Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Nôtre époque christique mondiale du Soi
Nôtre époque christique mondiale du Soi Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-09-2020 23:45

Pages vues : 120    

Favoris : 18

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Jehovah, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Masque, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Westinghousé, Yokaï

 
soi_nondualite_maya.jpg
 
 
Nôtre époque christique mondiale du Soi
malgré le eyes candy physique contradictoire
où tout laisse à penser que le régime triomphe.
 
 
Nous vivons une époque bien plus terrible qu’au temps des amplificateurs à tubes avant le transistor, époque récente bien plus angoissante que dans les années avant mai 1968, telle que l’histoire humaine n’en a jamais connu de semblable, et qui ne peut être comparé qu’aux bouleversements apportés par le paroxysme de LA GUERRE HÉBREUX-JUIFS CONTRE PAÏENS : « PAÏENS ET CHRÉTIENS DANS UN ÂGE D’ANGOISSE », pour reprendre le titre du livre d’Eric Robertson Dodds dans l’aspect de l’expérience spirituelle de Marc Aurèle à Constantin.
Mais à nôtre époque ce n’est pas le christianisme qui triomphe, MAIS LE PAGANISME INVERSÉ DE CELUI DES PAÏENS, C’EST-À-DIRE SA TOTALE NÉGATIVITÉ : LE MAL ABSOLU, LE MONDE LUCIFÉRIEN ; et le christianisme : la Réalisation du Soi  ou Réalisation du Christ (ou TAO) : « Je suis ce JE SUIS » (JEHOVAH) est oublié, comme enterré profondément : nôtre époque n’est pas celle du « moteur en arrière » ou retrouver sa Vraie Nature, mais celle du « moteur en avant » : l’évolutionnisme et direction unique en géométrie euclidienne de la ligne droite, le projet-projection et ses « lendemains qui chantent » (la Carotte du messianisme pour faire avancer les masses).

Qu’est-ce que l’être humain ? La question devient urgente dans ce monde angoissé, et se pose à la planète entière désormais soumise à un unique destin. La « raison » de l’humain a beaucoup dompté la matière par la science (neutre) et la technologie (personnelle), il en a re-découvert certains aspects puisque TOUT est dans le mental, et de ce fait il ignore PLUS QUE JAMAIS ce qu’est la Matière : Lui-même.
Nous vivons une époque de révolution mondiale qui pose comme problème essentielle la mise à jour de la connaissance que l’être humai a de lui-même. L’URGENCE, c’est que ce problème existentiel CONTIENT ABSOLUMENT TOUS LES AUTRES (jusqu’à la « création » de cet Univers).

Mais quels sont les humains qui le résoudront ? Évidemment pas les humains vautrés dans le capitalisme, le libéralisme et le pouvoir d’achat et autres élections au suffrage dit « universel » qui fabriquent les ismes du capitalisme et de son régime la république ; ni même ceux qui croient trouver dans une religion abrahamiste un refuge, un confort où ils s’enferment en bouchant toutes les fenêtres qui leur permettaient de jeter un œil lucide sur les problèmes de la planète. L’humain heureux dans sa fortune et son confort, et son politisme, ne se pose aucune question et est incapable d’imaginer que d’autres puissent trouver invivables les conditions qui leur sont faites ; cet exploiteur des humains sera conservateur comme l’homme de gauche qui ne conçoit de dignité humaine que dans les VALEURS économiques, qui croit que la « paix » ou le bonheur ne se trouvent que dans l’extérieur, il est tout à fait incapable de repenser le problème de l’humain dans ses vrais termes.

Seul est libéré l’être humain qui a été placé dans les profondeurs les plus intimes de son Être, et qui a été conduit à être lui-même le propre objet de sa Connaissance. C’est la définition du mot CHRIST. Car l’être humain n’est vraiment l’ÊTRE, LIBRE, que quand il prend absolument conscience de sa Liberté, du VIDE ontologique de sa Liberté, SA VRAIE NATURE, seulement lorsque s’est réalisé en lui ce clivage entre l’être et l’ex-ister, lorsqu’il est devenu à lui-même son propre problème, lorsque son mental purifié est devenu objet de connaissance pour le ‘je’ ego, lorsque le ‘Je’ est relié au je’ (le ‘moi’ terrestre, ont retrouvé la Vraie Paix originelle, la Félicité.
Hors du Christ ou Soi, l’être humain n’est pas libre, il subit passivement les déterminismes sociaux ; il devient jusque dans sa pensée le résultat du social ou milieu ambiant parce que c’est son ego relatif (l’ego de l’HOTC Histoire-Opinions-Temps qui coule), ses sentiments qui in-forment et fabriquent sa pensée : IL A DES OPINIONS, IL N’EST PAS LIBRE (puisqu’il avance sa « liberté d’expression », s’il était réellement libre, il n’inventerait pas ce concept).
Tant qu’un être humain n’a pas été saisit jusqu’à la PANique par l’horreur de se dé-couvrir, comme un humain parmi les autres êtres humains, malgré ce qu’il sent en lui d’irréductible à n’importe quel autre dividu, IL NE PEUT DÉCOUVRIR LE VRAI SENS DE LA LIBERTÉ QUI EST LE SOI OU CONSCIENCE INFINIE.

La Vraie Libération passe par L’ABSENCE DE RAISON OU ABSENCE DE PENSÉE : « Les pensées doivent s’arrêter, le raisonnement doit disparaître pour que le ‘Je’-‘Je’ puisse s’élever et être ressenti. La sensation [dans ce cas là] est le facteur principal, et non pas le raisonnement ». (Ramana Maharshi, entretien 24 du 4-2-1935).
À la question de : Comment connaître le ‘Je’, c’est-à-dire LE CHRIST ?
« Le ‘Je’-‘Je’ est toujours là. Il n’y a pas à le connaître. Il n’est pas une connaissance nouvellement acquise. Or, ce qui est nouveau et qui n’est pas ici et maintenant ne peut être qu’évanescent. Le ‘Je’ est toujours là. Il y a obstruction à sa connaissance et cela s’appelle ignorance.
Éliminez cette ignorance et la connaissance resplendira. En fait, cette ignorance et même la connaissance ne concernent pas l’âtman [le Soi et soi]. Ce ne sont que des excroissances qu’il faut couper. C’est pourquoi il est dit que l’âtman est au-delà de la connaissance et de l’ignorance. Il demeure tel qu’il est naturellement. C’est tout.
- Question : Nous ne constatons pas de progrès perceptible en dépit de nos efforts.
- Maharshi : On ne peut parler de progrès que lorsqu’il s’agit d’obtenir des choses nouvelles. Mais ici, il s’agit de supprimer l’ignorance et non d’acquérir la connaissance [soit seulement le ”moteur arrière”]. Quel genre de progrès peut-on attendre dans la recherche du Soi ?

Le ‘Je’-‘Je’ ininterrompu est l’océan infini ; l’ego, la pensée ‘je’, n’est qu’une bulle à la surface de cet océan ; on l’appelle jīva ou âme individuelle. De même, la bulle d’eau, lorsqu’elle éclate, ne fait que se mêler à l’océan ; et quand elle est bulle, elle fait toujours partie de l’océan. Dans l’ignorance de cette vérité simple, d’innombrables méthodes, sous différentes dénominations, telles que yoga, bhakti, karma, etc., ont été enseignées. Chacune apportant de nombreuses modifications, elles ont été enseignées avec beaucoup d’habileté et des détails compliqués seulement pour séduire les chercheurs et semer la confusion dans leurs esprits. Il en va de même pour les religions, les sectes et les dogmes. À quoi servent-ils ? Uniquement à faire connaître le Soi. Ce sont des aides et des pratiques dont on a besoin pour connaître le Soi.
On parle de connaissance immédiate (pratyaksha) quand les objets sont perçus par les sens, mais peut-il y avoir quelque chose d’aussi direct que le Soi, dont on fait l’expérience continuelle sans l’aide des sens [le Soi ou Instant] ? Les perceptions sensorielles ne peuvent donner qu’une connaissance indirecte et non une connaissance directe. Seule notre propre conscience est connaissance directe : c’est l’expérience commune à tout le monde. Aucune aide n’est nécessaire pour connaître son propre Soi, c’est-à-dire pour être conscient [sens de l’Éveil].
L’unique totalité, infinie et indivisible (le plenum), devient consciente d’elle-même en tant que ‘Je’. C’est son nom originel. Tous les autres noms, tels que OM, ne viennent qu’après. La Libération consiste uniquement à rester conscient du Soi. Le mahâvâkya « Je suis le brahman » en est l’affirmation qui fait autorité. Bien que l’on ait toujours l’expérience du ‘Je’, l’attention doit y être dirigée. Alors seulement, la Connaissance émerge. C’est pourquoi l’on a besoin de l’enseignement des Upanishad et des Sages ». (Ramana Maharshi, entretien 92 du 7-11- 1935).

« Lorsque l’ego disparaît, un autre ‘Je’-‘Je’ se manifeste spontanément dans toute sa gloire… » Et il [Ramana Maharshi] cita encore la Skandar-anubûthi : « Ni réel ni irréel ; ni obscur ni lumineux, C’EST » (entretien 122 du 1-1-1936).
Sans le ‘Je’-‘Je’, comment certains peuvent-ils encore parler de la « responsabilité de la personne » ? « Mon Père, pardonnez-leur, car ils ne savent ce qu’ils font ».
Hors de cela, la soi-disante liberté extérieure, sociale, étatique juridique ou légale (les fameux « droits de l’Homme » qui se veulent mondial), n’est que du conventionnel sous forme de réglementation codée des manifestations passionnelles et winneristes de l’ego.

À ce hui le socialisme et sa démocratie ne fait que conduire à ses dernières conséquences logiques la tyrannie de l’opinion, aboutissant à une religion et une mystique à l’envers, en creux, au renoncement volontaire de l’être humain à sa liberté propre. Personne n’est plus sectaire qu’un rationaliste libre penseur qui ne connaît que l’opinion, parce que tout concept tenu pour « vérité », à tort ou à raison, constitue un dogme et en joue le rôle. Or, les opinions, si proches qu’elles soient, si unanimes qu’elles soient, sont toujours contradictoires par quelque côté. L’actuel mondialisme conduit au culte de l’opinion EN UNE UNITÉ DE L’OPINION : et ce désir, dans des profondeurs, ne vient pas d’une volonté de suprématie intellectuelle, mais d’un besoin profondément spirituel de trouver la Vraie Paix, alors qu’à ce hui l’humain cherche ses satisfactions par des voies fausses (surtout quand il parle de « laïcité », ce fourre-tout du chaos et source d’opinions).

Pour le rationaliste, le libre penseur, le cordon ne peut jamais être coupé entre l’opinion, qu’il érige en culte, et la vie. Pour lui, l’acte de penser est le sommet ultime de la manifestation de la vie : « cogito ergo sum ».
La libre pensée, née avec la Renaissance, la Réforme et l’imprimerie avec le besoin d’étudier la matière selon des disciplines intellectuelles autonomes et libérées des suggestions de la théologie de l’Église de Rome, a effectivement conduit à la liberté des opinions personnelles et au coup d’État de 1789. Mais, en prenant le pouvoir politique, cette liberté d’opinion allait se nier du même coup. Car en triomphant, la libre pensée signait son arrêt de mort puisqu’il est impossible à un État et son gouvernement de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord…

La seule liberté que vous ayez ici-bas, et pour encore peu de temps, à cause du transhumanisme, c’est de vous identifier ou non avec le corps. (En référence à Ramana Maharshi)

Ce temps des masques covid-19 éjectant le « temps d’avant » comme si c’était une maladie SE VEUT PROJET-PROJECTION-PROGRÈS :
- Le masqué est fier de son humilité face à de petits virus.
- Le masqué prend plaisir au dévouement en se masquant pour protéger les autres.
- Le masqué est très attaché au détachement par ses gestes barrière et sa distanciation physique ou sociale.
- Le masqué est ainsi reconnaissant à lui-même d’être bon et respectueux des autres.
- Le masqué ainsi masqué double, renforce son ego doublé de sa persona. Se rend-t-il compte de cela ?
LE DÉVOUEMENT EST LA FORME SUPRÊME DE L’ÉGOÏSME : UN AMOUR KILLER (temporel). Car dans cette dimension chacun de Nous est totalement Singularité, Seul, Idiotès. Ensuite s’il se profil la LOI DE SUCCION, il y aura DANGER : issu de l’Ange, et AMBIGUÏTÉ, COMME LE SACRÉ….

Nôtre époque christique mondiale du Soi nous renvoie d’une façon de plus en plus flagrante vers le SENTIER : vers T I, et le Sentier ne conduit pas Ver-I-T-é ; il est un non-sentier, la Nuit obscure de la Putréfaction et de Jean de la Croix et des mystiques, le retrait des cinq sens, le ”non-agir par quoi tout est agi” de la Taoïcité. Aucun chemin mène vers la Vérité : le mental ne peut pas se tuer lui-même, le mental ne peut pas être atteint par le mental !
Cependant lorsqu’ils considèrent l’extinction des cinq consciences sensorielles et la conscience conceptualisante, les ignorants ont des opinions nihilistes sans se rendre compte que leur croyance à cette réalité d’une supposée Conscience fondamentale va faire d’eux des éternalistes comme le rêvent les Juifs Google. Croire au Nirvana est déjà tomber dans la dualité et le Soi ne peut qu’être au delà de l’au-delà de ce qui peut passer pour du définitif, du fixe, comme le Seul Réel……

Le temps des masques covid-19 est devenu l’aboutissement de saisir, de posséder l’Instant, soit le temps de FIXER notre attention sur ce qui est déjà passé. Se fixer sur le Vide ou le Soi, ou sur l’éternalisme, est déjà en faire un « isme » ou dogme : le fixer, en faire une constante ou une convention !!! Comme cela certains fabriquent les religions et du créationnisme (Genèse ou causalité dogmatique).

Ceux qui voient des causes partout engendrent le chaos partout, ils croient que les choses ont une naissance, une cause. « Des choses déjà créées et de celles qui ne sont pas encore aucune n’est le produit de causes, mais les sots ne peuvent pas réaliser que rien n’a de naissance », dit le Lankâvatâra (parce que Tout est FRACTAL, Tout EST).
« Les causes primaires ne naissent pas plus qu’elles ne résultent de la réunion des causes secondaires. Pourquoi donc postuler des causes quand aucun cause, primaire ou secondaire, ne peut naître ? »
 
 

Dernière mise à jour : 10-09-2020 00:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >