Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow AMOUR = PREMIÈRE « FORME » DU DIVIN
AMOUR = PREMIÈRE « FORME » DU DIVIN Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-12-2020 18:19

Pages vues : 179    

Favoris : 22

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
oiseau1350_pe_clair_gp1.jpg
 
 
AMOUR = PREMIÈRE « FORME » DU DIVIN
le TOUT autonome : « fixité cavalante ».
Saint-Esprit, Réalisation, Amour, etc., sont
tous synonymes (Ramana Maharshi, entr. 164)
 
CHRIST (Emmanuel, Matthieu 1, 23, sens de « Dieu avec Nous ») = CRISTAL, TRANSPARENCE, AMOUR ; IL N’Y A PAS LA BARRIÈRE DES RELIGIONS OÙ CHAQUE RELIGION CROIT POSSÉDER LA VÉRITÉ ET DONC SE CROIT SUPÉRIEURE AUX AUTRES RELIGIONS.

Si tout est conscience, y compris les objets extérieurs et le monde, et qu’il n’y a pas de conscience sans objet ou sans monde, quelle est la Vérité de la Conscience seulement ou : Amour, Dieu, Tao, Soi, Cœur, Réalisation, Vérité, Foi, Félicité, Paix, PAN ?
LA RÉPONSE NE PEUT SE TROUVER QUE DANS CHACUN DE NOUS, ET CERTAINEMENT PAS PAR UN GROUPE DE PERSONNES QUI PRÉTENDRAIENT IMPOSER À TOUS LEUR RÉPONSE, par le passé et dans un lieu particulier, comme c’est le cas actuellement vers le quoi Nous nous dirigeons (l’Occident impose son monde matérialiste utilitaire).
Pire : quand la conscience se traduit par le LANGAGE : alors apparaissent les objets SOUS FORME DE CONSTRUCTION CONVENTIONNELLE : LE LANGAGE PARLÉ PRÉCISÉMENT !
Comme le TEMPS, il n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer. La Vishnu Purâna II, 8 ne dit pas autre chose: « … Maîtreya, les gens parlent du lever du Soleil là où ils le voient, et lorsque le Soleil disparaît, c’est là, pour eux, son coucher. Pour le Soleil, qui se trouve toujours à la même place, il n’y a ni coucher, ni lever : en effet, ce que l’on appelle le lever et le coucher, n’est que le fait de voir ou de ne pas voir le Soleil ». (Cité par H.P. Blavatsky, dans La Doctrine secrète, vol.3, page 194).

ATTENTION D’ANGER (de l’Ange) : guerre d’opinions en dualité winners-losers : les Juifs créent les non-juifs ou goyim, CE N’EST PAS LE CONTRAIRE ; et après ces Juifs s’étonnent du racisme envers eux… Cherchez l’erreur…… Qui se traduit pas LA HAINE DU JUIF ENVERS LES GOYIM : DIVISION DIVISION !
DÉMOCRATIE = infestation du monde par le monde Grec et sa démo (peuple) cratie : l’actuel monde du consommateur, aussi bien en Orient qu’en Occident. DÉMOCRATIE = PASSAGE AU CULTE DU NARCISSISME, LE ‘MOI’ (et le libéralisme, etc.)

« Pleurer la mort de quelqu’un n’est pas une preuve d’amour véritable. Cela révèle seulement l’amour de l’objet, de sa forme. Ceci n’est pas de l’amour. Le véritable amour se reconnaît à la certitude que l’objet de l’amour est dans le Soi et ne peut jamais cesser d’exister ». (Ramana Maharshi, entretien 203 du 17-6-1936).
« Qu’est-ce que cela peut bien vous faire que quelqu’un meure ou disparaisse ? Mourez vous-même, perdez-vous vous-même et devenez un avec l’amour ». (Entretien 236 du 20-7-1936).

NE PAS POSSÉDER = ÊTRE DANS L’INSTANT :
La mort de son fils n’affligea nullement le Liangois [habitant du Liang] Wu de la Porte de l’Est.
- L’intendant : Nul au monde n’aime son fils autant que vous aimiez le vôtre. Pourquoi n’êtes-vous pas affligé de sa mort ?
- Wu : Je n’ai plus de fils. Je n’étais pas affligé lorsque je n’avais pas de fils. Mon fils est mort. La situation est identique à celle où je n’avais pas de fils. Pourquoi serais-je affligé ? » (Lie Tseu, Traité du Vide parfait, chapitre Nature et Destin, partie 13).

« L’autre sexe et la relation à lui ne sont que des concepts mentaux. Dans une Upanishad, il est dit que tous les êtres sont chers parce que le Soi est aimé de tous [dimanas tu kâmâya sarvam priyam bhavati (BAU II.4,5)]. Le bonheur est intérieur ; l’amour ne vient que du Soi. Il est à l’intérieur de chacun ; ne pensez pas qu’il est à l’extérieur : alors toute différenciation cessera ». (Entretien 335 du 21-1-1937).

À ce hui, dans le culte du narcissisme, l’amour est ce que les citoyenisés (cités, béton, argent, pour-voir) portent à leur individualité, donc à leur fonction de loi de succion : DES CONSOMMATEURS DU BERCEAU AU TOMBEAU, ce qui n’est en aucun cas la véritable expérience de la Libération (réf. à Ramana Maharshi, entretien 339 du 23-1-1937).

- Maharshi : Pour prouver sa propre existence, aucune autre évidence n’est nécessaire. Les indriya (les sens) et le mental qui s’élèvent de l’ego ne peuvent servir d’évidence à l’existence du Soi, car le Soi est leur fondement. Ils n’existent pas indépendamment du Soi. Notre propre existence est évidente en elle-même. La Félicité est le Soi. Tout nous devient cher seulement à cause de l’amour du Soi.
- Question : L’amour postule la dualité. Comment le Soi peut-il être l’objet de l’amour ?
- Maharshi : L’amour n’est pas différent du Soi. L’amour d’un objet est d’un ordre inférieur et ne peut pas durer. Tandis que le Soi est Amour, autrement dit, Dieu est Amour.
- Question : C’est également l’idée du christianisme.

AMOUR = FÉLICITÉ, GRATUITÉ (entretien 478 du 22-3-1938).
Dans le même entretien à propos du monde ou des objets : « Les objets existent-ils indépendamment du ‘je’ ? Vous disent-ils « nous sommes » ? C’est vous qui les voyez. Vous êtes, et ainsi les objets sont vus aussi. « Sans moi, tous ces objets n’existent pas. » Cette connaissance est l’omniprésence. À cause de l’idée « Je suis le corps » et « il y a quelque chose en moi », les objets vous apparaissent comme étant extérieurs à vous. Sachez qu’ils sont tous à l’intérieur de vous-même. Le tissu est-il séparé du fil ? Les objets peuvent-ils subsister sans moi ? »

GRATUITÉ Thème de la Grâce, de l’a-gré-able agréer, et mau-gréer, malgré…

On commence à entrer dans cette civilisation du citoyenisme égocentrique, qui s’appelle aussi « social », et de l’administration, qui s’appelle aussi « État », et de la division, quand ON COMMENCE À EN PARLER, OU À PARLER TOUT COURT (1) LE SYMPTÔME MÊME DE LA DIVISION, ENTRE EGO ET LE TOUT.
Dans l’Harmonie du Cosmos ou du monde, donc dans le mental, on ne fabrique pas des segments analytiques ou des coupages de cheveux en huit.
L’État au sens aussi bien actuel que sous un régime monarchique, ainsi que la famille et par là-même la propriété, ne pouvaient naître que dans l’explosion de la valeur d’échange de marchandises maintenant en plein dans le productivisme, le trop, le confort.
L’État est né quand en  même temps que la division en valeurs d’échanges naissait, il se créait du même coup LA DÉMOCRATIE : ce culte du narcissisme de ‘je’ ou  ego, ces unités qui vont cahin-caha dans leur caverne d’individualité en dualité sujet-objet. L’amour actuel et autre « mariage pour tous » ce sont deux nombril ou deux ego l’un contre l’autre, comme dans un wagon de métro aux heures de pointes, dans le même style du collant et grégarisme et stérile « vivre ensemble », qui ne fera jamais le Tout ou la Réalisation du Soi.
C’est pourquoi tout être humain doit d’abord faire « société » avec lui-même, au plus profond de son être, le « Je suis ce JE SUIS » du mot JEHOVAH, avant de se lancer à faire société avec les autres. Des relations sociales vraies, authentiques, ne peuvent avoir lieu qu’entre personnes authentiques ; autant dire que le « vivre ensemble » actuel n’est qu’un mouvement de plus en plus rapide vers cette société fourmilière composée de robots humanoïdes genre les vaccinés OGM covidesques dans un “Grand Reset”.
Il n’y a pas de communauté humaine vraie, s’il n’y a pas d’être humain vrai. Autant dire qu’avec la technologie informatique et ses « réseaux sociaux », la catastrophe s’est largement amplifiée !!!


Le mental ne peut pas se tuer pour se délivrer de lui-même comme un œil ne peut pas se voir lui-même ! Or comme l’Univers est dans le mental, L’Univers commença à exploser en mille morceaux : LA PERTE, L’APOCALYPSE, CONCRÉTISATION, COAGULATION, L’EAU NE COULE PLUS OU DEVIENT DE L’EAU DE TUYAU, ON NE PEUT PAS « RESTAURER LE MENTAL » (le réparer) PAR le mental :
« En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler [à le pointer, à le Pour-Voir ou à l’administrer], cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l‘instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même ».
De la même manière, « Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ». (Réf. Ramana Maharshi, entretien 43 du 28-3-1935). Fonda-mental !

Le Tout étant éparpillé, le Voyage pour le parcourir et voir l’ensemble sera LONG, le Temps étant inventé du même coup ! ce sera l’entrée des deux Pleureuses : Isis et Nephtys : l’une étant l’Eau de Vie, source de toute fécondité et transformation, passivité agissante ou Non-Agir ; et l’autre est l’Eau de mort-colle, la passivité négative, le centre des émotions qui corrompt pour donner la vie (Putréfaction, Perte…).

M-E, AIMER = FONTAINE DE JOUVENCE ou ZÉRO INDIEN (sens d’énergie libre).
AIMER = L’ACTE D’AMOUR QU’EST LA LIBÉRATION D’AUTRUI : ÉMANCIPER : aime en coupant pour que l’Unité s’incarne P er rayonne. Et MR qui, en hiéroglyphe égyptien désigne l’Amour et la Pyramide, l’Aimant de la Terre pour le Ciel et le Ciel pour la Terre (ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas, et l’inverse), l’Xatemme assurant la vision d’ensemble du 4 : la Merveille ou : la Mère veille !
L’acte d’amour mondialisé en son « vivre ensemble » est évidemment le contraire d’assurer la libération d’autrui, puisque cet amour là consiste à « coller les individus les uns aux autres » pour en former une société fourmilière robotisée, commandée par quelques tireurs de ficelles ou programmeurs, lesquels seront eux-mêmes des programmations de programmations, en fractals, style les Réplicateurs de la série Stargate SG1.

Dans le M Nous avons MEDIRE : dire du E, parole dévoyée (D’E) ou plaisir égoïste de parler de l’autre ou d’un extérieur ; le M de Milieu : lieu dans le I généré, qui déploya l’Axe I (mit l’I EU) ; le M de MOT et MAUX : mise en forme ou coagulation et division du TOUT ; le M de MODÈLE : issu de la Source ; le M de MENHIR : incarnation du E en un Point reliant Ciel et Terre et rayonnant…

OR-G-ASME : la Terre grasse et grâce (Vaisseau) ; même étymologie que Gratuité : Gré (Faveur, Gratuité, Bienfait).
FONTAINE DE JOUVENCE = LE CIRCULUS DE LA TRINITÉ UNIVERSELLE : chacun des trois éléments de la Trinité en tant que distinct des deux autres et consubstantielle avec eux), c’est-à-dire que chaque sucre ou domino (effet sucre ou domino)  se comporte comme s’il pouvait être EN MÊME TEMPS Variation et Thème. C’est là un phénomène typique des Anciens, qui évidemment se retrouve dans la pensée orientale et surtout indienne, laquelle fourmille de Trinité en circulus. Les Dieux chez les Anciens Égyptiens en sont un exemple, eux qui émettent des affirmations parfaitement contradictoires au sujet d’un même Dieu. Mais par Thèmes et Variations ces mythes peuvent exister PARALLÈLEMENT les uns aux autres sans se gêner mutuellement.

TRINITÉ = LA ROUE (TOUPIE) : c’est le vide du Moyeu qui fait tourner la ROUE, merveilleusement exprimé au nombre 11 (TAO), Verset du Tao-tö king : « … Une maison est percée de portes et de fenêtres, c’est encore le vide qui permet l’habitat. L’Être donne des possibilités, c’est par le non-être [non-agir] qu’on les utilise ».
Sa variation se trouve dans le Verset 21 (11+10) : « … insaisissable et fuyant [Fixation cavalante], il [le TAO] est cependant quelque chose. Profond et obscur, il contient une sorte d’Essence. Cette sorte d’Essence est très vraie et comporte l’efficience. Depuis l’antiquité son Essence n’a pas varié. Pour le comprendre, il suffit d’observer le germe de tout être [leur EST]. Comment puis-je connaître le germe de tout être ? Par tout ce que je viens de dire ».

VRAI SENS DE L’AMOUR : « En ce qui concerne la question sur les âmes qui ont quitté le monde : tant qu’un homme s’identifie avec son corps, la pensée matérialisée sous forme physique lui apparaît comme réelle.
Parce qu’il s’imagine que son corps vient d’un autre être, l’existence de celui-ci lui paraît aussi réelle que celle de son propre corps. Ayant déjà existé ici-bas, il survivra certainement à la mort puisque son descendant est toujours dans le monde et considère qu’il est né d’un autre, c’est-à-dire de lui. En de telles circonstances l’autre monde est réel ; et les âmes qui ont quitté ce monde bénéficient des prières qui sont offertes à leur intention. Si l’on considère les choses d’un autre point de vue, l’unique Réalité est le Soi d’où l’ego surgit ; et l’ego contient les semences des prédispositions acquises au cours des vies précédentes. Le Soi illumine l’ego, les prédispositions et aussi les sens grossiers ; il s’ensuit que les prédispositions apparaissent aux sens sous la forme de l’Univers et elles deviennent perceptibles à l’ego, qui est une réflexion du Soi. L’ego s’identifie avec le corps et perd de vue le Soi. Le résultat de cette inadvertance est l’obscure ignorance et la souffrance de la vie présente. La naissance consiste dans le fait que l’ego oublie son origine, le Soi.
On peut alors dire que la naissance de l’individu a tué la mère. Le désir de retrouver sa mère est en fait le désir de retrouver le Soi, c’est-à-dire de se réaliser soi même, ce qui équivaut à la mort de l’ego ; cela signifie l’abandon à la mère, afin qu’elle vive éternellement ». (Ramana Maharshi, entretien 16 du 19-1-1935). Abandon de la filiation ou de l’amour filiale… si collant…

MATÉRIALISME = L’AMOUR DE TUER PAR PLAISIR (l’amour inverse des guerres, nourriture carnée de l’humain, politisme et opinion, etc., faisant que l’humain non seulement pollue tout, mais par sa pollution il engendre la peur, et chez les animaux, et chez ses frères et sœurs humains).
Désir de nos jours = le winnerisme, l’utilitarisme sous la forme de la reconnaissance des autres. « …le mental ne désire que la nourriture dont il a pris l’habitude et qu’il considère comme savoureuse » (entretien 22 du 31-1-1935).
 
MATÉRIALISME = LOI DE SUCCION OU ATTRACTION UNIVERSELLE : « Un homme attaché à ses désirs ne trouvera jamais la solitude, où qu’il aille ; un homme sans attachement est toujours dans la solitude ». (Ramana Maharshi, entretien 20 du 30-1-1935).

LOI DE SUCCION OU BANQUE(T) (repas pris assis sur des bancs).
BANQUE ET BANQUET ONT LA MÊME ÉTYMOLOGIE : BANC (dic. Le Robert). CE QUI REJOINT LE BESOIN, FAIRE SES BESOINS, ÊTRE DANS LE BESOIN…… LES EXCRÉMENTS….. Ça rentre d’un côté et ça ressort par le cul !
BANQUES = MARCHANDS DE CONFIANCE : les Crédit-Crédo-Créance-Croyances et leur État : la pire des croyances-confiance en une chefferie qui se charge, à votre place, de vos « intérêts »


Comme tout est conscience, y compris les objets extérieurs, et qu’il n’y a pas de conscience sans objet, qu’elle est la Vérité de la Conscience seulement ? C’est-à-dire : QU’EST-CE QUE LA LOI DE SUCCION OU DE L’ATTRACTION UNIVERSELLE, LA GRAVITÉ ? En d’autres mots, et qui s’accordent avec cette semaine de NOËL : QU’EST-CE QUE L’AMOUR (Agapes [du grec agapê], qui donnera ”agape” de cette société de consommation et de son repas de Noël « limité à 6 personnes » en France covidesque de 2020) ???
Le Noël actuel et depuis le 19è siècle est la fête, l’agape de cette société de consommation.

Qu’est-ce que c’est cette histoire de femme adultère que les Juifs voulaient lapidé, au nom de leur « loi », de leur dogme, et dont le Christ-Jésus, EMMANUEL, s’opposa ? C’est quelque chose de contraire à la loi de succion : LE CONSENTEMENT, LA CONVENTION SI CHÈRE À LA RÉPUBLIQUE ACTUELLE DES JUIFS !

Pourquoi les choses ne changent jamais et c’est toujours le même chaos ?

Parce que ses caractéristiques ne changent jamais. Les choses erronées et en chaos n’ont pas le caractère de changer : CE QUI CHANGE, CE SONT LES FICTIONS PRODUITES À LEUR SUJET (comme les réformes en politisme). C’est pourquoi l’erreur est permanente en tant que telle, comme la démocratie et ses conflits d’intérêts produisant la permanence de l’erreur qui est la frustration par ses propres limites.

Depuis des millénaires, LA CROYANCE RÈGNE : CROIRE À LA RÉALITÉ DES CHOSES DANS LES PHÉNOMÈNES INTÉRIEURS ET EXTÉRIEURS ; PUIS LA CROYANCE À LA RÉALITÉ DES NOMS QUI CONCERNE LES CARACTÈRES GÉNÉRAUX ET PARTICULIERS DE CES PHÉNOMÈNES INTÉRIEURS ET EXTÉRIEURS. C’EST LA NATURE IMAGINAIRE.


Note.
1. Division évidente dans cette tyrannie de l’opinion, accentuée par le politisme dictatorial de la fiction de la « crise sanitaire » conséquence même de cette tyrannie, de sa civilisation ou mo(n)de de vie aliénante.
Le (grand) « reset » à la mode est déjà annoncé par Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux) dans les années 1960-70 à propos du socialisme de l’URSS des Staline et Juifs bolchéviques : la fabrication d’une société fourmilière où seul, un individu, ou un groupe d’individus, décidera pour les 7 milliards de Terriens.
Nous sommes bien dans une guerre à mort de religion commencée par les Hébreux-Juifs et leurs prophètes politisés au sens actuel (matérialiste) dans leur pénétration au pays de Canaan (Phénicie notamment).

Le « reset » se faufile de plus en plus sans se cacher, ici en France par le projet de loi n°3714 (le tout confort de l’urgence sanitaire déguisée en « vivre ensemble », entendre : ”prenez soin de vous et de vos proches”, L’ANNONCE DE CETTE FUTURE SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE SI GRÉGARISME). Le sanitaire est le même coup que la « guerre contre le terrorisme », LA PERMANENCE DE CES COUPS ÉTATIQUES OÙ LEURS BANDES ORGANISÉES VEULENT LUTTER DANS LEUR ILLUSOIRE DUALITÉ DEDANS-DEHORS OU PUR-IMPUR.

Le « reset » est cette LOI SE SUCCION OU ATTRACTION UNIVERSELLE de s’envoyer en l’R, mais certains par leur « reset » veulent l’imposer à tous, or  « Les instructions spirituelles diffèrent selon le tempérament des individus et leur maturité spirituelle. Il n’est pas possible d’instruire en masse », explique Ramana Maharshi à l’entretien 107 du 29-11-1935.

Le « reset » est la socialisation des Terriens selon la norme de cette république judéo-maçonnique de 1789 qui prétend ÉVANGÉLISER LES TERRRIENS, c’est-à-dire exiger l’impossible, donc l’infini dans le fini [le spatio-temporel), le bonheur dans les contradictions et les conflits inhérents à cette démocratie dans une vie mortelle, la raison dans la matière et le divin dans le corps ou le mental de l’humain. Exactement ce même impossible que la GRÂCE nous donne, GRATUITEMENT : « LE ROYAUME DES CIEUX EST EN VOUS », c’est gratuit et pour tous, y compris pour l’oligarchie !
Le « reset » judéo-républicain voudrait coller des ailes aux 7 milliards de Terriens alors que ce système est incapable de créer en lui-même une « nature ailée » ou une âme d’oiseau (vraiment Libre, c’est-à-dire ayant pour preuve absolue de ne pas imposer aux autres leur « liberté »). LA CHUTE D’ICARE EST LE DÉNOUEMENT DE CE RÊVE DE WINNERS.

Le « reset » est cet État-abstraction, frôlant « l’intelligence artificielle » dirigeant le monde, FAISANT DES TERRIENS DES ASSISTÉS, et tarissant à la fois en eux le courant de l’initiative personnelle et le besoin du vrai prochain (destruction de tout le milieu naturel ou organique de l’individu, soit destruction de son Ici et Maintenant) ; ensuite, en ouvrant encore plus la BOÎTE DE PANDORE DU CONFORT TECHNOLOGICO-POLITIQUE EN FAISANT DES TERRIENS DES ASSISTÉS, L’I.A. DÉVELOPPERA LES PIRES INSTINCTS PARASITAIRES ET CULTIVERA LES HABITUDES DE RÉACTIONS ANTI-SOCIALES. CAR RIEN N’ISOLE L’HUMAIN COMME DE DÉPENDRE UNIQUEMENT DE L’ÉTAT, MONSTRE NETTEMENT PLUS FROID QUE LE PLUS MAUVAIS ROI D’UNE MONARCHIE.
GRAND RESERT = GÉNÉRALISATION DES PRIVILÈGES : TOUS EXPLOITEURS. Mais alors, qui restera à exploiter s’il n’y a plus d’exploiteurs, iceux s’étant tous tués ?
 
 

Dernière mise à jour : 22-12-2020 19:07

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >