Accueil arrow News arrow Dernières news arrow VIVE LE VAURIEN
VIVE LE VAURIEN Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-03-2022 23:09

Pages vues : 799    

Favoris : 41

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Singe, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Vaurien, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
affiche_ben_rotmacro_475.jpg
 
 
VIVE LE VAURIEN
en ces temps du Rothschildmacron et
de winnerisme et du concept de « valeur »
qui nécessairement engendre le voleur,
la police et les serrures, et les lois,
le Vaurien est le Non-Saint-Graal.
VIVE LE VAURIEN,
VIVE LE HORS LA LOI (opinionesque humaine),
VIVE LE PAYS DU RIEN DU TOUT.


Bienvenue au pays de l’« offre soumise à condition »
de la « gratuité » capitaliste (qui fait semblant
de « donner » pour SAISIR, pour créer le BESOIN chez
le client, AINSI LE CLIENT PEUT FAIRE SES BESOINS) !!! 
 
 
« Vous avez un grand Arbre et vous vous souciez de son inutilité. Pourquoi ne le plantez-vous pas dans le Pays du néant et de l’infini ? Tout le monde pourra se promener à loisir sous son ombrage et s’y coucher à son aise [description de l’énergie libre]. Il ne subira ni les coups de la hache, ni les attaques des autres êtres [insectes, champignons, etc.]. Ainsi, comment son inutilité [sa gratuité] peut-elle vous inspirer du soucie ? » (Tchouang-tseu, chapitre : Liberté naturelle, trad. Liou Kia-hway).

Et ceci :
QUI AGIT BIEN SANS PENSER AU BIEN [donc sans valeur inhérente à la loi de succion comme dans la dualité pur-impur) SERA AIMÉ DE TOUS.
Traité du Vide parfait, chapitre L’empereur Jaune, partie 16 :
« Yang Zhu descendit dans une auberge à l’Est du Song. L’aubergiste avait deux concubines : une belle et une laide. Chacun aimait la laide, aucun n’aimait la belle. Yang Zhu demanda pourquoi et un valet répondit : « la belle sait sa beauté et nous ne remarquons plus sa beauté ; la laide sait sa laideur et nous ne remarquons plus sa laideur ». Yang Zhu dit : « Retenez ceci, mes disciples : qui agit bien sans penser au bien sera aimé de tous ».

LA SEULE LOI POSSIBLE s’inscrit dans la Liberté ou Réalité inconcevable : on ne peut pas posséder quelque chose comme la Réalité qui engendre des phénomènes, des choses comme la croyance au soi, à l’être animé, à la vie, à l’individu et à sa consommation folle, car dans cet état on ne peut pas concevoir la moindre réalité sans aussitôt tomber dans la tyrannie de l’opinion. En conséquence, on ne fait que parler d’Éveil insurpassable, authentique et parfait, comme l’écrit le Soûtra du Diamant, 22. Personne ne connaît la Vérité super Carotte DU MESSIANISME !

- SHUN : Peut-on atteindre la Voie [Tao ou Soi-Instant, la Réalisation de la Libération] et la Garder ?
- ZHENG : Vous ne pouvez garder votre corps, comment pourriez-vous garder la Voie ?
- SHUN : À qui est donc mon corps, s’il n’est pas à moi ?
- ZHENG : C’est une forme qui vous est fournie par le Ciel et la Terre. La vie ne vous appartient pas : c’est une harmonie qui vous est fournie par le Ciel et la Terre. La Nature ne vous appartient pas : elle vous est fournie par l’Univers. Vos descendants ne vous appartiennent pas : ils ne sont que mues confiées par l’Univers. C’est pourquoi vous marchez sans savoir où vous allez, vous vous arrêtez sans savoir où vous restez, vous mangez sans connaître les saveurs. Telle est la force du souffle Yang de l’Univers. Comment pourriez-vous posséder quelque chose ?
(Lie Tseu, Traité du vide parfait, chapitre Présages célestes 14).

MENG SUNYANG : Certains valorisent la vie et aiment leur corps [tels les consommateurs et leur « pouvoir d’achat » et les transhumanistes] au point de tenter de ne pas mourir. Est-ce possible ?
YANG ZHU : La loi naturelle [de naître puis de mourir] est que l’on ne peut pas ne pas mourir.
MENG : Peut-on tenter de prolonger la vie ?
YANG : La loi naturelle est que l’on ne peut pas prolonger de beaucoup la vie. Ce n’est pas en valorisant la vie qu’on peut la conserver, ce n’est pas en aimant son corps qu’on peut le protéger [par les « vaccins » et la consommation]. À propos, pourquoi prolonger la vie ? Les cinq sentiments, l’amour et la haine existent depuis l’Antiquité. Les quatre membres, l’utile et le nuisible existent depuis l’Antiquité. Les affaires du monde, les peines et les joies existent depuis l’Antiquité. Le devenir, le changement, le gouvernement, les troubles existent depuis l’Antiquité [depuis le Néolithique et la voie de l’Agriculture]. Avec ce que l’on entend, voit et vit, cent ans semblent déjà beaucoup. Pareille vie prolongée ne serait-elle pas remplie de souffrances ?
MENG : Alors, mourir jeune vaut mieux que prolonger la vie. Jetons-nous sur la pointe d’une épée ou sautons dans un feu, et le but sera atteint.
YANG : Non, lorsque l’on vit, supportons-le, et examinons nos désirs [les samskâra : tendances innées, impressions, les tendances ou les modes d’une époque] en attendant la mort. Lorsque l’on meurt, supportons-le, et examinons le passage vers l’évanescence [le Gate gate pâragate… ou INSAISISSABLE, la Réalisation du Soi]. On ne peut pas ne pas les supporter, ne pas les observer. Dans ces transitions, où est la différence entre tôt ou tard ? [dans le messianisme] ». (Lie Tseu, Traité du Vide parfait, chapitre Yang Zhu 10).


Inventer la « Liberté » c’est inventer la valeur, les voleurs, la prison-justice, etc. MAIS LES LAMPES N’ONT PAS À S’ÉCLAIRER, OU LA LIBERTÉ N’A PAS BESOIN DE LIBERTÉ PUISQU’ON N’Y TROUVE AUCUN TÉNÈBRES.
De même : l’illusion n’est pas différente du Soi, elle ne peut pas être différente, sinon, il faudrait « sortir de l’Univers » pour voir ce qui cloche !
Alors si le Soi est Réel, comme l’illusion ou les phénomènes tel « le monde », n’en est-elle pas différente ? Si l’illusion ou les phénomènes ne sont pas différents, alors ils ne sont pas réels.
Ces phénomènes ou samsara [cycle des morts et des naissances, monde des phénomènes des noms-les-formes et de la dualité] ont pour support quelque chose de réel ; autrement, ils seraient comparable à du vide. Bref, ces phénomènes sont comparables aux images d’un film projetées sur un écran de cinéma. Et quand le film est terminé, qu’il n’y a plus rien sur l’écran, il ne reste alors que l’écran : quand il n’y a plus rien sur l’écran (du Soi) comment l’irréalité qui était le film et qui est maintenant dépourvue de support pourrait-elle se retrouver dans la dualité sujet-objet ? Quand Réel et irréel ne se présentent plus au mental, et en l’absence de toute autre possibilité, C’EST LA DISPARITION DE LA LOI DE SUCCION : AUCUN SUPPORT, AUCUNE PROTHÈSE À SAISIR ; C’EST PAN, LE TOUT.

Et enfin, à propos de cette mode du « social » si collante :
Nous sommes seuls en naissant et en mourant, personne ne va le faire à notre place !
Si nul ne peut partager nos souffrances, À QUOI SERT CE SOCIAL ET CE « VIVRE ENSEMBLE » QUI NOUS ENCHAÎNENT DANS DES CHAÎNES SANS FIN DE CAUSES ET D’EFFETS ?
De même que dans le monde-hôtel des « a-faires » les voyageurs circulent comme l’argent en certains lieux, les Voyageurs du devenir sur le Sentier font étape là où ils naissent [Retournement de la Lumière ou réalisation du « Qui suis-je ? »].
Quand libéré d’amis et d’ennemis, vous restez dans la solitude, et que le social vous compte pour déjà mort, votre départ n’attriste personne. Comme il n’y a personne auprès de vous pour perturber votre peine, nul ne vous distraira de votre évocation du Soi par le Retournement de la Lumière : « Qui suis-je ? », ou « d’où est-ce que je viens ? », questions évidemment posées UNIQUEMENT À L’ÉTAT DE VEILLE…. MAIS LE MÊME ÊTRE EXISTAIT À L’IDENTIQUE À L’ÉTAT DE SOMMEIL PROFOND.
Dans ce monde du spatio-temporel et dans l’autre, le désir, la loi de succion, est source de malheur : ici la mort, les chaînes, la torture, les guerres, là-bas les mauvaises destinées.

Dans ce monde du winner, il aime la chair, pour la toucher, la regarder. Pourquoi ne désires-tu pas alors la chair lorsqu’elle est purifiée du mental ?
Ceux que tu veux toucher, leur mental, tu ne peux le voir ni le toucher. Ce que tu peux voir et toucher par le mental, à quoi bon alors, ces étreintes inutiles ?
Il n’est guère surprenant, surtout dans cette époque de soi-disant « pureté » (anti-pollution) ou « progrès », de ne pas concevoir que le corps d’autrui est naturellement impur, mais il est inouï de ne pas reconnaître combien, SOI-MÊME, on est impur !
Alors dans ce monde qui se croit « pur », car il est attaché à l’impur, pourquoi ce mental préfère-t-il un sac de choses impures à la jeune rose qui s’ouvre sous les rayons du soleil sans nuage ?
Si tu refuses de toucher la terre souillée d’excréments, pourquoi veux-tu toucher le corps d’où ces excréments proviennent ?
Si tu prétends ne pas être attaché à ce qui est sale, pourquoi serres-tu contre toi un autre corps, issu lui-même d’un corps impur et engendré par la semence ?
Tu n’éprouves pas de désir pour les asticots nés sur un tas d’ordures, mais tu désires un corps impur issu lui-même d’impuretés.
Non seulement tu ne méprises pas ta propre saleté, mais toi, sac à merde et à pisse, assoiffé d’immondices en pollutions en tous genres, tu en désires de nouvelles, dans cette logique capitaliste et commerciale de l’évolutionnisme en « toujours plus » !

Cette terre entière depuis l’adamisme est agitée par des aliénés qui se démènent en CROYANT faussement à l’existence de leur personne.
Si le dégoût t’envahit en ne voyant dans les charniers que des squelettes, que diras-tu des CHARNIERS DES VILLES PEUPLÉES DE SQUELETTES AMBULANTS (les zombis du capital et du salariat).

Enfant, on ne peut accumuler les richesses comme les Rothschildmacron et leurs winners ; une fois adulte et « vacciné », où trouve-t-on son plaisir ? La vie passe et trépasse à la poursuite de l’attraction universelle : le  GAIN. Puis on devient vieux, et la loi de succion heureusement disparaît comme si elle n’avait jamais été inventée !!!
Certains soumis totalement à la loi de succion par de vulgaires appétits, s’épuisent tous les jours à leur tâche de salarié. Et quand, épuisé, vidé, ils rentrent chez eux, c’est pour dormir comme des zombis.
D’autres s’épuisent en de longs voyages et ont le « mal du pays ».
LES ALIÉNÉS SOUS LOI DE SUCCION PARTENT EN GUERRE POUR GAGNER LEUR VIE, TOUT EN CRAIGNANT DE LA PERDRE ; OU BIEN, POUR LE PROFIT, ILS SE RETROUVENT ZOMBIS.
MUS PAR LA LOI DE SUCCION OU ATTRACTION UNIVERSELLE, CERTAIN SONT MUTILÉS, D’AUTRES EMPALÉS, D’AUTRES ENCORE ÉCORCHÉS VIFS OU BRÛLÉS.

Être libre, sans loi de succion, sans attraction universelle, sans aucun lien avec quoi ou qui que ce soit, voilà la Félicité, QUI NE S’OBTIENT PAS COMME UNE « OFFRE SOUMISE À CONDITION »
LOI DE SUCCION OU ATTRACTION UNIVERSELLE = CROYANCE AU ‘MOI’, AUX AUTRES OU AU MONDE, INFONDÉS. VOILÀ PRÉCISÉMENT CE DONT IL FAUT SE LIBÉRER : LA CROYANCE À CETTE LOI DE SUCCION OU ATTRACTION UNIVERSELLE.
Les mots « vivre » et « ensemble » sont aussi trompeurs qu’un média nécessairement lié au régime capitaliste et républicain, aussi trompeurs que « collier » et « armée ». IL N’Y A PAS D’ÊTRE AFFECTÉ PAR LA SOUFFRANCE : QUI DONC EN SERAIT LE POSSESSEUR, LE COPYRIGHT ?

LA SOUFFRANCE N’AYANT PAS DE COPYRIGHT, ELLE N’EST PERSONNE EN PARTICULIER, MÊME PAS CLOUÉ SUR UNE SOI-DISANTE CROIX. INVENTER LA SOUFFRANCE C’EST INVENTER SON CONTRAIRE : SON ÉLIMINATION comme Big Pharma construit son capitalisme sur une soi-disante « élimination de la souffrance », mais il l’a fabrique de toutes pièces.
QU’EST-CE QUI SOUFFRE ? Le corps, le mental évidemment !
À partir d’Ici et Maintenant, peut jaillir de la Fontaine de Jouvence : LA GRATUITÉ ou AMOUR : JAILLISSEMENT DE L’AMOUR SANS NOURRIR L’ESPOIR D’AUCUNE RÉTRIBUTION LIÉ À L’ATTRACTION UNIVERSELLE.
TOUTES LES SOUFFRANCES DU MONDE PROVIENNENT DE LA CROYANCE AU ‘MOI’ (le « Votre ceci, votre cela » du commerce et de la saisie), ET DONC PROVIENNENT DE LA RECHERCHE DE SON PROPRE BONHEUR, CONTENUE DANS LA CROYANCE AU CORPS ET À LA NAISSANCE (au sens de la dualité veille-sommeil ou jour-nuit) ET LIÉE À LA LOI DE SUCCION.

« Si chacun s’occupait de ses propres affaires, il n’y aurait pas de querelles ». (Ramana Maharshi, fin de l’entretien 479 du 22-3-1938). C’est aussi ce que tenta de réaliser le régime républicain de 1789 à nos jours, évidemment construit sur la croyance à l’ego, puisque tous les citoyenisés devenaient le ROI ! VÉRITABLE CHRIST DE CHAIR OU CHRIST INCARNÉ, CORPOREL : LE RÉGIME RÉPUBLICAIN A FAIT DE SES CITOYENS DES CHRIST DE CHAIR ET DE CONSOMMATION, ET EN CONSÉQUENCE DES CORPS QUI PISSENT ET QUI CHIENT, SOIT DES SINGERIES, DES ZOMBIS DE RÉALISÉS OU DE « BIENHEUREUX » !!! ET PAR LÀ-MÊME FAVORISAIT L’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule) ET SES COORDONNÉES HISTORIQUES : CHIFFRER la date d’un événement, tel que celui où il fut dit à Hénoch : « Le Fils de l’Homme, c’est toi », un peu avant l’heure de 1789 : « Le roi, c’est toi, le consommateur et ton pouvoir d’achat ». AINSI ON ENTRAIT PROGRESSIVEMENT MAIS RAPIDEMENT DANS LE MOI-COLLECTIF DÉGUISÉ EN MOI-INDIVIDUEL DE LA CONSOMMATION EN LOI DE SUCCION ET LE PIÈGE DE LA LOI DE CAUSES ET EFFETS (appelée « réalité objective »).

LE TEMPS N’EXISTE QUE S’IL Y A UNE CONSCIENCE POUR EN PRENDRE CONSCIENCE ET AINSI FABRIQUER LE TEMPS. Pour fabriquer le temps, c’est très simple : il faut une naissance, UN CORPS-MENTAL, et une mort, et le tour est joué !
« Les objets existent-ils indépendamment du ‘je’ ? Vous disent-ils « nous sommes » ? C’est vous qui les voyez. Vous êtes, et ainsi les objets sont vus aussi. « Sans moi, tous ces objets n’existent pas ». Cette connaissance est l’omniprésence. À cause de l’idée « Je suis le corps » et « il y a quelque chose en moi », les objets vous apparaissent comme étant extérieurs à vous. Sachez qu’ils sont tous à l’intérieur de vous-même. Le tissu est-il séparé du fil ? Les objets peuvent-ils subsister sans moi ? ». (Ramana Maharshi, entretien 478 du 22-3-1938).
 
 

Dernière mise à jour : 30-03-2022 23:32

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >