Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Les U Momos sont-ils marxengelsistes ?
Les U Momos sont-ils marxengelsistes ? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-02-2022 21:52

Pages vues : 1042    

Favoris : 50

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yokai

 
cccp_ussr_039matiere.jpg
 
 
Les U Momos sont-ils marxengelsistes ?
Ceux qui veulent SORTIR de l’Univers
pour VOIR, HISTOIRE, de voir comment c’est
AILLEURS !
 
 
« Vous, Aguirre Ceberio Juan et vos frères, devez réfléchir que ces buts recherchés ne s'atteignent pas si facilement comme le postulent certaines idéologies orientales de la Terre (Hindouisme, Bouddhisme), en tentant de se psychodynamiser vers l'intérieur, en fuyant le Monde qui vous entoure, en essayant de modifier en premier votre "mental" avant de modifier le milieu.

Une telle supercherie illusoire peut entraîner la misère la plus épouvantable puisque l'humain qui, honnêtement mais aliènement, essaye par voie ascétique ou mystique de se transformer pour atteindre la paix ou une connaissance supérieure, oublie simultanément ses contrats avec la société, abandonne son Réseau et y provoque des troubles aux conséquences irréversibles qui génèrent faim, révolution, misère qui à leur tour auront une incidence sur lui-même, limitant le progrès somatique de son propre corps. Et comment un système nerveux central, base de ces processus mentaux qu'il désire transformer, peut-il évoluer sans les plus petites conditions d'Hygiène, Satisfaction de fourniture énergétique et protéique ou stabilité du milieu Physico-Biologique dont il a besoin ? Vous mêmes avez été témoins de l'immense misère que ces idées provoquèrent dans des nations comme la Chine, l'Indonésie, l'Inde, la Péninsule Indochine, jusqu'à ce que l'influence d'autres Nations ait rationalisé et calmé un tel état ». (Extrait de la lettre n° D112 du Momo de chez U).

Bref, le Momo de chez U très utilitariste dit le contraire de Ramana Maharshi et du Christ et du Royaume des Cieux qui est au dedans de Nous. Ce Momo fait du vulgaire politisme comme si le régime de l’État était aussi inventé chez lui et l’argent avec ! À croire que l’HUMAIN qui a fait cette fiction du U-mythe en forme de lettres était, ou est un lecteur des Marx-Engels et du Rousseau social, ou est un adhérant d’une loge judéo-maçonnique spéculative de ces paroisses qui prétendent qu’ils perçoivent le monde parce qu’icelui vient le leur dire !
Et comment ces U-mythes qui se croient possédés de « raisonnements scientifiques », pourraient-ils faire la preuve « scientifique » de leur opinion, puisque toute expérience du monde « extérieur » se présente finalement comme une pensée, puisque la conscience dépend d’un objet extérieur, et que l’objet extérieur dépend de cette conscience ? Mais ces U-mythes NOUVEAU MESSIE font dans la dualité sujet-objet et la saisie.

Il est certain que la « Royaume des Cieux est en Vous » est incompatible avec le régime républicain et capitaliste socialisant avec ses « droits de l’homme », son « vivre ensemble », et avec son prochain : « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux ».

Cet extrait D112 d’une des bafouilles U-mythe dévoile le « progrès » U-mythe : il ne sait toujours pas résoudre le dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuel pourtant LE synonyme du vrai sens du mot Liberté, alors ces « lettres » umites sont une vulgaire science et fiction adaptée à la mode technologique du moment et à la logique de penser à la mode.
Ce dilemme toujours pas résolu à cause de l’ego, du Pour-Voir inhérent à l’invention de l’État, de ses marchandises, de son argent et de son salariat, est encore à ce hui en forme de PYRAMIDE : avec en haut, invisible, l’État profond telle une SECTE cachée, tel « Dieu », tel un ÉGRÉGORE AU POUVOIR qui n’en a rien à foutre de ceux qui sont la base de la pyramide, parce que sa survie dépend de son seul Pour-Voir et qu’elle ne veut pas mourir. Macron a dit qu’il était « en guerre », non contre un virus, mais contre les peuples : il a répété qu’il voulait en « emmerder » une partie ! Depuis l’après 1945, et probablement même avant, jamais un président en fonction de ce régime républicain n’avait employé une telle vulgarité à l’égard de ses « électeurs ». Cela dévoile la pyramide de cet État profond caché, tels des Dieux.

Ces « Dieux » ne se comportent même pas en colonisateur tel : « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous », car eux, ils POSSÈDENT TOUT, et les autres, il faut leur interdire de posséder la même chose, sinon « L’ÉGALITÉ » est rompu (la dualité winner-loser est détruite, et ça, les winners ne le veulent pas).

L’ego à l’état de veille fait construire au mental humain des opinions à la façon d’un carrelage de carreaux noirs-blancs, tel celui symbolisé dans les loges judéo-maçonniques spéculatives. Dans ces conditions, la fameuse « paix » c’est la queste de la Pierre Philosophale ! Car il ne peut y avoir deux êtres humains qui puissent vivre la même série d’événements, ou de vivre le même événement de façon identique. Chaque être a sa façon de penser, de sentir, un résultat de la vie, de sa vie à lui. Il est fabriqué, moulé dans un cadre sensible corporel et temporel et social. IL EST CONDITIONNÉ. IL N’EST PAS LIBRE : c’est le politisme du régime et du capital qui lui serine qu’il est « libre » (de consommer, s’il a un salaire et de l’argent). Ce que l’« usager » ou « citoyen » appelle « liberté », ce n’est que le droit de rechercher les conditionnements et conventions qui l’arrangent le mieux, dont il jouit le plus, façon « réalité augmentée » à la transhumanisme, ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient aux autres. Résultat : de perpétuels conflits d’intérêts entre individus, classes et nations ; le régime républicain appelle ça : « démocratie » !

La « lettre » U-mythe D112 résume potentiellement la méthode de la dialectique du marxengelsisme, qui prétend unifier, uniformiser, psychologiquement les êtres humains en standardisant leur vie dans le spatio-temporel et l’histoire et leur comportement social par une sorte de transposition sur le plan scolaire des méthodes de fabrication industrielle en série, la f(r)iction covid-19 en est un exemple.
Quand un politiste du régime parle de social, il le voit à l’image de la masse que constitue un tas de ferraille ou un troupeau de moutons, selon la non-résolution du dilemme du Moi-Individuel et du Moi-Collectif, ce qui engendre la confusion qualité-quantité ou spirituel et mental, ou encore la confusion entre l’universel et le général (l’actuel mondialisme inhérent à la technologie dépendante de l’argent). Mais cette confusion de l’universel et du général se retrouve, DEPUIS PRÈS DE 2000 ans, dans le catholicisme de l’Église de Rome réduit à un état politique de psychologie social.
Le perpétuel prend le masque de l’éternel, le général celui de l’universel, le mental ou psychologique celui du spirituel, y compris la réalisation du Soi réduite au « développement personnel », bien dans la logique de l’ « usager », ou logique du consommateur dans les : « votre ceci, votre cela », comme si c’était vitale de « posséder », comme s’il fallait INVENTER LA POSSESSION ET AVEC ELLE LA LOI DE SUCCION…. Et c’est logique pour l’évolutionnisme à la juif qui dit que : Nous percevons le monde parce qu’il existe, ou : le principe est la matière et non la Conscience Infinie (au sens du Verbe, la Parole dans son sens métaphysique, le Logos). Cette mode de pensée qui voit l’Univers, le monde, comme EXTÉRIEUR à elle, se condamne ainsi à ne concevoir comme mode de géométrie de pensée que l’opinion qui se construit dans l’HOTC (Histoire-Opinion-Temps qui Coule], par évolution dialectique qui se déroule entre un commencement, que l’imagination peut reculer indéfiniment dans le « passé », et un « futur » également indéfini. C’est dans cette géométrie euclidienne de la ligne droite que s’installe la « valeur du temps », selon la dialectique matérialiste et historique, bref, un messianisme en forme de DORG (Demain On Rase Gratis), soit une synthèse de tout ce qui est pensable et en conséquence la satisfaction de tous les besoins inscrits dans « le disque dur » de l’inconscient collectif de l’humain, ET AUSSI AU-DELÀ puisque l’Univers est DANS l’être humain : en son essence il est un résumé de tout l’Existant, de tout le créé.

Connaitre toi-même par toi-même (et tu connaîtra l’Univers, puisque TU ES L’UNIVERS), pour référence au « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers ». Ce qui correspond au RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE, dans le Secret de la Fleur d’Or (1).
C’est aussi le « Qui suis-je ? » ou « Sois ce que Tu es » de Ramana Maharshi.
À propos du Maharshi (Sage) C.G. Jung a pu écrire, page 250 dans Psychologie et Orientalisme : « La vie et les enseignements de Sri Ramana sont importants, non seulement pour l’Indien mais encore pour l’homme occidental. Ils ne sont pas seulement un document humain, mais un avertissement pour une humanité qui risque de se perdre dans le chaos de son inconscience et de son insuffisante maîtrise d’elle-même ». (C’est le moins que l’on puisse écrire tant à ce hui ça éclate à la gueule !!!)
Bref, LES ENTRETIENS DE RAMANA MAHARSHI SONT UNIVERSELS.

RAPPEL ; Le Soi ou ‘Je’ n’est pas une expérience individuelle à travers le corps ou mental et ses cinq sens, il n’est pas une possession genre « expérience individuelle » aggloméré en social la faisant passer pour « universel ». Le ‘Je’ est une prise de conscience NON-PERSONNELLE. Aussi il ne faut pas la confondre avec le Moi-Individuel qui par essence n’existe pas, sinon, c’est la racine du mal qui s’installe en la dualité Dedans-Dehors inhérente à la LOI DE SUCCION OU SAISIE.
Ramana Maharshi dit que le Soi ou ‘Je’ est sans commencement ni fin et toujours expérimenté mais, il souligne aussi, qu’on n’en a une conscience claire qu’à la condition que les tendances auto-limitatrices du mental prennent fin. Une conscience du Soi stable et interrompue est ce qu’on appelle la Réalisation du Soi.
Le ‘Je’ est synonyme de Félicité (sat-chit-ananda : être-conscience-bonheur absolu), le « Je suis » totalement dépourvue du sentiment « je suis ceci » ou « je suis cela ». Il n’y a ni sujet ni objet dans le Soi, il n’y a que la conscience d’Être (Je suis ce JE SUIS). Ces trois états ou Trinité de Félicité sont expérimentés comme une totalité simple et non comme des attributs séparés du Soi. Ils sont aussi inséparables que le sont l’humidité, la transparence et la liquidité, propriétés indissolubles de l’Eau. (Pour référence à : Sois ce que tu es - Les Enseignements de Sri Ramana Maharshi, commentaire et sélection par David Godman).

Ce qui est écrit ici sur cet extrait de « lettre » U-Mythe D112 n’est pas directement un concept du marxengelsisme. Il s’agit seulement de la seule désignation « marxengelsisme », comme il est expliqué sur cette page.
D’autre part, certaines de ces « lettres » semblent jouer à la prospective socialo-politique du futur comme si le temps était inventé et l’évolutionnisme avec : les U-Mythes jouent-ils à la Pythie (prêtresse de l'oracle d'Apollon à Delphes, prophétesse, devineresse) ?

D’ailleurs, comment une personne peut-elle dire que des lettres U-Mythes peuvent déceler une « intelligence supérieure », sinon en se prenant soi-même pour « supérieur », comme le fait Einstein en disant que « Dieu ne joue pas aux dés », il se fait ainsi un type comparable à Dieu…. Un Superman…. Comme parasitage du « N’EST PAS X » et du « Je suis ce JE SUIS ».
Un parasitage du « Je suis ce JE SUIS » par la « PROPRIÉTÉ COLLECTIVE » inhérente au seul MOI-COLLECTIF. Comment une « possession » peut-elle être « collective » ? Le mot Propriété renvoie à une caractéristique, une étiquette ou identité et donc aussi à une possession ! La encore, l’infernal dilemme Moi-Individuel/Moi-Collectif inhérent à la croyance à l’ego qui ne pouvait qu’inventer le dividuel, LE DIVISÉ À L’ÉTAT DE VEILLE SEULEMENT…

N’EST PAS X : comme « l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence » ! Si c’était le cas : la loi de succion ou l’attraction « universelle » entrerait en action ! (Et ce serait tout confort pour les U-Mythes spa(é)cialistes scientistes et en futurisme, comme s’ils voulaient être « Nous dans le futur » en une variante de transhumanisme).


Note.
1. « Lorsqu’on utilise cette technique pour la première fois, on a l’impression d’un non-être dans l’être. Mais une fois le travail achevé, quand on a un corps au-delà du corps, on a l’impression d’un être dans le non-être [le « sentiment océanique » de Jean Coulonval] ».
« Ce n’est qu’au bout de cent jours de travail concentré que la lumière est réel, qu’elle est le feu du mental. Car au bout de cent jours, la lumière jaillit spontanément : de même que le rapport entre une femme et un homme forme l’embryon, soudain, d’un point d’authentique énergie positive, surgit une perle. Il convient de l’observer, calmement, tranquillement. Le retournement de la lumière est le processus de « mise à feu ». […] La Lumière n’est ni en soi ni en dehors de soi. Les montagnes, les rivières, le soleil, la lune et toute la Terre participent aussi de cette Lumière qui ne se trouve pas seulement en soi. Toutes les opérations de l’intelligence, la connaissance et la sagesse, participent également de cette Lumière qui ne se trouve donc pas en dehors de soi. De même que la Lumière du ciel et de la terre emplit l’univers, la Lumière d’un seul Être s’étend naturellement aux cieux et embrasse la Terre. Voilà pourquoi si l’on retourne la Lumière, le monde entier se retourne également », dit si clairement le Secret de la Fleur d’Or. Centrum Centri, se concentrer là-dessus « pour passer la Porte [Stargate] », pour vivre le Point Focal…
Riplée (Ripley) définit la Putréfaction, la mort des corps et division de la Matière, comme la conduisant à la division, donc au démontage, soit LA CORRUPTION SUIVIT DE LA GÉNÉRATION : « la Putréfaction est l’effet de la chaleur des corps entretenue continuellement, et non d’une chaleur appliquée manuellement. Il faut donc se donner garde de pousser la chaleur excitante et extérieur au-delà d’un degré tempéré : la matière se réduirait en cendre sèche et rouge, au lieu du noir, et tout périrait », dit fort à propos Dom Antoine-Joseph Pernety à l’article Putréfaction dans son Dictionnaire Mytho-Hermétique.
 
 

Dernière mise à jour : 23-02-2022 22:39

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >