Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Danger du judaïsme Metavers
Danger du judaïsme Metavers Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-10-2021 17:13

Pages vues : 674    

Favoris : 74

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Banque, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, Images, Jardin, Marchandise, Nostalgie, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Racailles, Raison, République, Rêve, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tiqouniste, Transhumanisme, Vie, Vierge

 
ci1-mr450.jpg
 
 
Danger du judaïsme Metavers
ou Méta-Universe (le virtuel).
Danger du Tiqoun et de l’évangéliste
Zuckerberg adepte de l’artificiel, du FAUX,
du transhumanisme.
D’Anger : issu de l’Ange, qui ALERTE sur
LE POUVOIR OU POUR-VOIR. D’Anger = Vigie.


Ce monde virtuel ou de l’usufruit (utilitarisme, usure)
 
 
La réalisation de l’inexistence du monde objectif est parfait Éveil (Yoga Vasistha), et les Zuckerberg transhumanistes veulent augmenter l’inexistence, augmenter le vide : ils se prennent pour Dieu et veulent y foutre dedans les autres !

MÉTA : 1925, marque déposée, abréviation de métaldéhyde, en tablette et combustible solide qui brûle sans laisser de résidu. Méta en grec : ce qui dépasse et englobe.

MÉTA : Ce qui dépasse et englobe, le rêve des Tiqounistes ou réparateurs (peuple élu, peuple-prêtres de la race humaine : les autres),

Page 100, chapitre Les migrations judaïques, dans : Rites mystiques antiques - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie, de Charles W. Leadbeater :
« La race judaïque est une ramification de ce peuple sémite qui forma la cinquième sous-race de la race-mère atlantéenne. Quelque 4000 ans avant le grand cataclysme survenu en 75.025 avant J.-C. [sic], lequel engloutit le premier empire atlante d’Égypte, Manu avait conduit Ses proches partisans sur les hauts plateaux de l’Arabie, afin qu’ils puissent être séparés de la plupart des Atlantes, et qu’un nouveau type puisse se développer à partir d’eux à la future race-mère aryenne. Manu donna formellement l’ordre d’empêcher tout mariage avec les races voisines, afin de pouvoir maintenir la pureté de la nouvelle souche : c’est pour cela que fut répandue chez eux l’idée qu’ils étaient un « Peuple élu », écrit Leadbeater définissant ainsi le PEUPLE-PRÊTRE OU PEUPLE ÉLU [comme si seulement ce peuple était capable d’immortalité, et que les autres, les Gentils, ne seraient que « conviés » à l’immortalité si les élus ne les jugent pas valides ! ».
Leadbeater ajoute, ce projet de gouvernance mondiale à Jérusalem, ou à Berlin en Allemagne ? : « Peu après le cataclysme, quelque 700 d’entre eux, parmi les meilleurs et les plus prometteurs, furent envoyés en Asie Centrale par le Manu, où ils s’accrurent pendant quelques milliers d’années jusqu’à former une grande nation - le noyau de la race aryenne qui devait plus tard diriger le monde.

Environ 40.000 ans avant J.-C. le Manu amena la seconde sous-race de la nouvelle race-mère à coloniser de nouveau l’Arabie, car les Sémites précédemment écartés étaient restés les peuples atlantes les plus proches de la nouvelle souche. L’Arabie devint un grand royaume aryen, mis à part une partie de ceux qui vivaient dans la partie méridionale de la péninsule - qui refusèrent de reconnaître le Manu ou de se mélanger à Son peuple par le mariage, en citant les lois établies par Manu lui-même pour justifier leur refus. Plus tard, ces terres furent conquises par les Aryens, et une partie fanatisée de ses habitants abandonna ses foyers pour s’installer de l’autre côté de la Mer Rouge - vers la région appelée aujourd’hui Somaliland [ancienne colonie britannique, située au Nord-Ouest de la Somalie dans la Corne de l’Afrique]
[…]
Une minorité conséquente quitta la communauté, et après de nombreuses pérégrinations se retrouva sur le territoire égyptien. Le pharaon de l’époque, sensible à leur histoire, leur offrit des terres dans une région éloignée de son royaume [sic] en échange de leur installation là-bas. Puis un jour, un pharaon exigea d’eux leur soumissions à un impôt supplémentaire et au travail forcé, ce qu’ils estimèrent être une violation de leurs privilèges [déjà !]. Ils entreprirent alors une migration massive sous la direction de celui que nous nommons aujourd’hui Moïse, et après d’autres pérégrinations, ils s’installèrent en Palestine [canaan], où ils furent connus comme le peuple juif - maintenant toujours fermement qu’ils étaient un peuple élu », écrit naïvement Leadbeater pages 100-101.

Les Tiqounistes créateurs de besoins, de l’évolutionnisme et de la république, et du social (les Tiqounistes français disent chaque semaine une prière pour leur république).

Les Tiqounistes créateurs de besoins : en 1840 les frères Abraham et Simon Oppenheim déclaraient ceci : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. page 451 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent).

Les Tiqounistes créateurs de « services » : l’antienne talmudique sous forme « d’altruisme talmudique » : « RIEN N’EST BON POUR LES JUIFS SI CE N’EST BON AUSSI POUR CEUX QUI LES ENTOURENT » (pages 166, 340, 359, 365 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent). Donc vendre des services : acheter, vendre, acheter, vendre. Un Menasseh Ben Israël en 1650 écrira dans son Apologie des Juifs, que « les quatre cent familles juives des Pays-Bas rapportent beaucoup d’argent à l’État et que, partout où ils sont admis, les Juifs sont de bons citoyens qui ne veulent rien d’autre qu’apporter la prospérité autour d’eux. ‘Ce sont de fidèles vassaux’ », rapporte J. Attali.

Les Tiqounistes créateurs de l’évolutionnisme : page 18 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent : « Pour la première fois, une cosmogonie ne se vit pas comme cyclique [Tore, Circulus, Ouroboros] ; elle ne se donne pas pour but le retour du même [l’Éternel retour]. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu la flèche du temps [dans un seul sens et concept du mental par l’idéation] ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre [et par là l’individualisme, l’opinion, la démocratie et le consommateur et forcément des limites]. Ainsi est posé la fonction de l’économie : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu [donc la religion de l’argent et du salariat, de la marchandise idole et de la consommation]. L’humanité a désormais un objectif : dépasser sa faute [et inventer la liberté]. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps [la carotte du messianisme et de leur ”Jour du jugement dernier”…] ».
« Mettre en valeur »…. Là est le problème !!!

1789 et la république des Juifs et de la judéo-maçonnerie et de leur « raison raisonnante », qui peut contenir un germe de réponse, mais si la croyance à l’ego n’y est pas purifiée, cette « raison raisonnante » est celle des républicains qui en célébraient le culte et qui, à ce hui, a pondu son œuf ultime L’ORDINATEUR, qui ne pouvait que fourbir des Zuckerberg, cette informa et tique qui est en train de détruire l’être humain, son créateur, en le rendant INUTILE dans la conduite des affaires de tous les jours, en supprimant ce qu’il croyait être sa raison d’être. Le mental scientifique et humanitaire issu de l’Europe de la Renaissance et de Galilée et de la Réforme engendre à ce hui sa propre négation et devient mourant en accouchant de l’ordinateur, dont le smartphone qui n’est qu’une déduction de l’ordinateur. La raison chère aux riches perruques poudrées et « philosophes » des « lumières » se sont fait ROBOT.

Le « peuple élu » ou les Tiqounistes des Zuckerberg n’ont pas compris, malgré leur « création » big banguiste, que leur monde ne souffre pas de devoir finir, IL SOUFFRE DE NE PAS AVOIR COMMENCÉ, DE NE PAS AVOIR ENCORE « EU LIEU » : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264, du 20 octobre 1936).

Seul est valable le RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE PAR LE SURFEU OU TRINITÉ : détruire le feu de nostre vie par un SURFEU SURHUMAIN, sans flamme ni cendre, qui portera la Vacuité au cœur de l’ÊTRE : quand tel l’Ouroboros le Feu se dévore lui-même, QUAND LE POUVOIR SE RETOURNE CONTRE SOI, alors l’Être se totalitarise à l’Instant de sa perte et l’intensité de cette annihilation devient la preuve suprême de son existence VÉRITABLE.

Comme déjà souvent écrit sur le site. À CAUSE DES HÉBREUX-JUIFS C’EST LA GUERRE CONTRE LOES PAÏENS OU PAYSANS, ce monde est divisé en deux : eux et nous.
- Soit la victoire ou le winnerisme de ce monde actuel Luciférien et tiqouniste, où toute évolution vers les Mondes Libres sera interrompue parce qu’il sera procréé à la place une évolution statique à la monde Metaverse des Zuckerberg transhumanistes, artificielle, dans le Minéral, le Végétal, l’Animal et Humain.
- Soit le Monde de l’Unité originelle.
Dans un cas comme dans l’autre, le Bien disparaît, la dualité bien-mal disparaît, et ce sera la victoire du Monde actuel Luciférien, ou du Monde de l’Unité originelle.


La question tiqouniste.

Le bastion judaïque : eux, et les autres. Eux, ce sont les élus de leur Dieu, les Winners ; les autres ce sont les Losers. Ces Winners et Tiqounistes se sentent de même en tout ce qui est intime, agissent de même en tout ce qui est autre qu’eux-mêmes.
Le judaïsme se veut nationaliste façon mondialisme : la carotte du messianisme qui construirait un Nouvel Ordre Mondial ou une Gouvernance mondiale sous le sceptre d’Israël : une caractéristique de gens ayant perdu son « sol » et gardé son caractère.
La croyance judaïque ne fait pas de prosélytisme, car elle ne pourrait « transfuser le sang d’Israël », le seul Winner. Le Loser par essence sera pour le judaïsme, le Christianisme, puisque le judaïsme c’est le social et sa république, le Christ c’est le Soi et la Personne (père sonne : onde, émetteur ou ondulation qui se répandent).
Le transhumanisme ne pouvait se développer qu’au sein de la croyance judaïque, certainement pas chez les Chrétiens ! De par sa guerre contre les Païens ou Paysans, le judaïsme et le transhumanisme aujourd’hui est l’ennemi du genre humain.

Le social est pour les paroissiens de Noé et de Moïse est l’outil de la Carotte ou Promesse ; ainsi ces paroissiens restent-ils entre eux en évitant l’alliance étrangère. Ces paroissiens de Moïse attachent autant de prix à la fécondité qu’on y attache d’effroi par ailleurs : lorsque cette fécondité faibli, ils ne trouvent pas de consolation dans leur croyance, mais au contraire des motifs de désespoir.
Leur social est essentiellement composé d’apparence cosmopolite, comme on le voit à l’établissement de leurs dynasties les plus puissantes simultanément à Paris, à Vienne, à Londres, à Bruxelles, à Francfort, etc., mais en réalité, ils ne voient dans cette dispersion apparent de foyers familiaux qu’autant d’établissements « coloniaux » d’une même nation. Autrefois on disait « la colonie juive » de chacune de ces villes, ce qui sous-tend qu’il y aurait une « mère-patrie », d’où ces colonies reçoivent leur directives et à laquelle elles rapportent les bénéfices de leur activité.

Mais, cette « mère patrie » n’est pas, comme pour les Occidentaux, un territoire. Pour les Tiqounistes, la patrie c’est le milieu social où se conserve l’ensemble des tradionales nationales.
LEUR ROYAUME DE LEUR DIEU SUR TERRE : LA PROPRIÉTÉ, accomplissement de la Promesse. Le Chrétien demandera à Dieu Ses Grâces en ce monde et Son Paradis dans l’autre : alors que les Tiqounistes demandent Ses biens en ce monde, et ne conçoivent guère autrement le Paradis : les Tiqounistes se font dès lors de la propriété un concept à la fois socialiste en ce qui concerne « son peuple », et prédataire en ce qui concerne le reste de l’humanité. Mais les Tiqounistes POSSÈDENT VIRTUELLEMENT LE MONDE EN SA TOTALITÉ, D’OÙ LA FACILITÉ DES MÉTA-MACHINS D’UN ZUCKERBERG, PUISQUE LE MONDE LUI A ÉTÉ DESTINÉ PAR LEUR MAÎTRE SUPRÊME, alors ils ne font qu’accomplit les vues providentielles en en prenant effectivement possession par tout ce qui tourne autour du commerce de l’argent, que sa Loi d’ailleurs défend de pratiquer sur ses propre coreligionnaires, mais nullement pour les autres êtres humains.

VIRTUEL = TIQOUNISTE : il ne travail pas dans le réel mais dans le virtuel, le spéculatif qui conduit à posséder les fruits du travail des autres : « rendre service » selon l’antienne talmudiste citée plus haut. C’est pourquoi le courant transhumaniste ne pouvait que se développer chez les Tiqounistes. Ce qui veut dire que le Tiqouniste est plus habile à compter que les autres : par son éducation atavique (de génération en génération), et par solidarité nationale.

En Europe en Occident à la Renaissance, par la Réforme et le développement de l’imprimerie, l’Église de Rome entrait dans un affaiblissement, ce qui fit propice au développement du judaïsme, notamment à travers la kabbale (ou cabale, ergoterie autour de la Torah er développement du rabbinisme). Ce qui fit propice à une philosophie matérialiste et rationaliste. Le judaïsme transparaît alors dans Luther et encore plus dans Calvin, quand dans sa ville de Genève se développe l’usure ou commerce principal de l’argent.

Bientôt, les Tiqounistes se sentiront suffisamment armés pour démolir le christianisme : les Tiqounistes pénètrent le cœur de toutes les institutions sociales et politiques pour les ruiner ; ils attaquent la famille par le divorce ; ils développent les besoins et désirs de richesses ; ils dénoncent aux avides pouvoirs les biens de l’Église et des Corporations ; enfin, les Tiqounistes se font naturaliser en masse pour être tout confort dans la liquidation sociale chrétienne. 1789 sera son œuvre : mélange de calvinisme de protestantisme et de judéo-maçonnerie spéculative forment l’ossature du régime républicain sous na bannière unique des « droits de l’homme ». L’invasion de libéralisme et de l’égalitarisme pouvait s’en donner à cœur joie.

Le régime républicain de 1789 ne pouvait que conduire à la laïcité : LE COMMERCE, LE COMMERCE, LE COMMERCE ; L’OPINION, L’OPINION, L’OPINION soit le libéralisme ou AUGMENTATION DE L’EGO ET CULTE DU NARCISSISME OU DE L’INDIVIDU : L’USAGER, LE CONSOMMATEUR : le concept qui affranchit l’individu de tout lien avec la société autre que ceux de l’État.
- JUDAÏSME = MONDE VIRTUEL : L’HUMAIN N’EST QUE L’USUFRUITIER DE LA TERRE, au lieu de cette terre comme étant ICI ET MAINTENANT au sens du zen ou Chan : « Puiser de l’eau et couper du bois », ou "Le Royaume des Cieux est en vous".
- JUDAÏSME = MONDE INDIRECT (celui de Lucifere cité plus haut, celui de Zuckerberg).
- MONDE NORMAL = MONDE DIRECT (celui de l’Instant ou Ici et Maintenant).



SURFEU = LA CONNAISSANCE DE SOI.

« Demeure en Paix sans le Soi, MAIS EXTÉRIEUREMENT COMME SI TU ÉTAIT SOURD, MUET ET AVEUGLE [le Silence]. Mène une vie active, mais demeure comme en profond sommeil. Intérieurement, renonce à tout ; extérieurement, fais ce qui est nécessaire. L’existence du mental [et de sa raison] est souffrance] ; l’absence d’activité mental est le bonheur suprême [Ce qu’il faut c’est savoir et non pas penser : un rayonnement qui ne voit pas de différence entre sujet et objet, donc une absence d’idéation, donc AUCUN MOUVEMENT. Le corps se déplace, mais non le Soi ou Instant : Il est « immobile partout »[. Retire-toi de l’expérience objective. Demeure pareil à un Roc, indifférent à tout spectacle, agréable ou désagréable. Par ce travail sur soi, on vainc le samsara [l’apparence du monde des phénomènes des noms-les formes] et la souffrance », le saint Vasistha au Prince Râma, dans le Yoga Vasistha, chapitre Nirvana Prakaranam.

Anti-tiqounisme :
« C’est donc quand on prend conscience qu’aucune création n’a lieu qu’advient la véritable connaissance de soi, qui mène à la Libération. Cette Libération ne connaît pas de fin, elle est infinie et inconditionnée [ce qui n’est pas le cas des faux en Métavers]. En elle on demeure ancré dans la connaissance de soi, sans la moindre agitation. On lui donne aussi le nom de nirvikalpa samadhi [l’âme perd toute sensation de séparation d’avec le Soi universel, mais état temporaire, car il y a encore retour à la conscience de l’ego], turiya, nirvana et moksha [Libération].
Dhyâna la contemplation ou méditation, est parfait Éveil ou Illumination. La réalisation de l’inexistence du monde objectif est parfait Éveil. Elle ne ressemble pas plus à un état d’inertie, de sommeil profond, de nirvikalpa ou de savikalpa samâdhi [état de concentration dans lequel la distinction entre le connaisseur, la connaissance et le connu n’est pas encore effacée], qu’elle n’est un état imaginaire irréel. Dans le parfait Éveil, l’univers existe tel quel, tout en étant dissous en même temps. En lui ne se trouvent pas de concepts d’unité, de diversité, de mélange des deux et de leur inexistence. En Lui règne la Paix suprême », dit le Yoga Vasistha, chapitre L’histoire du chasseur et du sage.

Turiya : quatrième état situé au-delà des états de veille, rêve et de sommeil profond. Turiya est un autre nom du Soi, dit Ramana Maharshi à l’entretien 353 du 8-2-1937 : « Quand l’unique réalité toujours présente, le Soi, est trouvée, toutes les autres choses irréelles disparaîtront, laissant derrière elles la connaissance qu’elles ne sont autres que le Soi ».

Savikalpa samâdhi : « – Se maintenir dans la Réalité est le samādhi.
– Se maintenir dans la Réalité avec effort est le savikalpa-samâdhi.
– Se fondre dans la Réalité et demeurer inconscient du monde est le nirvikalpa-samâdhi.
– Se fondre dans l’ignorance et demeurer inconscient du monde est le sommeil (dans celui-ci la tête tombe, mais non en samâdhi).
– Demeurer dans l’état originel, pur et naturel, sans effort, est le sahaja-nirvikalpa-samâdhi. […] Samâdhi veut dire passer au-delà de la dehâtma-buddhi (l’idée « Je suis le corps ») ; la non-identification du corps avec le Soi est donc une conclusion évidente.
On raconte que certaines personnes sont restées immergées en nirvikalpa-samâdhi pendant des milliers d’années et même davantage ». (Ramana Maharshi, entretien 391 du 6-4-1937).


 
 

Dernière mise à jour : 30-10-2021 17:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >