Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le vaccinisme
Le vaccinisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-01-2022 22:49

Pages vues : 962    

Favoris : 50

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Chaos, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Eau, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, Images, Instant, Jardin, Marchandise, Nostalgie, Ondopinon, Opinion, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Ptah, Raison, République, Rêve, Serpent, Silence, Social, Spirale, Transparence, Trou, Verbopinion, Vie, Vierge

 
mac_do_pecheoriginel.jpg
 
 
Le vaccinisme
est un phénomène récent :
 
1801, de vaccine, étymologie de vache :
Virus de la vaccine (variole des vaches) qui,
inoculé à l'être humain, le préserve de la variole,
qui est LE PRINCIPE DE L’HOMÉOPATHIE : substance
préparée à partir de microbes, ou parasites
(inactivés par procédés) qui, inoculée à un
citoyenisé, lui confère une « immunité » ou
un bouclier contre l’intrus correspondant,
ainsi on donne au malade la substance qui, prise
chez un individu sain à doses fortes, produit
des symptômes semblables à ceux observés sur
le malade.

LA VRAIE MÉDECINE EST COMPARABLE À UN
POSTE DE RADIO (émission-réception) :
S’ACCORDER SUR UNE STATION POUR RECEVOIR
LE BON MESSAGE CORRESPONDANT À VOTRE
VRAIE NATURE UNIQUE. Tout individu comme
son nom l’indique est UN, et l’industrie de
Big Pharma est une usine à ROBOTISER L’HUMAIN,
LA QUANTITÉ PRODUCTIVISTE ET UTILITAIRE, ELLE
NE FAIT PAS DE DISTINCTION DANS SON SYNDROME
DE L’ÉGALITARISME, d’où l’hystérie sicotisante,
blessante actuelle (piquer comme un moustique,
inoculer).
Ce syndrome sanitaire fait la partie du
Thème du Terrorisme déclenché artificiellement
au 11 septembre 2001, en passant par le Sida et
le loser H1N1 : l’entité oligarchique du régime
cherche à « protéger », dans le sens de
CONTRÔLER, D’ENFERMER TOUS LES HUMAINS
(sauf bien-sûr l’oligarchie elle-même).

LA VIOLENCE LÉGALE = L’ÉTAT : son opinion
ou politique, sa police-justice et son
armée.
TOUT EST INVERSÉ :
- Le citoyen devenu le roi n’a plus le
droit à la violence, alors que le roi
l’avait : il pouvait lever une armée,
avec l’argent des usuriers Juifs.
- C’est maintenant inversé puisque le
roi est devenu l’État et lui seul a
droit à la violence (légale) ; un citoyen
devenu roi depuis 1789 ne peut pas lever une
armée à lui seul, s’il pouvait financièrement
le faire, il serait dans l’illégalité !
- Mais quand l’État n’existait pas,
l’être humain, aussi bien mâle que femelle,
était LIBRE ET ARMÉ : C’ÉTAIT UN FAIT
NATUREL, SANS POURQUOI. Au guerrier n’était
pas réservé le seul monopole de l’État (1),
il en existe une singerie actuellement aux
États-Unis où chacun peut jouer les
« gardiens de vaches » (cow-boys) en
possédant une arme à feu et que ce serait
ça la « démocratie » et la « liberté »
(de protéger son ego-corps).

11 septembre 2001 = IMMUNITÉ (contre le Seul Réel).
La suite devait arriver avec par exemple
l’artificiel covidisme « issu de la Chine ».
Contrôler les masses par la peur, de mourir :
les masses sont devenues tellement sécurisées,
rassurées, confortées par la technologie liée à
l’argent-marchandise, que l’idée de mourir
leur est devenue irréelle et insupportable :
ce monde se croit immortel, dans le
spatio-temporel ou monde des accidents.
LES MASSES SONT DÉSORMAIS
CONDAMNÉES À VIVRE : LE PÉCHÉ ORIGINEL,
LA VIE ICI-BAS N’EST QU’UN EXIL,
UN CHÂTIMENT, UNE PRISON « à ciel ouvert »
et à « injections » répétées depuis 2021.
CONDAMNÉ À S’EXISTER, À BOUGER COMME UN
DÉMENT.

La plupart des épitaphes antiques proclament
que la mort n’est pas un mal (1), donc le
CONTRAIRE de la croyance actuelle à la survie
où TOUTE LA VIE DES MASSES EST CONTRÔLÉE PAR
L’ARGENT ET LA MARCHANDISE, LE PRODUCTIVISME
DU FAIRE/FER, LE BRUIT ET LE SPEED.

PRODUCTIVISME = LOI DE SUCCION, et quand cette
loi est détruite, il n’y a plus rien à sucer,
la chose sur laquelle on veut coller un
nom-le-forme cesse aussi. La Vraie Nature
des choses est sans pourquoi ou sans possession
et donc sans production-destruction.

Péché originel : SAISIR, SUCER, TÉTER.
La FIN, de l’Histoire-Opinions-Temps qui Coule
et de la saisie, c’est la VIE ÉTERNELLE.


Départ récent de l’immunité contre le Seul Réel : le 11 septembre 2001 : LE REFUS DU GRATUIT OU REFUS DE L’AMOUR : LE SEUL RÉEL.
Ce monde est PANique devait le non-nécessaire, il ne fonctionne que sur la quantité productiviste qui en détruit sa planète. Paniqué face au non-nécessaire il se réconforte et aliénant sa propre liberté au profit d’un ordre imposé par l’État et son social et ses marchands. Nul doute que le refus de l’Amour, du Gratuit, ne soit qu’un aspect principal du refus du Seul Réel, donc un mécanisme de défense qui entre en jeu dès que le Seul Réel est perçu comme Cru-EL (le Divin tout cru).

Cette peur actuelle de la mort alors que les Anciens y invitaient parce qu’ils n’avaient rien à foutre des « biens de ce monde », est lié à l’invention du TEMPS en la dualité sujet et son objet : une réaction de PANique à l’égard de l’inconnu, du non identifiable, du non saisissable. Ainsi c’est le sort de toute Vraie Réalité que d’être PANique pour le mental actuel qui calcul tout. L’humain actuel veut sortir de son état d’être humain parce que pour lui la Nature n’est pas confortable, elle le fait mourir ! Comme si ce n’était pas naturel !!! Parce que de nos jours tout doit être prévu, comme le « C’est étudié pour », de Fernand Raynaud.
Aujourd’hui, le mystère est interdit, l’invisibilité est interdite, tout doit être sous contrôle (de l’oligarchie) : tout ce qui est invisible ou non saisissable est virtuellement redoutable, si familier et inoffensif qu’il puisse être, dans la mesure où il ne peut être identifié ou saisi dans l’Instant et à coup sûr.
CE N’EST PAS LE SEUL RÉEL QUI FAIT PEUR, MAIS L’HISTOIRE-OPINIONS-TEMPS QUI COULE : LA PEUR PAR LA RACINE DU MAL : LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS AVEC LA PEUR DE L’AUTRE, DE CE QU’IL OU ELLE PEUT FAIRE, DIRE, OU PENSER.

LA PEUR DU CONDAMNÉ À VIVRE, AVEC SES TORTIONNAIRES LES MÉDECINS « RÉANIMATEURS » ET LEURS « RÉANIMATIONS » (puisqu’il est interdit de mourir).
QUI ACCEPTERAIT DE VIVRE, S’IL N’AVAIT CETTE PEUR DE L’ÉTERNITÉ, ELLE-MÊME UN CONCEPT, PUISQUE PERSONNE N’A APPORTÉ ET N’APPORTERA JAMAIS ICI-BAS ET À L’ÉTAT DE VEILLE  « LA PREUVE DE L’ÉTERNITÉ » ?! Y a-t-il le gaz et l’eau, LA HAUT, où sont les lavabos, LA HAUT (comme dans l’opérette ”La Haut”, de Maurice Yvain ; dans le site sur l’opérette on entend ce refrain chanté par Maurice Chevalier en 1923).

Condamné à vivre, parce que non-identifiable (le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, ou possédé, par l’ego), si bien que les humains depuis un moment ne sont que des ZOMBIS, DES PIONS AMUSE-ÉGRÉGORES : IL LEUR MANQUE, POUR ÊTRE RÉELLEMENT EUX-MÊMES, D’ÊTRE VISIBLE, IDENTIFIABLE. Dire : « Je suis un homme » (ou de nos jours « Je ne suis ni un homme ni une femme… », et uniquement à l’état de veille, ce n’est qu’une pensée, une opinion comme toute croyance. Alors depuis en Occident l’effondrement de l’Église de Rome et de la pratique, les gens CROIENT : depuis la Renaissance : au papier, puis depuis quelques décennies : à l’ordinateur et autres « intelligence artificielle », dont le transhumanisme.
Les gens croient parce qu’ils ont peur de l’Inconnu, du non-prévisible, il faut leur raconter des histoires : l’Empire et les zombis dans ce monde ne perçoivent pas le Seul Réel caché derrière le MASQUE, la PERSONA ET CELLE DES AUTRES (le social). Comme le dit Lucrèce dans De rerum natura III, v.58 : « Le masque est arraché, la réalité demeure ». Tant qu’un être humain n’a pas été saisi par la PANique de se découvrir lui-même, et il risque fort d’en mourir comme l’avançait le Curé d’Ars (faire tomber le masque de la persona), cet humain avant PAN le TOUT n’est pas libre.
PANique, parce qu’il n’y a que la Vacuité, le Rien du Tout…. La PERTE, le Renoncement ou PUTRÉFACTION, et par cette perte les gens n’auront leur raison de vivre, c’est-à-dire qu’ils n’auront plus leur péché de vivre : le choix de se réaliser se limite au Soi ou à l’Unique, qui est le très peu, et à son paradoxal double : le RIEN DU TOUT, le langage courant dit, sans en prendre conscience, qu’« on ne se refait pas ». Donc avec le masque, Nous ne sommes que les « tous » (diversité ou citoyens) dans le Rien…. (Rejoint l’absence de cause…).

TYRANNIE DU POUR-VOIR (pouvoir).
Seuls ceux qui ne voient pas la Vraie Nature des choses et des êtres peuvent voir la Vraie Nature des choses et des êtres, en d’autres mots : QUAND CESSE LA TYRANNIE DE L’OPINION, LES MASQUES TOMBENT ! (”C’est en ne voyant pas qu’on accède au regard [ou à la dimension] des saints”). C’est pourquoi l’objectivité et la subjectivité n’existent pas, et ne sont que concept de certains.
L’Être est sans nature propre, sans masque, et ainsi cet Univers sans nature propre, que certains big banguistes socialisants rêveurs vont dénaturer ou opinioner en « matière noire » ou « énergie sombre ». Non, non, JE NE SUIS NI UNE ÉNERGIE SOMBRE, NI LUMINEUSE,  NI L’UNE NI L’AUTRE, NI UN CONCEPT DE LUMIÈRE !!!
L’OBJET DONT ON S’EMPARE ET LE SUJET QUI S’EN EMPARE SONT ÉGALEMENT VIDES : PAS DE LOI DE SUCCION. IL FAUDRA ATTENDRE LE FEU VULGAIRE DE LA THERMODYNAMIQUE POUR QUE NAISSE LA LOI DE SUCCION ET LA MARCHANDISE (car qui dit feu dit alimenter ce feu et donc problème d’énergie, de nos jours : problème de pétrole et « prix du baril »…)



Notes.
1. Chez les peuples Gaulois, le « soliste » (le ROI) est MOMENTANÉMENT l’intermédiaire entre le Haut et le Bas (les humains ou « l’orchestre »). Ainsi le soliste n’est aucunement un chef d’État, ni un chef de guerre, ni un politicard au sens actuel (du démocratisme marchand).
PRINCIPE DE LA « DIMENSION ABSOLUE » OU PAYS DU RIEN DU TOUT : SACRALITÉ DE LA NON-DIVISION ; la catastrophe étant la menace permanente à partir du Néolithique de tomber dans l’étatisme d’une monarchie et dans le républicanisme actuel marchand : et que l’ordinateur et le papier viennent à manquer, le songe ou l’information disparaît. SANS LE MASQUE, VOUS ÊTES RIEN !

Les 10 aspects de la FOCALE ou Un Point c’est Tout sont le principe même d’une communauté humaine SANS ÉTAT.
Un exemple explicite de la « Dimension Absolue » ou principe des sucres-grains (2) est donné par César, qui ne pouvait comprendre le principe des sucres-grains : une baliste est mise en place par les Romains menaçant la porte de l’oppidum. Les Gaulois vont procéder comme le soliste et l’orchestre : plusieurs fois de suite, des guerriers « solistes » (ou roi) s’exposent le torse nu pour alimenter le feu destiné à détruire la baliste ; plusieurs fois de suite ils sont transpercés par le tir de la baliste. À chaque fois qu’un Gaulois tombe, un autre vient tranquillement prendre sa place, parce que c’était une nécessité vitale pour eux, pour « l’orchestre », de mettre la baliste hors d’usage. Bien-sûr les Gaulois savaient se protéger par des cuirasses et des boucliers, s’ils s’exposaient torse nu, c’était délibéré.
Pourquoi ? Parce que si un guerrier veut rester un « soliste » (un roi), IL DEVIENT UN CHEF, DONC IL DEVIENT COMME UN DANGER POUR LA COMMUNAUTÉ QUI SERA ALORS DIVISÉE EN DOMINANT-DOMINÉ, ALORS « L’ORCHESTRE » OU LA COMMUNAUTÉ LE POUSSERA S’IL VEUT GARDER SON ÉTAT DE SOLISTE OU DE ROI À S’EXPOSER DE PLUS EN PLUS, À SURPASSER EN PERMANENCE SES EXPLOITS, ET CELA JUSQU’À LA MORT.
On peut se demander pourquoi la communauté pousse ainsi le guerrier « soliste » toujours plus en avant, la raison est simple : C’EST QUE SANS CELA, LE GUERRIER-SOLISTE SERA UN TROUBLE POUR L’INDIVISION (vaincre le dilemme Moi-Individuel/Moi-Collectif). Impropre au simple travail, en temps de paix il est tenté de vivre du travail des autres (dualité actuelle dominant-dominé), faute de guerre qui rapporte des butins. En outre, la constitution autour des chefs de « suites guerrières » pourrait être l’embryon d’un système d’État spécialisé, monopolisant la violence « légale » à son seul profit. En effet, les Celtes, comme les Indiens d’Amérique, nomment un chef de guerre à qui ils doivent obéissance absolue EN CAMPAGNE. C’est ce que fut le « soliste » Vercingétorix qui ne fut nullement « roi » des Arvernes, son nom indiquant seulement son origine royale, ce qui est très différent.
En tant de paix, le peuple est délié de toute obéissance envers ce chef.
Sans la nécessité pour le guerrier-soliste de se surpasser comme un « Superman », jusqu’à en mourir, on pourrait hautement craindre que les fréquences guerrières ne se transforment en embryon d’État, car ce sont en effet ces fréquences guerrières qui vont constituer ce que César croit être la nombreuse clientèle des chefs et des ismes du politisme.
(En référence à : Le défi celtique, d’Alain Guillerm, pages 182-184).

Les Gaulois devaient être conscient que la RÉALISATION DU SOI OU DE SA VRAIE NATURE EST CHOSE IMPOSSIBLE PUISQU’ON EST, DÉJÀ, CETTE NATURE, donc inutile d’en rajouter en l’« augmentant », comme veulent le faire les transhumanistes, car le dernière preuve, la preuve par la chose même, qu’on croyait se réserver comme « arme suprême » ou « atout décisif » est à jamais inopérante à la manière matérialiste ou du Pour-Voir (concrétisation par l’opinion), tel le SURFEU à cause de la destruction de nostre propre vie par un Surfeu surhumain comme l’Ouroboros se dévorant lui-même quand la puissance se retourne contre lui, telle la Putréfaction authentique réussie signant la preuve absolue de l’ex-istence, et du Soi ; mais inopérante pour en faire un spectacle à la Hollywood en criant dans le social-monde : « J’ai la preuve que je suis immortel ! » (3).

2. Sucres-grains : « Ceci devient cela » - Cause et effet, une règle d’Or :
En Égypte Antique, Grain(prt) et Hiver (prt) : dans le sens de faire des provisions pour cette difficile période. Le grain est CAUSE ou son sens abstrait et l’EFFET est l’Hiver, et pas la caractéristique ou effet direct de froideur de l’Hiver, ou son sens concret, matérialiste.
Homonyme de Grain : ænxt avec ænx la Croix de Vie ANKH. Les Anciens Égyptiens jouent sur les mots, et sont champion de l’euphémisme.
Donc tout phénomène est « réactif » (comme les sucres-grains). Une cause active (Grain) ne produit jamais un effet direct ou caractéristique, puisqu’elle reste abstraite ou cachée, si la résistance manque…
Un autre exemple avec le mot àb, écrit avec la lettre concrète : à, exprime la soif ; le mot ab, écrit avec la lettre abstraite : a, exprime le désir : ab. Ce double aspect d’une fonction : physique et psychique, se retrouve dans le sens donné au mot cœur : àb, selon qu’on entend le cœur organe, ou le Cœur comme le Soi, le Centrum Centri ou lieu d’où s’élève le ‘Je’-‘Je’.
IMPORTANT, IMPORTANT, car ça illustre la dualité de cause-effet par la non-dualité effectué par le CROISEMENT. Correspond aussi aux phénomènes des Interférences lumineuses et sonores : lorsqu’une résistance, de même nature que la cause agissante, absorbe cette cause et l’annule, le premier croisement est comme « une mort » ; la résistance réagissant, devenant active à son tour, donnera un phénomène-Vie (2ème croisement).
(La lumière n’est pas le contraire de l’obscurité : voir le cas des interférences révélant l’aspect ondulatoire de la lumière qui peut se superposer à elle-même. Expérience de Thomas Young en 1801). L’eau coule vers ce qui est humide ; le feu coule vers ce qui est sec (Yi-king) ; différent parce que deux, mais semblable, car ils coulent tous les deux !

3. La Parabole des Neuf Clés (en rapport avec le TROU où il n’y a rien d’autre que le Trou, donc aucun trou à voir ou à saisir).
« Vous êtes si jobards, mes petits agneaux, que quand vous trouvez une clef, il vous faut sa porte, et quand vous trouvez une porte, sa clef.
Et le monde est si peu contrariant que toute porte a sa clef, et toute clef sa porte.
Le monde, mes petits agneaux, n'est qu'un labyrinthe de portes ouvertes qui font semblant d'être fermées.
Si vous voulez vous y perdre, ne vous gênez pas, surtout. Voici la recette : on ne lâche pas sa clef, et on ouvre, on ouvre.
La porte dont je parle, sachez-le, n'est visible qu'ouverte et, pour l'ouvrir, il faut, je ne dis pas trois, mais bien trois fois trois clefs. Pas six, ni huit, mais Neuf.
Tant que vous n'aurez pas la neuvième, les huit autres n'ouvriront rien, et l'on vous tiendra pour fou. On dira : « Voyez le fou avec ses clefs ! »
Puis vous trouverez la neuvième. Alors, ayant franchi la porte, épargnez-vous de revenir pour crier : « J'ai trouvé ! J'ai trouvé ! »
Car, dans la Porte Invisible, nul ne vous verra plus, et votre cri sera muet.
Epargnez-vous de revenir ».
(Aimé Michel, Le Mysticisme, l'Homme Intérieur et l'Ineffable - 1973).
 
 

Dernière mise à jour : 09-01-2022 23:19

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >