Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Poison, Venin, Suc ou Virus
Poison, Venin, Suc ou Virus Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-09-2020 22:17

Pages vues : 126    

Favoris : 15

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Jehovah, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Masque, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Westinghousé, Yokaï

 
renard35exterieur.jpg
 
 
Poison, Venin, Suc ou Virus
Chose EXTÉRIEURE capable de contaminer
et de transmettre la Mal-à-D.I.T. : être
en désaccord avec la Déité, être en
non harmonie avec son Soi.
 
 
VIRUS = POSSESSION : on « attrape » la grippe ou un rhume, on « attrape » une fièvre comme on est « possédé » par un démon ou par une passion (comme celle du jeu d’argent).

Virus = possession, or on est toujours SEUL quand on est vraiment soi-même, chose extra-ordinairement paradoxale puisque le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu.
Ainsi, en Singularité ou Idiotès de l’Humain par essence isolé, SILENCE, pas de Mal-à-D.I.T. (sens de déité).
En France une radio d’État comme France-Info cherche systématiquement à déprimer à toutes heures les citoyenisés : amplification de la fiction covid et donc de la peur, tout est fait dans ce sens… Paniquer les gens pour fabriquer ce social si mortifère, un usinage amorcé le 11 septembre 2001 aux USA : le « terrorisme » est transformé en sanitaire « terroriste invisible ».

Étant donné que NOUS SOMMES TOUS POSSÉDÉS, COLONISÉS, Nous ne pouvons vivre, depuis un long moment, qu’avec des virus, le cas covid-19 n’a rien de nouveau, sauf en politique d’ingénierie sociale depuis le 11 septembre 2001 où le « terroriste » c’était un virus gros comme un humain. Le mondialisme actuel est à lui seul UN BOUILLON DE CULTURE COMME TOUTE CHALEUR COMMUNICATIVE SOCIALE DES ACCORDS GASTRONOMIQUES ! (Avec « gestes barrière » svp.)
Même sans virus, NOUS SOMMES TOUS POSSÉDÉS, CAR AVEC L’INFINI NOUS NE POUVONS QU’ÊTRE POSSÉDÉS, c’est dans seulement le fini, le spatio-temporel que nous pouvons posséder quelque chose « à soi » ce que les Hébreux et Juifs avaient bien captés….. eux qui vendent le fini….

Comment pouvez-vous « posséder le feu » ? Vous allez vous brûler !
On ne « saisit » pas, on ne « possède » pas le feu, on « L’ASPECT » : ASPECT : rejoint la « Désignation », forme neutre ou de « Pointage » dans la formule : « N’EST PAS X », autre forme de non-possession ; exemple : Tout ce qui comporte des marques ou des références est trompeur. Tout ce qui est dépourvu de marques ou de références ne recèle aucune tromperie ou aucune dualité sujet-objet (ne recèle aucune prise d’opinion). Ce n’est donc pas à ces marques ou références que l’on reconnaîtra la Vraie Paix, la Vraie Harmonie, car dans ce qu’on appelle ”marques” ou ”références” on ne trouvera rien de tel que des marques ou des références.
Deuxième exemple : celui qui pense être entré dans le courant pense avoir atteint le fruit de l’entrée dans le courant, mais il ne fait que coller à la croyance au ‘moi’, à l’être né, à la vie, au dividu.
Troisième exemple : depuis les tabula rasa genre 1789, ce qui ne revient qu’une seule fois n’est qu’une désignation. Si au contraire, ce qui ne revient qu’une fois et donc celui qui pense avoir atteint le fruit de cet unique retour, cela ne peut que le faire tomber dans la croyance au ‘moi’, à l’être né, à la vie, au dividu, car IL FIXE, IL FAIT UNE CONVENTION, UNE CONSTANTE, UNE OPINION (1789 n’est par essence qu’une opinion et rien de plus).

L’ÉVEIL est pas conséquent la non-possession, l’ASPECT, la DÉSIGNATION, le POINTAGE dans le sens D’UNE ÉBAUCHE, sens de SE MAINTENIR sans désirer comme un recommencement indéfini, le COUP D’ŒIL (fondamental : toutes notions précédentes à ne surtout pas confondre avec le Pour-Voir ou pouvoir qui fait tant de dégâts….. Dans pouvoir il y a dualité voyant-voyeur et possession. Ne pas non plus confondre avec le contemplatif, sens d’être ou de ne faire qu’un ”avec le temple”, il n’y a donc aucune possession. Voir est plus noble que toucher, la contemplation l’emporte sur la possession charnelle, c’est d’ailleurs dans cette optique qu’il faudrait comprendre le sens de la fête de NOÊL. Laquelle a été inversée, car on peut renverser suivant l’objet qu’on regarde et la qualité du regard. Dans la luxure la vue POSSESSIVE PAR LE MENTAL devient une singerie du toucher en allant plus loin dans la saloperie vicieuse de n’importe quel contact charnel tout aussi possessif…)

Quel SPECTACLE le covid-19, quelle fiction le covid-19 MAIS CE N’EST QU’UNE FICTION GENRE FILM D’HORREUR.
Dans cette fiction du covid la plupart des Terriens CROIENT PLUS AUX AUTRES QU’À EUX-MÊMES, puisqu'ils se masquent ! ILS CROIENT L’État et ses médias et son social.
FILM D’HORREUR : LE COVID-19, « horreur » à entendre une radio d’État comme France-Info, cette entreprise républicaine de la peur et qui pense à Nôtre place, de sorte que même nos illusions et nos erreurs ne Nous appartiennent plus. Au siècle de l’image informatique et du tout connecté et du « tout intelligent » (comprendre : tout imbécile), la rêverie la plus niaise d’un adolescent à tablette informatique et smartphone apparaît être un sommet de spontanéité créatrice en comparaison des rêves éveillés et des images hollywoodiennes distribuées par les médias et l’entertainment : SOIT L’EAU DU ROBINET (du tout connecté). ILS SONT TOUS DES FOURNISSEURS DE MENSONGES, PARCE QU’ILS NE RESTENT PLUS QUE DES CROYANTS : CROYANTS ET MENTEURS FORMENT UN COUPLE INDISSOLUBLE DE CE MONDE DES « INFORME-ATIONS » ! LES MASSES CROIENT CEUX QUI AFFIRMENT COMME LA PALANQUÉE DE SPÉCIALISTES MÉDIATIQUES, MAIS ILS NE CROIENT PAS CEUX QUI SAVENT. CAR, PRÉCISÉMENT, CELUI QUI SAIT N’OSE RIEN AFFIRMER, SURTOUT SUR LE « TOUT CONNECTÉ » DU SOCIAL COLLANT ET DE SON EAU DU ROBINET. Tous spécialistes fait dans le productivisme du lumignon fabriqué par le capitalisme du « siècle des lumières » et de son encyclopédie du Faire/Fer.
 
TOUS MÉDIAS DU TOUT CONNECTÉ SERA UN MAÎTRE À DOUTER DONC UN MAÎTRE À CROIRE. Car plus que jamais, NOUS SOMMES DANS L’ÉPOQUE DE LA FOI, qui est un combat permanent contre le doute, et si un doute était définitivement vaincu, les médias n’existeraient plus ! Les médias sont une machine à douter, donc une machine à foi…… C’est pour cela que tant d’apôtres détruisent la substance de la foi en prêchant, comme tous spécialistes, de fausses certitudes (comme ici en France les charlatans du « conseil scientifique » ces apôtres de la république).
Les médias trompent dans le sens d’annoncer à coup de trompe médiatique : ILS RASSURENT, ILS CONFORTENT COMME UNE FEMME, ILS FONT DANS LE MESSIANISME : LE PIÈGE DE L’ESPÉRANCE, LE PIÈGE DES PROJETS ET RÉFORMES DU POLITISME, LE PIÈGE DES CONSOLATIONS HUMAINES.

Je sens que tout est VIDE à mesure que je m’aperçois que TOUT ME RESSEMBLE !


Dans ce mondialisme de la dualité, en 2020 symbolisé en Occident par le masque sur la persona, il est clair que l’idolâtrie ne peut consister qu’en la dualité SUJET-OBJET : chercher l’absolu par le relatif !
Absolu signifie étymologiquement délié (sans cause-effet) et relatif relié, socialisé, civilisé. Or la première opération de la passion par l’ego consiste à séparer par l’opinion en une sorte de vivisection, la chose idolâtrée de l’ensemble dont elle dépend. Et ce relatif ainsi délié sera du même coup en une illusion d’absolu !

Ainsi la démocratie vendue à toutes les sauces par les républicains de 1789 à 2020 NE SERA QU’UNE OPINION ET RIEN DE PLUS, CAR LE MENTAL HUMAIN EST PAR ESSENCE LE KILLER DE CE MONDE, LE VIRUS MORTEL DE LA VIE.

Avec le film d’horreur « Covid-19 » NOUS SOMMES DANS LA MÊME DÉMESURE QUE CELLE D’ALEXANDRE « LE GRAND » : sa démence de Faire/Fer est comme une inversion de la prière, alors que les « conquêtes » des « savants » actuels, froidement calculées à coups d’ordinateurs et de microscopes, restent misérablement humaines DANS LEURS EXCÈS : C’EST LA DÉMESURE MESURÉE genre « accélérateur de particules », Nous le voyons tous les jours du passage du film Covid-19, de cette démesure en évolutionnisme.

Le septembriseur (pas celui de septembre 1792) de 2001 et le covidien de 2020 sont les mêmes dividus dont l’IMAGE est RENVOYÉE par la tyrannie de l’opinion des autres, le social.
RENVOYÉE : ce mot résume tout. La Gratuité ou l’Amour ne renvoie pas d’image : IL L’ABSORBE. Soit un abîme de SIMPLICITÉ TEL LE SAINT CHAOS, TELLE LA FONTAINE DE JOUVENCE : la Source dans laquelle disparaît la dualité sujet-objet : on s’y penche puis on y boit, puis on se laisse couler en elle et on se retrouve EN S’Y PERDANT COMME DANS LE SAINT CHAOS ; de même, la bulle d’eau ou pensée ‘je’, lorsqu’elle éclate, ne fait que se mêler à l’océan ; et quand elle est bulle, elle fait toujours partie de l’océan.

Dans la non-possession il n’y a pas de loi, parce que l’Amour, la Gratuité étant le Tout n’a pas besoin de loi, ni à l’intérieur ni à l’extérieur, qui n’existent pas. Seul là où il n’y a plus d’Amour ni de Gratuité, TOUT DEVIENT LOIS OU CHAOS, tout devient calcul et chiffres, tout devient l’État et son gouvernement administrateur.
GRATUITÉ = ÊTRE DÉTACHÉ DE TOUT POUR N’ÊTRE INDIFFÉRENT À RIEN. C’EST LA LOI, seulement ici simple désignation.

GRATUITÉ = AUCUNE POMPE (sens d’appareil d’État républicain ou monarchique), car toute grandeur exige la Gratuité ou DÉPOUILLEMENT. C’est la non-dualité par essence, car la nudité, le rien du Tout, ne peut que désigner l’HONNÊTETÉ, la SIMPLICITÉ. L’honnêteté sans simplicité n’est que mensonge, cynisme, hypocrisie, tels les « philanthropes » actuels engrossés par le libéralisme du capitalisme. Le philanthrope n’existe plus depuis qu’existe le capitalisme, il n’existe que des commerçants.

GRATUITÉ = SENS EXTRA-ORDINAIRE DE L’INUTILE. Alors le TOUT fera le reste : le TOUT.

L’humain actuel qui CROIT tout possédé est un obèse, un superflu gonflé d’orgueil qui a peur d’un petit virus qu’il CROIT pouvoir combattre par un extérieur confortable tel un vaccin produit en ses usines du capital.
Le superflu, la diversité et la production mercantile ne peuvent qu’engendrer le superflu de microbes et autres « terroristes » (problèmes) extérieurs, comme la VALEUR engendre le VOLEUR et les serrures et les murs...
 
 

Dernière mise à jour : 11-09-2020 22:48

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >