Accueil arrow News arrow Dernières news arrow le « sois tranquille » a été cassé
le « sois tranquille » a été cassé Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-06-2022 00:56

Pages vues : 625    

Favoris : 36

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Hulkerie, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Métal, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
 
frise_tet_mort.png
 
 
le « sois tranquille » a été cassé
C’est ça la fameuse « chute » dans
l’Ancien Testament : Adam-Ève découvrirent
qu’ils étaient nus. AINSI COMMENÇA
LA FRICTION ET FICTION.
Ainsi commença l’ORDRE et son service
d’ordre d’humain, donc ainsi commença LE CHAOS
et avec le cancer du Pout-Voir ou pouvoir.
Car toute chose dans son EST, dans son
Sans Pourquoi s’ordonne d’elle-même.
Et après avoir croqué la pomme, comme
d’ailleurs celle d’”Apple” et LOI DE SUCCION…
« Alors leurs yeux à tous les deux s’ouvrirent
et ils connurent qu’ils étaient nus » (Genèse 3,7)
le « Sois tranquille » a été casse. Les religions
allaient s’installer : le judaïsme que copiera
l’islamisme, et la religion chrétienne vont
faire leur 1789 des premiers cultes à la
Mère Divine et de la Fertilité, en qualifiant
ses manifestations d’”idoles” et de ”prostitution”.
Ainsi après la Chute la victoire du Dieu sur
la Déesse se traduira dans l’organisation sociale
par le passage du matriarcat au patriarcat.
 
Par la cassure du « Sois tranquille » l’humain
inventa la religion de la déchéance : le christianisme,
avec la « pochette surprise » : le Salut ou Rédemption.
L’humain découvrait en même temps que la religion la
f(r)iction et en même temps l’« autonomie » et la
flèche du temps qui remplaça le temps cyclique ou
« retour au même ».


« Alors leurs yeux à tous les deux s’ouvrirent
et ils connurent qu’ils étaient nus » :

Ainsi commença ce que de nos jours nous nommons « OPINON », soit le « traitement de l’information », ou des noms-les-formes. Et ce traitement de l’information passe par LE CONVENTIONNEL pour constituer ce qu’on appelle « la réalité », dans le social au sein d’un groupe d’humains. C’est-à-dire que la réalité est fabriquée par le traitement de l’information, et matériellement, par les objets liés à la technologie ; un exemple pas si ancien de cela fut LA CASSE DU VIEUX PARIS DU MOYEN-ÂGE au milieu du 19è siècle après la révolution de 1848 : il fallait détruire les innombrables petites ruelles afin de ne plus faciliter la guérilla urbaine, puis on éclairera les rue au gaz toujours pour éviter les attroupements et les révoltes contre l’État. De nos jours « l’éclairage des rues de Paris » est transformé en smartphone qui sert de clé numérique ou de nouvelle carte d’identité ! Ainsi la « réalité » ne peut pas être construite sans qu’une information qui la concerne ne soit traité d’une façon ou d’une autre.

Depuis l’« habillement d’Adam-Ève » les humains sont effectivement habillés : ILS SONT DEVENUS DES MACHINES À GÉRER DE L’INFORMATION : on appelle ça « la raison » ; et cela produit de grands problèmes au POUR-VOIR étatique qui est confronté à l’énergie des informations, et par-là même aux manipulateurs de cette information (voir le cas de l’Ukraine en ce 2022…). Et avec la loi de succion les humains sucent de l’information du berceau au tombeau !
Depuis l’ « habillement » d’Adam-Ève le mental ne pouvait que se construire pour traiter de l’information comme son ordinateur que cet humain inventera.
L’humain est devenu un robot, la preuve : SA HIÉRARCHIE, nécessairement capitalisme de par le « isme » de la hiérarchie, pour laquelle il s’empresse de voter !

L’humain, surtout européen, fonctionne en binaire : pur-impur, les informations qui entrent en conflit sont mécaniquement rejetées et celles qui s’accordent avec l’inconscient conventionnel collectif sont acceptées : c’est LA ZONE DE CONFORT. Une information ancienne et familière, soit une information TOUT CONFORT, sera acceptée par rapport à une information nouvelle ou inconnue qui va induire une gêne.

« La seule chose permanente est la Réalité ; et cela est le Soi. Vous dites : « Je suis », « Je suis en train de marcher », « Je suis en train de parler, de travailler, etc. ». Ajoutez un trait d’union à « Je suis » chaque fois, et cela devient « JE-SUIS ». Cela est la Réalité permanente et fondamentale. Cette vérité fut enseignée par Dieu à Moïse quand Il lui dit « Je suis ce JE-SUIS ». « Sois tranquille et sache que JE-SUIS Dieu ». Donc « JE-SUIS » est Dieu.
Vous savez que vous êtes. Vous ne pouvez nier votre existence à aucun moment. Car pour nier votre existence, il faut que vous existiez. C’est cela (la pure Existence) que l’on entend par un mental tranquille. Le mental est la faculté d’extériorisation de l’individu. S’il est tourné vers l’intérieur, il devient peu à peu tranquille. C’est alors que seul prévaut le « JE-SUIS ». « JE-SUIS » est toute la Vérité ». (Ramana Maharshi, entretien 503 du 17-8-1938).

« Le désir de Réalisation ne peut naître qu’à l’état de veille ; de même qu’on ne peut faire des efforts que lorsqu’on est éveillé. Nous savons que les pensées à l’état de veille font obstacle à la tranquillité du sommeil. « Sois tranquille et sache que JE SUIS DIEU ». Ainsi, la tranquillité est le but du chercheur. Même un seul effort pour apaiser une seule pensée, ne serait-ce qu’un seul instant, pénètre profondément jusqu’à atteindre l’état de tranquillité. L’effort est nécessaire et il n’est possible qu’à l’état de veille. S’il y a effort, il y a aussi conscience ; les pensées sont calmées ; la paix du sommeil est obtenue. C’est l’état du jnani [sage, Réalisé]. Ce n’est ni le sommeil ni la veille mais un état intermédiaire entre les deux. Il y a la conscience de l’état de veille et la tranquillité du sommeil.
C’est l’état de jâgrat-sushupti [sommeil éveillé]. On peut l’appeler sommeil éveillé ou veille endormie ou veille sans sommeil ou sommeil sans veille. Il diffère du sommeil ou de la veille pris séparément. Il est l’atijâgrat (au-delà de la veille) et l’atisushupti (au-delà du sommeil) [au-delà de la veille et du sommeil et en même temps il est en eux]. Il est l’état combiné de conscience parfaite et de tranquillité parfaite. Il est l’intervalle entre le sommeil et la veille et également l’intervalle entre deux pensées successives. Il est la source d’où s’élancent les pensées ; nous pouvons l’observer lorsque nous sortons du sommeil. En d’autres termes, les pensées ont leur origine dans la tranquillité du sommeil. Ce sont elles qui font toute la différence entre la paix du sommeil et l’agitation de l’état de veille. Allez à la racine des pensées et vous atteindrez la tranquillité du sommeil. Mais vous ne pouvez l’atteindre qu’avec toute la vigueur de la recherche, c’est-à-dire avec une conscience parfaite.
C’est encore l’état de jâgrat-sushupti dont nous avons parlé auparavant. Il n’est pas ennui, mais il est Félicité ; il n’est pas transitoire, mais il est éternel. C’est de lui que procèdent les pensées. Que sont toutes nos expériences sinon des pensées ? Plaisir et souffrance ne sont que de simples pensées.
Elles sont en nous. Si vous êtes libre de pensées tout en demeurant éveillée, vous êtes cet Être parfait. (Ramana Maharshi, entretien 609 du 18-1-1939).

PARADOXE : les gens de l’Ancien Testament ont fait du SERPENT le tentateur, celui qui « éveille », donc le DEHORS dans la racine du mal la dualité Dedans-Dehors ; le Serpent fait qu’il HABILLE Adam et Ève. Or il n’y a rien de plus simple qu’un serpent, donc en contradiction avec le concept d’habillement et de tout ce qui s’en suivra. Le Serpent est évidemment l’Ouroboros, qui pourrait être le symbole de la MÈRE DIVINE, vieille Déesse-Mère détrônée par la raison : l’habillement d’Adam et Ève…. et une morale en dualité du pur-impur, CE TUEUR D’HUMAINS OU CETTE ROBOTISATION DE L’HUMAIN en une simplification mécanique confortable d’ordinateur : le binaire 0 et 1, qui va détruire l’unité de la personne humaine en refoulant dans l’inconscient les inspiration profondes de l’Être ; et dans l’absolu ça donne effectivement une mécanisation de l’humain en détruisant jusqu’au principe vital Lui-Même : le Soi, évidemment en apparence seulement, d’où ce malaise de plus en plus profond de nostre civilisation.
MÉCANISATION DE L’HUMAIN APPARUE À L’ÉPOQUE DES « LUMIÈRES », QUI ENGENDRA UN NOUVEL OBSCURANTISME DANS LEQUEL NOUS SOMMES ENCORE.

Comme le « sois tranquille » a été cassé, c’était la porte ouverte aux gros ego et cancéreux du Pour-Voir de se construise un monde bien a eux. Soit CONSTRUIRE UN MONDE DE ROBOTS : CEUX QUI LES CONSTRUISENT ET PROGRAMMENT AU SOMMET DE LA PYRAMIDE, ET EN BAS : Nous les contribuables sous l’État et les industriels des banques.

Adam-Ève découvrirent qu’ils étaient nus : DIRECTEMENT LA DUALITÉ SUJET-OBJET : devenant comme « conscient » à cause de la simplicité scandaleuse du Serpent, DE LA CONSCIENCE ALLAIT NAÎTRE L’OBJET OU L’HABILLEMENT, dans le cas de la Chute d’Adam-Ève.
En se recouvrant chacun d’une feuille de vigne pour « habiller » (masquer) leur sexe-nudité-corps, Adam-Ève construisaient la dualité sujet-objet : de la conscience conceptualisante ou relationnelle allait naître l’objet, alors Adam-Ève allaient OUBLIER leur ‘Je’ ou leur Soi.
Ils allaient « tirer leur épingle du jeu » : ils allaient O-poser au Ré-EL, à ce EL direct (d’I). Ainsi allait se construire l’âme individuelle par rapport à l’âme universelle ou Soi ; ce sera le binaire pur-impur ou oui par rapport à non, ou la ré-action par rapport à l’Action (le Spontané ou Non-Agir), ou le « normal » par rapport au naturel, ou la culture et les informations par rapport à la vie.

Cette Chute d’Adam-Ève vient de l’HABILLEMENT : LE MENTAL, soit la MÉMORISATION (met I à mort) qui fabrique un autre Jet (projet, flèche du temps ou mise en valeur du temps) par rapport au ‘Je’ (du ”Je suis ce JE SUIS”). En s’habillant Adam-Ève étaient tombés dans l’Élaboration (E), soit ils s’installaient dans l’OBJET qu’ils allaient prendre pour sujet en oubliant leur ‘Je’, d’où l’inévitable robotisation de l’humain depuis, la technologie actuelle n’y a fait qu’une accélération devenue étonnante : NOUS SURVIVONS DE PLUS EN PLUS ASSISTÉS PAR DU VIRTUEL, DES PROTHÈSES, DE L’ARTIFICIEL, conformément au PLAN LUCIFÉRIEN où toutes Sources vers les Mondes Libres sera interrompues et il sera procréer à la place une évolution statique, artificielle dans le Minéral, le Végétal, l’Animal et l’Humain ; et c’est ce qui nourrit le Pour-Voir….

Nous allons droit vers un monde banalisé et balisé tout confort, un monde conventionnel et mécanique sans enchantement, sans surprise, sans miracle : LES MIRACLES SONT DEVENUS SI RARES DEPUIS L’APPARITION DU CHRISTIANISME DE L’ÉGLISE DE ROME. Pour les surprises, il faudra se nourrir AU DEHORS avec le eyes candy industriel fabriqué par les usines de l’informatique de l’entertainment à Hollywood ! Un être humain tragiquement de plus en plus assisté, soutenu par des prothèses transhumanistes.

Le « sois tranquille » a été cassé, la RACINE DU MAL s’est installée : la dualité Dedans-Dehors qui engendre la saisie : LE MONDE, LE DEHORS, comme s’il fallait COMBLER LA SOLITUDE-SOLUTION… (Solution : dissoudre, perdre, renoncer, putréfier : Wou-wei ou Wuwéi : le "non-agir", la NON-POSSESSION ou l’INSAISISSABLE ou plus vulgairement : le "lâcher-prise". Tout ce qui se fait spontanément est supérieur à ce qui se fait volontairement).
« La solitude est partout. L’individu est toujours seul. Ce qu’il doit faire, c’est la découvrir en lui-même et non pas la chercher en dehors de lui ». (Ramana Maharshi, entretien 44 du 3-4-1935).
Tout est construit pour faire CHUTER LES TERRIENS DANS LE DEHORS, COMME POUR LES FAIRE « SORTIR DE L’UNIVERS ». En ce sens ce monde depuis des millénaires est entièrement SATANIQUE OU POSSESSION DU DIABLE : LE RENVERSEMENT DES RÔLES ENTRE ESSENCES (1) ET ACCIDENTS (LE SPATIO-TEMPOREL).

« Un homme s’inquiétait parce qu’il ne réussissait pas à concentrer son mental.
- Maharshi : N’est-il pas UN, même maintenant ? Il demeure toujours seulement UN. La diversité ne réside que dans votre imagination. L’unité de l’Être n’a pas besoin d’être acquise ». (Entretien 167 du 24-2-1936).

RACINE DU MAL DEDANS-DEHORS OU « SORTIR » DE L’UNIVERS.
« Quand on voit le monde, on ne se voit pas soi-même. Quand on voit le Soi, le monde n’est pas vu. Voyez alors le Soi et réalisez qu’il n’y a jamais eu de création ». (Ramana Maharshi, entretien 455 du 10-2-1938).

« La Vérité, pour l’Homme et pour chaque homme, c’est l’idée qu’il se fait de sa nature d’homme. Et il se trouve que, de même que l’équerre à centrer [schéma ci-dessous] situe le centre d’une façon subjective, par approximation imaginative, aucune idée de l’Homme acquise par le discours logique, et qu’on appelle « opinion » [ou dialectique], n’a de valeur scientifique, quoi qu’elle en prétende » (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, lettre 49 à Louis Pauwels le 12-4-1978).


sch_ouv_coul-475.jpg

VOILÀ POURQUOI IL N’Y A PAS DE CRÉATION, comme le mentionne plus haut le Maharshi, car les « réalités terriennes » ne sont que des constructions, des OPINIONS comme des HISTOIRES, DES F(R)ICTIONS INHÉRENTES À DIFFÉRENTS PEUPLES, ÉPOQUES ET LIEUX CONSTRUISANTS DIFFÉRENTES RÉALITÉS.
MAIS SI LE TERRIENS VEUT RESTER « LIBRE », IL LUI FAUT SAVOIR, QUI CONSTRUIT CES RÉALITÉS, DONC SAVOIR QUE C’EST LUI EN PREMIER QU’IL DOIT CONNAÎTRE ET CERTAINEMENT PAS LE MONDE ! Or comme l’exprime Coulonval ci-dessus, celui qui construit la réalité N’EST PAS clairement identifié.
Or avec la RACINE DU MAL, les Terriens construisent leur réalité en fonction du monde, en fonction du DEHORS ou environnement : ce sont les accidents (du spatio-temporel ou la croyance au corps-ego) qui engendrent les essences ou la réalité ; et là encore il y a inversion selon le principe satanique, LE MONDE SOCIALISTE OU NOUVEL ORDRE MONDIAL EST UNE CATHOLICITÉ OU UNE UNIVERSALITÉ À L’ENVERS, COMME UN CUIVRE REPOUSSÉ.

« On peut se dire aussi que si une graine est le produit d’un arbre, celui-ci a dû exister avant elle pour lui donner naissance et conclure que le monde a dû, lui aussi, exister à un moment ou un autre.
Mais il n’en est pas ainsi. Il a fallu plusieurs incarnations pour rassembler toutes les impressions qui se manifestent sous la forme actuelle. Par conséquent, j’ai dû exister auparavant, de la même manière que j’existe maintenant ! Le chemin direct pour trouver une réponse consiste à chercher si le monde existe vraiment. En admettant l’existence du monde, je dois admettre quelqu’un qui le voit et qui n’est autre que moi-même. Laissez-moi trouver “moi-même” de manière à ce que je connaisse la relation entre le monde et celui qui le voit. Mais quand je cherche le Soi et demeure comme le Soi, il n’y a plus de monde à voir. Quelle est alors la Réalité ? Seul celui qui voit est réel, et certainement pas le monde.
Ceci étant la vérité, l’homme n’en continue pas moins de discuter en se basant sur la réalité du monde. Qui donc lui a demandé de plaider la cause du monde ?
Le Yoga-vāsishtha définit clairement la Libération comme étant l’abandon du faux pour demeurer en tant qu’Être ». (Ramana Maharshi, entretien 442 du 8-1-1938).


Note.
1. ESSENCE : dans le sens par exemple du principe de l’outil appelé tour : déplacer un outil coupant sur une pièce qui tourne, produisant des copeaux. N’existerait-il rien au monde, pas même la Création, que ce principe SERAIT, Essence éternelle du tour ; mais ce qui ne serait pas, c’est le tour concret, et on peut en réaliser une infinité de modèles à partir du principe ou Essence : l’ex-istant. Un tour ne peut engendrer son principe, ni aucun machine, même construite par un transhumaniste : la recherche ou le bricolage peuvent éveiller l’idée d’un principe, elles ne le créent pas.…. Quand un humain découvre un principe, c’est qu’il le portait déjà en lui, comme une plaque photographique non révélée, dans les structures intimes de son être.
 
 

Dernière mise à jour : 01-06-2022 01:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >