Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Péché Conventionnel Originel avec RACHAT
Péché Conventionnel Originel avec RACHAT Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-12-2020 21:58

Pages vues : 1676    

Favoris : 122

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
adam_eve_religion_covid.jpg
 
 
Péché Conventionnel Originel avec RACHAT
Comme la révolution qui n’est que
balbutiements suivis de près par le
radotage réformisme du régime républicain.
La même chose avec les « spécialistes », ceux
qui se rassurent par les lois ou Écritures
pour faire avaler des explications
aux masses prouvant que ces spécialistes
ont tout compris avant les autres.
 
Péché originel avec RACHAT : La folie de 1789
et de sa république exige le Bonheur dans les
conflits inhérents à l’ego formant la démocratie,
exige la raison dans le Divin exactement ce même
impossible que la FÉLICITÉ originelle
NOUS DONNE (AMOUR-GRATUITÉ).

Et peu importe si le régime et ses médias
arrangent les choses ; en réalité, le
Pour-Voir qui tire les ficelles des
marionnettes citoyens ne sont et les uns
et les autres que ces marionnettes qui
cherchent un être de chair et de sang
parmi d’autres marionnettes de bois !


Avec la mode du développement personnel (« yoga », véganisme, arts martiaux encourageant l’ego et le winnerisme, méditation en entreprises du CAC40, etc.), le delphique aphorisme, repris par Socrate : « Connais-toi toi-même » a le vent en poupe, surtout depuis la fin du 19è siècle en Occident avec le freudisme et sa psychanalyse. Mais, l’humain qui se laisse entraîner dans ce labyrinthe peut aller de déconvenue en déconvenue. Parce que, quelque que soient ses vertus, il ne correspond jamais, même vaguement, à son idéal, manipulé, devenu artificiel par l’héritage génétique et mental de ses parents puis par son éducation scolaire et sociale. D’une telle psychanalyse de confrontation en confrontation ne peuvent naître que des déceptions ou des limitations.
Mais, si le même être humain finit par découvrir sa PROPRE LIBÉRATION, absolument tout change : cet Être là devient CELA en ne s’identifiant plus à ce qui lui PARAÎT. Puis, ses critères quant à la valeur des idéaux et codes inculquées sont totalement différents. L’humain ainsi libéré se CON-NÂIT : DE CON (avec) et NAÎTRE de façon originelle ou naturelle, sans aucun effort comme s’il portait naturellement la cuillère à sa bouche pour avaler sa soupe (il n’a pas besoin d’y penser). C’est-à-dire que ce qu’il RÉCEPTIONNE ACCUEIL ne le chagrine ni ne l’exalte, cela l’amuse, cela devient comme soudainement un jeu. On appelle ça : PRENDRE DU RECUL (ou COUR, ou lâché-prise, « non-agir ») ; COUR = le sans attendre (genre dualité vendeur-client et création d’un besoin), se garder de toute curiosité pouvant dériver vers le désir, et ne pas songer que quelque chose puisse survenir (parce que ça va engendrer la peur, comme le coup du Covid-19).
COUR = savoir être assis ou semi-allongé momentanément, et encore mieux : être le Pèlerin pour amorcer sans cesse la pompe de la Fontaine du commencement, de l’AUBE ROSE D’OR, alors l’Eau de la Fontaine de Jouvence commence à fluir. Quand le mental ne s’arrête sur rien, il fluit partout librement sans être attaché.

« Lorsqu’il absorbe les objets, le mental est contaminé pas eux. Autrement, il est pur. Le facteur de dhyâna [méditation, contemplation] est de garder le mental actif dans la recherche de lui-même sans enregistrer des impressions extérieures ou sans penser à autre chose ». (Ramana Maharshi, entretien 61 du 6-6-1935).
On comprend alors l’exaltation de la « raison » par les riches perruques poudrées de leur siècle des « lumières » afin de rendre accros les masses aux futurs objets de l’idolâtrie de la marchandise et de la consommation dans le capitalisme arrivé à sa phase terminale ! Suffit pour en apporter des preuves ou références de contempler l’artisanat en phase d’industrialisation productiviste développé dans nombre de gravures dans l’Encyclopédie des Diderot et Cie, l’électricité arrivant rapidement à la fin du siècle suivant allait accélérer tout ça de façon gigantesque et en moins de 50 ans.
 
Si les paroissiens du républicanisme mettent leur république et ses principes partout, comme Les Juifs avec leur Yahvé, Dieu, ou le Soi est effectivement partout dans le sens du CENTRE EST NULLE PART ET LA CIRCONFÉRENCE EST PARTOUT. Car foutre Dieu dans un événement comme le font les juifs et surtout leurs ancêtres les Hébreux, c’est isoler cet événement de l’ensemble mystérieux ou SANS FOND dont Il fait la partie POUR EN FAIRE UN OBJET D’ADORATION OU D’UNE ÉLECTION PARTICULIÈRE DE LA PROVIDENCE, QUI CORRESPONDRA, À LEUR ÉPOQUE, À CE QUE LES HÉBREUX PRÉFÉRAIENT EN MATIÈRE DE POLITIQUE ÉTATIQUE ; AUTREMENT DIT, C’EST SE SUBSTITUER SOI-MÊME À LA PROVIDENCE, SE PRENDRE POUR YAHVÉ TOUT EN N’AYANT TOUJOURS PAS RÉSOLU LE DILEMME PREMIER DU MOI-INDIVIDUEL/MOI-COLLECTIF.

RÉGLE ABSOLUE : TROUVER DIEU PARTOUT = ADORER DIEU VOILÀ L’ERREUR, PARCE QU’IL NE FAUT PAS LE METTRE PARTOUT (le Centre est nulle part et la Circonférence est partout. Ainsi HONORER DIEU = le Centre est nulle part.
Adorer Dieu (rendre un culte) c’est pratiquer l’erreur : « Le Centre est partout et la Circonférence nulle part », soit l’inverse de honorer….. Adorer = idolâtrer. Honorer est plutôt un « soumission », un témoignage de considération, reconnaître un mystère, une chose que la raison et son langage ne peut pas comprendre. Le dictionnaire Le Robert ne distingue presque pas Honorer et Adorer, pourtant A-dorer = ne pas dorer….. ou privé de dorure…
Adorer Dieu comme le firent les Hébreux = interpréter les événements dans le sens d’une justification ou « volonté » de Dieu. Dans le mot « justifier » il y a juste et justice. Or, un précepte dit : NE JUGEZ PAS, qui s’applique aux Faire/Fer des humains, à plus forte raison s’impose-t-il devant les créations de Dieu ! Justifier Dieu, c’est justifier une certaine conception qu’on a de Dieu c’est, en conséquence, se justifier soi-même (Dieu, l’Univers étant DANS le mental).
Honorer est inconditionnel et rend inutile toute justification.
Il est absurde « d’adorer » le « mystère de la Providence » et de se placer en défenseur de cette Providence comme le font les Mahométans (des débuts tout du moins) qui menacent les « mécréants » non-Mahométans comme pour justifier à tous prix cette Providence. Il en est de même d’ailleurs avec la république à ses débuts en 1792 : voir ce qu’en subirent les malheureux Vendéens exterminés en tant que « mécréants » (brigands)… Car pour justifier il fait être un SACHANT et non plus un CROYANT, et le mystère est, par définition, UN GOUFFRE SANS FOND, CELUI DE L’ÉVEIL suivant le Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi), du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante. Le Sentier, le Chemin, le Pèlerin… L’Éveil ne se possède par ou ne se décrète pas par un régime politique comme la Vérité ne se possède pas.

Mettre Dieu dans un événement comme le font les Juifs et surtout leurs ancêtres les Hébreux, c’est isoler cet événement de l’ensemble mystérieux et insondable de PAN, du TOUT : en effet, pour la première fois, les prophètes des Hébreux de la théologie du concept du péché originel et donc du Salut VALORISENT LA POLITIQUE-HISTOIRE : les événements politico-historiques auront désormais une VALEUR EN EUX-MÊMES, PARCE QU’ILS SERONT DÉTERMINÉS PAR « LA VOLONTÉ DE DIEU ». Les faits politico-historiques deviennent alors des situations de l’humain face à Dieu, mais EXTÉRIEUREMENT par les événements politiques ou climatiques, et comme tels ils acquièrent une valeur religieuse que rien jusque là ne pouvait leur assurer (l’opinion se transformait en religion, en dogme). Avec les Hébreux puis les Juifs, le politico-historique devenait une épiphanie de Dieu, aussi il n’est pas étonnant que des Juifs français actuels puisent dirent chaque semaine une prière pour « leur chère » république !

Le péché originel associe aussi le concept de SACRIFICE : lié à l’idée d’ÉCHANGE vendeur-client : plus l’objet matériel est précieux, plus l’énergie en retour sera forte. Mais le vrai Renoncement ou Putréfaction n’attend pas une « récompense » (Putréfaction = transmutation vers l’ÂGE D’OR ; ou, transmutation vers une existence purement matérielle vers un idéal de DORG [Demain On Rase Gratis]). Voir le Mithra sacrifiant le Taureau, et le cas d’Abraham et d’Isaac. Voir présentement le cas du Covid-19 où la « science » est réduite à la morale nommée « responsabilité » (de ne pas contaminer les autres notamment, et par des virus, et par des opinions imposées... Mais, « OÙ SONT LES AUTRES ? » SI CE N’EST DANS LE MENTAL. Aussi : « Si chacun s’occupait de ses propres affaires, il n’y aurait pas de querelles » (Ramana Maharshi, entretien 479 du 22–3-1938). Mais, COMMENT PEUT-IL Y AVOIR LA MOINDRE POUSSIÈRE DE MORALE DANS CETTE CIVILISATION DE SON VIVRE ENSEMBLE EN COUVERTURE SOCIALE SI SUPERFICIELLE : la profondeur n’est jamais sociale, elle est humaine ou divine ; le critère sociale en fonction duquel nous jugeons les autres est aussi celui qui nous renseigne le moins sur leur Vraie Valeur ???).

Ce qui se résume aux masses devenant soumises par les mesures de PRÉCAUTIONS DU DOGME DU SÉCURITAIRE AMORCÉ DEPUIS LE 11/09/2001 relevant d’une singerie théologique à la Abraham collant « responsabilité » et culpabilité (la peur de contaminer l’autre ou « ses proches » nouvelle appellation de la famille, mot faisant trop « catholique »). Le Covid-19 s’inscrit donc dans l’abrahamisme sacrificiel. Voir la facilité avec laquelle les masses ont renoncé à leur propre corps en se collant du papier sur la figure.
Le principe sécuritaire de précaution ou de prévention relève des religions du Salut et donc du sacrifice d’Abraham et évidemment du péché originel : tout est tourné vers l’extérieur : offrir son sacrifice au désir de l’autre (grégarisme, grégarisme…. et dualité vendeur-client...), un libre arbitre comme offert à l’autre en singerie de compassion égoïste pour se rassurer…. La prévention si prégnante dans cette civilisation du confort avec ses technologies donne un sens au sacrifice des masses envers qui la violence d’État et du capital devient de plus en plus liberticide.
Septembre 2001 guerre au « terrorisme » et année 2020 guerre au même genre d’invisibilité donc place aux mesures liberticides acceptées EN SACRIFICE par les masses comme expiation d’un péché : ça tient en un mot : RESPONSABLE (l’Homo Ethicus), le consommateur chargé de mettre ses microbes et ses macro-vices systémiques dans les dépotoirs roses prévues à cet effet. Même logique génératrice de la peur où chacun va devoir gérer la tension que produisent les injonctions contradictoires surtout typiques en France de la gestion politique du Covid-19 : être économiquement compétitif, mais écologiquement responsable, donc ne pas contaminer l’autre, comme ne pas jeter ses canettes de bière ou ses mégots dans la campagne. C’EST LA GOUVERNANCE PAR LA DUALITÉ, PAR LE DILEMME… C’est aussi la DOUBLE MORALE : on proclame la norme pour tous sauf pour soi : responsabilité des autres pour mieux se déresponsabiliser soi-même…

LE SACRIFICE DES MASSES EST DEMANDÉ EN RELIGION DU COVID PARCE TOUT A REVÊTU UNE VALEUR MARCHANDE, alors ceux qui en tirent bénéfice auront intérêt à sa préservation ; interdiction de mourir faite aux masses, donc sacrifice pour ne pas mourir….. Les vieux dans les EHPAD peuvent mourir rapidement vu qu’ils ne sont plus rentable économiquement : il compte désormais pour rien car ils ne sont plus une « réalité économique », d’où le coup du Rivotril. Un vieux non capitaliste, une rivière non capitaliste, ça n’existe pas ! LA THÈSE FONDAMENTALE DU CAPITALISME EST QUE LA POSSESSION MARCHANDE DE LA PLANÈTE EST LA CONDITION DE SA PRÉSERVATION, D’OÙ LA LOGIQUE DE SACRIFICE, PARCE QUE LES « BIENS COMMUNS » DEVIENNENT UNE TRAGÉDIE, D’OÙ LE PROJET AGENDA 2030 ET DU CAPITALISME VERT DE DÉPOSSESSION DES BIENS PRIVÉS…

Comme Tout est dans Tout, je suis aussi responsable de Vous que Vous êtes responsable de moi. Cependant : INNÉ-IGNÉ. Par essence le Christ est le ‘Je’ et ne peut donc pas être une partiellité ou un individu à côté d’autres ni la perception d’une collectivité au sens socialisme et multitude façon « diversité » (au sens de la marchandise…). ‘Je’ ou Christ est au-delà des accidents ou spatio-temporel et de la quantité cosmique (espace infini…) et au-delà de la notion de sacrifice qui n’a plus lieu d’être. En ce Christ, en ce ‘Je’ est la non-différenciation du sujet et de l’objet qui efface l’opposition du Moi-Individuel et du Moi-Collectif, drame politique des Humains depuis des millénaires. En ce ‘Je’ n’existe aucune explication, aucune raison, parce que l’exprimer implique un sujet exprimant et un objet exprimé ! Or, dans l’Instant, seul existe le non-différencié, la non-dualité, la non-pluralité.


LE « BIEN DES AUTRES » EST AUSSI DEVENU UNE MARCHANDISE MONNAYABLE.
Le vivre ensemble républicain est devenu une abominable COLLE FORTE de GRÉGARISME de ces religions du salut : « Soyez solidaire, sauvez des vies, restez chez vous », une récupération égoïste à l’échelle mondiale, car comme l’énonce Ramana Maharshi à l’entretien 594 du 15-12-1938 : « Quant à la prière pour le bien des autres [et en 2020 le confinement et le masque aussi pour le bien des autres], elle ne paraît désintéressée qu’en apparence. Si vous analysez le sentiment qui la motive vous y découvrirez, là aussi, de l’égoïsme. Vous désirez le bonheur d’autrui afin d’être vous-même heureux. Ou bien encore, vous voulez bénéficier du mérite d’avoir intercédé en faveur des autres. Dieu n’a pas besoin d’un intermédiaire. Occupez-vous de vos affaires et tout ira bien ». Important, important !!
Avec ce genre de péché originelle sacrificiel pour « racheter », la culpabilité devient « éternelle » et fait le commerce des Juifs, comme l’écrit si clairement Jacques Attali dans la fameuse page 18 que je cite si souvent dans : Les Juifs, le monde et l’argent…).
Le « RACHAT » sous covid-19 prendra alors la figure du « IL FAUT », ce qui me rappel mon aventure il y a trois semaines dans un supermarché parisien où un cerbère nouvel employé du magasin me coursait littéralement de travée en travée pour que je mette le machin de papier sur le nez, sinon, il appelait la police, et à la sortie de la caisse ou j’avais complètement baissé le papier sous le menton, le cerbère m’a lancé à mie voix : « VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE », ce qui corrobore le dogme du rachat par le « IL FAUT » (protéger les autres, dans cette mode post 1789 du social grégaire singeant le catholicisme de façon si vulgaire) ; DONC UNE NOUVELLE FORME D’INQUISITION (le blasphème, l’HÉRÉSIE devient ne pas respecter les fameux « gestes barrière » et le port du masque… sur le nez. Voir l'encadré jaune).

OUI, OUI, LE COVID FORME UNE NOUVELLE RELIGION (comme me le confirma, malgré lui et inconsciemment, l’employé de supermarché cité plus haut). UNE RELIGION À L’ENVERS COMME L’ENVERS D’UN CUIVRE REPOUSSÉ ET VARIATION DU COMMUNISME DE L’URSS.

Le régime de précaution réclame un sacrifice de ceci ou cela : il faut amorcer la pompe. L’injonction de mon cerbère de supermarché reposait sur une volonté capricieuse COMME VENANT DE NULLE PART, DIABOLIQUE, MAIS QU’IL FALLAIT SATISFAIRE.
Ce qui engendre la chaîne sans fin de causes et d’effets imposée par un NOUVEL INQUISITEUR, UN MOLOCH QUI DEMANDE DE PLUS EN PLUS QU’ON LUI JETTE DES « ENFANTS » DANS SES FLAMMES AFIN DE LE SATISFAIRE, ET PLUS IL A FAIM, PLUS IL EN DEMANDE, PUISQU’IL SE NOURRIT DE NOS RENONCEMENTS INVERSÉS, CONTRAIRE À LA PERTE, À L’APOCALYPSE OU AU FLÉAU, PUISQUE SITUÉS DANS LE GRÉGAIRE.

PRINCIPE DE PRÉCAUTION = LA CAROTTE POUR FAIRE AVANCER L’ÂNE DONC LE MESSIANISME QUI NE DOIT JAMAIS ARRIVER : PRÉ-CAUTION : pré, de avant, et caution : prendre garde, cautionnement et assurance, gage. Avec ce principe messianique la police a tous les droits et peut agir en dehors de la réalité des faits, comme les énormes exemples de droits et de justice-police dans l’URSS de Staline et jusqu’en 1991. Ainsi l’intervention des autorités sanitaires n’est pas déterminée par les observations des faits réels, mais par la PRÉDICTION de résultats et leur modélisation informatique, comme de tout ce qui se fait maintenant : de virtuel, d’artifice, d’inversé (voir les 500.000 morts du covid prévus par le docteur prophète Neil Fergunson).

PRÉCAUTION = CAPITALISME, CALCUL ÉCONOMIQUE : LA FINANCE INTERNATIONALE DÉTESTE L’INCONNU (elle fera la guerre au terrorisme, et encore aux plus petits : les virus, qui ne sont pas bons pour son économie). Le capitalisme et son régime républicain n'a pas la charité d’anticiper l’événement, afin d’éviter les effets, il s’en tient à une gestion imaginaire, probable, technologique des risques. On ne prévient pas une maladie mais on imagine ou on « pointe un potentiel de risque ». Toujours le messianisme et sa médecine : on ne guérit pas, on soigne seulement. On ne guérit pas, on travail avec « l’intelligence artificielle » : les algorithmes calcul le risque probable… bien dans la logique si souvent dénoncée sur le site de la pensée sur la pensée de plus en plus éloignée de la chose réelle : avec l’univers de l’écrit par l’imprimerie, puis par l’informatique, Nous sommes passée d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, donc à une pensée sur la pensée. Notre réalité et de Nous-mêmes est un « sous-produit » de l’invention du monde sur le papier, puis digitalisé sous forme de zéros et de uns dans l’ordinateur !

Les chiffres avancés dans le f(r)ictions covid sont toujours des projections, des modélisations…… C’est de la prophétisation comme dans l’antiquité, mais assisté par de l’IA.
Il y a une différence entre précaution et prévention, cette dernière visant les risques établis, concrets, dont on connait l’ampleur et donc les risques ; prévention est construit sur la dualité cause-effet ET LA FICTION.


Prévention = artificiel, l’ego qui imagine, qui calcul et se sert d’un extérieur artificiel pour « prévoir », donc du temporel ; absolument rien de scientifique dans la prévention, mais une machinerie technocratique moralisante, procédurale. Dans l’Inquisition, la preuve fonde sa valeur sur le respect du dogme et de ses procédures. Dans la f(r)iction covid-19, la question n’est pas posé, car la « réalité de la connaissance » est SPEED, puisque révélé par une IA.
La prévention vise à gérer les conséquences de la crise. Mais la PRÉCAUTION n’affronte aucunement la maladie, elle ne sert que d’ingénierie politique à base de morale infantile conduisant non pas à lutter contre un problème, et de civilisation, et de virus suite au mode de vie dans cette civilisation, MAIS À UNE MUTATION ASSEZ BRUTALE ET ACCÉLÉRÉE DU COMPORTEMENT DES MASSES, ET CECI MONDIALEMENT DE CONCERT, C’EST FLAGRANT, INTUITIVEMENT.

LA PRÉCAUTION SERA L’OUTIL TECHNOLOGIQUE DE GESTION DES MASSES, DE LEURS CROYANCES AUSSI. L’ÉTAT RÉPUBLICAIN NE SE CONTENTE PLUS DE GÉRER LA POLITIQUE (sens de gérer la communauté), son principe de précaution EST DEVENU UN OUTIL DE GESTION DE L’OPINION PUBLIQUE, quasiment mais en plus sournois, en plus sadique même, que l’URSS de Staline. Car le principe de précaution Nous interdit le ‘Je’. Seul le fabricant du principe de précaution, l’État et sa bande organisée, a droit au ‘Je’ et l’interdit aux précautionnés enfermés dans la Matrice.
En écoutant la radio d’État Franceinfo le discours sur le covid est devenu IRRÉEL : journalistes aux ordres du régime et intervenant PLANENT littéralement, maintenant c’est du délire. Toujours cette pensée sur la pensée, comme des poupées russes s’emboîtant les uns dans les autres.

Le principe de précaution hérité du 11 septembre 2001 et amplifié mondialement avec le covid permet la pensée sur la pensée, soit une fausse réalité à la puissance comme l’humanité du Néolithique n’en a probablement jamais connu. Le LOGOS (le Verbe de Dieu en théologie) c’est le MASQUE SANITAIRE et sa DISTANCIATION PHYSIQUE OU SOCIALE ENGENDRANT CONSTAMMENT LE SENS DU PÉCHÉ ORIGINEL, TOUT EN L’EXCLUANT DU LIEN SOCIAL DEVENU ABERRANT AVEC LES « RÉSEAUX SOCIAUX » ET LE TOUT CONNECTÉ QUI DÉCONNECTE DE TOUTE RÉALITÉ….
Une autre aberration du régime est un spectaculaire couvre-feu en France en décembre 2020 de 20h à 6h du matin, qui s’ajoute aux crimes à coups de Rivotril sur les personnes âgées dans les EHPAD (toujours au nom du principe de précaution…).
L’aberration devenue CRIMES par le caractère RITUEL, dans le sens que donne les masses à leur participation compulsive à cette MESSE DU COVID IMPOSÉE PAR LEURS PRÊTRES (constatation assez frappante et étrange dans les rues de Paris ou dans le supermarché). C’EST UNE MESSE NOIRE, et les Français ont en majorité toujours la nostalgie de ses rois et d’un pouvoir supérieur, mais c’est une ROYAUTÉ NOIRE, comme les messes noires, et la magie noire, à cause du capitalisme qui dirige le tout depuis des siècles, voir depuis des millénaires dans cette voie de l’Agriculture….


Le 11 septembre 2001 et sa « guerre contre le terrorisme » avait pour but d’amoindrir la résistance des masses, LA F(I)CTION DU COVID-19 A POUR BUT DE CONTRER TOUTE RÉSISTANCE, SURTOUT APRÈS LES GILETS JAUNES (le covid-19 ne pouvait pas par exemple surgir en janvier 2018….).
L’humanité réduite par l’État devenant Providence-Provende surgit à chaque fois qu’il y a PERTE (famines, guerres, catastrophe climatique, inondation, météorites). C’est le sens de la PANique : impossibilité d’aviser, aucun repère n’est désormais possible.
Dramatiquement l’humanité arrive au point de craquement du dilemme MOI-INDIVIDUEL/MOI-COLLECTIF, avec le risque ÉNORME DE TOMBER DANS UNE SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE OÙ AUCUNE LIBERTÉ INDIVIDUELLE NE SERA TOLÉRÉE, évidemment pour cause de « Pour votre santé »….. Donc dans le f(r)iction du covid, VOUS SEREZ « LIBRE » SEULEMENT LORSQUE VOUS AUREZ INGURGITÉ LE VACCIN, c’est-à-dire lorsque vous aurez abandonné votre existence à LA FIRME (la République, son gouvernement, ses médias….). Avec le VACCIN vous avaler l’HOSTIE DANS LA COMMUNION DU VIVRE ENSEMBLE DANS LA FIRME (la République, la Matrice).
Vous n’aurez plus non plus de vie privée, puisque vous appartenez à LA FIRME. Comme vous ne serez plus libre, vous ne serez plus responsable aussi.


Jadis l’Inquisition portait sur certains groupes de personnes, qui risquaient de déséquilibrer l’harmonie ou le calme social, mais en 2020 ELLE PORTE SUR LES 7 MILLIARDS DE TERRIENS…

L’état d’urgence sanitaire est tout confort pour l’État puisqu’il englobe à la fois le terrorisme et la maladie : VOUS APPARTENEZ DÉSORMAIS CORPS ET ÂME À LA FIRME (la République, la Matrice…). Et comme vous êtes tous devenus le roi, depuis 1789 et le « peuple souverain », vous ne serez pas en prison, non. La « lutte contre la pandémie » est une rupture totale avec l’ancien mode d’emprisonnement qui visait à isoler le corps du prisonnier du reste de la société. Sous le covid, c’est vous, le roi, le « pouvoir du peuple », qui n’est plus un prisonnier isolé du reste du social, C’EST BIEN LE SOCIAL QUI EST DEVENU LA PRISON (le « pouvoir du peuple est prisonnier »), puisque le social vous confine chez vous et comme vous êtes le « pouvoir du peuple », donc responsable, dans votre charité messianique vous participez au « souci de l’autre », en devenant un prisonnier, son obligé, son serviteur. Cependant la prison-GOULAG reste à prévoir pour les personnes déclarées « positives au test PCR » : BIENVENUE DANS VOTRE PROCHAINE PRISE EN CHARGE DE VOTRE SANTÉ DANS UN ASILE PSYCHIATRIQUE….. Comme les images du Goulag de Guantanamo, images destinées à vous signifier votre impuissance devant votre dépendance au Pour-Voir qui, tout de même en France, feint de se montrer charitable, vous concédant royalement, pardon, républiquement, un non couvre-feu à la nuit de Noël 2020.

Médecine moderne = les cours de la Bourse et le marché des milliardaires…… = la démocratie construite sur les CONFLITS D’INTÉRÊTS et donc sur la frustration par ses limites flagrantes puisque source de chaos, de compétition en dualité winners-losers et de stérilité permanente. Les FRIC/FLIC, toujours les FRIC/FLIC.


Inquisition républicaine française, copie de celle de l’URSS des année 1960-70 :
Principe : en URSS comme en régime de la république, il s’agit de défendre un DOGME SOCIALISANT, appelé aussi ‘Valeur’, c’est-à-dire une position du mental qui, pour l’accusation ou le pouvoir, est censée être implicitement acceptée par tout le monde, comme la laïcité, comme les « valeurs de la république », comme un centre dont on ne doit pas s’écarter sous peine de raisonnement faux. Aussi, si la pointe du compas dérape, la circonférence, le raisonnement et les actes qui les suivent, sont nécessairement faux. Tout accusé qui se reconnaît lié à la foi d’une religion et d’une opinion politique, philosophique ou scientifique (par exemple c’était le cas de Galilée, et c’est le cas de tous membres d’un parti, surtout communiste ou socialiste, ou d’une république, ou d’une classe de gens fortunés et en réseaux) est supposé avoir parfaitement conscience d’avoir contrevenu au dogme, sauf dérangement mental. Il est donc normal que le tribunal lui demande : « Sais-tu pourquoi tu es là ? » S’il le sait, il se condamne lui-même par auto-critique et ne subit qu’une peine légère ou ne subit pas une condamnation imposée. S’il ne sait pas pourquoi on lui reproche quelque chose, c’est qu’il est fou, et pour ce cas là le post-stalinisme des années 1960-1970 a institué des hôpitaux psychiatriques spéciaux. L’inquisition brûlait ses opposants comme possédés de Satan, c’était moins barbare que n’importe quel hôpital psychiatrique moderne. Inquisition et Tchéka (police politique de l'URSS) et certains psychiatres ont la même configuration géométrique mentale.

Le Pr. Jean-Bernard Fourtillan accuse l’Institut Pasteur de cette création du covid ou arrangement du virus et semble bien documenté. Il porte plainte pour crime contre l’humanité contre l’Institut Pasteur. Depuis : enfermé en hôpital psy… NOUS Y SOMMES, NOUS Y SOMMES DANS LA TYRANNIE DE L’OPINION ET DU POUVOIR ÉTEIGNOIR DE LA CHANDELLE. Écrire au préfet du Gard : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir (Préfet du Gard : Didier LAUGA 10 avenue Feuchères - 30 045 Nîmes cedex 904 66 36 40 40 Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ) (1)


 
 
Note.
1. Copié-collé d’une internaute de la lettre type :
voici le courriel que je viens d'envoyer, vous pouvez le copier-coller sans soucis :
Bonjour.
Nous sommes parfaitement au courant de la présence du Pr Jean-Bernard Fourtillan au sein des murs de l'hôpital, secteur fermé NASH, qu'il y est retenu contre son gré.
Nous vous informons qu'il est bien évidemment hors de question que le Professeur Fourtillan y demeure plus longtemps sans son consentement.
Nous vous informons qu'il est hors de question que le Professeur Fourtillan y reçoive des traitements médicaux sans son consentement.
Nous vous informons qu'il est hors de question qu'il soit porté atteinte à l'intégrité physique ou à la dignité du Pr Fourtillan, contre son gré.
Nous vous avertissons que toutes les actions de cette nature seront portées à charge du personnel et de la direction de l'hôpital.
Nous vous avertissons que toutes ces actions illégales et aliénantes, notamment en vertu de l'article 432-4 du Code Pénal : "Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public, agissant dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission, d'ordonner ou d'accomplir arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle est puni de sept ans d'emprisonnement et de 100 000 euros d'amende. Lorsque l'acte attentatoire consiste en une détention ou une rétention d'une durée de plus de sept jours, la peine est portée à trente ans de réclusion criminelle et à 450 000 euros d'amende." Seront retenues contre vous face à des juridictions pénales, et que vous encourez des peines très lourdes d'emprisonnement et d'amendes.
L'éminent professeur Fourtillan mène des recherches fructueuses contre les maladies neuro-dégénératives, notamment Parkinson et Alzheimer, et il est hors de question de laisser les personnes atteintes de ces maladies dans le désarroi total depuis le début de la cabale menée contre ce professeur depuis quelque temps par une "élite" ayant des hauts intérêts financiers, politiques, mondialistes et surtout crapuleux.
Nous espérons une libération sans délai du Professeur Fourtillan.
 
 

Dernière mise à jour : 12-12-2020 00:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >