Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Ptah n’a qu’une jambe
Ptah n’a qu’une jambe Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-10-2020 20:47

Pages vues : 81    

Favoris : 7

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jambe, Jardin, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Ptah, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
foudre-2a_zigzag_zinzin.jpg
 
 
Ptah n’a qu’une jambe
dans le BLANC DE L’INSTANT
ou « TERTRE PRIMITIF » (croisement ou limite,
point d’arriver, focale)


Page dédiée à Ptah.
 
 
JAMBE : organe de marche et importance d’ordre social. Le pied prolongeant la jambe, leur symbolisme est d’ordre de lien social. Par extension la jambe est au corps social ce qu’est la verge au corps humain : elle est l’instrument de la parenté utérine et des relations sociales, comme la verge est celui de la consanguinité. Jambe et verge = symbole de vie corporelle.

Ptah est de l’ordre du sensible : il est emmailloté comme s’il n’avait qu’une jambe (surtout quand il est vu de profil). Le P de Ptah indique le Principe, le Point, Près, Prêt, et Paix comme Père et pépère. Per en hiéroglyphe égyptien indique la maison : contenant et contenu (Vase, Vallée, Enclos).
En tant que corps, Ptah ayant chuté dans la Matière, à l’Instant, est représenté emmailloté, comme n’ayant qu’une jambe, ligoté au plus profond de cette Matière. Il en est la chaleur active, moteur secret de sa génération. Chaleur active : Principe de Vie, le Logo créateur. Il est le premier Principe de l’Intelligence universelle et de la Conscience, le premier Aspect : l’autre aspect est l’Androgyna : « se créer lui-même », Œuf cosmique, le Un produit le Deux.
Ptah est le feu corporifié, manifesté, créateur de toutes les possibilités et fonctions. Il a été conçu dans la Matière inerte, passive, dont il devient alors le ”mobile” créateur de la forme corporelle.

Ptah Dieu humain : il est le Premier Artisan de la création matérielle. Il opère sa continuité. Il fait partie de l’une des triades Divines de Mur-Blanc : Ptah-Sekhmet-Nefertoum.
Ptah ne devient vivant, actif, mis en action, que s’il est délivré par le Hotep, qui indique la Paix, le repose ou pth à l’envers :
Htp : paix, offrande, satisfait.
Hpt : embrasser, envelopper.
Ptah fera ainsi la paix ou l'union entre les opposés. Sekhmet ou Sakhmis la déesse lionne est son "aimant", son aspect féminin.
Sekhmet est la puissance destructive de la Terre, qui "tire à elle" le feu de Ptah et le délivre de ses liens. Elle a été assimilée à la déesse protectrice du diadème royal. Elle a fonction de tuer pour animer. Sa victoire est la délivrance de Ptah qui est le renversement du Hotep. Voir plus haut.

Ptah est comparable à l’Esprit du Ciel dans le Pop Wuh : Hun R’aqân, lequel signifie : « Une Seule Jambe », signifiant aussi l’Androgyna, mais Hun R’aqân n’a pas de sexe, ou, ce qui revient au même, il est à la fois père et mère.
L’Éclair sera le premier signe de Hun R’aqân ; le second est le Tracé de l’Éclair ; le troisième est la Foudre qui frappe ; et ces trois sont le Cœur du Ciel. Tous trois venu vers Tepeu, celui qui vient de l’Infini, et Kûkmats, le Serpent à plumes, afin de concevoir la clarté, l’aube rose de la vie, L'OR ROSE DU POMMIER....

Ptah né de Lui-même, la Divinité née d’Elle-même comme l’humain créateur de Dieu et le Dieu créateur de l’humain : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». Ramana Maharshi, entretien 264, du 20 octobre 1936. C’est-à-dire que l’humain cherche Dieu, même chez le non-croyant ou le plus matérialiste des humains, autrement dit Dieu préexiste dans le mental de l’humain : le feu fut surprit en Nous avant d’être arraché du Ciel… C’est-à-dire que le FEU fut le « premier phénomène » sur lequel le mental de humain se soit penché, surement en voyant tomber la foudre il devait se poser des questions ! ÉTINCELLE-FEU = PREMIER PHÉNOMÈNE.
Si la Divinité créé l’humain, c’est pour S’EN NOURRIR : être soutenue par cet humain, comme le feu a besoin de nourriture sinon il s’éteint.

Le BLANC DE L’INSTANT dans le Mathnawî, Livre premier, 2467-2481.

« Depuis que l’absence de couleurs (L’Unité) est devenue captive de la couleur (manifestation ou spatio-temporel), un Moïse est devenu l’adversaire d’un Moïse. Quand tu parviens à l’absence de couleurs que tu avais à l’origine, Moïse et Pharaon sont réconciliés.
Si tu veux poser des questions au sujet de ce mystère : comment ce monde de la couleur serait-il dénué ce contradictions ?
La merveille, c’est que la couleur est venue de ce qui est sans couleur : comment la couleur en est-elle venu à combattre ce qui est sans couleur ?
Étant donné que l’huile a été formée à partie de l’eau, pourquoi l’huile est l’eau sont-elles devenues opposées ?
Puisque la rose naît de l’épine, et l’épine de la rose, pourquoi sont-elles toutes deux en conflit et querelle ?
Ou bien n’est-ce pas véritablement une guerre ? Est-ce un dessein divin et un artifice, comme les disputes de ceux qui vendent des ânes ?
Ou bien n’est-ce ni ceci, ni cela ? Est-ce la perplexité ? Le trésor doit être cherché et cette stupeur est la ruine (où il est caché).
Ce que tu imagines être le trésor - à cause de cette vaine imagination, tu le perds.
 
Sache que les imaginations et les opinions sont à l’instar de ce qu’on cultive : on ne trouve pas de trésor dans les endroits cultivés [conventionnels].
Dans l’état de culture, il y a l’existence et la lutte, ce qui est non existant a honte de toutes les choses existantes.
Ce n’est pas que l’existant ait besoin du non-existant ; non, c’est le non-existant qui se manifeste à cause de l’existant.
Ne dis pas : « Je m’enfuis loin du non-existante » ; non, c’est lui qui s’enfuit loin de toi. Arrête-toi !
En apparence, il t’appelle vers lui, mais intérieurement il te chasse avec une trique.
Ô homme à l’esprit raisonnable, c’est là un cas de sabots inversés (1) : sache que la révolte de Pharaon provenait en réalité de Moïse ».

Ptah et Hun R’aqân n’ont qu’une jambe = le Blanc de l’Instant : l’Être se totalitarise sur l’Instant de sa perte avec l’intensité de sa destruction, soit la preuve suprême de son existence comme l’Éclair sera le premier signe de Hun R’aqân ; le second le Tracé de l’Éclair ; puis la Foudre qui frappe ; et ces trois sont le Cœur du Ciel. Tous trois venu vers Tepeu, celui qui vient de l’Infini, et Kûkmats, le Serpent à plumes, afin de concevoir la clarté, l’aube de la vie en des transformations de valeurs sans fin, comme déjà cité plus haut.

Le BONNET BLEU de Ptah indique son aspect que rien ne peut atteindre : il est caché, invisible de son mental qui est pur, totalement transparent. Le bonnet couvrant la tête (du latin testa : tuile, vase, pot cruche), le chef) affirme la spiritualité et la met en sécurité ; le bonnet garantit doublement l’invisible, surtout renforcé par la couleur BLEU, couleur de la Vérité, couleur du « futur » : la Vérité (v(C)ér(C)ité) la Mort et les Dieux sont une seule chose, c’est pourquoi le bleu céleste est ainsi ce qui sépare l’humain de ceux qui gouverne « là-haut ». Ce Bleu sacralise l’Azur, le Champ élyséen, La Matrice qui exprime la Volonté divine, Azur et Or vont ensemble. Le Bleu est la couleur caché, celle de la non-manifestation comme celle de la non-dualité, la couleur de l’immortalité.
Le non-manifesté tel qu’exprimé dans le Verset 1 du Tao-tö king :

Le Tao qu’on tente de saisir n’est pas le Tao lui-même ;
le nom qu’on veut lui donner n’est pas son nom adéquat.
Sans nom, il représente l’origine de l’Univers ;
avec un nom, il constitue la Mère de tous les êtres.
Par le non-être, saisissons son secret ;
par l’être, abordons son accès [orifice, trou, porte].
Non-être et Être sortant d’un fond unique
ne se différencient que par leurs noms.
Ce fond unique s’appelle Obscurité.
Obscurcir cette obscurité
voilà la porte de toute merveille.
(Traduction Liou Kia-hway)

Le Bleu comme le Blanc signifient l’INSTANT, la LIBÉRATION : aucun attachement ou possession n’est possible ; libéré de la tyrannie des valeurs et opinions de ce monde et envoie de l’ego vers L’OR VÉRITABLE : L’OR ROSE DE L’AUBE. Le Bleu est la plus immatérielle des couleurs : BLEU = TRANSPARENCE garantissant l’invisibilité de Ptah.
Quant à la barbe DROITE de Ptah, elle est symbole de sagesse, de courage ; les Dieux, monarques et philosophes portent en général des barbes. Le Christ, jusqu’au VIè siècle, est le plus souvent représenté comme un adolescent imberbe, ensuite barbu. La barbe de Ptah est droite, se rapprochant ainsi de Maât : CE QUI EST DIRECT, DANS L’INSTANT. Certains commentaires rabbiniques précisent que Adam, était non seulement androgyne, mais était homme du côté droit et femme du côté gauche. « Dieu l’a fendu en deux moitiés quand il les créa homme (h(f)o(e)mme) ou femme » (Mircea Éliade : Traité de l’histoire des religions) ; ce qui est DROIT symbolise la Vérité (ce qui est « gauche », comme « être gauche » signifie être maladroit, dévié, de travers, tordu, empoté, lourd). Dans le politisme étatique de la France, le mythe de 1789 « droite-gauche » n’est que phantasmes issus de l’opinion tyrannique qui empoisonne tout.
Le Bâton Ouser (wsr : puissant, puissance) indique la puissance, l’énergie comme celle du « Zéro indien », ou le Feu de l’Éclair….
Bien-sûr Ptah est le protecteur des artisans où il préside aux arts et métiers ; Ptah est le soutient des sculpteurs, lesquels sont chargé de sculpter les statues, véritables répliques de la personnalité d’un homme, d’une femme ou d’un Dieu, qui sera ensuite « animées » grâce à des rituels spécifiques.

IMPORTANT : Sur le Bâton Ouser figure une tête sethienne et un lien (à Seth, dans le sens à la fois de l’ADVERSAIRE et de la CONTRADICTION intimement liée au FEU), et d’une plume (le VOLATIL [solve] dans le sens alchimique par rapport au FIXE [coagule]). La contradiction est la loi de l’inconscient qui prépare la connaissance préscientifique. LA CONTRADICTION EST LE MOTEUR DE L’INCONSCIENT : LE MOTEUR DE L’ORIGINALITÉ, LAQUELLE EST UN DES ROUAGES DOMINANTS DE L’INCONSCIENT. Courbes et contre-courbes du FEU s’accumulent pour NOURRIR LE FEU, très visible quand le dessinateur anime les flammes d’un feu dans un dessin animé… il n’y a jamais de droite mais que courbes et contre-courbes. C’est-à-dire que LE FEU ÉCHAPPE À TOUTE SAISIE OU POSSESSION : IL EST COMME UNE CONTRADICTION DES APPARENCES, TOUJOURS DIFFÉRENT DE CE QU’IL LAISSE APPARAÎTRE, IL EST COMME CACHÉ : CHALEUR ET LUMIÈRE SONT DES MODES ET NON DES PROPRIÉTÉS (2). Les êtres humains ont pris possession du Feu pour en faire LE DROIT, L’ORDRE qui par la FONTE DU MÉTAL PAR LE FEU se traduira en flèches, épée, lance, casque et bouclier, hache, canon, obus, bombes, tanks, et autres engins de guerres et de problèmes d’énergie et de politique étatique. Par son DROIT issue du Feu, EN IGNORANT LES COURBES ET CONTRE-COURBES les humains n’ont apporté que désordre avec leur THERMODYNAMIQUE. Depuis des millénaires les êtres humains ont fait fausse route le jour où ils ont capturé le Feu en le ravissant à Ptah Hun R’aqân. Nos ancêtres ne se doutaient pas que des deux ou trois pierres de leur FOYER allait surgir un jour des hauts fourneaux et la fonte en fusion.

CONTRADICTION = INCERTITUDE, FLOTTANT, NON-BINAIRE, NON-DUALITÉ.
« La colère est une qualité qui nous bouleverse autant que la haine et le ressentiment [tous émotion], aussi ceux qui en font l’expérience directe, sans l’intervention de mots, sont rares. Si nous ne lui donnons pas de nom, si nous ne l’appelons pas colère, ne voyez-vous pas que l’expérience est différente ?
Les mots que nous accolons à une expérience la réduisent et la fixent dans des cadres anciens ; tandis que si nous ne la nommons pas, il y a là une expérience comprise directement, et cette compréhension la transforme [l’expérience devient Maât].
L’incertitude [ou la contradiction poussant aussi à l’incertitude] est essentielle pour comprendre, et toute tentative de trouver une sécurité [ou une identification] est un obstacle à la compréhension.
Nous débarrasser de ce qui provoque une perturbation nous empêche de voir de quoi il s’agit en fait. … Tant que je nomme l’expérience, je me sépare d’elle et j’agis. Mais si je ne la nomme pas, je suis un avec elle. Cette intégration est nécessaire et doit être
abordée sans restriction ». Jiddu Krishnamurti parlant d’une émotion qui surgit. Important ce qu’il rapporte car découlant du FEU CRÉATEUR, ANTI-GRAVITÉ, ANTI-POIDS (la fusée ou le pétard et son feu qui la pousse au cul…). Le Feu est donc le contraire perpétuel de la pesanteur par courbes et contre-courbes qui sera toujours Fontaine d’originalité, de nouveau : le Feu créateur du FORGERON (considéré comme dangereux pour le confort…. car sa puissance est totalement ambivalente, contradictoire, aussi bien bénéfique que maléfique. Forgeron comparable à la mana des Polynésiens, qui peut d’une seconde à l’autre, se retourner en son contraire et alors agir diaboliquement comme une énergie destructrice et mortelle, comme la DUALITÉ TOUJOURS EXPLOSIVE, ambivalence fondamentale symbolisée sur le Bâton Ouser de Ptah).


Le FEU chez Ptah, Hun R’aqân et la Salamandre.


Ptah est le "Donneur de vie", le "Né de lui-même", l'émetteur, l'onde auto-entretenue : engendré selon son propre désir, né sans père et sans mère (Androgyna), Dieu créateur de qui dépend étroitement tout ce qui existe.
La Salamandre : on peut transformer l'Ouroboros ou Serpent qui se mord la queue en lui ajoutant des pattes. Dans le cas de Ptah, l'Ouroboros peut devenir Salamandre : la Chaleur active de Ptah.
Symbole d'une très grande importance, la Salamandre peut vivre dans le feu sans être détruite par icelui.
En se basant sur le principe des Croix, Croisements, celui du caducée (c'est-à-dire   l'effet produit et pas la caractéristique), la Salamandre ne craignant pas le feu peut l'éteindre, donc le faire mourir... de froid !
L'oiseau Phénix, le Benou qui renaît de ses cendres est aussi le symbole du soufre incombustible ou auto-création. L'oiseau Benou est peint en rouge. Qui dit rouge dit Cinabre, le Phénix est appelé en Chine par les Taoïstes : Oiseau de Cinabre. Vulgairement, le Cinabre est le sulfure rouge de mercure.
Quand le Benou sent/sang sa faim/fin approchée, il se construit un bucher et se brûle en offrande ; alors apparaît un vers dans les cendres qui se développera en un nouveau Benou, ressuscité des cendres de son prédécesseur.
Benou a un rapport avec Vénus, la deuxième compagne de Rê qui remplit une double fonction : assister soit au lever, soit au coucher de Rê. A son lever, Vénus le précède et s'identifie au Benou. Cet oiseau porte l'âme d'Osiris, il représente le Divin Ego de l'homme (donc le Soi ou Conscience infinie).
On y voit un symbole des cycles : retour de la lumière sortant des ténèbres, et retour cyclique des crues du Nil.
La triade de Mur-Blanc : Ptah-Sekhmet- Nefertoum : le Créateur en son aspect de Ptah, forme la Terre Tjenen, qui la reçoit et en laquelle il est inné.

Notes.
1. Allusion à l’habitude des brigands de ferrer leurs chevaux à l’envers pour tromper les poursuivants.

2. Comme le GRAIN-FOCALE « Ceci devient cela ».
Grain (prt) et Hiver (prt) sens de faire des provisions pour cette saison difficile ; comme l’exemple avec le Croisement dans le Caducée, et en plus situé dans le mot grain (cause) ! Ici c’est donc l’effet produit de l’Hiver, et pas la caractéristique de froideur.
Homonyme de Grain : cnxht avec cnh la Croix de Vie Ankh.
À rapprocher de qkd : construire, forme, Nature, caractère, tout entier, réunir.
Le Grain-Focale : fixer ou Grain Fixe ou Fixation cavalante ! Il est indiqué dans l’œil irt. Irtt est le Lait : le Blanc de l’Instant.


[En haut de page : la lettre Z par le trait horizontal inférieur est le Ptah Maître du Royaume des Morts pendant la nuit (vie cachée), et par le trait contraire du Z Ptah annonce l’AUBE DE L’OR ROSE : on boucle (Ouroboros) avec le Ptah solaire. Voir la page Arbre de Vie - Complément ; Le bas boucle sur le Haut, ou : « Tout ce qui est en Haut est comme tout ce qui est en Bas, et l’inverse » ; par le Z le trait de la « descente sous terre » permet la remontée, comme l’Être se totalitarise à l’Instant de son renoncement, à l’instant de sa putréfaction, à l’Instant de son Apocalypse apportant la preuve absolue de son existence, et cela pour l’éternité.
Le Z de ZinZin se rapproche du fait que l’on ne peut pas définir l’ordre comme on ne peut pas définir la Vérité ou Liberté, puisqu’on peut facilement dire ce qu’il ou elle n’est pas, mais impossible de dire ce qu’il et ce quelle est. La Vérité comme l’Ordre sont transcendant… C’est pour ça que l’ordre et ses « forces de l’ordre » fabriquées par l’humain ne peuvent qu’être DÉSORDRE, CHAOS. Ensuite, le Z de ZinZin renvoie à ce que de remarquables percées en science aussi bien qu’en réelle vie en harmonie en communauté humaine ont eu lieu parce que quelqu’un a posé une question inattendue ou même idiote, farfelue, zinzin (voir l’exemple du « fou du roi » dans l’Ancien Régime). Pour devenir libre des habitudes imprimées de plus en plus dans notre cerveau par le mondialisme et sa pensée unique, uniforme, nous devons apprendre à être de plus en plus conscient que le social et sa conformité, son conventionnel ou sa pensée imitative, grégaire, SONT LA CAUSE DE LA STAGNATION DANS LA SOCIÉTÉ ET L’ABSENCE DE CRÉATIVITÉ CHEZ L’INDIVIDU ; d’où l’actuel et depuis deux siècles du « Plus ça change et plus c’est la même chose » du politico-capitalisme, qui se croit immortel].

ptah_transp250.png
 

Dernière mise à jour : 23-10-2020 21:31

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >