Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Un SEUL Instant
Un SEUL Instant Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-12-2021 00:38

Pages vues : 3612    

Favoris : 166

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Banque, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, Images, Jardin, Marchandise, Nostalgie, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Serpent, Silence, Social, Spirale, Transhumanisme, Vie, Vierge

 
ci2-2montmartreweb.jpg
 
 
Un SEUL Instant
Toute destinée ressemble à un pont comme
le « Pont d’Avignon où l’on y danse »
entre à un bout une naissance et à
l’autre une mort, mais la danse comprend
en réalité un SEUL Instant : celui où
l’être humain sait à jamais qui il EST.
 
C’est pourquoi ce qui NE SERT À RIEN,
ce qui n’est pas possédable,
est plus admirable que ce qui sert
à quelque chose : la Vie est admirable
et “elle ne sert à rien” !
Une oeuvre artistique est admirable,
c’est en cela qu’elle ne sert à rien.
Rien est admirable puisque pour faire
quelque chose, il faut bien partir de
RIEN (une non-cause, une non-possession
ou non-chosification).

Ce qui ne sert à rien comme le VAURIEN :
la nature d’être-conscience-félicité
l’état dans lequel personne n’est,
parce que le Vide n’est pas pensable sans
aussitôt tomber dans le plein !

3 fois Rien :
- Tout est dans Tout : Lumière dans Lumière
- Tout est dans Rien : Lumière dans l’Ombre
- Rien n’est dans Rien : Ombre dans l’Ombre
(D’après Louis Cattiaux)

Un SEUL Instant : personne n’a en tout et
pour tout qu’à découvrir qu’il n’est pas,
et n’a jamais été autre que cet Instant,
que ce Soi.
Ce qui s’appelle « civilisation » n’est autre
que l’OUBLI : NE PLUS SE SOUVENIR DE SA
NON-IDENTITÉ, parce qu’étant UN-stant : Ici
et Maintenant, la recherche de sa propre
identité est impossible car l’Instant ou
Seul Réel est ce qui est sans double et en
conséquence demeure réfractaire à toute
entreprise d’identification ou de référence.

DANSER SUR LE PONT D’AVIGNON signifie que
le parcours du pont n’est pas ordinaire mais
EXTRA-ORDINAIRE, CAR LE DANSEUR EST SEUL
DE SON ESPÈCE. C’est bien pour ça que le
PONTIFE est celui qui fait passer le pont, il est
comme le maître de ballet, le guru,
le voix céleste (cette transmission de guru
à disciple n’a lieu que selon l’opinion du
disciple, le guru étant l’immuable dans
l’état du Soi. C’est pourquoi « voix »
indique une voix désincarnée venue des cieux).

Le guru ou maitre de ballet peut immobiliser
ses danseurs et mettre un terme à tous les
système de croyances contradictoires qui
agitent le mental de ses danseurs.
IMMOBILISER = NON-DUALITÉ.

Les êtres humains actuels sous l’hypnose
technologique essaye de frapper le ciel en
pointant une flèche en direction du ciel
puisque le ciel est partout comme le Centre
est nulle part, y compris au point de départ
de la flèche qu’ils vont décocher.
Semblablement, pareilles à cette flèche, les
pensées qui lèvent à travers le Soi retomberont
en son sein après avoir suivi leur cours.

Un SEUL Instant : personne n’a en tout et
pour tout qu’à découvrir qu’il n’est pas,
et n’a jamais été autre que cet Instant,
que ce Soi.
L’ÊTRE ne peut qu’être SANS POURQUOI,
parce que par définition la Conscience
ne peut pas se connaître elle-même car
il est impossible de jamais identifier ce
qui est Réel, le Réel étant précisément
ce qui, pour être SINGULARITÉ, UNIQUE,
DEMEURE RÉFRACTAIRE À TOUTE TENTATIVE
D’IDENTIFICATION. IL NE PEUT QU’ÊTRE SOI-MÊME.

Cette NON-IDENTIFICATION peut s’appeler :
SAINT CHAOS, NUIT OBSCURE ou
EAUX PRIMORDIALES.
« Car enfin, bien que ténébreuse, c’est de l’eau,
et voilà pourquoi elle rafraîchit et fortifie
l’âme dans ce qui lui convient le mieux
[ici se trouve une possible bonne définition de
l’Homéopathie si attaquée de nos jours], quoique
ce soit dans les ténèbres et les angoisses »,
explique Jean de la Croix, où « l’âme
marche en sécurité dans ces ténèbres. C’est la
force que donne immédiatement à l’âme cette
nuée obscure, angoissante et ténébreuse ».


« Dire ”Je ne me connais pas” ou ”Je me suis connu”
est franchement ridicule.
Pourquoi cela ? Peut-il exister deux soi, l’un
faisant de l’autre son objet, quand chacun sait
par expérience qu’ils sont un ? »
(Ulladu Narpadu, strophe 33, de Ramana Maharshi)

Et dans la strophe 12 :
« Puisqu’il brille sans rien connaître d’autre
que lui-même, ou rien d’autre qui le connaisse,
le Soi est [authentique] connaissance ».

Le Seul Réel devient Cru-EL où EL le Divin est
trop cru, sans temps, sans possibilité de
pouvoir utiliser son mental pour aviser.
C’est PANique quand le mental ou la raison ne
sert plus à rien, et ce monde PANique parce
qu’il veut TOUJOURS AVISER, CONTRÔLER, DOMINER
WINNERISER EN SE CROYANT EN DEHORS DE
LA NATURE EN DEHORS DE L’UNIVERS.
PANique et cru-EL parce que sous domination
de la raison ou conscience fondée sur le mental,
cette raison nous convainc que c’est elle,
la « réalité » [la dialectique ou le ”matérialisme
historique”]. Ainsi, le Réel devient simplement
une auto-construction mentale que le mental
perçoit comme au dehors de lui-même, quelque
chose qu’il convient de rechercher ET D’OBTENIR.
C’EST VOULOIR SORTIR DE L’UNIVERS POUR
L’EXAMINER, ALORS QUE NOUS SOMMES
L’UNIVERS, NOUS SOMMES DEDANS.
Le mental, qui n’existe qu’au sein de la Félicité
du Soi, n’est pas plus capable de Le mesurer
que le pot ne saurait mesurer l’espace dans
lequel il existe et dont il est rempli !
(Inné-Igné, contenant-contenu et feu…)

PANique : « Pitié, pitié pour moi, ô vous mes
amis ! car la main de Dieu qui m’a frappé ».
(Job 19,21)
« Voilà une chose digne d’admiration et de
compassion. La faiblesse et l’impureté de
l’âme sont telles qu’elle sent la main du
Seigneur très pesante et très opposée à sa
nature, quand d’elle-même elle est pourtant
si douce et si suave qu’il ne la laisse point
s’appesantir ni poser sur elle ; il ne fait que
la toucher, et encore il agit par miséricorde,
car son unique but est d’accorder à l’âme des
faveurs et non de la châtier ».
(Jean de la Croix, La nuit obscure, fin du
chapitre V).

Quand l’œil se ferme, l’image du monde cesse
d’apparaître dans le champ de vision.
De même, quand la conscience personnelle ou
« raison » se résorbe au sein de la
Conscience infinie ou universelle du Soi,
le monde entier des noms-les-formes n’apparaît
plus dans la conscience de l’individu.

Tant que l’individu est incapable de libérer
sa conscience de sa tendance à s’identifier
avec l’illusion du monde ou du Dehors, il
doit constamment garder présent à l’intellect
son irréalité fondamentale et rejeter ces
phénomènes irréels en affirmant « Pas ceci,
pas cela [neti neti en sanskrit] ».


 « Maintenant, vous identifiez à tort le Soi avec le corps, les sens, etc. Puis vous procédez à leur rejet et cela est neti. Mais vous ne pouvez le faire qu’en vous attachant fermement à ce qui ne peut être rejeté. Et cela est iti seul ». (Ramana Maharshi, entretien 366 du 20-2-1937). Iti veut dire « ainsi » (désignant ici le Soi, l’état naturel ; le Ainsi ou Ainsi-allé, en tibétain ”de bzhin gshegs pa”).

« Maintenant, vous identifiez à tort le Soi avec le corps » : soit en route vers 7 milliards de Terriens qui AUGMENTENT LEUR CORPS (augmente leur ”immunité”) EN SE FAISANT SPIKER AUX ARNm, et qui dit corps dit inévitable PEUR DE MOURIR qui permet de produire des fortunes aux « protecteurs » ou « sauveurs » ; la vie s’achète comme un caleçon ou un pyjama sur Amazon.

Le péché d’Adam et Ève consiste à se croire soi-même à l’origine de ses propres actions, puisque c’est la source de tous les crimes et délits et chaos humains. On appelle ça aussi « être lié par le karma » ou par la cause liant à l’effet.
KARMA : acte ou faire/fer positif, négatif, ou neutre, ou encore « immuable », en tant qu’il produit non seulement ses effets immédiats mais surtout les conséquences heureuses et malheureuses qui peuvent apparaître chez son auteur au cours d’une seule vie ou au terme de plusieurs existences (qui peuvent être innombrables).

CAUSALITÉ KARMIQUE : ne correspond pas exactement au principe ou à la loi de causalité qui dit que « tout phénomène a une cause ». À ce principe général s’ajoute le déterminisme genre « inconscient collectif » suivant lequel « tous les événements et en particulier les activités humaines, sont liés et déterminés par la totalité des événements antérieurs [comprenant nécessairement l’inconscient collectif issu du ”matérialisme historique”] ».
Plus précisément, et par-delà même la production des mêmes effets par les mêmes causes, elle explique que pour tous les êtres animés, et particulièrement les humains et évidemment les Dieux, les effets simples se doublent de conséquences qui peuvent s’appeler « karmiques », ou « morales », à savoir que les actes « positifs » ont pour conséquence le bonheur et les actes « négatifs » la souffrance. Donc c’est très simple, et se rapproche du social.

Le Zéro indien comparable à l’énergie libre ressemble au concept de VIDE. Qui n’a rien à voir avec un quelconque nihilisme, puisque Zéro indien est une Variation du Thème du Soi, qui transcende à la fois l’Être et le non-Être et possède un potentiel infini en domaine de création et de manifestation : l’inconscient collectif y est dépassé. Évidemment envisagé au point de vue de la conscience conceptualisante ou raison, le Vide devient Vide de tout et n’apparaît plus « plein » mais vide, dans cette dualité qui opinione.

Concernant l’actuelle démence par les injections-injonctions de thérapies géniques aux ARN messagers, le condamné est condamné à subir des « variants » et des énièmes injections jusqu’à ce que mort s’en suive, car son ego meurt er renaît d’Instant en Instant et que la Vraie Mort est la mort de l’ego, pas celle du corps physique. Le Réalisé voit dans cette incapacité à comprendre ce processus permanent et continue de mort et de renaissance la cause de toutes les souffrances et son but est d’éradiquer le mécanisme de la conscience discriminante ou raison qui en est à l’origine.
Par contre, comme à ce hui et avec les saloperies des ARNm, en s’investissant délibérément dans l’activité de la raison et en augmentant même ses pouvoirs illusoires au maximum par le développement de technologies qui ne sont que de la vulgaire MAGIE NOIRE MERCANTILE, le « vacciné » se condamne à cette ronde infernale continue de souffrances - d’où les variations permanentes de virus puisque le principe de la vie est de s’adapter - étant donné que l’ego continue à mourir et à renaître sous une nouvelle apparence, chacune aussi insatisfaisante, incomplète et irréelle que la précédente ; ce qui est le mécanisme même des « VARIANTS » et des ÉNIÈMES INJONCTIONS-INJECTIONS INTERMINABLES ; CE QUI EST LE MÉCANISME MÊME DE L’ÉVOLUTIONNISME ALIÉNANT.

ZÉRO INDIEN.
« La foi, en effet, met l’entendement [ou raison] dans les ténèbres [PANique], le prive de tout son intelligence naturelle, et par là le prépare à s’unir à la Sagesse divine. L’espérance fait le vide dans la mémoire et la sépare de la possession et tout objet créé, car, comme dit saint Paul (Romains 8,24-25), l’espérance tend à ce que l’on ne possède pas : « Car notre salut est objet d’espérance ; et voir ce qu’on espère, ce n’est plus l’espérer : ce qu’on voit, comment pourrait-on l’espérer encore ? Mais espérer ce que nous ne voyons pas, c’est l’attendre avec constance ». Elle écarte donc la mémoire de ce qu’elle peut posséder, et la met dans ce qu’elle espère. Aussi l’espérance en Dieu seul dispose-t-elle d’une manière d’autant plus pure la mémoire à s’unir à Dieu, quelle la laisse dans un vide plus profond » (Jean de la Croix, La nuit obscure, chapitre 21). Attention que ça peut aussi trop s’aprocher de la CAROTTE attachée à distance de la tête de l’âne pour le faire avancer ou espérer manger la carotte…
Le Vrai cesse d’être vrai dés qu’il est vu ou possédé ; ça s’appelle le Pour-Voir ou pouvoir : la gavage d’opinions et d’illusions, de magie.
 
 

Dernière mise à jour : 08-12-2021 01:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >