Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Démocratie = DICTATURE MOLLE ou SANITAIRE
Démocratie = DICTATURE MOLLE ou SANITAIRE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-10-2020 04:45

Pages vues : 69    

Favoris : 6

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
 
 
Démocratie = DICTATURE MOLLE ou SANITAIRE
Si les épisodes dramatiques de la PESTE NOIRE,
Yersinia pestis (hivernale par infection directe
par la toux), et celle de la puce qui transmet,
qui réapparaît en 1347 à partir d’un foyer
asiatique, déjà là-bas comme en 2019….
apportaient une « liberté », mais bien plus
une « solidarité », comme le prétend E. Macron
dans son discours du 14/10/2020, les humains
de ce temps devraient vivre, et jusqu’à Nous en
faire profiter : AU PARADIS RE-TROUVÉ, DANS
LEUR FÉLICITÉ NATURELLE, DANS LA VRAIE PAIX.


DICTATURE DU MONDE PASTEURISÉ.
 
 
MERDE À MACRON-ROTHSCHILD !!!

Ce qui égalise tout le monde :
Nous montons tous sur le TRÔNE pour chier,
Nous passons tous au CIMETIÈRE (sauf
les Juifs Google transhumanistes puisque
c’est le « peuple élu », les « éternels »).



Or le Royaume de France perd un tiers de sa population, la Catalogne perd de 40 à 60% de ses habitants, et l’Angleterre en perd 70% : elle passe de 7 à 2 millions d’habitants en 1400. En plus, cette peste s’accompagne de nombreuses autres maladies mortels : diphtérie, rougeole, oreillons, scarlatine, typhoïde, variole, grippe ou coqueluche en 1413, etc., la famine est mécaniquement fabriquée par le chaos humain des guerres :vers 1360, vers 1400 et 1415-1420 et 1430 surtout. La « solidarité » vendue par Macron (et impossible en capitalisme), et ses adeptes du « vivre ensemble » (à ce hui le « Tous anti-covid » (dans le dogme "TOUS CHARLIE”) nouveau look de la trinité liberté-égalité-fraternité) a-t-elle apporté la « liberté » autant en 1430 qu’en fin 2020 ?? NON ! Car absolument tous les pouvoirs fonctionnent en évolutionnisme, en extérieur, SANS JAMAIS SE QUESTIONNER SUR L’INTÉRIEUR, À SAVOIR QU’IL N’Y A NI INTÉRIEUR NI EXTÉRIEUR, DONC AUCUN « MÉCHANT », AUCUN ÉTRANGER (de strange, étrange, signifiant que TOUT CE QUI N’EST PAS IDENTIFIABLE SERA CONSIDÉRÉ COMME MENAÇANT, AGRESSIF, NON SOCIAL, NON-CONVENTIONNEL, HORS LA LOI : le Seul Réel fait peur et engendre un mécanisme de DÉFENSE entrant en jeu dès que le Seul Réel sera perçue comme cru-EL, CRU comme NON-IDENTIFIABLE, non fiable et dangereux).

En 1400 comme en 2020, les observations médicales sont précises et efficaces : interdiction des réunions de deuils, de la vente de fripes, des visites aux malades, qui contribueront en 1400 à freiner la contagion ; en 1400 la médecine ne sait pas pénétrer les causes, les médecins les voient dans l’air corrompu par les odeurs ; l’opinion publique y voit « la colère de Dieu », ainsi apparaissent des « lois morales » : interdiction de la prostitution, des nouveaux cultes, des manifestations artistiques (en 2020 ce sera chez Macron le couvre-feu de 21h à 6h du matin, nouvelle mouture de PÉNITENCE et non de jouir de la vie [et en 2020 interdiction de respirer], « c’est dur pour les jeunes de 2020 » enfonce dans la chair le Macron ; en 1400 la prise en charge des orphelins est même supprimée. (Réf. Dictionnaire du Moyen-Âge, sous la dir. de C. Gauvard, A. de Libera, M. Zink, article « Peste »).

Naguère vivait un magicien dans une montagne assez profonde et sombre. Un jour, un vieil ami vint lui rendre visite. Tout heureux de l’accueillir, le magicien lui offrit un dîner et un abri pour la nuit. Le lendemain matin avant son départ, il voulu lui donner un cadeau. Il prit une pierre et, avec son doigt, en fit un bloc d’Or pur.
L’ami ne fut pas satisfait, alors le magicien pointa son doigt sur un énorme rocher qui, lui aussi, devint de l’or pur.
L’ami faisait toujours la gueule.
- « Que veux-tu donc ? », demanda le magicien.
- « Coupe ce doigt. Je le veux », répondit cet ami.
Depuis des millénaires les êtres humains sont ainsi : ils saisissent l’extrémité du doigt qui montre la lune et non la lune signalée par le doigt : LE COVID-19, BIENTÔT 21, C’EST LE MÉDECIN OU L’HÔPITAL QUI DÉCLARE OU QUI FABRIQUE UN « FAUX POSITIF » COVID. POUR GAGNER DE L’ARGENT, MÉDECINS ET HÔPITAUX TOUCHENT DES PRIMES DE L’UNION EUROPÉENNE QUAND ILS DIAGNOSTIQUENT DES CAS COVID, avoir un patient dans son service de réanimation, c’est le JACK-POT : plus d’infirmières, plus de toujours plus ou de moyens, donc ils ont intérêt a faire fonctionner le TIROIR-CAISSE « RÉANIMATION COVID », le service a donc intérêt à ne pas renvoyer trop vite chez lui le covidé. C’EST LE COMPORTEMENT DE « L’AMI » DU MAGICIEN, LE TOUJOURS PLUS DE L'ÉVOLUTIONNISME ! (Le Magicien au doigt d’Or pour référence au Shin Jin Mei, Poème du VIè siècle sur la foi en l’Esprit ou Soi, dans le plus ancien texte du Chan chinois, courant bouddhiste qui donnera naissance six siècles plus tard au Japon à la tradition zen).


Nous ignorons l’écran ou le Soi pour préférer les images du film projeté sur l’écran tant nôtre civilisation est prisonnière des apparences, prisonnière du SPECTACLE. SPECTACLE très bien résumé par David R. Olson dont je cite une nouvelle fois la conclusion de son livre important : L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée : « Mais il semble peu douteux que l’écriture et la lecture aient joué un rôle essentiel dans la genèse d’un bouleversement, par lequel nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée [donc le RE et une distance entre comme la RE-présentation, la COPIE]. Notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est, pourrait-on dire, un sous-produit de l’invention du monde sur le papier », dernière page.
Page 220 : « Les signes ont été considérés au Moyen-Âge comme faisant intrinsèquement partie des choses, tout comme leur nom ; au XVIIè siècle, les signes deviennent des ”modes de représentation” (naissance de la société du spectacle). Les représentations finissent par être radicalement distinguées des choses représentées. Pour représenter de manière fidèle, la langue doit être amenée le plus près possible des mots ».

SPECTACLE = LE NARCISSISME OPINIONESQUE DE CE RÈGNE DE LA LIBERTÉ DE PENSÉE QUI SIGNAIT SON ARRÊT DE MORT : en triomphant, la liberté de pensée se tuait, car il est évidemment impossible à un gouvernement de l’étatisme de gouverner en accordant à chacun le droit de ne pas être d’accord. LE POUVOIR DU PEUPLE N’A JAMAIS EXISTÉ, SURTOUT PAS EN DÉMOCRATIE REPRÉSENTATIVE. Nôtre société étant celle du spectacle, celle de la pensée sur la pensée, elle ne peut qu’amplifier L’IMAGE OFFERT À L’AUTRE, surtout avec le tout connecté des réseaux sociaux de ce culte du narcissisme ! c’est-à-dire une coïncidence ou connexion de la chose et du mot qui fabrique seulement l’opinion, les images du film projeté sur l’écran d’ordinateur ou du mental : toujours l’opinion MAIS JAMAIS LA CHOSE DIRECTE. Dans ce culte du narcissisme l’existence d’une REPRÉSENTATION tient lieu de garantie de la « réalité » : « J’ai une opinion, et vu que je suis élu par le peuple, ce ne peut qu’être une garantie ». Ainsi, dans ces conditions, il n’est pas étonnant que la confusion ou le chaos, comme dans le film covid-19 du gouvernement Macron, et cornaqué en France par exemple par le « Haut Conseil de santé publique », se soit traduit pas une explosion de narcissisme dont O. Véran, Macron et Cie, sont exemplaires en stars. C’est-à-dire qu’ici  dans le cas de « représentants d’un gouvernement » le narcissisme exposé dans le film covid-19 est difficile à déterminer car on distingue avec peine une attention exagérée à soi-même de l’inattention au réel, quant au Seul Réel c’est « Mission impossible » ou Queste du Graal ou du Soi.


Pour moi, Macron à travers ses discours ne parle pas d’autre chose QUE DE LUI-MÊME : L’INDICE D’UN AMOUR EXCESSIF À SON PROPRE ENDROIT ? OU D’UN DÉSINTÉRESSEMENT AU RÉEL ? Dans le cas de Macron, il est quasi certain qu’il s’agit plutôt d’un désintéressement au réel extérieur, ce que ne manquent pas de lui reprocher de nombreuses personnes en le qualifiant de « Jupiter »… Lequel reste sur sa scène mais ne descend pas, ou très rarement, dans la fosse… C’est-à-dire que le narcissisme est INQUIÉTANT par sa faculté d’ignorer le réel, plutôt que par sa complaisance à ne connaître que de soi-même (à ne connaître et renforcer que son ego, son mental).
Bref, l’écart entre le réel (le spatio-temporel, la pensée) et sa représentation : la pensée sur la pensée, aboutit à l’amplification grandiloquente de l’IMAGE si présente dans l’actuelle technologie informatique médiatique envahissante, AU DÉTRIMENT DE LA RÉALITÉ. C’est illustré par Pascal qui dans ses Pensées pouvait écrire à juste titre : « Quelle vanité que le peintre, qui attire l’attention [sur lui] par la ressemblance des choses [ou maintenant par le ”n’importe quoi”] dont on n’admire point les originaux ». Même Rousseau dans sa Lettre à d’Alembert, est tout à fait fondé à remarquer que l’être humain s’émeut plus volontiers de ce qu’il se passe sur la SCÈNE que de ce qu’il se passe dans la réalité, avec le célèbre et si profond exemple du Lankâvatâra et à la lune et à son doigt, chapitre VI : L’instantanéité : « De même que le sot regarde le doigt qui désigne la lune et non la lune, de même ceux qui s’attachent à mes paroles ne voient pas ma vraie réalité ». Aussi rapporté en variation par Olson cité plus haut.

Alors dans une révolution, la révolte des exploités contre les exploitants n’est pas déterminée par le fait de l’exploitation elle-même, mais n’intervient que lorsque cette exploitation est l’objet d’une représentation, l’objet d’une CAROTTE, L’OBJET D’UN MESSIE QUI NE DOIT PAS ARRIVER : LA RÉALITÉ VÉCUE NE DEVIENT INTOLÉRABLE QUE LORSQUE’ELLE EST DANS L’INSTANT, DANS LE ICI ET MAINTENANT, DANS LE SPONTANÉ.

C’est le principe CONTRAIRE du SALUT, de la CAROTTE POUR FAIRE AVANCER.
CAROTTE = REPRÉSENTATION DEVANT LA TÊTE DE L’ÂNE POUR LE FAIRE AVANCER. LE JUDAÏSME ET SON MESSIE C’EST LA CAROTTE-REPRÉSENTATION, LE FILM, HOLLYWOOD ; IDEM AVEC MACRON. BIEN-SÛR CAROTTE OU MESSIE NE DOIT JAMAIS APPARAÎTRE (la carotte attachée à distance de la tête de l’âne ne doit jamais être mangée, sinon l’âne ne va plus avancer…).

CAROTTE OU MESSIANISME SONT D’UNE VIOLENCE INOUIE : et envers l’âne, et envers les croyants, comme la violence du politisme d’un régime qui aura toujours un discours cachant ici ou là de la grandiloquence comme Macron avec sa « France des Lumières et de Pasteur », de ces jeunes en difficulté et que c’est dur pour eux à l’époque covid-19, des « valeurs de la république » ou du « droit », etc. Le discours politique est toujours un réservoir d’outrances verbales, parfois bizarres dans le cas de Macron, réservoir de mots/maux aussi monotone dans le « Plus ça change et plus c’est la même chose » et donc INÉPUISABLE COMME LE RÈGNE DE LA POLÉMIQUE EST INTERMINABLE ET N’AURA JAMAIS DE FIN.

Si bien que l’écriture politique, qui nie le « quelconque » et l’intègre de force dans un réseau de signifiant, car celui qui parle politique peut comme le paranoïaque énoncer que rien ne saurait jamais être quelconque, il est en même temps dans la seule écriture PERMETTANT EN TOUTE CIRCONSTANCE DE DIRE N’IMPORTE QUOI, PUISQUE C’EST DU CONVENTIONNEL, SOIT PRENDRE LES GENS POUR DES ENFANTS. D’où l’étonnant lien qui relie constitutionnellement et nécessairement le tempérament doctrinaire ou dogmatique au tempérament hypocrite, cas aussi visible chez Macron et en général chez tout paroissien d’un gouvernement représentatif en régime république : L’ÉNONCIATION DE CE QUE LE DOCTRINAIRE TIENT POUR RÉEL N’ÉTANT POSSIBLE QU’À LA CONDITION D’AMÉNAGER SANS CESSE LES DÉMENTIS, SOIT OFFERTS PAR L’OPPOSITION, MAIS INFINIMENT PLUS OFFERTS PAR LA RÉALITÉ ELLE-MÊME !
Antonin Artaud dans le Pèse-nerfs (page 95, Œuvres complètes) : « Toute l’écriture est de la cochonnerie. Les gens qui sortent du vague pour essayer de préciser quoi que ce soit de ce qui se passe dans leur pensée, sont des cochons ». (Que dire alors de la psychanalyse du freudisme…).
IL EST BIEN CONNU QUE CE QUI EST « INNOMMABLE » EST LE TERRORISTE, LE MAUVAIS, LE CRIMINEL, LE MÉCHANT LE DÉVERGONDÉ OU DÉLINQUANT, PARCE QUE NON-IDENTIFIABLE, NON NOMMABLE PAR LE POUR-VOIR OU PAR CELUI QUI VEUT POSSÉDER, SAISIR.
L’innommable est aussi l’EXCRÉMENT IDENTIQUE EN VIBRATIONS À L’OR MÉTAL QUI FAIT TANT DE DÉGÂTS : l’économie multi-millénaires de l’argent et de sa marchandise.
INNOMMABLE À LA FOIS LOI DE SUCCION ET EXCRÉMENT… DE CE MONDE DE BOUFFEURS DE MERDE….

INNOMMABLE = LA PENSÉE SUR LA PENSÉE (panse : ventre, intestins et excréments), DONC L’OPINION, LE SENTIMENT QU’ON EN SUGGÈRE PAR SON OPINION. AINSI CE MONDE EST PROPREMENT, PASTEURISÉ, INNOMMABLE, PUISQUE REPOSANT SUR LA RAISON QUI CONCEPTUALISE OU QUI CALCUL TOUT !

Si la « liberté » est un principe, ce qui devrait correspondre somme toute au mot NATURE, pourquoi un individu, cancérisé par le pour-voir, fabriquerait une restriction à la Nature ? ce qui est l’équivalent de vouloir organiser, administrer le chaos HUMAIN PAR IMPOSITION DE SA PROPRE NATURE, PAR IMPOSITION DE SON PROPRE EGO À TOUTES LES MASSES HUMAINES, PUISQUE NOUS SOMMES MAINTENANT DANS LA GÉNÉRALISATION MONDIALISTE ! Cette transformation de la Nature imposée par la moindre loi d’un individu s’appelle LE TOTALITARISME.
TOTALITARISME TOUJOURS FABRIQUÉ PAR LES « GENS COMPÉTENTS » DANS CETTE MODE DE L’APRÈS 1789 AVEC SES « SPÉCIALISTES ».



[En haut de page : Amédée Bussière qui signe cet avis a été préfet de police de Paris de mai 1942 à août 1944]
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 16-10-2020 06:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >