Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Monde hollywoodien des perceptions
Monde hollywoodien des perceptions Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-10-2020 02:39

Pages vues : 64    

Favoris : 5

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
routy_traits.jpg
 
 
Monde hollywoodien des perceptions
du sensible et de ses images,
forme de religion : RELIER LES SPECTATEURS
DANS UNE MÊME CONCORDE (comme la place
parisienne du même nom censée symboliser
une « fraternité »… de consommateurs…).


Page dédiée à tous les frères et sœurs PAÏENS,
parce que le concept de démocratie ou leur
manière d’être LIBRE, C’EST EUX.
 
 
Monde de l’image hollywoodienne de la société du spectacle QUI TUE, et après il y a des républicains qui s’étonnent de la violence qu’engendre leur république par détour d’une autre religion !… Parce que la république Provende-Providence EST une religion comme le rêve le judéo-maçon Vincent Peillon.

Images hollywoodiennes seulement appréhendables par la laïcité-croyance de chacun, soit par les cinq sens de chacun ! Mais nullement images de source visionnaire, c’est-à-dire HORS DE L’INCONSCIENT COLLECTIF DE CE MONDE EMPIRIQUE CONSTRUIT PAS L’OPINION, LE CONVENTIONNEL ET LES CONCEPTS.
Monde visionnaire infiniment loin de l’univers factice et conventionnel de la 3D informatique des usines à images marchandes pour écrans plats ; monde visionnaire ou MONDE ENTRE-DEUX, NON-DUEL CAR FLÉAU OU MÉDIATEUR, sans lequel tous les événements du Divin et de la prophétie deviennent de l’irréel et du charlatanisme, PARCE QUE C’EST DANS CE MONDE-LÀ QUE LES ÉVÉNEMENTS ONT LIEU : UNE AUTRE DIMENSION (invisible au vulgaire), comme le monde du règne Minéral et Végétal avec les Élémentals).


OPINION = CE QUI CHANGE TOUT LE TEMPS, ET QUI DE CE FAIT NE PEUT ÊTRE ARRÊTÉ, CE QUI NAIT UN JOUR, CHANGE, PUIS MEURT : D’OÙ LE CONCEPT DE « LIBERTÉ D’EXPRESSION » QUI NE POURRAIT PAS ÊTRE ARRÊTÉ PAR QUICONQUE ! PARCE QU’ELLES, LES OPINIONS, SERONT PRISE POUR « LA RÉALITÉ ».

OPINION = DÉBATS SANS FIN ET DONC STÉRILES : les débatteurs sans fin et obsédés se vautrent dans leur laïcité forme de croyance-impiété (et permission étatique du blasphème en France) et leur ”liberté d’expression”. Ils critiquent toujours ce qui n’est pas matériel ou corporel ; ils veulent du CONCRET, du SOLIDE, de la pesanteur alors qu’ils rêvent de s’envoyer en l’R… Bref, ils salopent Tout au nom de leur FAUSSE RELIGION : leur État de droit et leur DROIT, leur démocratie.

Les êtres humains qui cheminent sur le Sentier de la Liberté inconcevable - parce que quand des individus veulent construire une « liberté » ils mettent le chaos partout - éviteront de débattre avec ces constructeurs de « liberté ». Car ces faiseurs de « liberté » réfutent la nature imaginaire pour affirmer ceci et nier cela : voilà en quoi consiste leur « liberté d’expression » et par là même leur « droit au blasphème »
Ces gens et leur « liberté » qui est en faite une PRISON voulant enfermer les autres qui ne sont pas de leur paroisse, se construisent sur des fictions, de l’être et du néant ils ne parlent que d’illusions, de rêves et de cités dans les nuages [Jérusalem céleste….].
CEUX-LÀ IL NE FAUT PAS LES FRÉQUENTER, PARCE QUE, AU FOND DE LEUR DUALISME, ILS ENTRAINENT LES AUTRES À LEUR PERTE.
MAIS IL EST SALUTAIRE DE FRÉQUENTER ET ACCUEILLIR LES CHEMINANTS QUI VOIENT QUE LES RÉALITÉS IMAGINAIRES, PAISIBLES ET SOLITAIRES, NE SONT NI QUELQUE CHOSE, NI RIEN.


La seule chose qui soit ÉTERNELLE ici-bas, c’est la POLÉMIQUE ISSUE DE L’OPINION EN ELLE-MÊME ÉTERNELLE ! (En référence à Ramana Maharshi, entretien 132 du 6-1-1936 ; et 331 du 18-1-1937).

Le drame des religions et autres « liberté d’expressions » qui se bombarde de laïcité réside en ceci : « Quand on parle de l’union de l’individu avec le Suprême, le Suprême est connu par ouï-dire alors que l’individu est directement expérimenté. Vous ne pouvez faire usage que de l’expérience directe. Par conséquent, cherchez qui vous êtes ». (Ramana Maharshi, entretien 332, même date que ci-dessus).
IL N’Y A QUE COMME CELA QUE L’ON PEUT METTRE FIN À LA TYRANNIE DE L’OPINION CHÈRE AUX OCCIDENTAUX, GAULOIS OU PAS !!!
TYRANNIE DE L’OPINION OU POLÉMIQUE PARCE QUE ÇA OBLIGE À SE TOURNER UNIQUEMENT VERS L’EXTÉRIEUR, C’EST POUR CELA QUE TOUS LES POUVOIRS ÉTATIQUES ET DÉSORMAIS RÉPUBLICAINS VEULENT QUE VOUS FONCTIONNIEZ UNIQUEMENT PAR L’OPINION DONC PAR LA LIBERTÉ D’EXPRESSION, chose devenue impossible depuis que la liberté de pensée devenait la Reine à la Renaissance, c’est-à-dire qu’elle venait de se décapiter car il est évidemment impossible à un État républicain de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. La démocratie, le pouvoir du peuple n’a jamais existé dans aucun État du monde.

Aux États-Unis et en Occident en général, les États ont réalisé pleinement leur opinion de « démocratie » qu’en dissolvant totalement le sens de l’ÊTRE, entité totalement spirituelle et non temporelle comme maintenant où l’ÊTRE est devenu l’AVOIR : LE CONSOMMATEUR au pouvoir d’achat, le seul pouvoir qui lui est concédé par sa république PROVENDE-PROVIDENCE. Ces pays démocratiques ont réalisé l’intégration de l’individu dans le social par une uniformisation des attitudes psychologiques dans l’unique usage des biens matériels. Cette opinion uniformatrice est défendue par une certaine Tiphaine Auzière, belle-fille de Macron, qui demande aux Français de « sacrifier leurs libertés ». Mais lesquelles ? Qu’est-ce que c’est la « liberté » pour cette femme ?

Ainsi tout le monde doit faire comme tout le monde : TOUS MASQUÉS. Promenez-vous dans Paris ou une grande ville avec votre masque covidesque seulement sous le menton, au cas où un fric/flic se pointerait à l’horizon d’un béton-trottoir, vous allez vous le regard inquisiteur que vont vous lancer les covidiens que vous avez croisé bien masqués selon le règlement sanitaire…. Ah ça non ! il faut faire comme tout le monde puisque le « suprême » l’a édicté ! et que ce serait pour « notre santé »….
Depuis quand l’État s’occupe de la santé de ses paroissiens ? Seul lui importe le capital, l’argent et sa circulation libre. C’est ça la liberté : LA LIBRE CIRCULATION DE L’ARGENT, MAIS SURTOUT PAS D’UN VIRUS, NI D’UN TERRORISTE, NI D’UN NON-IDENTIFIÉ QUI FAIT PEUR…

Le Français n’est pas près pour vivre comme un Gaulois, il veut sa Provende-Providence tout confort tel son « Vivre ensemble », qu’il appelle « fraternité », etc. L’apparence laïcité ou « liberté » ( de croire) cache en réalité la dépendance totale des Français à des puissances économiques mondiales et cachées : l’argent est comme les excréments caché dans les intestins…

Depuis le drame Charlie, en France, comme avec les masques covid, il devient obligatoire d’avoir des sentiments GRÉGAIRES, tel le « Je suis Charlie », ou à l’époque du 11 septembre : « Nous sommes tous Américains ». Il ne faut pas que ça contredise les dogmes politico-scientifiques, d’où la prétention de fabriquer des sentiments qui leur soient conformes. Macron s’y attelle avec son « Tous anti-covid » variation du « vivre ensemble » de l’époque attentat Charlie-Hebdo.
C’est cela qu’à codifié et réglementé la dialectique de judéo-maçonnerie spéculative républicaine, sorte de théologie républicaine ou ANTI-THÉOLOGIE (sauf pour leur Lucifer). Dialectique républicaine qui tend à réaliser une impossible fusion de la mémoire sensible et de l’intellect et, du même coup, de la volonté de l’ego qui ne peut que s’identifier au corps, donc à ce qui se réclame des précautions matérielles et de la raison fonctionnant dans le spatio-temporel.

CEUX-LÀ IL NE FAUT PAS LES FRÉQUENTER, PARCE QUE, AU FOND DE LEUR DUALISME, ILS ENTRAINENT LES AUTRES À LEUR PERTE. C’est même gravé dans la Pierre, aux États-Unis dans l’état de Georgie.


TYRANNIE DE L’OPINION OU POLÉMIQUE PARCE QUE ÇA OBLIGE À SE TOURNER UNIQUEMENT VERS L’EXTÉRIEUR, C’EST POUR CELA QUE TOUS LES POUVOIRS ÉTATIQUES ET DÉSORMAIS RÉPUBLICAINS VEULENT QUE VOUS FONCTIONNIEZ UNIQUEMENT PAR L’OPINION DONC PAR LA LIBERTÉ D’EXPRESSION, sur quoi ? UNIQUEMENT SUR L’EXTÉRIEUR QUI, DEPUIS LE 11 SEPTEMBRE 2001, S’APPELLE « VIGILANCE », d’autant plus amplifiée que sous covid le terroriste est très petit, invisible aux cinq sens humains. Une VIGILANCE en un état de VIEIL PERMANENT : INTERDIT DE DORMIR, INTERDIT DE NE PAS PENSER, INTERDIT DE SE RETROUVER SANS SA VRAIE NATURE. Tout le reste, L’INTÉRIEUR, n’existe pas. SEULE LA CROYANCE OU LAÏCITÉ A DROIT À LA PAROLE ET À L’ÉCRIT. C’EST-À-DIRE QUE SEUL COMPTE L’EXTÉRIEUR APPELÉ « L’ORDRE PUBLIC » (le sociel du ”Vivre ensemble”). Et, devant l’obligation mondialisée de le défendre, tous sont invités à la délation, à la lâcheté, à la peur, suivant le dogme « Nous sommes tous Charlie » et en cette fin de 2020 : « Tous anti-covid ».
L’unique « courage » sera celui d’approuver et de soutenir tous les mensonges et propagandes, tous les abus et toutes les violences de l’État.
À l’exemple de 1789 en France et de 1917 en Russie qui allait devenir l’URSS, TOUS LES ÉTATS ONT TOUJOURS ÉTÉ TERRORISTES À LEUR NAISSANCE, ET LE SERONT ENCORE PLUS VIOLEMMENT À L’IMMINENCE DE LEUR MORT (bien que la chute de l’URSS ait fait peu de morts… leurs morts en nombre pharaonique le furent surtout dans l’institution économique que leur rapporta leur GOULAG).

- Maharshi : Toute connaissance a pour seul but de conduire l’homme à la réalisation du Soi. On sait que les Écritures et les religions existent dans cet objectif. Qu’est-ce qu’elles veulent dire ? Laissez de côté tout ce qu’elles énoncent concernant le passé ou le futur. Tout cela n’est que spéculation. Mais l’existence présente est à la portée de chacun. Réalisez l’Être pur et toutes les discussions et polémiques prendront fin.
Mais l’intellect de l’homme ne prend pas facilement ce chemin. Il est rare qu’un individu se tourne vers l’intérieur. L’intellect se délecte à examiner le passé et à spéculer sur le futur plutôt que de considérer le présent [c’est moi qui souligne].
- Question : Cela provient du fait que l’intellect sent qu’il se perd en plongeant à l’intérieur lors de sa recherche du Soi. Tandis que l’autre investigation, non seulement offre à l’intellect un regain de vie, mais alimente son besoin de croissance.
- Maharshi : Oui, c’est bien cela. Pourquoi l’intellect se développe-t-il ? Il a un dessein à accomplir et c’est celui de montrer la voie vers la réalisation du Soi. L’intellect doit donc être utilisé dans ce but.
(Ramana Maharshi, entretien 644 du 3-3-1939).

La république française et judéo-maçonnique spéculative est cette CROYANCE de ses théologiens maçonniques dogmatiques qui veulent PURIFIER comme purifier leur monothéisme en forme de laïcité et dans leur Loge ou leur chambrée d’avocats tomber dans l’idolâtrie métaphysique !

L’être humain des pays occidentaux étant uniformisé en consommateur, il se trouve enchaîné à une même Omnipotence indifférenciée, abstraite, nommée capitalisme et république, formant une collectivité religieuse et grégaire nommée « Vivre ensemble » ou « Tous Charlie » : le social actuel. Comme cela il est facile à l’humain de cette paroisse républicaine et consommatrice de confondre leur Soi qu’ils ignorent depuis leur naissance sur Terre, avec un être divin extérieur nommé Dieu, ou « valeur », et de vouloir l’imposer à tous ; comme ça commence les colonisations avec leur « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous ». Principe d’un Dieu créer par des CROYANCES GRÉGAIRES qui firent tant de ravages avec les Conquistadors espagnoles et portugais, et plus tard avec les puritains chrétiens Américains contre les Amérindiens.
Ces ravages provoqués par l’opinion sont possible quand l’humain ignore complètement son Soi, alors chaque ego est livré à une hypertrophie dégénérant facilement en intolérance religieuse ou fanatisme devenant un IMPÉRIALISME SPIRITUEL, ce que veut imposer une certaine forme d’islamisme.
Le drame des religions monothéistes ou abrahamistes (religion du Salut) est qu’il leur faut ADORER UN DIEU, DONC IL LEUR FAUT FABRIQUER UN CONCEPT POUR CELA. Sans concept, on ne peut adorer un Dieu comme sans objet le sujet n’existe pas, comme le temps n’existe pas s’il y a personne pour le voir passer !… N’importe quelle contemplation suppose un Dieu avec attributs (R. Maharshi, entretien 385 du 6-4-1937).

En république, et comme le rêve un Vincent Peillon et toute laïcité, la tâche n’est plus que chacun se réalise par sa Réalisation du Soi, car pour le pouvoir il ne s’agit que d’imposer à tous le « même seigneur » (la démocratie, les ”valeurs de la république”, la laïcité, etc.). C’est un impérialisme qui ne dira jamais son nom.
L’arme contre cet impérialisme républicain en est la NON-DUALITÉ, comme par exemple l’inexistence de l’unité et de la diversité, ou la résolution du dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuel, sans laquelle la double dimension de chaque être, leur ‘Je’-‘je’, est inconcevable ! La dualité qui met le chaos partout se retrouve d’ailleurs dans l’opposition monothéisme-panthéisme. Et la république française et judéo maçonnique est un panthéisme qui se prend pour un monothéisme !!!

« Il faut une lumière pure et dépourvue de conformisme afin de pouvoir connaître un homme sans action ni parole.
Et pénétrer dans son cœur par la joie de l’intellect, et apercevoir son véritable état sans être limité par les racontars [les opinions] » (Mathnawî, Livre 2, 1476-77).

« Ce monde corporel [celui des accidents] est trompeur, sauf pour celui qui a échappé au désir » (Mathnawî, Livre 2, 1560).

La république et sa laïcité se veulent RELIGION en se mettant AU-DESSUS DES RELIGIONS, AU-DESSUS DE LA VÉRITÉ IMPOSSIBLE COMME LA LIBERTÉ EST INCONCEVABLE (une liberté fabriquée par le mental humain devient son contraire : servitude confusion ou chaos, résistance, loi et règlement, ligne droite ou raideur, interdiction et « couvre-feu » macronien en fin 2020, contrainte et masque macronien en 2020, esclavage, défense et trinité armée-police-justice, etc.).
République et laïcité et « liberté d’expression » se comportent comme la devise des maharadjas : Satyan nasti paro dharma (Il n’y a pas de religion supérieure à la Vérité). République et laïcité et « liberté d’expression », et démocratie, se comportent comme s’ils étaient LA Vérité. AINSI ILS SONT UN BLASPHÈME À EUX TOUT SEUL !
LES RELIGIONS ABRAHAMISTES SONT DES COCHONNERIES (pour employer le mot d’Antonin Arthaud).
Vérité ou Liberté, ces deux mots exprimant une seule chose : L’INCONCEVABLE. Concevoir l’une ou l’autre, C’EST ÇA LE BLASPHÈME ; c’est pourquoi ici en France par l'opinion peut exister « le droit au blasphème » ; la république est tout entière avec sa laïcité le droit au blasphème.

ON NE RÉVÈLE PAS SON IDENTITÉ, le NOM-VERBE, POUR CONSERVER SA LIBERTÉ !
LIBERTÉ INCONCEVABLE : pour le Païens ou le « primitif », le NOM est l’état de Vraie Nature de la personne; c’est pourquoi JAMAIS le Païen ne révélera À L’EXTÉRIEUR, À L’AUTRE, son Vrai Nom, car celui qui pourrait connaître son Vrai Nom pourra le manipuler comme un robot (pourra le dominer magiquement, concept antique et mondial comme en Égypte ancienne : écrire le nom d'une personne ou d'une chose, c'était susciter cette personne ou cette chose, et à l'inverse, détruire le nom abhorré ou sa représentation équivalait à détruire l'être ou la chose elle-même. On tombe au pouvoir de son ennemi quand il est parvenu à connaître votre Nom ; c’est universel il y a bien longtemps. Alors que dire de l’actuel BIG BROTHER, DE LA NUMÉRISATION DU MONDE, ET DE LA CARTE D’IDENTITÉ OU NUMÉRISATION DE L’ÊTRE HUMAIN DEVENU UNE MARCHANDISE À CODE-BARRES ? DANS CE MONDE DE L’ÉGALITÉ, DE L’UNIFORME ?

Le seul Réel a le principe universel d’apparaître en tant que SINGULARITÉ précisément dans la mesure où il est impossible de le reconnaître en tant que semblable à un autre : comme écrit ci-dessus IL EST LE SEUL À CON-NAÎTRE DE SON VRAI NOM, DE SA VRAIE NATURE, IL EST, il EST le « Je suis ce JE SUIS » de Moïse, le JEHOVAH, le Soi cher à Ramana Maharshi. Le Soi, unique, « ICELUI COMPARABLE À RIEN » puisque dans la NON-DUALITÉ.
La non-dualité en « mêmeté », et la réalité qu’elle désigne, n’intègre ainsi la pensée du même que pour autant qu’il la RÉCUSE, ne s’autorisant à présumer d’une chose qu’elle est TELLE que s’il est assuré qu’il ne lui est par ailleurs RIEN DE TEL, ne connaissant de toute chose d’autre IDENTITÉ QUE CELLE QUI CONSISTE À N’ÊTRE IDENTIQUE À RIEN. Voir le double visage de JANUS ou des Routy [en haut de page] embrassant deux directions diamétralement opposée, l’opinion d’identité, donc de possession, rassemble et confond deux idées contraires du même et de l’autre, COMME LE MOI-INDIVIDUEL ET LE MOI-COLLECTIF : CE QUI EST SANS ÉGAL, ET CE QUI EST ÉGAL À QUELQUE CHOSE (cas du Moi-Collectif ou du social).
Bref, impossible de penser le même sans penser du même coup son propre contraire, d’imaginer une numérisation ou identification qui ne passerait pas par le trou obligé d’un « ne pas être identique » (ne pas pas être un numéro et mon voisin le deux ou le 72) ; c’est ce que résume EN PARADOXE LA DÉSORMAIS BANALE CARTE D’IDENTITÉ qui n’assure de l’authenticité de la personne que pour autant qu’elle la présent COMME DIFFÉRENTE DE TOUTE AUTRE, d’où ce monde infernal de code-barres et de numérisation du monde, UN NON-IDENTIQUE À QUELQUE AUTRE CHOSE OU QUELQUE AUTRE PERSONNE QUE CE SOIT, GARANTISSANT AINSI SON « IDENTITÉ » (son FAUX vrai nom) PAR L’EXHIBITION DEVANT UNE « FORCE DE L’ORDRE » D’UN CERTIFICAT RÉPUBLICAIN DE « NON-IDENTITÉ ».

En réalité, le même appartient au Seul réel, l’autre et le social appartient à l’irréel. Ainsi, le MÊME est en lui même autre (”Je est un autre” de Rimbaud) car identique en forme de différent de la différence ! C’est-à-dire que la SINGULARITÉ se trouve dans l’impossibilité d’apparaître en tant que tel, puisque Dieu ou le Soi est « caché » et ne peut apparaître en tant que tel, SAUF À PASSER PAR L’IMAGINATION D’UNE DUPLICATION QUI LA LAISSE DEVINER (CAS DE L’IMAGINATION CRÉATRICE CHEZ IBN’ARABI bien décrite par Henry Corbin dans le concept de « Seigneur »).
La vérité ou la Liberté étant le Seul Réel, Elle n’est possédable par personne, Elle ne se donne pas à connaître comme un « bagage culturel » d’université pour s’envoyer en l’R en travaillant du chapeau, soit inviter au labyrinthe sans fin de l’idéation, alors qu’Elle N’EST PAS ce labyrinthe.

La recherche de sa propre identité est bien LA LIBERTÉ INCONCEVABLE exposée dans le Soûtra de la Liberté inconcevable, les enseignements de Vimalakîrti : LE SANS POURQUOI OU SANS IDENTITÉ :
« Il me semble que ne rien dire des chose, n’en rien expliquer, n’en rien montrer, n’en rien connaître et n’en rien demander,  c’est accéder au Réel dans la non-dualité », répond Manjushrî au chapitre VIII : l’Éveil des Éveillés, 32.
Même chapitre à 23, par le bodhisattva Volonté Indéfectible : « La personne et la cessation de la personne forment dualité. Or la personne est cessation de la personne, puisque celui qui voit l’Apparence réelle de la personne [son Vrai Nom ou son Soi] ne croit pas à la personne ni à sa cessation [la personne ne se prend pas pour un corps ou ne confond pas le Soi avec le corps, ce qui formerait en France la Laïcité]. La personne et sa cessation ne sont point deux réalités différentes [comme le temporel d’un côté et le spirituel de l’autre] : rester dans cet état sans appréhension ni terreur, c’est accéder au Réel dans la non-dualité ».

LE SEUL RÉEL N’EST PAS NUMÉRISABLE PAR UN QUELCONQUE JUIF GOOGLE TRANSHUMANISTE VOULANT ENFERMER LA CONSCIENCE DANS UNE PUCE INFORMATIQUE (et que ce serait ça LA VRAIE RELIGION, c’est-à-dire celle des VOYEURS, DES POUR-VOIR OU POUVOIR, CELLE DE LUCIFER ET DE SA LUMIÈRE).
La Vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le TOUT est autre chose que le total des parties.
C’est pourquoi AUCUN TERRIEN ne peut échapper à la nécessité d’une spiritualité qui n’est autre que le besoin incoercible de trouver à l’existant un centre immuable, un AXE, un PIVOT, qui ne peut que se situer au-delà de l’espace et du temps. Le problème est bien de celui de l’AXE : le Soi, être « dans ses pompes », dans son JUS, ÊTRE DANS LE COURANT : ÊTRE DANS SA VRAIE NATURE…
Aucun être humain ne peut échapper à l’AXE : la dualité à la mode de laïcité avec son « croire ou ne pas croire » est ainsi UN MENSONGE : IL N’EXISTE QUE, DANS L’IGNORANCE DE LA CONSCIENCE INFINIE, SEULEMENT LE « CROIRE » FORMANT AXE, LE PIVOT (lequel ne peut en aucun cas être « la république » et son « école » qui de ce fait se prennent pour UNE NOUVELLE ÉGLISE QUI NE DIRA JAMAIS SON NOM, COMME DIEU DOIT ÊTRE CACHÉ…).
Être dans le « croire » (ou non, de la laïcité) est l’état de la civilisation de l’après Renaissance occidentale avec la Réforme, l’imprimerie et Galilée, et le triomphe de la libre pensée. Nous commençons mondialement un peu partout à devenir des SACHANTS : ceux qui refusent le chaos organisé par l’humain croyant et qui par l’ignorance de son Soi en le confondant avec son corps nourrit son désordre interne lequel se nourrit du désordre qui est autour de lui formant un court-circuit, un « péché » permanent. (Le désordre qui est en moi ne peut que nourrir le désordre autour de moi, l’ensemble favorisant la négativité de la laïcité et sa dualité ”croire-pas croire” identique à la dualité pur-impur favorisant les divisions et violences sans fin).


VRAIE NATURE : L’OR ROSE DU POMMIER, LE ROSE DE L’AURORE, PARCE QUE TOUT ACTE CRÉATEUR PASSE PAR LE FLÉAU OU APOCALYPSE, LE NOIR, LA PUTRÉFACTION OU RENONCEMENT AFIN DE S’ACHEVER DANS LE ROSE DE L’AUBE DE L’AURORE.
« Il était sage, celui qui était descendu du Ciel. C’était l’Esprit du Ciel (1), Hun R’aqan, qui s’est posé dans la demeure des Chauve-souris. La tête ne pouvait qu’être réussit. Elle était parfaite, et même capable de parler. Sur ce, l’horizon s’empourpra, le jour allait se lever. mais de nouveau l’obscurité se fit ». (Pop Wuh - Le Livre des événements, version d’Adrian I. Chavez, page 111. Pop : chronologie ; Wuh : livre).


Note.
1. L’instinct de causalité inhérent au mental humain explique le phénomène naturel par l’intervention de forces surnaturelles. Le Vampire symbolise la force Divine qui descend du Ciel et se manifeste dans les cultures céréalières : le grain germe et pousse. Vampire ou non-identité puisqu’il ne se reflète pas dans un miroir.
IMPORTANT : le Vampire symbolise UNE INVERSION des forces du mental contre soi-même : le samsara ou forces du monde, tel l’État et l’argent, mais surtout le cycle des naissances et des morts. SAMSARA = DIVERSITÉ et VASANA : tendances, prédispositions latentes du mental, impressions formées dans le passé qui déterminent nos pensées et nos actions. LE VAMPIRE EST VASANA : l’être en souffrance se dévore lui-même comme l’Ouroboros dans sa variation de Vampire : tant qu’il ne se reconnaît pas responsable de ses propres échecs, L’HUMAIN IMAGINE ET ACCUSE L’EXTÉRIEUR, L’AUTRE. Mais lorsque l’humain au contraire réalise le Soi, devient pleinement responsable, qu’il accepte son sort de mortel, LE VAMPIRE S’ENFUIT. LE VAMPIRE EXISTE TANT QUE LA DUALITÉ MOI-INDIVIDUEL/MOI-COLLECTIF N’EST PAS RÉSOLUE. Ainsi actuellement NOUS SOMMES TOUS DES VAMPIRES : EXPLOITEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES, ou GUERRE DE TOUS CONTRE TOUS, TANT QUE PERDURERA LE RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLICAIN ET LA NON RÉSOLUTION DU DILEMME MOI-INDIVIDUEL/MOI-COLLECTIF (par cette résolution l’État disparaît immédiatement en devenant inutile).
 
 

Dernière mise à jour : 18-10-2020 02:40

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >