Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Principe de Laïcité, d’autorité, de croyance
Principe de Laïcité, d’autorité, de croyance Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-06-2021 21:02

Pages vues : 369    

Favoris : 58

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Caverne, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Laïcité, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Transhumanisme, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
texttrepub_laicitefrancaise.jpg
 
 
Principe de Laïcité, d’autorité, de croyance
à y ajouter le crime d’hérésie (contre le régime)
qui a remplacé l’Inquisition de naguère censée protéger
le dogme de l’Église et de l’État (monarchique) :
la moderne accusation très grave d’être une ou
un « complotiste » donc à ce hui une haute hérésie
contre cette nouvelle religion :
la république « universelle », son
libéralisme, sa laïcité et sa démocratie.
 
Ça se résume d’ailleurs par un seul mot :
DIVISER (pour régner, pour exercer son pouvoir)

Ce principe, et de Laïcité, et d’autorité mais
bien plus découlant du CRÉDIT-CRÉDOT-CROYANCE,
est merveilleusement appliqué par le libéralisme :
par exemple au moment où les entreprises démantèlent
le système des consignes (bouteille, boîte, carton,
etc.), dans la tradition du libéralisme de
l’évolutionnisme juif du toujours plus s’exonérant
ainsi des coûts de retraitement, au moment où ils
prennent des décisions structurellement destructrices
pour la planète, ILS FONT DANS LA LAÏCITÉ EN EN
APPELANT À LA RESPONSABILITÉ DES CONSOMMATEURS,
COMME SI C’ÉTAIT INSCRIT DANS LEURS GÈNES DEPUIS
HOMO ERECTUS.

Cas typique de dualité WINNERS-LOSERS :
ON INVENTE UNE NOUVELLE VALEUR, POUR TOUS,
SAUF POUR SOI. RESPONSABILISER LES LOSERS
AFIN DE RESTER TOUJOURS LE WINNER SOI-MÊME.


Le système des consignes remplacé pas la
« responsabilité écologique » du consommateur
EST LA GRAINE DE LA GRANDE RÉINITIALISATION
d’un Klaus Schwab : si les bouteilles ne vous
appartiennent pas, vous les rendez-donc au fabricant
qui vous monnaye pour cela, vous ne possédez plus
rien. Et maintenant c’est vous qui vous-même
« consignez » vos emballages puisque vous-même les
recyclez exactement comme dans la logique du
Great Reset de Schwab et dans la logique où
vous êtes devenu le citoyen-roi :

« Je ne possède rien. Je ne possède pas de voiture.
Je ne possède pas de maison. Je ne possède ni
électroménager ni vêtements », écrit
la députée danoise Ida Auken.
« Le shopping n'est plus qu'un lointain souvenir dans
la ville smartcity de 2030, dont les habitants ont
craqué pour l'énergie propre et empruntent ce dont
ils ont besoin à la demande… ».
Ce recyclage « responsable » du citoyen-roi aboutit
à une Singerie du bouddhisme :
« Vous n’aurez rien et vous serez heureux »,
une singerie du nirvana et la pollution
ne sera qu’un lointain cauchemar, mais
le cauchemar capitaliste-oiseau-phénix
sera encore là dans le masque du nihilisme
devenant une énième dualité.



La laïcité à la française est une convention donc une opinion publique dominante (un égrégore dominant et autonome), surtout issue du 1789 français, qui va imposer à l’ensemble des peuples la même opinion. Mais la laïcité française à ceci de plus sournois, voir de plus monstrueux, de plus scélérat, c’est qu’elle fait semblant de ne pas s’imposer, pour faire croire à une liberté de pensée ou à une démocratie, afin de profiter à « l’intérêt général » (le républicanisme à la Nicolas Machiavel), d’être en accord avec l’ensemble, mais en postulant que cet accord existe déjà, comme s'il provenait de Dieu où qu’il serait inscrit dans l’ADN ou dans l’Essence de l’humain de toute éternité !
La laïcité française est un killer en forme de neutralité qui déniera ce qu’elle fait à l’instant où elle le fait, afin de pouvoir en faire plus sans avoir à s’expliquer, puisqu’elle a dénié ce qu’elle était en train de faire ! Elle se place donc au-dessus, comme un Dieu, comme le ‘Je’ de Ramana Mahashi, comme le Christ-Jésus ; ELLE S’Y PLACE À LA PLACE DE NOUS, comme si elle était extérieur à l’Univers.

Par exemple la Laïcité fonctionne parfaitement QUAND NOUS SOMMES OCCUPÉS À TRIER NOS EMBALLAGES ET NOS DÉCHETS DANS NOS CUISINES, ce qui provoque le LOSERISME des municipalités, qui, face à la production multipliée d’ordures ménagères, ont dû investir et s’endetter pour financer leurs infrastructures nécessaires. Et au final, ce sont les citoyenisés qui ont subventionnés, selon le principe de Laïcité dérivant du QOT justinien (1) à la fois par leurs activité et par leurs impôts, le système de recyclage des emballages carton et verre de la production industrielle des boissons et autres aliments précuisinés, permettant aux entreprises d’étendre toujours plus leur capitalisme sans avoir à assumer de coûts supplémentaire.

Le discours de la responsabilisation du citoyenisé vendu par les industries du capitalisme a fabriqué un nouveau behaviorisme en tant qu’alternative à l’action politique du social : « Changez vos pratiques individuelles » (”Portez le masque”, ne croyez plus en l’Église mais en vous-même, en consommant, en utilisant, puisque vous êtes devenu le roi : VOUS ÊTES L’UTILISATEUR, L’USAGER [COURONNÉ, LE CHRIST sur le « Mont du Crâne » ou Golgotha, donc LA RAISON).
COMME VOUS ÊTES DEVENUS LE ROI, VOUS ÊTES DÉSORMAIS LE SEUL RESPONSABLE, VOUS AVEZ LA RAISON COMME VOUS AVEZ UN SMARTPHONE, VOUS DEVEZ DONC VOUS EN PRENDRE À VOUS MÊME SI VOS LARMES SE METTENT À COULER, PRINCIPE DE LA LAÏCITÉ : DÉFENDRE UNE VALEUR CONSTRUITE PAR LE CONVENTIONNEL : il s’agit de défendre cette valeur, c’est-à-dire une position du mental qui, pour l’accusation ou le pouvoir, est censée être implicitement acceptée par tout le monde, comme la laïcité, comme un centre dont on ne doit pas s’écarter sous peine de raisonnement faux ; Nous sommes donc devenus le roi et désormais le seul responsable : L’INQUISITION CONSISTERA À REDISTRIBUER LES RESPONSABILITÉS, GENRE DE LA DUALITÉ WINNERS-LOSERS : CHARGER LES UNS ET DÉDOUANER LES AUTRES.
Dans l’ingénierie du contrôle social par la laïcité il s’agit de faire appelle à la fameuse « raison » : amplifier les menaces de HONTE et d’EMBARRAS (comme envers ceux qui sont anti-vaccins ou qui sont anti-masque dans la f(r)iction covid-19 pour leur faire ressentir de la culpabilité), il s’agit bien de la dualité winners-losers : charger les uns tout en dédouanant les autres, procédé de laïcité inquisitoriale digne de la police politique de l’URSS à travers son institution de la Tchéka ou du NKVD (image en fin d’article) qui copie l’Inquisition, DONT LE MAÎTRE-MOT SERA LE REPENTIR
Tout accusé qui se reconnaît lié à la foi d’une religion, à la foi d’un régime politique comme la république, ou à la libre pensée comme la laïcité, est supposé avoir parfaitement conscience d’avoir contrevenu au dogme, sauf dérangement mental. Il est donc normal que le tribunal lui demande : « Sais-tu pourquoi tu es là ? » S’il le sait, il se condamne lui-même par auto-critique et ne subit qu’une peine légère ou ne subit pas une condamnation imposée : C’EST LE REPENTIR. S’il ne sait pas pourquoi on lui reproche quelque chose, c’est qu’il est fou….
Inquisition comme Laïcité sont un CONFESSIONALISME RETOURNÉ (mot d’Émile Poulat).

Ainsi la mode de l’écologie comme de la laïcité n’est qu’une ingénierie sociale en un travail de rééducation morale : l’égalitarisme consistera à ce que toutes les masses adoptent individuellement « de bonnes manières », et de penser, et environne-mentales, pour en finir avec la pollution, et mental et géographico-politique : tous dans la norme et la pensée unique, laïcisée, y compris le précepte ; « Un geste pour la planète »

C’EST DONC LE CAPITALISME QUI A PROPOSÉ L’AMPLIFICATION DE LA LAÏCITÉ DÉGUISÉE EN « LIBERTÉ DE CROIRE OU DE NE PAS CROIRE » (imbécilité, puisque par essence, sans la Réalisation du Soi, Nous sommes tous dans un monde de croyances ou d’illusions, un monde de faux sous technologie informatique du virtuel !)

La Laïcité à la française fait d’ailleurs partie pleinement du capitalisme, car dans l’exemple déjà ancien, en France, de la consignes des bouteilles en verre, le système reposant sur la loi de succion : récupérer de l’argent si je ramène ma bouteille vide, en bon Homo œconomicus. Bref, c’était un dispositif pleinement socialiste à la URSS où même à une période donnée les vêtements que vous portiez ne vous appartenaient pas, on pouvait vous forcer à les passer sans attendre à une personne « dénudée » (cas rapporté dans : Les camps de la mort en URSS, de Nikolaï Kisselev-Gromov). LA CONSIGNE DES BOUTEILLES ÉTAIT L’INTÉRÊT DU RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLICAIN PLEINEMENT CONFORME AUX PRINCIPES INSCRITS DANS L’ADN DE L’HOMO ŒCONOMICUS. DE CE FAIT LA LAÏCITÉ À LA FRANÇAISE NE POURRA PLEINEMENT S’ACCOMPLIR PAR SA FORME DE NEUTRALITÉ COMME INDIQUÉ PLUS HAUT AYANT LA FORME D’UNE NON-CROYANCE, LA FORME D’UN DÉSINTÉRESSEMENT DONC (paradoxe aliénant dans ce monde du consommateur et de son « Votre ceci, votre cela »).
COMME EN LAÏCITÉ, C’EST PAR PUR SOUCI DE L’INTÉRÊT GÉNÉRAL, LE DEHORS DONC, QUE JE SUIS DÉSORMAIS CENSÉ TRIER MES DÉCHETS, CECI EN L’ABSENCE POUR MOI DE TOUTE CROYANCE PUREMENT ÉGOÏSTE DÉCOULANT DE LA LOI DE SUCCION. ENTRE L’HOMO ŒCONOMICUS ET L’HOMO CITOYENUS, APPARAÎT ALORS UN TROISIÈME HOMO : L’HOMO SAECULARISMO, L’USAGER RESPONSABLE CHARGÉ À SON ÉCHELLE DE COMBATTRE PAR SA « LAÏCITÉ VERTUEUSE » LES MACRO-VICES DES CROYANTS ET AUTRES HÉRÉTIQUES FAISEURS DE COMPLOTS (comme de croire à un 11 septembre 2001 amérIcain fabriqué par un « inside-job »…).

ALIÉNATION DU CITOYENISÉ PAR LA LAÎCITÉ À LA FRANÇAISE.

Irresponsabilité économique et tentative de responsabilisation éthique, dissolution concrète des mœurs évidemment avec appel à la moralisation, ça va ensemble, tout en formant une contradiction.
Car en faite, QU’EST-CE QUE C’EST LA LAÏCITÉ ?
Icelle se veut LIBERTÉ DE PENSÉE, DONC SA PREMIÈRE FONCTION EST DE SUPPRIMER TOUTE RÈGLE OU LOI, C’EST-À-DIRE GOUVERNER LES CONDUITES PAR LA MISE À FEU DES BONNES VOLONTÉS CENSÉES ÊTRE INSCRITES DANS L’ADN DES HUMAINS ; GOUVERNER PAR LA STIMULATION D’UNE PARTICIPATION VOLONTAIRE OU D’UN MODE DE VIE PLUTÔT QUE SOUS LA CONTRAINTE D’UNE ÉGLISE OU SOUS UNE CONTRAINTE JURIDIQUE D’ÉTAT.
La Laïcité est censée « responsabiliser » le citoyenisé, elle suppose donc une « responsabilité morale » avec capacité d’agir de façon autonome sans être manipulé par une croyance… Évidement c’est totalement faux puisque du berceau au tombeau l’ego humain, le corps ou mental, est totalement conditionné, en premier par le temps, la naissance et la mort. Alors la laïcité à la française est aussi une ingénierie du régime qui met en action une subjectivité en réflexe conditionné capable de participer au déploiement d’une autorité horizontale, comme en URSS, comme en Judéo-maçonnerie spéculative où tout le monde surveille tout le monde comme ça, cela économique de la police, de la justice et du service de renseignements. En dernier « ressort », c’est l’État devenu Dieu (empowering) à qui revient la responsabilité d’assumer à ce que les citoyenisés se gouvernent eux-mêmes.
La « responsabilité des usagers » en appelle à l’autonome subjective ; l’État devenu le Dieu patriarcale et matriarcal s’adresse à des citoyenisés sommés de se prendre en main puisque depuis 1789 ils sont devenus le roi, ils doivent donc se gouverner eux-mêmes.

SURTOUT DUALITÉ : SE GOUVERNER SOI-MÊME, COMME SI LE SUJET DEVAIT FAÇONNER L’OBJET, PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI… En fait le sujet devenu le roi mais plutôt consommateur, se traite à la fois lui-même mais surtout les autres : il pratique totalement l’infernale dualité Dedans-Dehors : un art de gouverne autrui en le faisant se manager lui-même (voir la mode de la méditation en entreprise…) ; une ingénierie de gouverner les autres, construite sur l’activation d’eux-mêmes : LÀ ENCORE LE PRINCIPE MÊME DE LAÏCITÉ À LA FRANÇAISE : ELLE POSTULE QUE VOUS SAVEZ TOUT DEPUIS VOTRE BERCEAU JUSQU’À VOTRE ÂGE DU SALARIAT : VOUS ÊTRE AUTONOME, AUCUNE CROYANCE NE VIENT FREINER VOTRE EXISTENCE DE CITOYENISÉ PUISQUE VOUS VIVEZ EN LAÏCITÉ. VOUS ÊTES LE ROI, VOUS ÊTES LE « SPÉCIALISTE « SUPRÊME, DONC VOUS VIVEZ UNE AUTONOMIE DANS L’HÉTÉRONOMIE (le slogan de l’Union européenne : « Unie dans la diversité »).
Dans cette mode du spécialiste, elle est maintenant bien visible chez les politistes, journalistes, experts de tout et de n’importe comme de sondage parfaite abstraction informatique dans laquelle on peine à entrevoir un reflet représentatif de la communauté humaine. Il y a maintenant un petit abîme entre le gouvernement et les représentés. L’informatique vient directement de l’aliénation par la raison fourguée par les riches perruques poudrées du 18è siècle aux « lumières » plutôt loupiotes : rien que l’invention du suffrage « universel » qui par ce dernier mot en fait une religion, amplifie le culte de l’ego sur une base désormais individuelle puisque Nous sommes tout devenu LE ROI ; une base NUMÉRIQUE INFORMATIQUE du « droit au suffrage » : LA PROPRIÉTÉ, LA POSSESSION DANS LA LOGIQUE DU « VOTRE CECI, VOTRE CELA », et à cette limite, paradoxalement Nous ne sommes plus représentés en tant que telles par les « zélites » (nos possessions nos « biens » ne sont plus représentés par un gouvernement représentatif puisque TOUT EST DEVENU VIRTUEL, ARTIFICIEL, DISTANT, ABSTRAIT).

LAÏCITÉ-POSSESSION : VOTRE OPINION, dans la logique du « Votre ceci, votre cela », dans la logique de ce que Nous sommes devenus : LE ROI, L’INDIVIDUALISME POSSESSIF OU CONSOMMATEUR ; GAGNER, dans la logique de la dualité winners-losers, faisant le but unique d’une vie (alors que Nous naissons nus et Nous retournons Nus).
LIBÉRALISME-DÉMOCRATIE = LAÏCITÉ = LIBERTÉ DE PENSÉE = LIBERTÉ ÉCONOMIQUE !!! LA DÉMOCRATIE LIBÉRALE OU PIRE : ILLIMITÉE, EN ÉVOLUTIONNISME, EST MÉLANGÉE AVEC LA DÉMOCRATIE TOTALITAIRE (une fin et faim unitaire singeant la religion).

La députée danoise Ida Auken se situe dans la logique inquisitoriale du REPENTIR en une singerie du ‘Je’ divin : le roi devenu citoyen et seul responsable suppose une capacité d’agir selon sa morale, SELON SA LAÏCITÉ comme inscrite dans son ADN, donc une ingénierie de l’État républicain qui met en action une SUBJECTIVITÉ RÉFLEXIVE capable de participer au déploiement d’un BIG BROTHER EXERCÉ PAR CHACUN DE NOUS (déjà effectif par l’informatique du « TousAntiCovid » toujours dans cette logique de laïcité : liberté de pensée donc je protège les autres, comme avec « TousAntiCovid » (ou ”Toys Anti-Covid”) je me protège, je protège les autres ; aussi dans la logique des « Plus jamais ça »….), puisque le roi-citoyen est devenu LE responsable, LE spécialiste, il en appelle donc à l’autonomie subjective ou opinionesque ; le roi-citoyen en appelle à ce que Nous Nous prenions en mains, à ce que Nous Nous gouvernions Nous-mêmes, fait flagrant par l’« Attestation de déplacement dérogatoire » comme celle du décret du 23 mars 2020 lors des différents confinements à cause du covid-19 et de ses ”variants”. Cette Attestation fait la partie d’une laïcité pouvant porter le nom de « l’art de se manager soi-même » (comme un bon consommateur, comme un bon roi…). Ainsi la technique de « self management » ou de « développement personnel » devient une banalité de plus, une pensée unique de plus, se traiter soi même comme si on était quelque d’autre, UN PRODUIT, dans la logique inquisitoriale ou du REPENTIR du : « Je me protège, je protège les autres », singerie du "Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l'Univers” (puisque il est dans le mental), dans la logique des droits de l’Homme. CE QUI EST DEVENU UNE INQUISITION N’EST PAS L’ART DE SE GOUVERNER SOI-MÊME OU DE SE RÉALISER PAR LE SOI DIVIN, MAIS BIEN UN ART DE GOUVERNER LES AUTRES (une autonomie dans l’hétéronomie : « Unie dans la diversité », comme déjà mentionné plus haut). UN ART DE GOUVERNER LES AUTRES CAR TOUT EST TOURNÉ VERS LE DEHORS (JAMAIS VERS LE DEDANS).

Démocratie comme laïcité en politisme de profession étatique vendent l’égalitarisme : ils cherchent tous sans cesse de nouvelles opinions pour prouver que seul l’égalitarisme compte, un égalitarisme nécessairement utilisant la terrible dualité Dedans-Dehors. Ils ignorent eux-mêmes qu’ils appartiennent à une classe distincte des masses et que cela influence nécessairement leurs décisions, apportant ainsi un démenti aux nouvelles opinions telle leur « piété démocratique ».
Les théoriciens du « droit naturel », là encore, comme s’il était inscrit dans l’Homo Erectus, soutiennent qu’aucune qualité particulière donne droit à un individu pour en gouverner un autre ou plusieurs. Dans le républicanisme machiavélique, ce droit doit être nécessairement dans la dualité haut-bas, ou DEDANS-DEHORS : LE DEHORS ÉTANT LE CONSENTEMENT-OPINION DES MASSES, ALORS IL FAUT LEUR LAISSER LA « LIBERTÉ DE PENSÉE » OU « LIBERTÉ D’EXPRESSION » (leur « droit »). C’est le consentement ou le conventionnel, LE CONTRAT fabriqué par le Dehors, les masses, qui va fabriquer le haut de la pyramide ou Pour-Voir : l’ŒIL, sur le billet de un dollar. LE CONSENTEMENT FABRIQUE LA MONNAIE, LE COMMERCE, LE VOTE, L’ÉCHANGISME DE L’IDOLÂTRIE DE LA MARCHANDISE COMME STIPULÉ PAR LE BILLET DE 1 DOLLAR. LE COMMERCE, LE RÉSEAU FABRIQUE LE POUR-VOIR ET POUVOIR, FABRIQUE LES WINNERS, LES SUPÉRIEURS, comme semble l’avoir inscrit dans ses gènes un Mark Zuckerberg et ses paroissiens de la finance internationale et donc de la diffusion de l’information.

Note.
1. Le socialisme découle de l’Antiquité gréco-romaine : « Quod omnes tangit, ab omnibus tractari et approbari debet » (le QOT [codex Justinien, Cod 5, 59, 5, 2] : Ce qui touche tout le monde doit être considéré et approuvé par tous). Là-dedans se trouve déjà le mondialisme actuel ! Depuis les Romains, Nous sommes donc DANS LA QUANTITÉ, LE PRODUCTIVISME ET NULLEMENT DANS LA QUALITÉ : C’EST LE GRÉGARISME QUI COMPTE, ET NULLEMENT LA PERSONNE, QUI, pourtant est encensé en tant que consommateur-citoyen-usager et jouisseur en libéralisme !!!
Avec ce QOT on est typiquement dans la dualité winners-losers : l’ego d’en haut doit rencontrer l’approbation ou le consensus des ego d’en bas, pour devenir une décision « légitime ». C’est le régime républicain actuel.

Donc, ce n’est pas le QOT ou la quantité qui apportera la Vraie Paix, mais bien LA PERSONNE, le ‘Je’, par qui toute chair et souffrance se guérit ; soit l’inverse du QOT qui se prolonge par la technologie du tout connecté. Il n’y a pas deux humains qui aient vécu les mêmes choses et aient senties de la même façon. Il y a seulement des groupes qu’on appelle « peuples », qui ont des façons dominantes de sentir les mêmes choses et les mêmes événements.
Avec le QOT et mondialisme actuel, le parti ou le général prend le masque de l’universel par une singerie qui atteint sa perfection dans le WINNER : LE NUMÉRO UN, ET LE ZÉRO, pour former l’informatique actuelle et les comptages-comptines de demain, les « opinions publiques » de demain.
C’est la Personne qui confère Vraie Valeur aussi bien à l’individu qu’à sa communauté : le ‘Je’ se dissolve comme un grain de sel dans la mer : mais au même moment, l’infini de la mer SEMBLE CONTENU DANS LE GRAIN DE SEL (résumé par exemple dans le Soûtra des Dix Terres, chapitre X, 3 et suivants). Le ‘Je’ a transmuté le ‘je’ de l’ego : le ‘je’ personnel devient identique au ‘Je’ du Tout y compris de l’humanité globale, où l’on vit l’identité de l’être individuel et de l’être global, où se dissout l’antagonisme du Moi-Individuel et du Moi-Collectif. On n’a plus à y sacrifier son ‘Je’ à la durabilité du collectif. On n’a pas à nier le collectif pour affirmer son ego possédé.

L’invocation du QOT Justinien n’impliquait pas seulement le consentement des gouvernés et fut considéré comme la source exclusive ou principale de la légitimité (la quantité). Par rapport à l’actuel système de gouvernement représentatif, c’est bien l’actuel système pyramidale imprimé sur le billet de un dollar avec le chef en haut et les soumis en bas. Le haut de la pyramide demandait seulement et à ce hui demande encore aux masses de choisir comme les consommateurs choisissent la couleur de leurs chaussettes. Ainsi, comme de nos jours, cette approbation républicaine prenait et prend encore la forme d’un match de football : UNE ACCLAMATION (digne de la société du spectacle (du pain, du vin, des jeux). Même si en théorie le QOT pouvait être repoussé ou refusé ; le principe QOT faisait appel à une acceptation venue d’en bas. « L’utilisation répétée de la formule a assurément contribué à diffuser et à asseoir la croyance que le consentement des gouvernés était la source de légitimité et d’obligation politiques », écrit page 119 Bernard Manin, dans : Principes du gouvernement représentatif, et ici référence en ce qui concerne le QOT Justinien.
 
nkvd_laicite.png
 
 

Dernière mise à jour : 26-06-2021 21:59

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >