Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La peur survient lorsque
La peur survient lorsque Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-01-2021 20:09

Pages vues : 205    

Favoris : 27

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Reset, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
michel_ange_dieu_cretins_mort.jpg
 
 
La peur survient lorsque
le Seul Réel est tout proche,
« Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ »,
du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante
(Allé, allé, allé au-delà, allé complètement
au-delà, l’Éveil, ainsi) ;
qui correspond AU NON-LOCAL : TOUJOURS
ICI ET MAINTENANT MAIS AUSSI TOUJOURS PLUS
OU MOINS QUELQUE PART : J’EXISTE N’IMPORTE OÙ
comme l’exprime le Chat qui s’en va tout seul
et tous les lieux se valent pour lui.
 
 
Always : « By all ways » de tous les lieux du
Chat libre comme la probable devise des Suèves,
des Alains et Burgondes :
MES DROITS SONT À MON LIBRE ARBITRE
(à ne pas confondre avec l’actuelle tyrannie de
l’opinion et sa « liberté d’expression »
désormais morte-née) ; devise qui rejoint
Mazu Daoyi (709-788, un des plus grands maîtres
chan/Zen) : « Ce qui m’interroge à l’Instant
présent constitue mon trésor. Toutes choses
sont parfaites en soi, rien ne manque.
Utilise-les spontanément [Ici et Maintenant],
à quoi bon rechercher vers l’extérieur
[comme de se soumettre à un État ou à
un spécialiste quelconque] ».

LIBERTÉ RÉELLE = LIBERTÉ MÊME DU FAIT
D’ÊTRE LIBRE ET NON LIBRE (le contraire
de l’actuel « développement personnel »
du « soyez vous-mêmes » qui
ne fait que renforcer l’ego !)


Comme dans le refrain de l’Éveil, ON EST TOUJOURS PRÈS DE CE QUI NE RÉSIDE EN AUCUN LIEU : À PROXIMITÉ IMMÉDIATE MÊME, TOUT CE QUI EST DE L’ORDRE DU SPATIAL EST INEXISTANT (ce qui est très proche n’a pas à venir de loin, et n’a aucune distance à parcourir), EN UNE SORTE DE DIMENSION AUTRE, D’AUCUN LIEU. Le danger qui menace les humains est un danger immédiat, comme le Covid 19, comme le Seul Réel.

Ici en France, en occident, être « responsable » donc être « le roi » et ne dépendre que de soi-même ne signifie pas cette actuelle amplification de l’ego inhérente au capitalisme et à la consommation aliénante et même destructrice.

ÊTRE LE ROI = ÊTRE, ou ICI ET MAINTENANT, SPONTANÉ : déployer un non-agir en une efficacité à la fois naturelle et extra-ordinaire (énergie libre ou Zéro indien), une adéquation entre les événements (nécessairement dans le mental) et nostre réponse à eux.
Ce ÊTRE de « être le roi » n’a rien à voir avec un anticonformisme façon New Age des années hippies faisant fi des conventions du sociale à la mode.
Ce ÊTRE de « être le roi » n’a rien à voir avec l’actuel culte du narcissisme : le consommateur ou « utilisateur ».

Tout ce que Nous pouvons rencontrer au dedans ou eu dehors n’est pas valable. Ainsi : TUEZ LA FILIATION : TRANCHEZ LE SAMSARA (cycle des naissances et des morts, monde des phénomènes des noms-les-formes). C’est pourquoi celui qui tue, qui coupe les filiations du désir est sans péché.
« Pour un homme réalisé, celui qui demeure toujours dans le Soi, la perte d’une seule vie, de plusieurs vies ou de toutes les vies dans ce monde ou dans les trois mondes ne présente aucune différence. Même s’il est amené à les détruire toutes, aucun péché ne pourra atteindre cette âme pure.
Le Maharshi cita alors la Bhagavad-gîtâ, chapitre 18, vers 17 : « Celui qui est délivré de la notion de l’ego, dont l’intellect n’est pas conditionné, celui-là, même s’il détruit tous les mondes, ne tue pas, pas plus qu’il n’est enchaîné par les conséquences de ses actions ». (Ramana Maharshi, entretien 17 du 24-1-1935).
LE SANS POURQUOI. LE ÊTRE « TOUT BONNEMENT ».


PUTRÉFACTION et « GATE GATE PÂRAGATE… » :
Un paysan très pauvre vint trouver un ermite faisant retraite près d’une colline au sommet rocailleux.
- Maître Suève, on dit que tu es de bon conseil. Si c’est vrai, peut-être pourrais-tu m’aider à me sortir de la misère ?
- Dis toujours, répondit le Suève.
- Voilà : je suis pauvre, j’ai neuf enfants à nourrir, ma femme et ma belle-mère, très âgée, vivent tous avec moi. Cela fait douze personnes dans notre maison qui est très petite et délabrée, elle n’a qu’une seule pièce. Lorsqu’on fait la cuisine, plusieurs d’entre-nous doivent sortir pour faire la place à la cuisinière. Et pour dormir, nous devons nous allonger à tour de rôle sur nos nattes pendant quelques heures, puis nous relever pour faire place à la fournée suivante, si je puis dire. Enfin, si cela continue, nous risquons fort de nous entretuer, car cette situation de pauvreté et de promiscuité nous rend tous presque fous.

- Maître Suève, après avoir réfléchit un long moment : Tu es paysan, n’as-tu pas de bétail ?
- Hélas ! reprit le pauvre, je suis très pauvre et possède en tout une seule vache que j’attache le soir à un arbre près de la maison.
- Alors, la solution est simple, repartit le Maître Suève : fais entrer la vache dans la maison.
- Pardonne-moi, ai-je bien entendu ? dit le pauvre suffoqué, tu me conseilles d’ajouter encore à mon embarras ?
- Oui, c’est cela ! dit le Suève.
- Très bien, j’ai confiance en toi et je vais faire ainsi.

Huit jours plus tard, le Maître Suève en méditation près d’une source, vit venir à lui le paysan qui, littéralement, écumait de rage. Sans s’attarder aux formules de politesse, il brailla :
- J’ai fais ce que tu m'as dit. J’ai fais entrer la vache : la situation est maintenant cent fois pire qu’auparavant. La grand-mère vit dans l’évier. L’aîné des enfants a essayé d’étrangler son plus jeune frère pour avoir un peu de place, ma femme hurle du matin au soir, coincée qu’elle est contre le mur, la vache laisse des bouses sur les quelques vêtements qui me reste, bref, fous, nous sommes. Que dois-je faire maintenant ?
- Très simple, dit le Maître Suève : fais sortir la vache !

C’est exactement la même conclusion que Lovecraft dans : Démons et merveilles, première partie : Le témoignage de Randolph Carter.
Randolph Carter et son ami Warren Harley se rendent dans un cimetière, Warren part à l'exploration souterraine d'une tombe et reste en contact téléphonique filaire avec Randolph resté en surface. Au bout d'un temps la voix de Warren lui renvoie l'épouvante de son angoisse. Et finalement "à l'autre bout du fil" lorsque Randolph interroge très angoissé son ami, une voix lui répond une chose surprenante illustrant fort bien ce qu'il se passe dans notre monde actuel... (1). Bref, la totale illusion, l'Enfer, la Chute, nous la créons nous-même comme nous avons créés Dieu et les Dieux comme le dit bien Ramana Maharshi à l'entretien 264. Cela rejoins ce même entretien où le Maharshi dit : Où est tout le monde ? Il n'y a pas non plus de libération. Elle pourrait exister seulement s'il y avait asservissement. Mais en réalité, il n'y a pas d'asservissement et, par conséquent, pas de libération non plus.
Lovecraft est mort le 15 mars 1937 et cet important entretien 264 de Ramana Maharshi date du 20 octobre 1936 !....

Bref, la fin du récit Le témoignage de Randolph Carter, résume à lui tout seul la fameuse Chute point clé de l'Ancien Testament du judaïsme : un fétu de paille, une petiote poussière qui coince tous les rouages du monde depuis des millénaires (depuis plus de 10.000 ans de cette voie de l'Agriculture).
LA CHUTE : UNE ILLUSION, UNE HALLUCINATION COLLECTIVE, parce que nous sommes TOUJOURS dans l'Instant ou Soi, il n'y a pas à l'atteindre ou à le libérer.
Il n'y a pas un instant où l'Instant-Soi n'est pas. Les pensées sont dues à l'identification du Soi avec le non-Soi ou ego.


Note.
1. « ESPÈCE DE CRÉTIN, WARREN EST MORT ! »

 
 
 

Dernière mise à jour : 01-01-2021 20:32

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >