Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Consensus la fabrique d’égrégores
Consensus la fabrique d’égrégores Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-10-2020 23:45

Pages vues : 97    

Favoris : 11

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
amazon_logo.png
 
 
Consensus la fabrique d’égrégores
dans ce monde qui fonctionne
à l’opinion et à l’argent, donc qui
fonctionne par conflits d’intérêts :
la démocratie perpétuellement frustrée
par ses propres limitations.
 
 
« Preuves scientifiques », « historiques » ou de « Dieu » = même opinion socialisante en forme de consensus.

Consensus = Grégarisme = ÉGALITARISME : les dogmes économiques sont identiques aux dogmes du social : ILS S’APPLIQUENT PARTOUT TELLE UNE RELIGION.

Consensus : accord entre personnes, comme le diapason LA en musique avec plusieurs instrumentistes qui « s’accordent » entre eux pour « jouer juste ».
Consensus = illusion de l’unanimité, comme dans le quantitatif dans une élection.
LE CONSENSUS SERA TOUJOURS UNE ILLUSION, UNE ANTI-DÉMOCRATIE EN FORME DE PARFAITE DUALITÉ WINNERS-LOSERS PUISQU’IL TRANSFORME CEUX QUI ONT UN AVIS NON CONFORME AU CONSENSUS EN LOSERS.
Le consensus peut fabriquer n’importe qu’elle OPINION : religieuse, politique, scientifique, philosophique. Il en est ainsi surtout en politico-histoire dans les cas d’école européenne : gas chambers, Oradour-sur-Glane, etc., jusqu’au récent « réchauffisme climatique » et autres égrégores de GIEC.

Ces égrégores deviennent autonomes en forme de RELIGION : émettre une opinion contre devient une HÉRÉSIE passible d’une « lapidation moderne » dont la plus confortable sera d’être traité d’« antisémite » ou de « complotiste ». Religion renforcée dans le cas du climat, évidemment toujours « changeant », renforcée par transformation du terme « réchauffement climatique » en « changement climatique », afin de fermer la gueule de tous les contestataires du réchauffisme, puisque personne ne peut le contester en affirmant que le climat est fixe !

Même problème avec l’HISTOIRE et donc aussi la POLITIQUE (le social) :

L’historien des événements politiques ou religieux, l’ethnologue, le sociologue, le psychologue, l’archéologue, ne sont pas des entités qui opèrent en dehors du temps qui coule dans le spatio-temporel. Ce ne sont que des humains engagés, d’une part, dans une situation « concrète », et d’autre part, dans une logique déterminée par la mode du moment, suivant une évolution (histoire), dont ils prétendent rendre compte. Ainsi cette « logique » n’est pas autonome, elle n’est pas un étalon, un dogme, mais une opinion, soit elle ne représente qu’une superstructure qui recouvre, dans le mental de l’observateur, tout une idéation caché, où des mythes nouveaux ont été substitués par la culture, par l’opinion de l’enseignement universitaire, associé à des opinions de mythes anciens formant un inconscient collectif selon le concept de C.G. Jung !

L’histoire ou le mot-à-dire : en Occident la « pensée moderne » est une pensée CONDITIONNÉE, et plus que jamais avec l’Empire anglo-saxon et judéo-maçonnique spéculatif (née à Londres en 1717). En Occident, le mythe de la « raison » qui, lui-même, a été élaboré à partir d’éléments irrationnels multiples qui donneront des « évidences » sur lesquelles reposeront les « principes d’intelligibilité » que finalement, personne ne saurait expliquer ni définir de façon rationnelle.
« Le domaine de l’histoire n’est pas le domaine des « faits » ni, encore moins, celui des « phénomènes ». Il est celui de la reconstitution de l’événement, d’une « re-composition » de ce qui a été « dé-composé » par le temps. L’histoire « re-créé » une durée intellectuelle, un enchaînement logique entre des moments abolis en tant que tels, elle « re-fait » les faits et les déforme d’autant. Il y a des faits proprement dits et scientifiquement observables dans la seule mesure où ces faits peuvent être reproduits dans les mêmes conditions. Le « fait religieux » et le « fait magique » n’existent pas en tant que « phénomènes observables » car, dans les sciences humaines, l’observateur est lui-même engagé dans le système qu’il observe et il y apporte tant d’éléments d’incertitudes que l’on ne saurait accorder quelque crédit à une méthode qui, prétendant décrire « objectivement » les faits historiques, prouve ainsi qu’elle méconnaît et la notion de fait et la notion d’objectivité ».
(En référence à René Alleau : Aspects de l’Alchimie Traditionnelle, qui donne une bonne définition du sens « moderne » de l’histoire).

DONC LE CONSENSUS NE SERA JAMAIS LA VÉRITÉ.
Dans le domaine du climat, le winnerisme règne dans les médias du régime capitalo-républicain, dans le GIEC de l’ONU et dans la plupart des républiques occidentales. Là, il s’agit d’un gros égrégore qui se croit puissant, alors que leur « LA » est faux, ce qui est fâcheux pour « jouer » ensemble ! (The Wall Street Journal, 26 mai 2014, mythe du changement climatique).


FORMULE CHOC : LE COVID-19.
Seule une attaque genre « pandémie » par un « consensus » virale tel le covid-19 et pendant une circonstance ou « conjonction » favorable sera à même de fabriquer une BROUILLARD DE TRANSITION, UNE PORTE, permettant d’apporter les changements politico-économiques avant que les masses n’aient le temps, et le désir, de s’organiser pour protéger leurs intérêts. (En référence à un talmudiste : Joseph Stiglitz, qui fut économiste en chef à la Banque mondiale).
PANDÉMIE = BUT (à moitié) CACHÉ DE L’OLIGARCHIE POUR CONSTRUIRE LEUR MONDE.

RAPPEL : les sectes ne recrutent que les gens les plus losers, les plus paumés, ceux qui seront ainsi les plus « programmables » aux opinions de la secte. Avec le covid-19, le culte du narcissisme et la disparition des repères naturels, les masses sont ainsi « recrutés » par l’oligarchie du régime capitalo-républicain.
L’illusion était déjà présente par le passé, elle devient flagrante avec l’artifice de l’informatique.
Naguère, la vue, l’ouïe ou la conscience conceptualisante existaient « réellement », seulement sous forme d’opinion, laquelle Nous voudrions éliminer comme étant la cause de la souffrance.
Cependant, l’illusion n’est pas différente du mental, et il est impensable qu’elle soit différente. Si le mental était réel, comment l’illusion n’en est-elle pas différente ? Si elle n’en est pas différente, LE MENTAL NE PEUT PAS ÊTRE RÉEL, D’OÙ LA FACILITÉ POUR L’INGÉNIERIE OLIGARCHIQUE DE PROGRAMMER LES MASSES. C’est pour cela que bien qu’irréelle, l’illusion arrive à être visible, puisque le mental « voit » cette illusion ! Le samsara ou cycle naissance-mort a donc pour support quelque chose de « réel », le bonheur des marchands de besoins, AUTREMENT LE SAMSARA SERAIT COMPARABLE À LA VACUITÉ.
Alors, comment, prenant appui sur une chose réelle, une chose irréelle pourrait-elle remplir une fonction ? SANS LE « JE EST UN AUTRE » VOTRE MENTAL NE SERAIT QUE PÔLE NÉGATIF SANS PÔLE POSITIF, SOLEIL SANS LUNE…. CEPENDANT AVEC L’HABITUDE DE LA VACUITÉ, L’HABITUDE ELLE-MÊME DISPARAÎT, Y COMPRIT L’HABITUDE QU’IL N’Y AIT RIEN.
Quand il n’y a plus rien, dont on puisse dire qu’il n’y a rien, comment une irréalité dépourvue de support se trouverait-elle en face du mental ? Quand réel et irréel ne représente aucun mental, et en l’absence de toute autre possibilité, c’est LA VRAIE PAIX LIBRE DE TOUT SUPPORT OU RÉFÉRENCE qui ne construisent que des opinions et des souffrances.

La Stargate du covid-19 et celle du « changement climatique » sont l’usine qui fabrique la « gouvernance mondiale » : le RÉSEAU d’institutions et organisations de bureaucrates de l’ONU à New York et à Genève, à qui les États doivent se présenter et rendre des comptes sur un dogme régulier. L’opinion est de céder peu à peu à des organismes capitalistes que les Terriens ordinaires, les losers, ne peuvent ni voir ni contacter pour apporter leurs voix à dire.



Vu l’état que Nous faisons subir à la planète,
l’espèce humaine ne peut qu’être UN ACCIDENT,
UNE CHUTE, UNE MAUVAISE HERBE,
LE COVID LUI-MÊME SUR LA PLANÈTE.
LE COVIDE-19, C’EST NOUS MÊMES.


L’argent détruit absolument tout : dès qu’un nouveau créneau s’ouvre, comme l’ordinateur réduit à la portion du consommateur (qui fera la fortune d’un Jeff Bezos), ou le créneau issu de la CRÉATION D’UN BESOIN, le besoin est immédiatement exploité par une foule de marchands, d’opportunistes dont le seul but dans leur vie est de profiter de ce nouveau besoin, quelle que soient les conséquences sur le bien général ; c’est très bien rendu dans le film : Le gouffre aux chimères.

BREF : DÉTRUIRE L’ÉTAT, SON ARGENT, SON SALARIAT, DÉTRUIRE LE MYTHE SI ARTIFICIEL DE L’ARGENT QUI « RENDRAIT LIBRE », À SAVOIR NOUS ACHETER UN NOUVEAU PARADIS, comme le résume si bien Jacques Attali, page 18 dans : Les Juifs, le monde et l’argent.


En 1980 aux États-Unis les PDG gagnaient 43 fois plus que les salariés ordinaires ; en 2005 les PDG touchaient 411 fois plus. (Réf. page 539, Naomi Klein : La stratégie du choc).
Du temps de Pinochet au Chili en 1973 en passant par le massacre de la place Tiananmen en 1989, par l’effondrement de l’URSS jusqu’à ce hui en 2020, la prise de contrôle de la planète par l’oligarchie est toujours à l’œuvre : l’ultra-libéralisme winneriste. La démocratie n’a jamais existé. LES ROIS ET WINNERS CE SONT TOUJOURS LES RICHES : « Que peuvent les lois, où l’argent est seul maître, et où la pauvreté ne peut avoir raison ?… » (en réf. à Pétrone : Satyricon).

Les winners riches deviennent de plus en plus riches et de plus en plus winners ; les losers pauvres deviennent de plus en plus pauvres et de plus en plus losers.
LE MONDE EST DEVENU UN BUSINESS DONT NOUS SOMMES DEVENUS LES MARCHANDISES, LES PRODUITS, DES CODES-BARRES OU NUMÉROS DE CARTE BANCAIRE ET D’IDENTITÉ DANS DES SERVEURS INFORMATIQUES. (La disparition de l’argent liquide est devenue une évidence de Big Brother ou contrôle mondial des individus).
IL SERA AINSI INTERDIT DE MOURIR (voir les Juifs Google transhumanistes et leur rêve d’immortalité, ici-bas…)

RIEN N’A CHANGÉ DEPUIS DES MILLÉNAIRES : PLUS ÇA CHANGE ET PLUS C’EST LA MÊME CHOSE…. 1789 EN FRANCE FUT LA PIRE ARNAQUE QUE L’HUMANITÉ AURA CONNUE DEPUIS LES 10.000 ANS DU NÉOLITHIQUE. ET ÇA C’EST PRODUIT EN FRANCE !!!
LA PANDÉMIE COVID-19 EST LA ENIÈME TENTATIVE DU PLUS ÇA CHANGE ET PLUS C’EST LA MÊME CHOSE. COVID-19 = TENTATIVE DE RENDRE SILENCIEUX LE MONDE, SILENCIEUX LE MENTAL, AFIN DE LE REPROGRAMMER À CAUSE DE LA DESTRUCTION DE LA PLANÈTE QUE NOUS AVONS TOUS PROGRAMMÉS EN TANT QUE CONSOMMATEURS AIMANTÉS PAR LES ARTIFICIELS BESOINS FABRIQUÉS PAR D’AUTRES (les spécialistes).
LE COVID-19 EST IDENTIQUE À LA STRATÉGIE DU CHOC FORT BIEN DÉMONTRÉE PAR NAOMI KLEIN dans cette stratégie du désastre fabriquée par le régime capitalo-républicain, les deux étant de plus en plus intimement liés, comme le pouvoir économique désormais indissoluble du pouvoir politique, LE PIÈGE DES PIÈGES.

LE DIABLE, C’EST LE MENTAL, NOUS MÊMES.
Plus personne n’utilise Amazon, et le Bezos devient pauvre Bezos ; d’ailleurs un nom à la sonorité proche de BESACE (double sac, bissac). Bezos, besace, sac, mettre à sac, sachet, comptabilité ou valeur comptable se retrouve évidemment dans les textes de l’Ancien Testament : Genèse 42,25 ; Proverbes 7,20, ou comme sachet dans le Cantique des Cantiques 1, 13 : un sachet de myrrhe. Un sac pour conserver des manuscrits comme ceux « de la Mer Morte ». Sac = conservation, comme le disque dur conserve des informations, et de nombreuses INSCRIPTIONS FUNÉRAIRES JUIVES, notamment en Allemagne du Nord, viennent attester encore à ce hui du SALUT, de la CAROTTE du MESSIANISME et même dans l’Après Vie….
Amazon conserve, stocks un nombre pharaonique de choses qu’il achète pour les RE-vendre.
Le mot BE-soin, se retrouve dans BE-sace, BE-néfice, BE-nevolat, BÉ-nédiction. PLÉNITUDE DU B : Bon, Beau, Billet, Bien, Beaucoup, Ballon, Baleine, Baal, Belenos mots dans le sens gustatif des cinq sens et concepts moraux relatifs, bien MATÉRIALISTES, donc UN B TRÈS TERRESTRE comme l’entreprise de Jeff Bezos, sorte de MAMELLE MATRICE DU CAPITALISME EN RÉSEAUX…
Amazon est par essence L’ANTI-GRATUITÉ, L’ÉGLISE ANTI-AMOUR.
 
 

Dernière mise à jour : 11-10-2020 00:11

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >