Accueil arrow News arrow Dernières news arrow État étatisme = aliénation de l’humain
État étatisme = aliénation de l’humain Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-02-2021 00:06

Pages vues : 333    

Favoris : 25

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Ampoule, Anarchie, Araignée, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Pieuvre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Rire, Royauté, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
israel_long_satanetatism_alienation.jpg
 
 
État étatisme = aliénation de l’humain
Domestication de l’humain.
État = être bien ou « droit » dans ses pompes
or la machinerie étatique le fait à nostre
place dans son monde de la RE-présentation ou
du SPECTRE qui illusionne toutes les mentalités.
Il y a donc déséquilibre pyramidal
ou hiérarchique appelé « pouvoir public »
ou « l’exécutif », comme s’il s’agissait
d’une condamnation à mort (l’aliénation de l’humain) !
Déséquilibre en dualité soumis-souveraineté,
résumé par le mot Pour-Voir (tout contrôler).
 
 
L’État étatisme en HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule)
est devenue une idole, un patriarcat,
une idole providence-provende qui conforte.


Le mental (samskara ou tendance innée et acquise), de certains, fut directement responsable de la fabrication de l’étatisme ou État (dit de « droit » à cause de ce même mental ou « raison »).

ÉTAT :  posture, état, se tenir debout, stationner (et avec ce dernier mot les choses ne sont pas bonnes). Car le Vrai Sens de État devrait être l’AXE, LE I DU UN POINT C’EST TOUT, ce qui n’est aucunement le cas de n’importe quelle forme de l’étatisme, RE-présentatif ou dit « direct ». Par exemple Dante nous confie que le premier Nom du Divin fut I avant de devenir EL (ou AL), et les langues hébraïque, arabes, tzigane, maintiennent actuellement cette assertion ; « IL » (qui donnera isle ou île puisque l’accent circonflexe remplace la lettre S, et porte bien son nom, pictogramme parfait pour un point de terre déployé depuis le Centrum Centri ou Soi, les Eaux Primordiales, le Saint Chaos.

Le I d’Individualité et son compagnon la personnalité si valorisé depuis l’après 1789 suffit à prouver l’ANTI-TRADITION de cette civilisation principalement occidentale : la racine « alité » ne signifie « dans son lit » (dans ses pompes) que par dérivation : le résultat ou symptôme, l’effet est pris pour la cause, comme la médecine de l’industrie de Big Pharma qui ose s’appeler « traditionnelle » alors qu’elle n’est que conventionnelle de cette même soupe pour tous du régime capitalo-républicain du speed et de la rentabilité.

ÉTAT devrait signifier la Réalisation du Soi, or sous étatisme les masses sont A-lité : du A privatif et lit, donc privé de leur lit, soit : ALIÉNÉ (privé de racine, privé de leur Racine, de leur Soi). Voir le conte de Cendrillon symbolisant l’adage populaire : « TROUVER CHAUSSURE À SON PIED », et comme déjà écrit plusieurs fois le PIEDS en sanskrit PADAM est synonyme du Soi, de la Félicité, de la Réalisation.

L’étatisme arrive comme une verrue, un parasite sur les masses, CAR IL N’EXISTE AUCUNE CHUTE AU SENS BIBLIQUE DES HÉBREUX-JUIFS. POURQUOI FAUDRAIT-IL « RACHETER SES FAUTES » À COUP D’ARGENT DU CAPITALISME (comme l’avance un Jacques Attali page 18  dans son livre : Les Juifs, le monde et l’argent) ???

Qu’y a-t-il à « racheter » ou à « atteindre » ?
« Nous avons « réel-isé » l’irréel, autrement dit : PRIS POUR RÉEL CE QUI EST IRRÉEL. Nous devons abandonner cette attitude. C’est tout ce qu’il nous est nécessaire pour atteindre la Connaissance [Sagesse]. Nous ne sommes pas en train de créer quoi que ce soit de neuf ou d’arriver à quelque chose qui ne soit pas déjà en nostre possession. L’exemple donné dans les livres pour illustrer ce point est le suivant : Nous creusons un puits et créons un immense trou. L’espace au sein de ce trou ou puits, n’a pas été créé par Nous. Nous n’avons fait que retirer la terre qui le remplissait à cet endroit. L’espace qui y était avant et s’y trouve encore maintenant. Semblablement, il Nous faut simplement rejeter toutes les tendances mentales séculaires [samskara] que Nous abritons [aussi dû à l’égrégore crée] ; et une fois qu’elle auront été abandonnées, le Soi brillera, Seul ». dit Ramana Maharshi dans les enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Murunagar, 1890-1973, l’un des proches disciples éveillés de Ramana Maharshi.


Le Vrai Sens de ÉTAT devrai bien signifier avoir trouvé chaussure à son pieds (mais ATTENTION, VOIR L'ENCADRÉ), on dit aussi vulgairement « C’est le pied ! », car dans toutes les traditions associées à cette partie du corps qui, grâce à la chaussure, garde les « pieds sur Terre », et image de la tuyauterie dynamique et paradoxe puisque l’humain veut faire le contraire en « s’envoyant en l’R » (drogues, aviation, pouvoir et argent, etc.). L’idée originel est bien le lit de la rivière : le courant, le flux, le « Le Fleuve qui va à la Mer ne peut supprimer sa Source » (Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux).

Maintenant les désaxés, les aliénés de l’étatisme et de son régime capitalo-républicain ayant perdus leur Axe (ils sont désaxés, malaxés par le tout connecté et les écrans de cet extérieur omniprésent) devront se RE-poser, donc se RE-laxer, et la meilleure méthode est d’être DANS SON LIT… Quand l’être humain ne va pas bien il retourne à son état animal : colonne vertébrale à l’horizontale, retour à une portion des trois Règnes : Minéral, Végétal, Animal et Humain. Lit ou Axe = aller au pieu (Retrouver son Axe, son Horizontal de l’Eau Primordiale. Voilà pour la définition du Vrai sens du mot ÉTAT, lequel État actuel et républicain et capitaliste ne peut qu’être ANTI-UNIVERSEL, la preuve : il éprouve le besoin de SÉCURISER sa propriété égrégorienne ou de samskara par le collage du mot « universelle » sur son régime républicain.

L’étatisme au sens actuel et maintenant multi-millénaires ne pouvait naître, et donc prochainement mourir, que suite à la non-résolution du dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuel. Dilemme qui ne peut se résoudre que par la Réalisation du Soi, donc passer par le « QUI SUIS-JE ? » (voir la page précédente à l’encadré jaune)

Le ‘Je’ réalisé n’est plus la perception d’une collectivité ou multitude, ou diversité. Il est au-delà de la quantité du spatio-temporel. En ce ‘Je’ dans la non-dualité du sujet face à l’objet s’efface l’opposition de l’individuel et du collectif qui est le drame de tous les conflits politiques inhérents à une communauté disposant d’un mental calculateur et donc possessif.

     Je
Moi — Toi

Dans le ‘Je’ se réalise ce que la Chrétienté appelle « la Communion des saints », ce qu’exprime le Christ en disant « Je suis le Cep (‘Je’) et vous êtes les sarments (Moi-Toi - Nous-Vous) ». Alors la « raison » ne signifie plus rien, il fallait l’inventer (inventer le calcul, et par la-même : le BESOIN de l’ordinateur !)

L’État étatisme ne peut aucunement être neutre comme il le prétend puisque construit sur ce dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuel.

La caractéristique actuel en isme de tout connecté et ”tout intelligent” fait que la « dissidence » ou les « révolutionnaires » se situent dans la logique du ”Plus ça change et plus c’est la même chose” : ils veulent remplacer l’argent et l’État par un nouvel argent et un nouvel État ! Parce que ces masses en révolte sont toujours sous la coupe de l’ego et donc de l’opinion en des postulats incontrôlables adoptés pas le seul motif de la satisfaction réconfortante, sécurisante, de penchants sentimentaux très obscurs. Ces prémisses prennent alors la valeur de dogmes, qu’on en soit conscient ou non. Et ce dogmatisme sera d’autant plus intraitable qu’il est inconscient, parce que tout danger de n’y plus croire crée la PANique devant la Vacuité, devant la possibilité de ne plus avoir de raison de vivre ; voilà une partie de l’explication du pourquoi des « Plus ça change et plus c’est la même chose ».


L’État étatisme n’existe pas par lui-même : il n’a pas de Réalisation du Soi ! L’État n’a donc pas d’autonomie. Il se situe bien dans la technologie de thermodynamique, qui a des besoins extérieurs constants…
Il suffit par exemple de deux Anglais qui soit de même opinion pour former un jeu comme le football, et on dit qu’il en suffit de trois pour former un Empire… C’est-à-dire qu’il suffit de deux ego du même avis pour fabriquer une opinion suffisamment solide pour fabriquer le réel, ou un État, ou un concept. C’est dire la fragilité de ce réel tel qu’il se présente au mental humain ! Il est certain que le mental de l’humain qui calcul est UN MAUVAIS CONDUCTEUR DU SEUL RÉEL !!!

Pour qu’il existe un État-étatisme il faut INVENTER LE CONCEPT DE PROPRIÉTÉ : le « en propre », qui ne pouvait que donner le « bien » et « les biens ». Le mot « propre » se situe dans le PARADOXE DE LA RÉALISATION : PROPRE = SINGULARITÉ, IDIOTÈS, VIERGE, UNIQUE, le « Je suis ce JE SUIS » ou « Le Royaume des Cieux est en Vous », évidemment qu’il ne ‘agit nullement de propriété au sens actuel de l’ego et du contribuable ou soumis à l’État ; LÀ EST LA CONFUSION OU ALIÉNATION (voir l'encadré).

ÉTAT ÉTATISME = VIOLENCE LÉGALE : LUI SEUL À LE DROIT DE TUER, FAIRE DES ARMES ET DES GUERRES OU DE COUPER DES TÊTES. ÉTAT = CRÉATION DE BESOINS INUTILES ET ALIÉNATOIRES CAR EN DEHORS… DE L’IMMANENCE (du « Je suis ce JE SUIS »).

L’étatisme n’existe pas au Paléolithique. Il faut l’arrivée de la voie de l’Agriculture (maïs chez les Peuples du Soleil, Riz en extrême-Orient, blé au Moyen-Orient) pour que l’étatisme se développe dans cette économie céréalière et pastorale, avec l’autonomisation de la « valeur d’échange » (fabrication du concept de valeur et en même temps du voleur : suffit de changer le A de valeur en O de voleur… Ainsi ne pouvait qu’arriver le fameux « service d’ordre » créateur du désordre que sait si bien organiser l’humain en une désordre supérieur…. à tout… L’administration de l’État pouvait se créer et ses lois avec. La division commençait, l’Unité était détruite : l’humain perdait le sens de la communauté : il rentrait dans la civilisation aliénatoire, au sens de ci-vil, et ville et village qui en sont les symptômes : vil, méprisable, indigne, misérable, ignoble, etc., qui va donner le citoyenisme de l’urbain des tôles-boulons-acier-verre-béton et goudron-pétrole…).

L’argent n’est nécessairement pas une structure neutre qui permet l’échange, comme l’étatisme n’est pas neutre puisque faisant partie de la même création et inévitablement prochainement de sa mort (qui dit naissance dit un jour ou l’autre mort).

L’État-étatisme n’est pas un machin surgissant du dehors pour imposer son dictat. L’État ne peut venir que de l’ego de certains, donc AU DEDANS : un mauvais germe sous forme du social qui va devenir MALADIE : Mal—à-D.I.T. quand le DIT signifiait D.I.T. déité (ce DIT pouvant d’ailleurs très bien figurer la VRAIE TÉLÉPATHIE oubliée….).

IMPORTANT : c’est seulement en Europe que la valeur d’échange lié à l’État et la propriété va se developper et envahir le monde : à partir de la Grès antique, qui sera la seule à avoir une propriété privée à partir de l’hellénistiques (après Solon puis Alexandre) où l’on voit la vie individuelle occuper une place centrale. D’où l’actuel concept si illusoire de « démocratie » car construit sur les conflits.

Étatisme = calcul, rapport de production dans un HOTC selon les circonstances. Un rapport de calcul ou production DE L’ÉTAT. D’où le succès de la fameuse « raison » si mise en avant à partir de l’Encyclopédie des Diderot et Cie., et des perruques poudrées européennes au 18è siècle.
L’étatisme ne peut que produire UN MONOPOLE, DONC UNE DIVISION : la fausse spécialisation actuelle qui résulte de l’uniformité du social et de son ingénierie productiviste, et qui, par là-même, ne connaît pas de limites, d’où cet évolutionnisme démentiel où l’on peut diviser sans fin un corps indifférencié ! Et par là-même le besoin de l’étatisme de tout numériser pour mieux tout contrôler et exercer sa violence exclusive car sa seule propriété (comme inscrit naguère sur les vieux téléphones des années 1920 des PTT : « Propriété insaisissable de l’État »….).


GRANDE CONFUSION, GRANDE STRUCTURE D’ALIÉNATION (qu’ignorent les big « great reset »).

L’aliénation actuelle provient de LA CONFUSION ENTRE LE « JE SUIS CE JE SUIS » ou « Le Royaume des Cieux est en Vous », et l’État censé vouloir dire la même chose, comme expliqué plus haut avec le sens d’être « BIEN DANS SES POMPES », OU BIEN DANS LE I DE L’AXE, par exemple de la « chaise » d’Isis symbolisant cet Axe… Donc il y a comme une ANALOGIE entre le Soi ou Vérité, et l’État, puisque en Europe depuis le 1789 français NOUS SOMMES TOUT DEVENUS LE ROI, donc censé tous être devenus le Soi, censé tous être devenus un Réalisé comme si depuis 1789 la « Communion des Saints » était réalisé au sein même du régime républicain qui peut ainsi ajouter le terme « universelle » à sa république comme une religion, qui de ce fait en devient comme un Dieu, avec une relation très forte entre ce « Dieu » et l’État ! Nous sommes tous revenus le Roi et le roi était le représentant de Dieu sur Terre : le roi synonyme ou manifestation du Soi ou Conscience infinie, l’absolu, l’idéal ; il n’a dès lors plus aucune signification historique ou temporel ; il devient une valeur éthique et son image renvoie à l’autonomie comme GOUVERNANCE DE SOI-MÊME, DONC DE CONNAISSANCE INTÉGRALE DE SOI-MÊME, UNE AUTONOMIE INTÉGRALE telle la Réalisation du « QUI SUIS-JE ? ».
LE RÉGIME CAPITALISTE ET RÉPUBLICAIN FAIT CROIRE AUX MASSES À LA RÉALISATION DU SOI. Car étant tous devenus LE ROI, devenus le Soi, Nous aurions désormais toutes les énergies possibles à nostre disposition pour réaliser des Merveilles. ÉVIDEMMENT IL N’EN EST RIEN PARCE QU’IL Y A DES ROIS PLUS ROIS QUE LES AUTRES ET QUE LEUR POUR-VOIR PERVERTI ET DÉTRUIT ABSOLUMENT TOUT (à cause de l’ego devenu complètement incontrôlable, un comble pour un Roi ou Réalisé……).
Le roi est d’ailleurs symbolisé par le Blanc de l’Instant ou Ici et Maintenant, comme le Blanc des Druides.

L’Unité primordiale, l’Eau primordiale étant salopée, il ne peut qu’y voir désormais une relation intense entre la religion et l’État (relation intense appelée « laïcité »), car originellement il n’y a pas de division temporel-spirituel, seul existe le spirituel ou divin. Mais quand la communauté devient divisée, alors elle tente dans sa nostalgie du paradis perdu de reproduire une Unité perdue, qui sera la laïcité ou religion de l’État et l’étatisme de la religion, devenue le tout connecté ou tous réseaux « sociaux » conforme à la juiverie républicaine des Google et Cie. Et leur seule autonomie sera leur valeur d’échangisme de marchandises en mouvement (flagrant en cette période de vaccins anti-covidiques en 2021).

L’État et la religion ne peuvent apparaître que dans le Soi oublié. Alors il va se construire plein de nostalgies comme les religions. Dans la Communauté originelle la religion n’existe pas puisque tous sont comme des Réalisés (la communion des saints mentionnées plus haut). Il n’y a pas d’État puisque le Réalisé humain est DIRECTEMENT en osmose avec l’énergie libre ou énergie du Zéro indien de sa reproduction ou éternité. La division de la Communauté originelle va nécessiter une légitimation en CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE, ou BESOIN DE CONFIANCE EN UN EXTÉRIEUR OU EN UNE DUALITÉ D’UN SUJET ENVERS UN OBJET. La religion et l’Étatisme ne pouvaient qu’apparaître ensemble : nécessité d’une soumission au politisme à une dimension administrative, et en spiritualité sous l’egrégore des grands mythes l’ordre du divin devient une légitimation de l’ordre de l’État. Et l’ordre de l’État se retourne vers l’ordre du divin pour le légitimer dans le domaine de l’immédiat utilitaire.
Il y a donc entre la religion et l’État une symbiose, parce que ça couvre le mode de production de Cela. Dans la Communauté originelle Il n’y a ni État ni religion s’il n’y a pas de VALEUR (d’échange, donc de dualité sujet-objet ou dedans dehors). L’État est le principe même de la dualité sujet-objet et dedans-dehors !
Dans le Néolithique va surgir des dimensions marchandes d’échanges et religieuses qui vont produire ce qu’on appelle « civilisation » (de la cité, du vil…) ; qui vont produire surtout ce qu’on appelle « politique » (ingénierie administrative de la civilisation).

RAPPEL : L’argent n’est pas libératoire comme l’avance Jacques Attali page 18 dans Les Juifs, le monde et l’argent, mais l’argent est un rapport d’aliénation de l’humain à lui-même et face à l’objet de sa production. Le politisme ne se comprend pas qu’avec la naissance de l’étatisme, par delà par exemple d’un besoin d’association humaine, IL Y A DONC UNE LOGIQUE-OPINION QUI LAISSE DE CÔTÉ L’ESSENTIEL : L’ALIÉNATION DE L’HUMAIN, la SOUFFRANCE, la non résolution du dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuel et surtout depuis le républicanisme de 1789 L’AMPLIFICATION DE LA DUALITÉ SUJET-OBJET.


 
 

Dernière mise à jour : 10-02-2021 00:49

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >