Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Huile… de Pierre… ou de CHRIST
Huile… de Pierre… ou de CHRIST Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-12-2020 23:05

Pages vues : 256    

Favoris : 34

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
wu_chinois_rencontre.png
 
 
Huile… de Pierre… ou de CHRIST
Mais : non, non, pas du pétrole nécessaire à
la fée (sorcière) électricité et aux trucs qui tournent.
 
 
HUILE : symbole de lumière (Transparence) et de pureté (Transparence) en même temps que Fontaine de Jouvence ou Zéro indien (abondance).

HUILE = OINT : le PÈRE-MÈRE ou PÈRE-MÈRE DES DIEUX (comme Ptah).
OINT = FROTTÉ D’HUILE comme l’étaient les initiés et même les idoles des Dieux, équivalant de CHRIST, ou CHRISTOS, qui signifie le TAO, l’ANKH (1) ou LA VOIE ou LE SENTIER : Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ, dit le Soûtra du Cœur de la Connaissance
transcendante (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi) ; Sentier, Chemin, Sentios, Sentinus en gaulois, du vieil irlandais sét, pluriel séotu, de sentu (chemin, voie), etc. Et marcher : Thème kengh- (marcher).  Voir cingues (guerrier) et cingid en vieil irlandais : il avance, il marche en avant. Allé, allé : matéo (fouler), Mantoue (en Italie)…
Gate gate : le Sentier ou la Voie est foulée pour RE-Trouver l’indestructible ‘Je’. A la fin comme au commencement identique, dans la Voie se trouve le Chrestés, le Purificateur, et une fois l'union accomplie, le Chrestos, l' "homme de douleur" [celui de la nuit obscure] devenait Christos lui-même ou OSIRIS LUI-MÊME : TOUT EST DANS TOUT (Galates 4, 19 : « mes petits enfant, vous que j’enfante à nouveau dans la douleur jusqu’à ce que le Christ soit formé en vous »), c’est-à-dire : "jusqu'à ce que vous formiez le Christos en vous” », le Soi, par le Retournement de la Lumière ou Réalisation du Soi.

HUILE = SAINT CHAOS, EAUX ORIGINELLES (bien vu dans le Shintoïste).
HUILE = LE ROI (de nos jours « huile » indique aussi une chefferie, une autorité…)

RAPPEL : le véritable Nom du Sauveur du Christianisme est « Emmanuel », ou « Dieu avec Nous » (Matthieu 1, 23 : « Voici que la Vierge concevra et enfantera un fils, et on l’appellera du nom d’Emmanuel », ce qui se traduit : ”Dieu avec Nous” ».
Comme déjà écrit, par essence CHRIST = ANTI-ÉTAT : est le ‘Je’ et ne peut donc pas être une partiellité ou un individu à côté d’autres ni la perception d’une collectivité au sens socialisme et multitude façon « diversité » (au sens de la marchandise…). ‘Je’ ou Christ est au-delà des accidents ou spatio-temporel et de la quantité cosmique (espace infini…). En ce Christ, en ce ‘Je’ est la non-différenciation du sujet et de l’objet qui efface l’opposition du Moi-Individuel et du Moi-Collectif, drame politique des Humains depuis des millénaires. En ce ‘Je’ n’existe aucune explication, aucune raison, parce que l’exprimer implique un sujet exprimant et un objet exprimé ! Or, dans l’Instant, seul existe le non-différencié, la non-dualité, la non-pluralité.

Le « Gate gate pâragate… » est sans espace-temps. Ce n’est donc pas par l’idéation ou pensée discursive inhérente au spatio-temporel que l’on peut le Re-trouver !
Le « Gate gate… » de l’Humain naturel répond à tout sans être attaché à rien : Il n’a pas d’opinion car il est sans dualité, attaché ni à la vacuité ni à la non-vacuité ; Il n’a rien à rejeter, rien à transformer et s’auto-libère, là où d’autres s’empêtrent dans la dualité pur-impur ou juste et injuste, ou encore dans la dualité lettre et sens et profane-sacré.

Dans ce monde de l’opinion en tout connecté et du culte du narcissisme il est devenu plus facile de savoir comment faire que de le faire (le Faire/Fer actuel comme de Tout maintenant est inversé, comme un cuivre repoussé).
Prenez le mot « Méditation » qui devient à la mode dans des entreprises du capitalisme, notamment des multinationales de l’informatique : ce mot est devenu un MOT-VALISE bourré du chaos humain ! La Méditation ne peut en aucun cas s’harmoniser avec la vie de salariat ! Parce qu’elle s’insère dans le TOUT de la personne et DONC SANS AUCUNE RÉFÉRENCE EXTÉRIEURE NI MÊME INTÉRIEURE, et parce qu’elle n’est pas une pratique essentielle. La Méditation authentique ne s’appuyant sur rien signifie LA GRATUITÉ OU AMOUR (par essence chose incompatible avec le salariat et son idolâtrie de la marchandise…).
La plupart des gens programmés par le salariat voient la voie spirituelle comme les lois du capitalisme : recettes-dépenses, investissements-bénéfices, ou temps nécessaire en fonction des difficultés supposées. On se met en quête d’un « spécialiste » et on adopte une voie dans la pensée unique à la mode. C’est là que les problèmes s’aggravent… à cause des illusions perdues….
De nos jours, c’est la vitesse de bits de calcul informatique de Wall Street qui dirige ce monde utilitariste, monde réduit à une MACHINE.

UN TRÉSOR S’OBTIENT SANS QU’ON LE RECHERCHE : « Mazu : ”Ce qui m’interroge à l’Instant présent constitue ton Trésor. Toutes choses sont parfaites en soi, rien ne manque [pas de péché originel]. Utilise-les spontanément, à quoi bon chercher à l’extérieur ? [comme il n’y a pas de loi au dehors, il ne peut pas y en avoir non plus au dedans de Nous-même]” ». (Les entretiens de Mazu, trad. Catherine Despeux).

Pour les Juifs évolutionnistes passant de ferrailleur à nanab (cas de Louis Burt Mayer [MGM]) : La soif de devenir ne vaut pas mieux que la soif de ne pas devenir ! PERTE ou APOCALYPSE, le FLÉAU, le RENONCEMENT, tous ces mots résument la voie authentique, très très très éloignée du monde hollywoodien et winneriste du développement personnel de ce culte de l’ego ou culte du narcissisme !
Pour ces mêmes Juifs Google et transhumanistes : « Vous désirez posséder quelque chose d’éternel, de permanent ici-bas, mais où voyez-vous une telle chose ?
Vous désirez avoir prise sur l’immortalité personnelle afin de vous échapper de l’instabilité douloureuse, mais où voyez-vous une telle chose ? Je ne la voit pas !
Vous voudriez que vos croyances spéculatives, dans les loges de vos obédiences, aient un solide fondement et vous n’en percevez aucune actions ? Moi de même !

SENTIER VÉRITABLE = ABOLITION DE TOUT SENTIER, comme le Centre est nulle part ! Donc être débarrassé de l’illusion d’un endroit où se rendre, d’un endroit ou un but à atteindre autre qu’Ici et Maintenant, comme l’illustre le Wu chinois en haut de page signifiant « rencontrer » (au sens de mariage des contraires et abolition de ces contraires, abolition de la dualité). RENCONTRER SON SEIGNEUR, RETOURNER LA LUMIÈRE POUR LA RENCONTRER, NÉCESSITE LE SENTIER OU TAO TOUT DE MÊME ; nécessite « d’honorer le Soleil » mais pas de l’adorer !!!
La frange entre HONORER et ADORER est mince comme une lame de rasoir, parce que pratiquer la Voie ou le Sentier est encore et toujours du FAIRE/FER ou fabrication d’actes, et d'ambiguïté.

Le cheminement à travers le Sentier est une FLANERIE PAR LE NON-AGIR : au lieu de pratiquer comme le monde actuel en dualité bon-mauvais, qui casse, détruit, perce n’importe quoi y compris des corps pour y injecter des choses, pourquoi ne pas laisser l’Eau se répandre DE L’INTÉRIEUR par des poussières d’attitudes adéquates comme : LA PERTE, LA PUTRÉFACTION, LE FLÉAU OU APOCALYPSE ??? La Putréfaction réduit bien en EAU… C’EST-À-DIRE COMME UNE GATE OU STARGATE SANS STARGATE : UNE PETIOTE CHOUSE comme l’énonce si admirablement et charitablement Cyprian Piccolpassi Durantoys, dans une note du mode de faire des mélanges, du Livre 3, des Trois Livres de l’Art du Potier : « Grandes vertus gisant es chouses petiotes créées par Dieu » ;  comme la Loi de Succion (dans le bon sens) chez les Vermisseaux (Vermissel ou Petiotes chouses) : Il y a ceux qui compactent la Terre en gros agrégats, et ceux qui décompactent la Terre en petits agrégats.

RAPPEL : Poème de Garcia Lorca, dans la Chanson du cavalier.
Cordoue.
Lointaine et solitaire.
Cheval noir, lune grande,
Et des olives dans ma sacoche.
Bien que je connaisse le chemin,
Jamais je n’atteindrai Cordoue.
Par la plaine, par le vent,
Cheval noir, lune rouge,
La mort est là qui me regarde
Du haut des tours de Cordoue.


L’ici et maintenant c’est Cordoue, et le cavalier s’en trouve définitivement éloigné, privé de toute relation avec autre chose que lui [il est Singularité ou Idiotès, il est LE Royaume des Cieux en Lui) ; alors il n’y parviendra pas ; il pourra s’en approcher autant qu’il le voudra, il ne sera jamais ici et maintenant, puisqu’il est LÀ-BAS. AUCUNE ROUTE NE MÊME À ICI (donc AUCUN BUT À ATTEINDRE). Tout ce qui arrive est de l’ordre de l’Histoire-Opinion-Temps qui coule et non de la fin : rien de réel ni de définitif ne se produit ici-bas (monde des phénomènes et de l’évolutionnisme MAGIQUE sans fond….. Monde de l’événement nourriture à médias et à État, et cet événement étant une opinion et rien de plus, n’aura jamais la consistance ni la moindre constance que les méfias et l’État et l’opinion lui attribue : il sera balayé et remplacé par d’autres événements-opinions ; rien de ce qui « arrive » dans l’espace-temps n’est vraiment une « arrivée » : l’Instant absolu ou la Mort seule fait le mariage entre l’événement et l’Être).
C’est CELA l’absence de cause, l’absence de Big Bang de cette tentative de vouloir étudier l’Univers en tentant d’en sortir : dualité du sujet étudiant d’un objet « univers », soit une FIXATION, UN CONFORT.

LE ROYAUME DES CIEUX QUI EST EN VOUS = LE VAISSEAU (ce que les Bouddhistes nomment « Grand Véhicule », alors qu’il n’en existe pas de « petit » sans tomber aussitôt dans la dualité grand et son contraire petit…. et fabriquer la polémique à n’en plus finir, et fabriquer des « grandes écoles » et des petites….).

Le cavalier aspiré par Cordoue se trouve dans le Paradoxe de l’observateur, le sujet, qui ne peut observer qu’un objet, là où il y a en réalité, une conscience-sujet ou subjective. ON NE PEUT, PAR DÉFINITION, OBSERVER UNE CONSCIENCE COMME ON NE PEUT PAS SORTIR DE L’UNIVERS POUR L’OBSERVER ! On ne peut que DEVINER une conscience, ou Y PARTICIPER (COMPASSION, SAGESSE).
Le capitalisme et en conséquence le matérialisme CROIT à tous objets et tous extérieurs comme étant des « choses », comme son spatio-temporel. IL EN PREND POUR ARGENT COMPTANT, LE CARACTÈRE SOCIAL OU DE SURFACE PAR LA PERCEPTION VISUELLE ET PAR L’OPINION APPELÉE « CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE ». IL PREND POUR ENDROIT (right side) L’ENVERS (wrong side) DES NOMS-LES-FORMES.
Ainsi le matérialisme (à intégrer la realpolitik…) ne pouvait que MASQUER TOUS LES HUMAINS : doublement, par la persona formant le social et sa couverture, par la fiction du sécuritaire sanitaire ou hygiéniste à la 19è siècle…
CHUTE ou PÉCHÉ ORIGINEL : l’être humain N’EST plus : il A (avoir) et FAIT (l’utilitaire transformé en besoin devenant nécessité….), voilà le problème.
« Vous êtes priés de laisser ce lieu et ce lui aussi propre comme vous l’avez trouvé en entrant ». Précepte non appliqué par l’évolutionnisme des Juifs qui détestent le retour au même et préfèrent l’illusion de la flèche du temps et la bidouille sous forme de CROYANCE du « libre arbitre » : CROQUER LA POMME… ET SURTOUT EN VENDRE….

MASQUE = LE POISSON POURRIT PAR LA TÊTE…. AMBIGUÏTÉ EXTRÊME : pourriture = Putréfaction : et pensée, la Manas ou pensée = IDÉE COAGULÉE ! ÇA VA POURRIR, C'EST DANS LE TEMPS !
S’A-cheminer n’est pas cheminer (du A privatif). Et A-méliorer (le « build back better » (BBB) qui veut « améliorer la Nature », Agenda 2030…) est terriblement ambiguïté : « meilleur » ou major en latin, donne étrangement dans les dictionnaires (Le Robert notamment) le mot « maire », traduit par le Maître, l’autorité. DONC AMBIGUÏTÉ ! COMME LA PENSÉE-OPINION !!!



PROBLÈME = LE CONFORT ACTUEL. Or la voie de la non-dualité implique l’introduction d’une « situation » Maât (directe, sans HOTC, Histoire-Opinions-Temps qui coule, qui engendrera toujours la possession quelconque), situation Maât ou PANique qui révèle DANS L’INSTANT la face cachée du monde : c’est la création du STUPÉFIANT ou ÉTAT DE SURPRISE (sur-prise : au-delà de la possession… (2)). Exactement comme le contraire de l’actuelle tyrannie de l’opinion où tout le monde raisonne en dualité de « non-X », ou « non ceci », et « oui cela », selon son libre arbitre ou libéralisme... Mais si l’on use de l’expression « N’est pas X », rien n’est coagulé ça continue de couler et l’expression revient à dire que les choses ne sont que des « pointages » ou « désignations » comme de simples indications nominales, et qu’elles sont dépourvues d’être en et par soi, rapprochement avec le FLÉAU ou voie du Milieu qui n’est pas « fixée » même comme voie du milieu.
VOIE DU MILIEU SANS VOIE DU MILIEU = le ‘Je’ format PETIOTES CHOUSES dans la tradition Orientale par rapport à la tradition Occidentale du ‘Je’ un peu winner tout de même (voir l’Inquisition et autres guerres de religions liées au christianisme de l’Église de Rome….) : mais au final les deux ‘Je’ ont bien un J majuscule traditionnel qui sur-prise [par l’Éveil) l’ego illusoire.


Notes.
1. ANKH (Égypte ancienne) : la Vie, la Croix ansée signe de Vie, qui deviendra hélas une amulette de winnerisme… Christ, ANKH : Eau primordiale, CRISTAL : HUILE, nombre du TAO : 11. La Croix ANKH enseigne la Stargate. MAIS ATTENTION à ne pas regarder le doigt qui montre la Lune, mais regarder la Lune directement ; parce que l’en-nuit (obscure), est qu’avec tout objet en dualité sujet et objet est que l’on voit l’objet en premier, la Croix ANKH, et non le Trou ! Le Point sur le I ou Point Focal non manifesté… Comme de regarder le doigt au lieu de la Lune on voit le but à atteindre, l’itinéraire, mais passer par le Trou ou Point Focal on ne le voit pas…
Voir l’objet en premier est ce qu’avaient bien compris les Juifs commerçants de Tout comme les frères les frères Oppenheim, qui déclaraient ceci en 1840 : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. page 451 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent). Ils font des affaires avec l’invisible, la fiction…. Le comble !!! Et pourtant ça marche, même avec les masques épisode Covid-19, et les vaccins !!!

2.
- Ce qui réveille endort.
- Ce qui endort réveille.

« La baguette de Mercure (HERMÈS), que l’on nomme Caducée, donne le sommeil à ceux qui veillent et tire du sommeil ceux qui dorment ». (Dans De Ré Métallica. Livre 2, de Georgius Agricola. Cela est tiré de l’Iliade XXIV).

ÊTRE MAÂT : ne pas prendre le doigt qui montre la Lune pour la Lune elle-même ! Donc éviter le plus possible l’HOTC ou tout bidouillage spéculatif et calcul du mental.
Le caractère chinois Zhi indique juste, direct, sans intermédiaire, sans détour, il indique donc ce qui est direct comme MAÂT la Déesse égyptienne.
 
zhi_chinois_maat.png
 
 

Dernière mise à jour : 07-12-2020 23:56

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >