipulation hasardeuse de la Nature mais pas de SA nature), cela tourne à la catastrophe, comme maintenant, et de pire en pire prochainement….

Le port du masque imposé par les « forces de l’ordre » contre argent : en France 135 euros, est comme une THÉOPHANIE en forme de norme commune de la collectivité : comme si tout le monde devait croire À LA FABRICATION DE CE NOUVEAU DIEU CAR IL S’AGIT BIEN DE CELA   L’INSTAURATION D’UN NOUVEAU DIEU NOUVELLE CROYANCE (interdiction de mourir donc interdiction à l’accès au Mysterium Magnum).
Or la vision de Dieu ou l’Imagination créatrice est PERSONNELLE : la Réalisation du Soi, ne peut absolument pas être imposée collectivement, car elle est celle qui correspond à son Être foncier le plus profond. Mais cela l’oligarchie ne le veut pas parce qu’elle prévoit la fabrication de l’HUMAIN AUGMENTÉ ou Humain n°2 qu’elle pourra programmer selon son utilitarisme et productivisme ; AINSI ELLE NOUS FOURRE TOUS DANS LE MÊME SAC : SA SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE où ne sera toléré aucune liberté individuelle, contrairement au mirage « démocratie ».
Au terme du MYSTERIUM MAGNUM, le Soi ou « Forme de Dieu »  correspondant à l’Être le plus profond s’éprouvant comme le Réalisé vivant, le Divin ; soit une « forme » limitée comme tous les noms-les-formes (et sans cette limitation il n’y aurait pas de THÉOPHANIE comme le montre des Soûtras ou livres du chan/zen et du bouddhisme), mais un Nom-la-Forme qui, comme telle, à la grande différence des formes de la quantité et diversité que limite le consensus du social ou inconscient collectif dont elles résultent, cette « Forme » de la Réalisation du Soi irradiera un aura toujours libre pour générer le Zéro indien, soit tous les possibles, sans limite. C’est dans cette Dimension absolue que les choses matérielles se dématérialisent en ”corps subtils”….. jusqu’au Mundus imaginalis (terme de Henry Corbin) ; il suffit de lire le Soûtra de l’Entrée dans la dimension absolue pour être convaincu de la puissance de l’Imagination créatrice, surtout sous sa forme canonique tel le Soûtra.




Note.
1. Port du masque inutile si on n’est pas malade, et même si on est « présumé », car les masques ne peuvent arrêter les virus trop petits. Bref, LE PORT DU MASQUE EST DANGEREUX : les masques ne sont pas stériles et se transforment rapidement en nid à microbes, et c’est pire avec les masques en tissus, pas besoin de sortir des écoles bardé de diplômes, un peu de bon sens suffit pour le comprendre par simple intuition : le tissus par sa simple trame de fil est très poreux et peut retenir n’importe quoi de très petit comme une poussière, un spore !
 
 

Dernière mise à jour : 02-09-2020 22:22

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >