Accueil arrow News arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow La Physique de l’Insaisissable est toujours EXOTIQUE
La Physique de l’Insaisissable est toujours EXOTIQUE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-02-2022 02:31

Pages vues : 1690    

Favoris : 97

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yokai

 
1dolla_paixr.jpg
 
 
La Physique de l’Insaisissable est toujours EXOTIQUE
Insaisissable comme : on est toujours différent
de ce qu’on laisse paraître : CONTREDIRE
LES APPARENCES (sortir des mo(n)des ou de
ce que l’autre attend de vous).
Comme « l’absence de preuve n’est pas la
preuve de l’absence »
! Si c’était le cas :
la loi de succion ou l’attraction « universelle »
entrerait en action !
Ainsi, chaleur et lumière sont des GENRES, et
non des « propriétés » du feu et de l’éclairage.
 
 
GENRE : du latin genus, generis, famille de generare ; et sens de : gens, gendre, engendrer, -gène. Étymologie du Thème gens (race, ronde ou peuple). Genre : ensemble d’êtres ou de choses présentant un aspect de caractères communs. C’est donc caractériser, « singulariser ».

PROPRIÉTÉ : étymologie du Thème propre, du latin proprietas, famille de proprius : propre. C’est la loi de succion, la saisie, la possession ; et aussi la qualité, au sens de la fonction : l’utilitaire, LE BÉHAVIORISME DES NOMS-LES-FORMES (on parle de la propriété de l’ADN, de l’ARN, etc., et de la « propriété des mots », sorte de « digitalisation » des mots).

Ainsi le Genre est proche du Moi-Individuel quand, au contraire, la Propriété renvoie du Moi-Collectif, malgré les actuels « droits d’auteurs » et autres OBJETS « brevets » ou « propriété intellectuelle » tendant à faire croire à un Moi-Individuel et au citoyenisme. Gustave Thibon, dans Diagnostics, avait remarqué que ce n’était pas un effet du hasard « si les époques où le prima social est dévolu à l’argent sont aussi celles où sévit la pire fièvre égalitariste ». Idem avec la fameuse laïcité à la française où chacun CROIT pouvoir saisir la croyance qu’il lui plait comme il choisit la couleur de ses chaussettes, alors que ce climat athée engendre par la tyrannie de l’opinion, la « com », le chaos et la mort en loi de succion qui veut fabriquer l’égalité au nom de « l’unité » (le fameux « vivre ensemble », la « paix » de l’actuel socialisme mondialisé : ”la communauté internationale” et sa même soupe pour tous : LE MATÉRIALISME, L’UTILITARISME, L’INTÉRÊT).

PHYSIQUE EXOTIQUE OU INSAISISSABLE = CONTE, POÈME, MÈRE-VEILLE, SORT-NETTE (les dés jetés…) = la lumière de l’Après-Vie (EMI et sommeil profond état naturel originel : voir la partie sommeil profond dans la page précédente)

LUMIÈRE DE L’APRÈS-VIE = LA CONSCIENCE INFINIE,
Celle qui est au-delà de la conscience qui existe grâce aux objets Dehors, et ces objets Dehors existent grâce à la conscience. La vulgaire conscience ou « raison » est la loi de succion qui fait FIXER, ou VOIR cette lumière et ainsi QUI FAIT CHUTER PAR ATTRACTION DITE FAUSSEMENT « UNIVERSELLE » DANS LA RAISON OU CONSCIENCE QUI FABRIQUE CONCEPTS ET OPINIONS, LAQUELLE CONSCIENCE N’EST PAS LA CONSCIENCE INFINIE OU LUMIÈRE DE LA CONSCIENCE (en réf. au Secret de la Fleur d’Or, trad. Thomas Cleary, et manuel classique de méditation permettant la Réalisation du Soi, à l’accès à l’Être Véritable).
Conscience Infinie que certains appellent « intelligence supraterrestre qui existe de ”tout temps” ». Or cette « intelligence étrangère », C’EST NOUS.

Le conte-xte de FÉES ou « TRAVAIL DE FEMME », BRODERIE (au sens de pieu : trelallium : instrument de torture : TROIS PIEU : TRINITÉ et donc TRAVAIL : ICI ET MAINTENANT, PANique).

Le conte-xte de FÉES : surtout le conte russe. La Russie a un sous-sol très riche en gites métallifères… et aux forêts abondantes. Elle est l’actuelle pays de l’Alchimie…. Le taux de radioactivité régnant actuellement en est une preuve. Les peuples russes ont été et sont toujours en contact avec des cultures sans âge où le chamanisme était d’une importance vitale, ils ont conservés dans leurs contes et histoires populaires de nombreux Thèmes et Variations en rapport avec l’Alchimie, Variation du Thème de la Réalisation du Soi.

PIEU, AIGUILLE, PIVOT et TRINITÉ dans le conte 81 : La cane aux plumes d’or, la truie aux soies d’or et la cavale à la crinière d’or : « Mais munis-toi de trois verges de cuivre, trois de fer et trois d’étain ».
Absence de temps dans le conte 72 : Ivan-Tsarievitch et le Blanc Guerrier de la Plaine : « Le chemin fut-il bref ou long, le temps passa-t-il vite ou non, conter c’est vite fait, agir c’est bien plus long, toujours est-il qu’il parvint [Ivan] dans le Royaume des Dragons, tua le Dragon-Roi, libéra la belle princesse et l’épousa. Puis il rentra chez lui où il se mit à vivre avec sa jeune épouse en amassant du bien ».
Mais l’expression alchimique dans les contes russes se trouvent surtout dans la mention très claire des deux PLEUREUSES ISIS ET NEPHTYS : L’EAU DE VIE  (principe de toute transformation), ET L’EAU DE MORT-COLLE ou CORBEAU (la Putréfaction par la fonction de « pleureuse » qui provoque le RENONCEMENT ou Putréfaction, l’Œuvre au Noir).
« Aussitôt le faucon piqua droit sur un petit corbeau qu’il tua net et, s’adressant au vieux corbeau qui l’accompagnait : « Apporte-moi de l’Eau de Mort et de l’Eau de Vie ! » exigea-t-il. Le corbeau s’envola et rapporta l’une et l’autre. L’aigle, le faucon et le moineau rassemblèrent les morceaux du corps d’Ivan-Fils de marchand, les aspergèrent d’abord d’Eau de Mort, puis d’Eau de Vie. Se dressant sur ses jambes, le vaillant gaillard les remercia ». (Conte 93, Le chemise magique 2, trad. Lise Gruel-Apert).

« La baba Yaga y consentit [à ne plus taper] et les mena à deux sources : celle-ci est l’Eau de guérison et celle-là est l’Eau de vie ! » Nikita Koltoma puisa de l’Eau de guérison, s’en aspergea et ses jambes repoussèrent ; elles avaient l’air normal, mais elle ne bougeait pas. Alors il puisa de l’Eau de vie, les mouilla et elles se mirent à marcher comme si de rien n’était ». Un autre baigna ses orbites avec l’Eau de guérison, et ses yeux se reformèrent ; puis il les baigna avec de l’Eau de vie et se mit à voir mieux que jamais…
Une Variation du Thème des deux Pleureuses se trouve dans le conte 92 : La maladie feinte 2 : « Tenez, prenez cette racine, déterrez le corps d’Ivan-Tsariévitch, frottez-le avec la racine et sautez trois fois de suite par dessus son corps ».
Dans le conte 89, Le cul-de-jatte et le manchot, un Dragon montre à Ivan le Gueux et Marco le Coureur qui menacent sérieusement le Dragon : « Je vais vous montrer où sont l’Eau de Vie et l’Eau de Mort ! ».

Les contes russes sont la physique exotique ou insaisissable, comme le phénomène OVNI. Même Thème que les Élémentals, un nom-la-forme qui n’est pas un nom-la-forme, mais qui est une ÉNERGIE PURE, une « TRANSPARENCE » au sens où il se fond dans l’environnement dont il adopte, par le procédé du mimétisme, la forme, la couleur, ET LA PENSÉE. Les Élémentals sont les GARDIENS DE LA NATURE, COMME LE JARDINIER QUI PROTÈGE LE JARDIN. ILS SONT DONC LE PRINCIPE DE VIE ET LE SPIRITUEL DE LA TERRE.
UN HUMAIN PROCHE DE LA NATURE PEUT FACILEMENT ENTRER EN CONTACT AVEC UN ÉLÉMENTAL.

Il est certain que le régime capitaliste et républicain avec le bétonnage de la planète et la révolution industrielle en Europe sous la poussée des banques naissantes tout au long de l’après 1789, a engendré un chaos qui fait qu’à ce hui la mode de l’écologie ne pouvait que se développer en corrélation avec le capitalisme, d’où la récente mode de la « voiture électrique » et du « décharbonnage » nouveau packaging du capital. TOUT DEVIENT UTILITAIRE PAR LA TECHNOLOGIE, qui n’est pas la Science.
Encore une fois, « l’Intelligence supraterrestre » est comparable au Soi et de ce fait Elle n’a ni naissance ni mort, Elle EST.

« Les objets, sensations ou pensées sont tous des conceptions mentales. Le mental s’élève une fois que la pensée ‘je’, ou l’ego, s’est élevée. D’où l’ego s’élève-t-il ? De la Conscience abstraite ou pure Intelligence. […] Sa nature est Félicité. Seule la Félicité est. Il n’y a donc pas de jouisseur pour jouir du plaisir.
Jouisseur et jouissance – les deux se fondent en elle. […] Le plaisir consiste à tourner le mental vers l’intérieur et à l’y maintenir ; la souffrance, à le tourner vers l’extérieur. Seul le plaisir existe. L’absence de plaisir est appelée souffrance. Notre nature est plaisir – Félicité (ânanda) ». (Ramana Maharshi, entretien 244 du 29-8-1936).

- Question : Le monde a été créé par l’action de l’intelligence sur l’éther et les atomes.
- Maharshi : Tous se réduisent à Ishvara [Dieu] et Shakti [énergie, Mère divine personnifiant le pouvoir latent de Shiva]. Vous n’êtes pas séparée d’Eux. Eux et vous, vous êtes la manifestation de la même et seule Intelligence.
(Entretien 480 du 22-3-1938).
Entretien 481 même date : « Muruganar [proche disciple du Maharshi] demanda ce qu’est le prajnâna.
- Maharshi : Le prajnâna (connaissance absolue) est ce d’où le vijnâna (la connaissance relative) provient.
- Question : Dans l’état de vijnâna, on devient conscient de la samvit (l’intelligence cosmique). Mais cette intelligence pure (shuddha-samvit) est-elle consciente par elle-même, sans l’aide des antahkarana (organes internes) ?
- Maharshi : Il en est ainsi et c’est même logique.
- Question : Lorsqu’on devient conscient de la samvit par la connaissance relative (le vijnâna) à l’état de veille (jâgrat), on s’aperçoit que le prajnâna ne brille pas par lui-même. Car s’il le faisait, on devrait le trouver dans le sommeil aussi.
- Maharshi : La conscience à l’état de veille fonctionne par l’intermédiaire des antahkarana. Le prajnâna ne cesse de briller, même durant le sommeil. Si la conscience reste continuellement éveillée en jâgrat, elle perdurera dans le sommeil.
Cela peut être illustré ainsi :
Un roi arrive ici dans le hall, s’assied et puis s’en va. Il ne s’est pas rendu à la cuisine. Dira-ton pour autant dans la cuisine que le roi n’est pas venu dans le hall ? Si la conscience se trouve en jâgrat, elle doit se trouver également dans le sommeil.

Matthieu 18, 3 : « Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux ».

POURQUOI ?
Parce que l’enfant n’est pas encore formaté par l’adulte, TOUT EST ENCORE POSSIBLE POUR LUI, d’où d’ailleurs la citation : « Heureux les simples d’Esprit » (ceux que le mental ou la raison n’a pas encore contaminé).
INSAISISSABLE EST L’ENFANT, au sens où il ne fixe pas, il ne coagule pas les choses au sens de la loi de succion qui veut CONFORTER, NORMALISER, FIXER.
Un soldat de plomb en tant que nom-le-forme peut être nommé « canon », « avion », « sous-marin », « libellule », et parfois « soldat ». Alors qu’au mental de l’adulte humain, un soldat de plomb est définitivement un soldat de plomb et « Circulez ya plus rien à voir ! » : l’adulte UTILITARISTE c’est le « spacialiste » (pas de faute), celui qui « sait » (il est ”responsable”) ; c’est dans cette PASTEURISATION DE LA VIE que les Great Reset des Bill Gate-Klaus Schwab voudraient nous enfermer.
Les enfants ont encore un semblant de Vraie Télépathie et se comprennent entre eux malgré l’incertitude de leur vocabulaire et, à maints égards, leurs relations mutuelles souffrent moins des équivoques de langage que celles des adultes, et que dire de ce langage d’adulte dans le sens du politisme faisant fureur dans le régime de l’État !!!
 
 

Dernière mise à jour : 23-02-2022 02:52

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >