Accueil arrow News arrow Dernières news arrow LES VRAIES LUMIÈRES
LES VRAIES LUMIÈRES Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-07-2021 01:12

Pages vues : 338    

Favoris : 49

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Caverne, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Laïcité, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Transhumanisme, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 moise_nuque_raide_lumieres.jpg
 
 
LES VRAIES LUMIÈRES
car dès lors que le mot « lumière » est associé
à « siècle », donc au temps, ces « lumières »
surtout vues de puis la France des perruques poudrées
du 18è siècle, sont apparues à un moment et ne
peuvent que disparaître à un autre.

Ni vaccins, non non-vaccinés.
Assez de cette dualité si occidentale !
Assez de ces croyants et de ces mécréants !
 
 
En ces temps d’aliénation par la psychose sanitaire en forme de plus en plus voyante d’ingénierie sociale des « messieurs propres » et autres « sauveurs » de l’humanité et autres « sai(oi)gnants » (1) de l’ère du matérialisme galopant inhérent à la peur de perdre son corps, son ego, il est salutaire de se rappeler que le corps est EN MOI, et donc que ‘Je’ ne me limite pas au corps et à ses POSSESSIONS (opinons, ego, consommation des « usagers ») allant jusqu’à l’actuel hystérie, surtout française, à pousser à consommer la thérapie génique à ARN messager contre le covid devenu à cet hui : « delta ».

Le corps est EN MOI DONC L’OPINION EST EN MOI MAIS ELLE N’EST PAS MOI, voilà la grande différence ignorée grandement dans le monde du consommateur-corps en vaccins et autres objets.

Par cette invention du temps et donc aussi du corps qui a peur de mourir, puis du messianisme et de la projection ou la carotte attachée à distance de la tête de l’âne pour le faire avancer, les Hébreux-Juifs évolutionnistes et réparateurs du monde (ils se proclament « peuple élu »), prétendent dans leur messianisme : « Le salut passe à travers moi seulement (en parlant d’eux-mêmes », c’est-à-dire les ”prêtres” sauveurs ou « peuple élu » ; ce sont DES COMMERÇANTS, DES ÉCHANGISTES TELS CES « SAUVEURS DU MONDE » ET AUTRES FABRICANTS DE MÉDECINES, de MORALES et du « BIEN », dans cette dualité infernal et guerrière du bien-mal issue de la conscience discriminante et conceptualisante. Parce qu’ils sont des POSSÉDANTS, DE LEUR EGO : LE SALUT OU LIBÉRATION NE PASSE QUE PAR EUX, NE PASSE QUE PAR CE « PEUPLE ÉLU » ; CE SONT PAR EXEMPLE LES PRÊTRES OU POLITIQUES DE LA RELIGION CAPITALISTE ET RÉPUBLICAINE !!!

Alors que le Réalisé, le Libéré vivant, le Bienheureux, peut dire : « Quel que soit celui que l’on vénère, l’adorateur ne vénère que Moi et Je le sauverai ». C’est la Réalisation de l’Instant, de l’Ici et Maintenant, le Grand Rayonnement, l’immanence en TOUT… C’EST LA GRATUITÉ OU AMOUR : une compassion sans limite POUR TOUS, SANS OBJET PARTICULIER, sinon c’est la dictature, le totalitarisme.
Le Réalisé est l’immanence en TOUT et l’impartialité même, il est CHRIST. Cet Amour ou Gratuité figure même l’ultime sympathie ou CONNAISSANCE DANS L’INSTANT OU GRANDE VACUITÉ.
Donc cette Vacuité ne se cultive pas : elle EST.
Bref :
- Les sauveurs parlent (le silence est le pire ennemi de l’homme ou de la femme politique en religion républicaine). Les sauveurs pensent, par exemple : « Je suis ceci ou cela », et ainsi ils fabriquent le temps, alors qu’ils ne sont QUE Cela ! (« Un homme passe-t-il son temps à penser qu’il est un homme ? », dit Ramana Maharshi à l’entretien 601 du 27-12-1938. « Qu’y a-t-il à atteindre ? On ne peut atteindre que quelque chose qui n’est pas encore atteint [ou teint]. Mais ICI, l’être propre à chacun est CELA », dit le même entretien.
Tous les sauveurs cherchent à atteindre, de TEINDRE et du A privatif : NE PAS TEINDRE, mais les « sauveurs » font le contraire ils teignent et salopent tous ce qu’il tentent de teindre.
- Les Réalisés SONT. Ils sont « Le Royaume des Cieux est en Vous ».
« Quel que soit celui que l’on vénère, l’adorateur ne vénère que Moi et Je le sauverai » : c’est le sens du mot CHRIST, le sens du vide, le vrai sens du mot ÉGALITÉ (3) : la vacuité, comme la simplicité ou le non-nécessaire, est difficile à comprendre et « facile » à pratiquer, du moins pas en Occident si matérialiste… De même qu’il facile à comprendre la compassion, du moins pour beaucoup mais pas pour tous, elle est difficile à pratiquer dans le monde des consommateurs; om il y a pourtant l’embarras du choix !

VACUITÉ = NON-SOUFFRANCE.
COMPASSION = suppression de la loi de succion en s’entraînant au vide ou au « moins que rien » à la Diogène et son tonneau par égalisation : dans le vide tout est égale car rien ne pèse, rien à saisir, et que les Vraies Lumières ne sont pas saisissables par des politistes républicains qui veulent en fer leurs « valeurs » qui vont rouiller inexorablement.
Seule peut fonctionner l’Amour ou Gratuité : « Je t’aime parce que nous ne possédons rien ». Dans Rien tout est la Vraie égalité, et pas celle des consommateurs et leur démocratie-république marchande et de leur trilogie judéo-maçonnique spéculative : « liberté-égalité-fraternité » !
SEULE LA VRAIE ÉGALITÉ PEUT ÊTRE LA FORME IDÉALE DE L’AMOUR OU GRATUITÉ.

« Soyez, et c’est la fin des souffrances et de l’ignorance ». « Cherchez à qui est l’ignorance. L’ego surgit lorsque vous sortez du sommeil. Dans le sommeil, vous ne dites pas que vous êtes en train de dormir, que vous allez vous réveiller, ou que vous dormiez depuis longtemps. Et cependant vous êtes bien là. Ce n’est qu’au réveil que vous dites que vous avez dormi. Votre état de veille englobe aussi le sommeil.
Réalisez votre pur Être. Ne vous confondez pas avec le corps. Le corps est le résultat des pensées.
Les pensées continueront à se dérouler, mais vous n’en serez pas affecté. Vous n’étiez pas concerné par le corps quand vous dormiez ; vous pouvez toujours demeurer ainsi ». (Ramana Maharshi, entretien 46 du 12-4-1935).
« Vous n’êtes ni ”ceci” ni ”cela”. La Vérité est « Je suis ». « Je suis ce JE SUIS », déclare la Bible. Simplement Être est naturel. Le limiter à « être un homme » [ou je suis ceci ou cela] ne se justifie pas [le ’Je’ n’est pas identifiable sans tomber aussitôt dans la dualité sujet-objet] ».
Dans le sommeil profond personne ne pense : « Je suis ceci ou cela ». L’opinion du ‘je’, l’ego ou le corps n’est qu’une opinion à l’état de veille, aussi appelé « réalité » et cet ego n’est donc pas permanent.

« Dans le sommeil sans rêve, il n’y a ni monde, ni ego, ni souffrance ; mais le Soi subsiste. À l’état de veille, tout cela existe ; pourtant le Soi est présent aussi. Il suffit par conséquent de se débarrasser des phénomènes transitoires, afin de réaliser la béatitude toujours présente du Soi. Votre nature est Félicité. Découvrez ce sur quoi tout le reste se superpose, et vous demeurerez le pur Soi » (Ramana Maharshi, entretien 189 du 19-5-1936).

Ce qui perd ce monde est son FAIRE/FER : « le fer ça rouille » comme le faire ça rouille aussi avec date de péremption, alors que l’OR métal possède une permanence détonnante ! Dans ce monde actuel tous sont tombés dans le FAIRE/FER : la preuve : ils se font piquer par une substance de ce même FAIRE/FER en CROYANT échapper à la mort donc EN S’IDENTIFIANT À CELUI QUI AGIT, PUISQU’ILS SE FONT PIQUER PAR UN EXTÉRIEUR, ILS S’IDENTIFIENT À UN CORPS, VOILÀ LE DRAME !
CE MONDE EST PERDU PARCE QUE TOUS LES TERRIENS QUI LE COMPOSENT CROIENT À CE QU’ILS AGISSENT : « Je fais ceci, ou cela », « Je vais ici ou là », « Je suis ceci, etc. ». TOUS S’IDENTIFIENT À CELUI QUI AGIT ET C’EST EXACTEMENT LE MÊME DRAME QUE POUR LA « DÉMOCRATIE » ET L’OPINION : cette machine de la conscience discriminante qui OPINIONNE DU CHEF DONC DU MENTAL (dans le doute on penche d’un côté ou de l’autre, comme d’ailleurs dans une élection ou un achat…).

Le FAIRE/FER du matérialisme ROUILLE : laïcité ou division temporel-spirituel : ils sont séparés, ne sont pas un « entier ». Or le système étatique de la République se place AU-DESSUS de cette dualité, IL SE PLACE COMME DIEU, IL SE VEUT NEUTRE, et son Grand Prêtre en est le Président de la République, car en laïcité française IL Y A DEUX DIEUX : l’un qui génère le monde du spirituel, du « souffle », et l’autre qui génère le spatio-temporel ; et aucun ne pourrait être dit infini puisqu’il trouverait des limites en ce qui le différencie de l’autre, ce qui est le PRINCIPE MÊME DE L’ACTUELLE DÉMOCRATIE CONSTRUITE PAR SES LIMITATIONS SUR DES CONFLITS D’INTÉRÊTS, ET DONC CONDAMNÉE À LA FRUSTRATION PERMANENTE (ce qui donne de l’énergie à moudre et des salaires à toute la profession des spécialistes de l’étatisme républicain…).



IL N’Y A RIEN À ATTEINDRE, TOUT EST ICI ET MAINTENANT, SPONTANÉMENT, EN AINSITÉ, EN VACUITÉ.

VRAIES LUMIÈRES veut dire ceci : l’accès en non-accès au Seul Réel ne peut pas se décrire avec le pauvre langage humain : on ne peut qu’utiliser artificiellement, conventionnellement le mot « vide », totalement au-delà de l’être et du devenir toujours temporel. De même qu’on ne peut pas « expérimenter » le vide façon de l’empirisme à la John Locke sans aussitôt tomber dans le spatio-temporel…. Ce Vide n’est pas « quelque chose », comme de nos jours « l’espace » (l'Univers contenu dans le mental) et sa « conquête spatiale » imbécile et prétentieuse : c’est la robotisation de l’humain qui a fait qu’il exige LE CONFORT, LE SÉCURITAIRE : trouver un refuge-appui comme la Caverne de Platon, en l’occurence un substrat qui aura la forme du cerveau et du mental.

Ce Vide est évidemment connu de tous, il est le ‘Je’, sans dualité sujet-objet, mais comme OMNISCIENCE OU ZÉRO INDIEN ET OMNIPRÉSENCE DE LA SAGESSE PRIMORDIALE, LAQUELLE EST COMME UNE « CONSCIENCE SPONTANÉE » QUI SE CONNAÎT ELLE-MÊME (Je suis ce JE SUIS) : LA TRINITÉ ÊTRE-CONSCIENCE-FÉLICITÉ. C’EST DIEU ET NON-DIEU ! (ni monothéisme ni non-monothéisme) ; alors là encore, comme pour le mot « vide », il faut bien employer conventionnellement le mot « Dieu ».

NE PAS SE TROMPER : Le Seul Réel n’est pas une « durée infinie » comme tout objet conditionné, comme le croient à n’en pas douter les transhumanistes qui veulent « prolonger » (augmenter) la vie indéfiniment ici-bas, soit AUGMENTER LEUR PROPRE EGO-OBJET, mais désigne le caractère immuable de l’état naturel où l’apparence et la vacuité sont inséparables.
Chaque INSTANT est une manifestation du pouvoir créatif du Zéro Indien dans son aspect du Vide, et ce Zéro signifie que l’acte ne peut pas être identifié, ne peut pas être référencé à un quelconque mot même à un quelconque silence que ce soit : en Vacuité comme en Ainsité, l’acte et ses effets ont lieu dans le monde de la manifestation, et leur essence EN ZÉRO INDIEN ICI AU SENS D’« ÉNERGIE LIBRE » N’OFFRE RIEN À QUOI SE CONFORTER, AUCUNE SÉCURITÉ : c’est PANique, le SAINT CHAOS. C’EST L’ANTI MESSIANISME, L’ANTI-JACQUES LACAN (2).

PANique ou douleur Absolue : la Liberté inconcevable !
Le messianisme et son évolutionnisme ne sont pas des réalités réelles puisque messianisme ou évolution on un commencement et une fin indéfinissable par principe (sauf dans l’opinion de la « fin des temps » ou « jour du jugement dernier »…)

La connaissance de sa nature la plus essentielle ou la plus naturelle est la SEULE RÉALITÉ POSSIBLE POUR L’HUMAIN ET, que Nous en soyons conscient ou non, c’est précisément de cette LIBERTÉ INCONCEVABLE que Nous sommes, ICI et MAINTENANT que Nous sommes dans L’INSTANT appelé « vie » (la Vraie, pas celle des projects-projections du messianisme politique républicain et de ses consommateurs…)

Les « sauveurs » du monde sont dans leur logique de LA CHUTE, logique du PEUPLE ÉLU RÉPARATEUR, OU EXPERTS EN ASCÈCE ET DONC EN FABRICATION DE DÉSAGRÉMENTS EN GROS !!! ILS SE CROIENT NÉS, ALORS IL LEUR FAUT RÉPARER ! Jamais né, il n’y a rien à saisir ni à réparer, la loi de succion est inopérante, la saleté n’exige aucun lavage, aucune réparation, elle ne se produit pas. Alors, POURQUOI RÉPARER ? EN QUOI CONSISTE LA CHUTE ICI-BAS ? Sinon à l'utilitarisme du commerce !

L’Éveil n’a rien à voir avec la mode actuelle d’un « développement personnel », genre « prise de conscience » comme la prise de possession de sa voiture lors de son achat ! L’Éveil échappe à la saisie par les cinq sens du mental : Il est libre des souffrances de sentir et de penser ! L’Éveil N’A PAS LIEU : NOSTRE ESSENCE N’EST NI NOSTRE NI PAS NOSTRE (Elle n’est pas une opinion).
L’Éveil est comparable aux Vraies Lumières, non hallucinatoires, mais suffisamment se rapprochant de l’Arc-en-Ciel formant le Blanc de l’Instant, mais avec des rayons qui ne sont ni bleus, ni jaunes, ni rouges, ni blancs, ni noirs ; ils n’ont pas de formes ni ne relèvent d’un « esprit » ; ils n’appartiennent ni à l’être ni au non-être et n’obéissent pas à la loi duelle de causalité.
Le mot « Éveil » est comme le mot « Dieu » et le mot « vide », sont des désignations CONVENTIONNELLES REJOIGNANT L’OPINION… Et pourtant, l’Éveil est Connaissance infinie parce qu’il saisit les pensées et les actes de chaque noms-les-formes.


Le corps de l’Éveillé ou Réalisé ne chute dans aucune identification ni dans aucune pensée, alors de quelle maladie pourrait-il souffrir ?
Seule la loi de succion ou POSSESSION peut engendrer des souffrances à n’en plus finir. On parlait autrefois de « possédés » chez les gens en grande souffrance mentale…

Sans l’abominable loi de succion ou Eucharistie, il n’y a pas de saisie, il n’y a que l’introuvable, le vide, aucune chose à acheter ! Ainsi apparaît le vrai sens du mot MERVEILLEUX : dans l’introuvable git le TRÉSOR, LE TRÈS-OR : LE TROIS FOIS OR OU TRINITÉ.
C’EST LA MERVEILLE DE L’INTROUVABLE VIE, L’INTROUVABLE NAISSANCE, L’INTROUVABLE COMMENCEMENT DE QUOI QUE CE SOIT. TOUT ÉTANT VIDE EN VÉRITÉ ABSOLUE OU EN AINSITÉ, OU DANS SONT ASPECT DU SEUL RÉEL. Alors il ne reste plus que le ZÉRO INDIEN en forme d’AMOUR ou GRATUITÉ :
« Quel que soit celui que l’on vénère, l’adorateur ne vénère que Moi et Je le sauverai ». C’est la Réalisation de l’Instant, de l’Ici et Maintenant, le Grand Rayonnement (mentionné dans l’encadré).




Notes.
1. Il fut un temps où les « soignants » médecins étaient plutôt des « saignants » pratiquant la saignée à outrance (saignée locale, des petits vaisseaux superficiels, sangsues, ventouses scarifiées, saignée du bras, saignée générale par ouverture d’une veine : phlébotomie, ou d’une artère : artériotomie).…

2. « La forme et le vide sont duels. La forme est vide d’une vacuité qui n’est pas cessation de la forme : C’est l’essence de la forme que d’être naturellement vide. De même pour les sensations, les représentations, les compositions [les concepts] et les consciences.
La conscience et le vide forment dualité. La conscience est vide d’une vacuité qui n’est pas la cessation de la conscience [rien ne peut être rien… pas de néant….] : c’est l’essence de la conscience que d’être naturellement vide, et là se dilater à l’infini, c’est accéder au Réel dans la non-dualité [soit accéder au ZÉRO INDIEN] ».
(Soûtra de la Liberté inconcevable - Les enseignements de Vimalakîrti, chapitre 9, 17).
COMME SI : aucune chose n’existait sans l’éclairage du Verbe (ou conscience éclairante) ; comme si l’Instant ou l’Ici et Main-tenant (CELA) avait besoin de son contraire l’Ailleurs, comme si le dedans avant besoin du dehors en une fiction ou opinion-verbum quelconque ! LÀ EST LE PROBLÈME….. (notamment de Jacques Lacan…).

UN POINT C’EST TOUT. ‘Je’ suis le TOUT (L’Univers est DANS le mental, où voulez-vous qu’Il soit « AILLEURS » ? Monsieur Jacques Lacan ?).
Seuls les Klaus Schwab des « Plus ça change et plus c’est la même chose » voient l’Univers à l’extérieur d’eux-mêmes : ils veulent re-construire un Temple, un Univers… Avec leur « homme augmenté » dedans…..
Les Klaus Schwab qui voient le monde à l’extérieur, comme ils voient leurs « biens » à l’extérieur. Or, il n’y a RIEN À L’EXTÉRIEUR : « Il n’existe qu’un seul Soi et rien d’autre que le Soi. Le connaître, c’est connaître tout le reste. Cela ne peut être répété trop souvent » (Major A.W. Chadwick, dans le préface des entretiens de Ramana Maharshi).
« “Vous êtes le Soi, nous dit-il [le Maharshi], rien que le Soi ; tout le reste n’est qu’imagination [ou travail du chapeau], alors soyez le Soi ici et maintenant. Il n’est pas nécessaire de se retirer dans une forêt ou de s’enfermer dans une chambre ; poursuivez vos activités essentielles, mais libérez-vous de l’association avec leur auteur. Le Soi est le témoin, vous êtes ”Cela” ». SEUL LE SOI EXISTE.
« Le Soi est toujours présent, rien n’existe en dehors de lui. Soyez le Soi, et désirs et doutes disparaîtront. Ce Soi est le témoin dans les états de sommeil profond, de rêve et de veille. Ces trois états appartiennent à l’ego. Le Soi transcende même l’ego » (entretien 13a du 7-1-1935).

3. L’actuelle fausse égalité républicaine et judéo-maçonnique est celle qui consiste à opinionner : vous ne voulez pas vous faire vacciner (actuelle thérapie génique), vous mettez donc en danger la vie des autres (vous rompez en quelque sorte l’égalitarisme censé représenter le « bon », la « santé » et la république et ses valeurs…. Cette fausse égalité est celle de la même logique des « plus jamais ça » et des « si c’était votre enfant » (qui se fasse agresser par exemple). Cet égalitarisme digne de la religion républicaine et de son « vivre ensemble » dans le cas actuel sera que « tout le monde se fasse piquer » (entendre SE FASSE NIQUER…), et ceux qui refusent la piqure seront dans la même logique à la Saint-Just : « LES ENNEMIS DE LA LIBERTÉ ». (le nom Saint-Just : tout un programme….).
Voir la page Messianisme des croyants au PLUS JAMAIS ÇA.

LE MESSIANISME DES PLUS JAMAIS ÇA : OPINIONNER, FAIRE SON CHOIX : POUCE LEVÉ, POUCE BAISSÉ, COMME SUR LES RÉSEAUX PAS SOCIAUX.
LE MESSIANISME DES PLUS JAMAIS ÇA : OPINIONNER, RETROUVER SON CONFORT PÉPÈRE DE CONSOMMATEUR : « On va tout de même pas se laisser emmerder par des non-vaccinés qui vous nous faire à nouveau tomber dans le reconfinement »…. C’EST LA PARABOLE DE LA PAILLE ET DE LA POUTRE…. On accuse les autres pour retrouver son confort sécuritaire égoïste.

La parabole de la Paille et de la Poutre se trouve plein pot dans le capitalisme : sa double morale où il proclame ses « valeurs » égalitaires pour tous, sauf pour eux : responsabiliser les autres pour mieux se déresponsabiliser soi-même et continuer dans son confort pépère mercantile, leur permettant d’étendre leur évolutionnisme sans avoir à en assumer de coûts supplémentaires.
En somme, gouverner par la fabrication des bonnes volontés, soit nécessairement par manipulation sous ingénierie sociale et de la féroce guerre en dualité des pour et des contre, cette usine à haines, comme la montée en puissance de la haine envers les non-vaccinés covid, actuelle haine amplifiée par certains imbéciles totalement inconscients médiatisés dans des médias capitalistes.
 
 

Dernière mise à jour : 05-07-2021 01:56

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >