Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Monde puéril du JE fais, JE suis
Monde puéril du JE fais, JE suis Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-10-2020 02:12

Pages vues : 100    

Favoris : 16

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
 
frise_poliak15.jpg
 
 
Monde puéril du JE fais, JE suis
qui se croit « objectif »,
alors qu’il n’est qu’attaché à l’ego,
à la pensée ‘je’, à l'opinion.
 
 
Judaïsme : l’odeur du sang les attire (circoncision et Bible : le sang étant assimilé comme support de « l’âme »). L’ODEUR DU SANG : LA PASSION, LA SOUFFRANCE, LE DÉSIR. Le capitalisme repose sur le sang : désir, passion sentiments, émotions, emportement, haine, adoration, fanatisme, fougue, véhémence, etc., à y ajouter le « serment pas le sang ».

Trouver son Seigneur (au sens d’Ibn’Arabi (1)) : « Chacun ne voit que son propre Soi, toujours et partout. Il perçoit donc le monde et Dieu selon ce qu’il est » (Ramana Maharshi, entr. 531 du 15-10-1938). Et s’il est le « diable », il exploitera les autres : notamment il en fera des salariés et par là même des consommateurs.

Monde puéril de la SAISIE, POSSESSION : Paradoxe de la « saisie » de sa Vraie Nature : saisir ce qu’il est justement impossible à saisir, et que la prise en charge de soi-même réside paradoxalement DANS LA PUTRÉFACTION, DANS L’APOCALYPSE OU RENONCEMENT MÊME À CETTE SAISIE, À CETTE PRISE EN CHARGE, qui implique nécessairement un EXORCISME (chasser les démons, purifier le mental, les pensées) ; exorcisme duel, il met un obstacle à l’existence de l’unique et exige que ce dernier ne soit pas seulement lui-même, et rien d’autre. Forme de « fin des temps » ou de « carotte » : pas de soi qui ne soit uniquement que soi ou pas de ‘je’ sans ‘Je’ ; pas d’Ici qui ne soit qu’Ici et pas de Maintenant qui ne soit que Maintenant : LA NATURE EST « POINTILLEUSE » (pointillisme d’Instant en Instant), pointer ou doubler : de double, ce SEIGNEUR (”Je est un autre” de Rimbaud), au sens d’Ibn’Arabi, Seigneur qui en veut toujours plus car il veut même sacrifier l’Unique, au profit de la diversité, donc tout le reste, C’EST-À-DIRE L’ILLUSION (2), conformément au messianisme et religions du Salut en sa Carotte « fin des temps », qui a pour stricte condition de son pragmatisme que ce Salut ou cette PAIX ne doive en aucun cas advenir, comme en témoigne remarquablement le judaïsme. Rejoint d’ailleurs la fiction de la Caverne de Platon : le Seul Réel étant insupportable, le prisonnier de la Caverne veut y retourner puisque pour lui sa Caverne c’est la réalité, c’est son Seigneur, c’est son soi (son corps ou sa possession), C’EST SA CROYANCE, SON CRÉDIT-CRÉDO-CONFIANCE-CONFORT : SON RETOUR AUX CHOSES ILLUSOIRES QU’IL PEUT POSSÉDER EN LES REGARDANT ET EN SE FABRIQUANT UNE OPINION SUR SES REGARDS DES CHOSES. IL CROIT SES OMBRES DE SA CAVERNE PLUS RÉELLES QUE CELLES QU’ON LUI MONTRE DEHORS (à l’intérieur de lui-même). De même l’autorité de tout messie est qu’il reste une CAROTTE pour faire avancer les croyants et consommateurs : LE MESSIE NE DOIT JAMAIS ARRIVER DANS L'INSTANT, SEULE LA PENSÉE DE CROIRE QU’IL ARRIVERA EST AUTORISÉE, ENCOURAGÉE.

Cet « a-venir » du messie illustre une fin du monde qui reste sans effet sur le consommateur, ses banques et leur idéologie égrégorienne.
Ne pas confondre le messianisme avec le CENTRE EST NULLE PART et la Circonférence est partout, le « Centre » pouvant, selon le point de vue de chacun, être assimilé à un « Dieu », lequel est caché (un occulte singé par la laïcité française), comme la Vérité, puisque NON-POSSESSION, NON-SAISIE, LA NON-IDENTITÉ OU NON-OPINION.

La mort signifie la « fin des temps », FIN DU TEMPS, puisque l’ego disparaît car il ne met plus de distance entre le sujet, lui, et l’objet, l’autre : ENFIN, ET PEUT-ÊTRE POUR LA PREMIÈRE FOIS, IL COÏNCIDE AVEC LUI-MÊME (‘je’-‘Je’). C’est pourquoi André Ruellan dans son Manuel du savoir-mourir pouvait écrire, page 37 : « La mort est un rendez-vous avec soi : il faut être exact [Réel] au moins une fois ». C’est-à-dire détruire le feu de nôtre vie de possesseur par le SURFEU DE LA PUTRÉFACTION OU APOCALYPSE, QUI PORTERA ENFIN L’ÊTRE AU NIRVANA OU AU CŒUR MÊME DE L’ÊTRE. Illustration par L’OUROBOROS OU L’OISEAU PHÉNIX QUI RENÂIT DE SON PROPRE FEU : QUAND LE POUR-VOIR DU POUVOIR DE LA POSSESSION SE DÉVORE LUI-MÊME, SE RENCONTRE ENFIN AVEC LUI-MÊME EN SE TOTALISANT DANS L’INSTANT, DANS LA NON-DUALITÉ APPORTANT LA PREUVE SUPRÊME DE SON EXISTENCE RÉELLE, ET À PARTIR DE LÀ, SEULEMENT, LE ZÉRO INDIEN ou « Énergie libre » SERA POSSIBLE.



« L’homme est redevable de son activité à une Puissance autre que lui, alors qu’il croit accomplir tout de lui-même – tout comme un invalide assurant par bravade que, si on l’aidait à se tenir sur ses pieds, il pourrait combattre et chasser l’ennemi. L’action est mue par le désir ; le désir ne s’élève qu’après la montée de l’ego ; et cet ego doit lui-même son origine à un Pouvoir supérieur dont dépend son existence. Il ne peut pas demeurer séparé. Alors pourquoi ce verbiage « Je fais, j’agis ou je travaille » ?
Un être réalisé ne peut faire autrement qu’être bénéfique au monde. Sa simple existence est le plus haut bien ». (Ramana Maharshi, entretien 209 du 19-6-1936).

- Maharshi : La conscience est votre vraie nature. Durant le sommeil profond ou durant la veille, elle est toujours la même. Comment alors peut-elle être un état nouveau à obtenir ?
- Question : Mais je ne me souviens pas de ce qui s’est passé dans mon sommeil.
- Maharshi : Qui dit « Je ne me souviens pas » ?
- Question : Je le dis maintenant.
- Maharshi : Vous étiez la même quand vous dormiez. Pourquoi ne le dites-vous pas dans le sommeil ?
- Question : Je ne me souviens pas de ce que je dis dans le sommeil.
- Maharshi : En état d’éveil vous dites : « Je sais ; je me rappelle. » Cette même personnalité dit : « Je ne savais pas ; je ne me souvenais de rien quand je dormais ». Pourquoi votre question ne se pose-telle pas pendant le sommeil ?
- Question : Je ne sais pas ce qui se passe pendant le sommeil. C’est pourquoi je pose maintenant la question.
- Maharshi. : Votre question concerne la phase de sommeil ; c’est donc là qu’elle doit se poser et non pas à l’état de veille. Elle ne touche pas l’état de veille et il n’y a aucune raison apparente pour qu’elle se pose alors. Le fait est que dans le sommeil vous n’êtes pas limitée et aucune question ne surgit.
Tandis que maintenant vous établissez des limites, vous vous identifiez avec le corps et des questions de ce genre surgissent.
- Question. : Je le comprends, mais je ne le réalise pas (c’est-à-dire l’unité dans la diversité).
- Maharshi : C’est parce que vous êtes dans la diversité que vous dites que vous comprenez l’unité, que vous avez des éclairs de conscience, que vous vous rappelez telle ou telle chose et ainsi de suite ; vous croyez que cette diversité est réelle. C’est le contraire, l’unité est réelle et la diversité est fausse. Pour que l’unité puisse se révéler, la diversité doit disparaître. L’unité est toujours réelle.
Elle n’envoie pas d’éclairs pour manifester son existence dans cette fausse diversité. Au contraire, cette diversité fait obstruction à la vérité [laquelle est oui, ou non]. (Ramana Maharshi, entretien 354 du 8-2-1937).


Gigantesque problème d’ego et donc de dualité sujet-objet ici en évolutionnisme dans l’intéressant film ultra-violent : I saw the devil. Corps niveau body-bidoche, barbaque et sang et surtout le DÉSIR y afférent en sont la symbolique bien dans ce matérialisme qui ronge particulièrement la Corée du Sud très capitaliste. Symbolique superbement remarquable du « je fais, je suis » et de la possession qui en dit long sur l’état actuel de cette civilisation du désir et de la consommation allant avec, surtout amplifiée par la fabrication artificielle du besoin et de son évolutionnisme dans le « toujours plus de ceci et de cela », toujours plus de « votre ceci, votre cela… » dans ce monde des « spécialistes » qui vendent tout y compris la mort…


De même que le sot regarde le doigt qui désigne la Lune et non la Lune, de même ceux qui s’attachent aux mots [donc aux opinions et à la dialectique et action de penser] ne voient pas le Seul Réel [le sans identité]. (Réf. Soûtra de l’Entrée à Lankâ, chapitre : L’instantanéité).
De même qu’il y a des sots en France et en Occident qui pleurent le massacre de policiers de leur État et de leur « république » sans prendre conscience un Instant que C’EST LEUR ÉTAT, LEUR RÉPUBLIQUE ET LEUR DÉMOCRATIE CAPITALISTE ET MARCHANDE QUI SONT LA CAUSE DES VIOLENCES QUI NE POURRONT QUE S’AMPLIFIER SANS CESSE À L’AVENIR, TANT QUE PERDURA CE MODE ABOMINABLE DE LEUR CIVILISATION DE LA POSSESSION PAR L’INDIVIDU OU DIVIDU : L’EGO. Le film I saw the devil annonce parfaitement la couleur de la haine supérieure en ultime violence autant du côté policiers que du côté des « méchants » consommateurs de cette civilisation duelle bien-mal, winner-loser.



Notes.
1. Seigneur ou Soi : qui n’est pas une « divinité », mais son « Ka » au sens de l’Égypte Ancienne, le Ka ayant le sens du Soufre (symbolique) : le POINT D’APPUI pour toutes manifestations du ‘Je’ à travers le ‘je’ ou ego. Chaque être connaît son Origine, ce Seigneur parce qu’il atteint et connaît par la connaissance de Lui-même.

2. Illusion : le piège de la dialectique avec ses mots/maux et sa « réalité historique » (son HOTC, Histoire-Opinions-Temps qui coule), la causalité et ses « réalités objectives ».
 
 

Dernière mise à jour : 09-10-2020 02:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >