Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Mal-à-D.I.T. = ÊTRE DÉPENDANT, NON LIBRE
Mal-à-D.I.T. = ÊTRE DÉPENDANT, NON LIBRE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-09-2020 01:31

Pages vues : 139    

Favoris : 27

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Jehovah, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Masque, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Westinghousé, Yokaï

 
renard34dependant_dualite.jpg
 
 
Mal-à-D.I.T. = ÊTRE DÉPENDANT, NON LIBRE
et l’évolutionnisme de la technologie
EST UNE ÉNORME DÉPENDANCE QUI N’A PAS DE FIN
JUSQU’À ÊTRE DÉPENDANT DE L’IMMORTALITÉ ICI-BAS
COMME LE RÊVE LES JUIFS GOOGLE.
Les mômes de 2 ans urbanisés du béton citoyen
jonglent déjà sur leur tablette informatique
mais ne savent rien des fruits et légumes
qu’ils mangent chez leurs parents salariés !!!
 
À ce hui, en Occident surtout, il existe un corps
de « spécialistes » qui se croient « savants »,
les médecins, à qui il incombe de soigner en
« toute connaissance de cause » les maux du corps
(et par là même du mental puisque tout est dedans).
Pour ce faire, ils ont dû devenir des « hommes de
science », donc des hommes instruits qui devraient
avoir pris conscience de la nature de la maladie.
UN SPÉCIALISTE DE QUOI QUE CE SOIT N’EST PAS UN ÊTRE
(il n’existe pas d’« éthicien », de éthique : mœurs,
contrairement à la page Wikipédia. Est-éthique n’est pas
éthique. Sentir, se séparer de la morale en ”étant” : EST,
du ”Je suis ce JE SUIS” n’est pas la morale, ni les
mœurs : comme inventer le concept de liberté ne faisait
qu’engendrer son contraire).

TROIS FOIS HÉLAS, L’HOTC (Histoire-Opinions et
Temps qui coule) est là pour montrer combien le
savoir humain a conduit à des « explications » qui
avaient érigé l’erreur, l’ignorance, en vérité !

DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ ET DES PATHOLOGIES
MORALES IL EN EST DE MÊME. Ici aussi il ne suffit
pas de se sentir, même consciemment, atteint
d’un mal moral pour arriver du même coup à
y porter remède : il faut connaître pour cela
la nature dudit mal, donc la TARE ou
ATTRACTION UNIVERSELLE, le PÉCHÉ, le
MANQUE, le DÉSORDRE.
POUR BIEN CONNAÎTRE UNE MALADIE IL FAUT
D’ABORD SAVOIR CE QU’EST LA SANTÉ
(sans-T)(1).

Ce n’est pas le pathologique qui peut expliquer
le normal, MAIS LE NORMAL LA PATHOLOGIE. Or, et sous
f(r)iction covid-19 les « scientifiques » font
l’inverse.
Bref, ce n’est pas l’erreur ou
l’ignorance (maladie veut-dire ERREUR, POIDS, TARE,
MANQUE, NON D.I.T.) qui fera comprendre la
vérité (donc la sans-T), mais la Vérité l’erreur :
Connaître toi-même par toi-même : le QUI SUIS-JE ?

Avant de « SOIGNER » il faudrait se poser la question :
QU’EST-CE QUE LA MORALE ?

La réponse ne peut qu’être : QUI SUIS-JE ?
Soit suivre l’ordre hiérarchique de l’Essence
donnée à l’humain, et seulement à lui-même,
et qu’il ne s’est pas donné lui-même
(”Je est un autre” de Rimbaud).
S’il ne respect pas cela, C’EST LA TARE, LE MANQUE,
l’ÉGAREMENT, le NON D.I.T. soit la maladie.
Ainsi, c’est le Soi qui invite l’humain à faire
un Retournement de la Lumière sur lui-même
pour prendre conscience de la Seule réalité.
(Encore une preuve que la laïcité n’existe pas)

Depuis 1789 les Occidentaux CROIENT qu’ils
agissent alors QU’ILS SONT AGI.


Le Non dit : Mal-à-D.I.T. déité : tout est D.I.T. !
Bref, maladie = péché, tare ou pesanteur (on s’envoie en l’R), manque, erreur ou ignorance qui existe et qui n’existe pas (selon Ramana Maharshi ).
Ne pas « oser s’avouer » = oublie du Soi ou Vraie Nature impossible à entrevoir ici-bas…. Because Paradoxe. D’où les termes : « Éveil », ou « Liberté inconcevable ». Parler de « liberté » ici-bas n’est que MENSONGE, ILLUSION.
Sans T =  Vérité.
Satyan nasti paro Dharma (Il n’y a pas de Religion supérieure à la Vérité, (devise des Maharadjas).

Le régime capitaliste et républicain, on le voit avec la f(r)iction covid-19, rêve de gens « BIEN-PORTANTS », donc des « FAUX BIEN-PORTANTS » COMME SA PROPAGANDE DE POLITISME QUI NE FABRIQUE QUE DES FAUSSES NOUVELLES (si la nouvelle était bonne elle ne nécessiterait par une propagation tel un virus…). Ces faux sont surtout les rationalistes doctrinaires ou faux réformateurs comme ceux du régime républicain (à chaque changement de leur président ils font encore et toujours des réformes pour donner l’illusion qu’ils sont utiles à leurs électeurs, process mercantile et utilitariste s’il en fut). IL VA SANS DIRE QUE CES GENS, CETTE CLASSE ÉLITISTE NE SE PREND PAS POUR DES MALADES, NI MÊME POUR DES GENS DONT L’ÉTAT DEMANDERAIT UN GROS RETOUR SUR SOI-MÊME OU UN « EXAMEN DE CONSCIENCE » CONCERNANT L’ESSENCE DE LEUR ORDRE INTÉRIEUR ! Ces gens de la classe dirigeante se croient parfaitement normaux. Il n’en reste pas moins qu’une angoisse intérieure les travaille, angoisse engendrée par leurs aberrations existentielles partielles. Mais comme cette classe dirigeante se croit « bien-portante », puisqu’ils « dirigent », ils estiment tous ne rien avoir à se reprocher du point de vue de leur classe, puisqu’ils « dirigent », ils ne pensent pas à rechercher dans la profondeur de leur nature la cause du chaos qu’ils engendrent à l’extérieur.
Là où cette classe dirigeante prend conscience de l’angoisse qui la ronge, ces gens l’expliquent à la manière de leur classe : ils la considèrent comme provenant des problèmes et des préoccupations que leur causerait le sort de leurs semblables, et évidemment le « SORT DU MONDE » ; Ce sont les gens de la classe qui sont soucieux de la « liberté » de leurs concitoyens, comme des parents se considérant comme non-malades sont soucieux du « bonheur » de leur fille.

Ce sont ces « faux bien-portants » qui rendent malade le reste du monde et la majorité des Terriens, et c’est la fille cité plus haut qui prend des antidépresseurs après consultation chez un psychiatre. Ces gens sont des killers de l’Amour. Comme le jeune homme littéralement anéanti par « l’amour » de sa mère.

C’est au repos du mental que nous aspirons tous
Mais ce repos heureux se doit cherchez en nous.
Un fou, remplit d’erreurs que le trouble accompagne
Et malade à la ville ainsi qu’à la campagne,
En vain monte à cheval pour tromper son ennui
Le chagrin monte en croupe et galope avec lui.
(Epîtres de Boileau à son ami Guilleragues)

S’ils ne pensent pas même à faire leur propre bien,
Pourquoi se soucieraient-ils du bien des autres ?

Car seule la pensée d’aider UN être
Est bien plus Félicité que d’honorer tous les bouddhas,
Que dire alors de l’effort que l’on fait
Pour apporter le bonheur à tous sans exception ?
Tout en voulant lui échapper,
Nous nous jetons dans la souffrance ;
Nous aspirons à la Félicité mais, par ignorance,
La détruisons comme si elle était notre ennemi.

Ce sont les faux réformateurs, ceux qui réforment tout le temps, qui sont des machines à penser, des cogitationes cordis : les pensées d’un cœur qui « a des raisons que la raison ne connaît pas », qui sont de la même dimension de la sensibilité et affectivité. Ces grands rationnels ne s’émeuvent point, si ce n’est lorsqu’on touche à leur géométrie intellectuelle ; ce sont des calculateurs à froid, des théoriciens, des constructeurs de « ismes ». Pour eux ce qui est « réel » doit être rationnel, utilitaire. Ils sont incapables de comprendre que la Vraie Vie comporte tout un monde de FAITS « infra-rationnels » et « supra-rationnels ».
C’est cette classe d’intellectuels comme Macron qui à tous prix « organise » leur vie et celle des autres en la rationalisant, fait flagrant avec la f(r)iction covid-19 et le coup des masques principalement, car c’est le meilleur moyen de rendre la vie invivable, SURTOUT POUR CEUX QUI DOIVENT S’Y CONFORMER SOUS LA DICTATURE DE CES SEIGNEURS ET MAÎTRES. Les Jean Castex en font la partie, de ces ingénieurs et autres « techniciens » fonctionnaires qui appliquent ainsi à leur entourage et collaborateurs des principes qui sont, sans doute, valable dans un domaine comme celui de la résistance des matériaux ou autres du même genre : transposé à des êtres humains, ces principes étatiques aboutissent à des résultats désastreux.
La fiction du covid-19 rend fous parce qu’elle est devenue une ORGANISATION SCIENTIFIQUE DU COMPORTEMENT DES TERRIENS (l’ingénierie sociale à l’œuvre).

La classe des Macron c’est la dualité : subjuguer les autres, ou les détruire. Soit la logique de la brute, la logique du perverti, conduisant à l’anéantissement de tous.

Dans le régime capitalo-républicain, la personne est au service de la société : la finance internationale qui dirige l’État, alors que normalement c’est le régime qui tout entier devrait être au service de la personne. C’est-à-dire QUE LA SEULE VALEUR C’EST LA PERSONNE ET NON PAS CELLE DU RÉGIME (et ses « valeurs de la République »). La personne est transcendante par rapport à la société : c’est la personne qui donne un sens à la société, et non le contraire comme à ce hui.

Les virus et microbes, les tigres et les lions, les serpents et tous les autres « ennemis de l’humain », ces geôliers des enfers, ces « terroristes », ces « mauvaises herbes » sont tous liés, dès lors que le mental seul est lié (tout est dans le mental), et tous sont c(d)omptés quand le mental seul est dompté.
C’est aussi vrai que les peurs et les insondables souffrances émanent toutes du mental, évidement les virus aussi.
Qui a fabriqué, et pour quelle utilité ces armes des enfers ?
Qui donc a fait le sol de fer brûlant ? Et d’où jaillissent tous des démons des « ismes » ?
Mais toutes ces choses viennent du mental, le killer de tous les dangers.

Quand il y a Mal-à-D.I.T. il fait rester TRANQUILLE : ÊTRE À L’AISE, AVOIR TROUVÉ CHAUSSURE À SON PIED, ÊTRE DANS SES POMPES : « Il y a deux méthodes. La première consiste à rechercher ce qu’est le mental ; alors il disparaît. La seconde est de fixer l’attention sur quelque chose ; alors le mental reste tranquille ». (Ramana Maharshi, entretien 43 du 28-3-1935).
« Le moksha [la libération] consiste à savoir que vous n’êtes jamais né. « Reste tranquille et sache que je suis Dieu »
Rester tranquille veut dire ne pas penser. Ce qu’il faut, c’est savoir et non pas penser ». (Entretien 131 du 6-1-1936).

RAPPEL : L’AISE, le confort si prégnant à nos jours, n’est pas obtenue physiquement mais POUR la manifestation physique (comme le régime ou l’administration est au service de la personne). ALLEZ se lit suivant le son à « l’aise » : LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE.


Note.
1. Sans-T : du T de Tau ou croix de Saint Antoine : FIXATION du MENTAL, du I sur Terre, sans rappel de sa racine avec le Ciel. Le T insiste sur la copie, le modèle : I mis T (imitation) toujours limité ; c’est la Tare, la Chute (choir T), la gauche TOR (senestre, sinistre…).
Le T de Temps, Tas et Tare et Table, Trop, Tout… et Tout est dans Tout.
Et à propos de l’Axe, le I, la car-I-cature est bien le « quart du I », soit des opinions seulement… ce qui prouve à propos de la « liberté d’expression » qu’elle n’est nullement « laïque » ni symptôme de liberté, comme l’énonce justement Michel Onfray dans la vidéo ci-dessous à propos des caricatures « légales » blasphématoires de Charlie Hebdo, et celles de Valeurs Actuelles « illégales » sur une Africaine ; une morale à plusieurs vitesses, selon que vous êtes cancérisé du pouvoir en croyant être sain, ou que vous êtes simplement sain mais de nos jours il ne suffit plus d’être sincère, il fait être du même avis que les cancéreux, « ceux qui sont Charlie » et CONTRE les « ennemis de la liberté » à la façon du malheureux Saint-Just. Rien n’a changé depuis 1789 dans le mental de très nombreux humains occidentaux.

Ces imbéciles qui encensent Charlie Hebdo et qui condamnent Valeurs Actuelles ne savent pas que TOUT EST À DOUBLE SENS DANS LE DOUBLE ENTENDEMENT DE L’EXISTENCE : LE SACRÉ EST L’ESSENCE MÊME DE L’AMBIGUÏTÉ, parce qu’il permet de voir comme RE-in T-E-grer le I Axe non fixé, non O-coupé (occupé), cet Axe toujours radiant par TROIS (T de Trinité) ou par QUATRE (D) : I-T ou I-D : Iter (itérer) ou Idée, Incarnation ou Conception, Matière ou Esprit. Alors la PROMENADE TRANQUILLE sera vers I-T, Vérité ! (Ite ! dit le latin de la Messe : allez (à l’aise…., donc le VRAI CONFORT, la FÉLICITÉ).
Charlie Hebdo aurait droit au double sens, et pas Valeurs Actuelles !? Ambiguïté de la justice humaine…….
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 06-09-2020 01:55

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >