Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’Homo pas sapiens du tout avance sur la tête
L’Homo pas sapiens du tout avance sur la tête Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-02-2022 23:23

Pages vues : 732    

Favoris : 46

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge

 
rojankovsky_mic2475.jpg
 
 
L’Homo pas sapiens du tout avance sur la tête
et se croit +Dieu (meilleur que la Nature qu’il
tente « d’améliorer ») alors qu’il se coupe de
son Origine Divine, notamment par le poncif :
INDIVIDU-ALITÉ.
ALITÉ : du A privatif et Lit : ne pas être dans
son lit, ou comme Cendrillon ne pas avoir
trouvé « chaussure à son pied », d’autant
qu’en sanskrit, le pied se dit PADAM et
signifie : la Réalisation du Soi, être dans
l’Absolue de sa Vraie Nature, donc être
« bien dans ses pompes » ou bien dans son lit,
dans son jus, au sens « électricien » du mot,
« être au courant » (du Soi).
 
Alité dans le sens actuel et DÉRIVÉ, signifie
pour le conventionnel : être couché dans son
lit pour cause de non rentabilité et coûter
à la sécurité sociale, LE SYMPTÔME EST PRIS
POUR LA CAUSE, COMME POUR LE RÉGIME CAPITALISTE
ET RÉPUBLICAIN, ALORS QUE LEUR EXISTENCE N’EST
QUE LE SYMPTÔME d’écoulant de l’État, de
l’argent-marchandises et du salariat pour l’achat.
Le symptôme est pris pour la cause comme la
médecine NON TRADITIONNELLE : CELLE DU CAPITALISME
DE BIG PHARMA ET DE SA CHIMIE ALLOPATHIQUE POUR
FAIRE DE L’ARGENT, et que s’il n’existait aucun
malade, l’industrie de la chimie et des produits
allopathiques non traditionnels ferrait faillite,
il lui faut donc, comme pour le covidisme,
FABRIQUER DE TOUTE PIÈCE UNE MALADIE COMME
LE SRAS COV-2, LES DÉPRESSIONS, L’ANGOISSE,
LES CANCERS, ETC.

La médecine officielle donc du régime et du capitale
EST ANTI-TRADITIONNELLE, DÉNATURÉE, INDUSTRIELLE :
LA MÊME SOUPE POUR TOUS LES ZOMBIFIÉS !!!

A-lité signifie qui n’a pas trouvé chaussure à
son pied, l’âme étant dans toutes les traditions
associées à cette partie du corps, qui grâce à
la chaussure, garde « les pieds sur terre »
(mise à la terre ou à la masse), et
aussi l’image du courant du flux, le TUYAU,
le lit de la rivière.

Le dividu ou citoyen si divisé dans cette
sotte ciété à satiété ayant perdu son Axe (il
est désaxé, malaxé par le tout connecté et
l’intelligence artifice) devra se re-poser en
son Axe et pour cela se re-l’axer,
SE DÉCONNECTER.
Donc la meilleure méthode est effectivement
le SOMMEIL DÉCONNECTION PROFOND.
En effet, l’animal humain quand il ne se sent
pas bien, et qu’il ne peut supporter son état
va se coucher, dans un lit, ou « par terre »
comme une « mise à la terre »,
il retourne donc À L’HORIZONTAL, COLONNE
VERTÉBRALE HORIZONTALE, PHASE DE L’ÉPOQUE
DES EAUX PRIMORDIALES PRÉCÉDANT LA HIÉRARCHIE
DES TROIS RÈGNES.
LIT = PIEU (”aller au pieu” au sens
de Réalisation du Soi) :


Aiguille, Pieu, Piqure, Dard, LE FEU PIQUE-POINTER : la Chaise d’Isis représente le monde. Chez les anciens montagnards Auvergnats on utilisait pour traire une vache une chaise-pivot à un seul pied, qui s’enfonce en terre comme pour se « mettre à la masse » ; c’est la forme du T. C’est également la symbolique de L’AURORE et sa couleur ROSE du ROSE des POMMES D’OR, CELUI DE L’ÉVEIL ; ”L’Aurore grelottante, en robe rose et verte”, dit Baudelaire (Crépuscule du matin). Le Rose de la Pomme d’Or OUVRE toutes les possibilités à l’infini : fait vécu par la vision de ce rose autour de la poussée d’un jeune pommier à partir d’une graine récoltée sur une pomme achetée au supermarché. Dans la poésie de l’Islam, l’Aurore marque une état où « l’événement spirituel primordial advient ». De même l’Aurore boréale est une MANIFESTATION DE L’AU-DELÀ tendant à suggérer de l’existence de l’Après-Vie… Bref, L’AURORE EST UNE OUVERTURE, une « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ », du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante et Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).

Il est pour le moins ANORMAL, étonnant et UNIQUE SOURCE DE GUERRES, que cette planète, la Terre, ne sait au minimum s’exprimer que par DEUX : jour-nuit, veille-sommeil, pur-impur, vide-plein, cause-effet, sujet-objet, ignorance-connaissance, plaisir-douleur, etc., la liste est inter et minable.

LA SOURCE DU TOUT : IL N’Y A POINT.

C’est donc le POINT, celui du POINT SUR LE I : le UN POINT C’EST TOUT.
SUPPRIMEZ LES GUERRES ENGENDRÉES PAR LE DEUX NÉCESSITE LA TRINITÉ : 1 + 2 + RIEN DU TOUT = LIBÉRATION.
METTRE LES POINTS SUR LE I, OU « METTRE LES CHOSES AU POINT » C’EST SUPPRIMER TOUTES GUERRES, EN « FAISANT LE POINT » (re-découvrir sa Vraie Nature, tel le Grand Œuvre : « Un Point c’est Tout », ou c’est le Soi.

I pourrait bien être le « Nom » du Divin (avant le AL ou EL). I de Isle, la Fontaine de Jouvence, au centrum des Eau Primordiales.

Le POINT ou le TROU, le Gate gate… du Trouvère. La lettre I de l’alphabet français possède la neuvième place : le chiffre neuf est celui du Ciel en Chine… et la « preuve pas neuf » pour les autres.

RAPPEL : l’ère où l’être humain vécu exclusivement de crudités végétales est très très très longue par rapport à l’ère ou l’humain découvre le feu vulgaire et commence à cuire ses aliments. C’est donc dire que son organisme est bâti pour l’alimentation crue. Mais comme depuis ce règne du feu vulgaire ou de la thermodynamique où l’humain se prend pour Dieu tout en l’ignorant totalement, il a décidé de FAIRE CUIRE AUSSI DIEU.
RAPPEL : lorsque Nous consommons un légume ou un fruit crus, Nous mangeons du Soleil !
Il est clair que le feu vulgaire TUE, ce que tous les Alchimistes écrivent, car les vitamines de l’aliment solaire sont tuées par la cuisson, et les sels minéraux sont perdus dissous dans l’eau de cuisson.
La conclusion est qu’il faut, le plus souvent possible, consommer CRUS les légumes et les fruits.

Oui, mais depuis le killer Pasteur, les microbes sont comme « inventé » et c’est aussi la guerre contre eux. ALORS ON « PASTEURISE » TOUT, on pique tout (vaccine et autres injections ARNistes)
QUELLE EST LA PREMIÈRE MALADIE EN CE MONDE ?
Ce n’est pas le cancer, du pouvoir, C’EST LA PEUR, qui évidemment est engendrée uniquement par le mental comme l’exprime à plusieurs reprises Ramana Maharshi dans ses entretiens. Et depuis le 11 septembre 2001 jusqu’au covidisme, le régime de l’État a fabriqué en permanence la PEUR.

Si dans la chirurgie les microbes n’ont pas leur place, en revanche dans la nourriture ça a conduit à des sinistres innombrables. Bien des gens refusent, par crainte du microbe killer, à manger la moindre crudité. Louis Pasteur nourrissait des animaux avec de la nourriture « pasteurisé », lesquels mouraient en quelques semaines, alors que les témoins alimentés sans précaution aucune se portaient à merveille.
Au mieux, par crainte du microbe, ou peut tremper pendant deux heures un légume dans de l’eau salée (10 à 15 gr. de gros sel par litre d’eau), puis rincer à l’eau courante.
Pour éviter les moucherons noirs et autres parasites minuscules, laver les légumes dans de l’eau contenant une cuillère à café de vinaigre, ou les plonger 10 secondes dans l’eau bouillante, puis les rincer à l’eau courante.

Pour les plats de légumes crus, veiller à ce qu’il y ait un légume feuille, un légume racine, et un légume fleur (ou un légume fruit). Bref, le légume feuilles ne doit jamais être absent. Et remplacez le sel par des herbes aromatiques.

Petits exemples avec une médecine naturelle tel que l’AIL.

L’Ail s’éché au four et pulvérisé remplace merveilleusement la poivre, excitant dangereux.
L’Ail est antiseptique et un protecteur contre les maladies contagieuses, surtout des voies respiratoires, car il est un puissant désinfectant des alvéoles pulmonaires, il réduit rapidement les expectorations purulentes et est préconisé dans l’asthme, la bronchite, l’emphysème, la coqueluche et la tuberculose pulmonaire. Dans les cas d’épidémies, faire bouillir deux gousses d’Ail par tasse de lait à prendre très chaud.
Contre l’asthme, faire macérer une dizaine de jours quelques gousses d’Ail dans 1/4 de litre d’alcool à 90° (surtout pas cet alcool dénaturé que l’on trouve partout maintenant en pharmacie !), au moment de la crise sucer lentement un morceau de sucre sur lequel on aura versé quelques gouttes de cet alcool, ou bien croquer une des gousses après l’avoir roulée dans du sucre en poudre.

L’Ail dissout les cristaux dont l’accumulation provoque le durcissement des artères. Il active et régularise la circulation du sang par l’effet de stimulation qu’il exerce sur les muscles du cœur et abaisse la tension artérielle. C’est un remarquable dépuratif du sang qu’il purifie et enrichit. Il est donc indiqué pour : artériosclérose, arthritisme, sciatique, sang vicié, œdème des jambes, varices, hémorroïdes, etc. Dans tous ces cas, ceux qui pourront le supporter peuvent croquer une gousse chaque matin à jeun.

Les vapeurs que se dégagent de l’Ail ont des propriétés anti-imputrescibles. En disposant dans le fruitier des récipients ouverts contenant des gousses d’Ail épluchées et coupées en deux, on assurera aux fruits une meilleure conservation hivernale. Aux mêmes fins, on peut employer l’oignon et le raifort. Les tas de blé conservés dans les greniers sont préservés des charançons si l’on y insère des tresses d’Ail. Etc. etc., tant il y a d’utilisations de l’Ail. Et si on craint pour son estomac, procéder ainsi : râper, le soir, de 1 à 4 gousses d’Ail, dans un demi verre d’eau chaude et laisser macérer toute la nuit. Le lendemain matin à jeun, passer et boire l’eau. Commencer la première semaine par une gousse et continuer de semaine en semaine avec 2, puis 3, puis 4 gousses. La soupe à l’Ail est un tonique du système nerveux et des artères en même temps qu’un potage délicieux et est indiquée en hiver pour fortifier les voies respiratoires.
(Référence à : Léonce Carlier, Les légumes et les fruits qui guérissent, 1957).


LIBÉRÉ = QUI NE VIENT DE NULLE PART ET NE VA NULLE PART.
Et comme l’Univers est dans le mental, il y a autant d’Univers que de noms-les-formes. Et si un pouvoir nécessairement corrompu broyait ces milliards de milliards d’Univers pour les réduire en poussière, en particules infinitésimales, cela produirait-il ce que le pouvoir veut saisir et posséder : la Vérité ? Récolter un peu partout des vérités pour en former une grosse ? Ou une « immense masse de particules » ?
Mais, désigner ces Univers réduits en une « immense masse de particules », ce n’est pas une masse. Aussi, « masse de particules infinitésimales » n’est qu’un POINTAGE, AIGUILLE, PIEU, PIQURE, DARD, LE FEU PIQUE-POINTER.

Quant au « isme » correspondant aux « milliards de milliards d’Univers », ce n’est pas un « isme » ou un système mais également un POINTAGE, AIGUILLE, etc. En effet, si la loi de succion existait, il faudrait SE SAISIR des « milliards de milliards d’Univers », bref, SAISIR LA GOUVERNANCE MONDIALE DES MILLARDS DE MILLARDS D’UNIVERS.
Or ce qui est appelé par la loi de succion : « Gouvernance (ou saisie) mondiale des Univers » N’EST QU’UN POINTAGE, UNE AIGUILLE, UN TROU DU TROUVÈRE (voir le Trou, et comme avec tous objets et noms-les-formes on les transforme, par loi de succion ou saisie, EN SAISIE : POIR-VOIR (pas de faute), POUVOIR). Or dans un trou il n’y a rien d’autre que le trou, donc pas de trou à voir ! C’est la définition du N’EST PAS X : RIEN À SAISIR, AUCUNE LOI DE SUCCION OU AUCUNE ATTRACTION UNIVERSELLE : « ÇA PLANE POUR MOI » (comme dans la chanson de Plastic Bertrand).

« N’est pas X » laisse la porte ouverte à tous les possibles, puisque cela revient à dire que les choses n’ont pas d’être en et par soi, elles ne sont que de simples imputations nominales. C’est-à-dire que la Chose par la désignation du « N’est pas X » est saisie dans sa Singularité, POINTAGE, une unicité qui contribue à la faire apparaître comme extra-ordinaire et comme phénomène INCONNAISSABLE, INSAISISSABLE, INCOMPRÉHENSIBLE, ÉCHAPPANT À LA LOI DE SUCCION.
Insaisissable comme le Zéro Indien : « Shûnya (le vide), l’ati-shûnya (l’au-delà de shûnya), mahâ-shûnya (le vide immense), ont tous la même signification, à savoir l’Être réel ». (Ramana Maharshi, entretien 333 du 18-1-1937).
Le « scalaire », sans temps mais amplificateur, Zéro Indien, tel le FLÉAU de la Balance équivalent du « N’est pas X » : PURIFIER LE MENTAL À LA FOIS DE TOUTES NÉGATIONS ET DE TOUTES AFFIRMATIONS.
En Inde il y a 25 espèces de Vide !
 
 

Dernière mise à jour : 18-02-2022 09:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >