Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Services secrets = bouffe à égrégores
Services secrets = bouffe à égrégores Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-09-2022 12:40

Pages vues : 674    

Favoris : 31

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yoka

 
 
frise_contr_complem12.jpg
 
 
Services secrets = bouffe à égrégores
Influencer manipuler le cerveau des masses.
Égrégore : signature astrale, comme
l’Étoile du Nord (sens de signature Fractale
et l’Univers est DANS le mental)(1).
Qu’est-ce qui, chez l’humain, est éternelle ?
La polémique, qui est « éternelle » et bouffe à
égrégores. « Ne vous y engagez pas. Tournez-vous
vers l’intérieur et mettez fin à tout cela.
Il n’y a pas de finalité dans de telles
discussions » (Ramana Maharshi 132, 6-1-1936).
Opinions, polémiques, sont sans limite, ce qui
peut facilement constituer la démocratie,
laquelle est source de polémiques : elle
fonctionne par conflits d’intérêts des ego,
elle est alors condamnée à la frustration par
ses propres limites illimitées en opinions ;
la démocratie est un COURT-CIRCUIT permanent.
LA LOGIQUE EST UN COURT-CIRCUIT PERMANENT.

 
Les influenceurs (donc l’effet santé par le covidisme).
Depuis le 11-9-2001, World trad-Boutcha-Zaporijia guerre
de l’inform-ation désormais sous la tenaille du complexe
militaro-industriel pour faire avaler à tous la même soupe,
pour faire endosser à tous le même uniforme, la même
sauce médiatico-capitaliste américaine, la même
CROYANCE-MENSONGE.
TOUT DANS LA RACINE DU MAL : LA SAISIE, LE CALCUL.

Ce complexe militaro-industrielle contrôlant évidemment
l’inform-ation EST CAPABLE DE CRÉER COMME LE
TRANSHUMANISME, OU L’INDUSTRIE DE HOLLYWOOD CONTRÔLÉE
PAR DES JUIFS, UNE « RÉALITÉ AUGMENTÉE » (virtuelle)
AFIN DE FAIRE « CROIRE » OU DE FAIRE PASSER POUR ”VRAIE”
TELLE OU TELLE HISTOIRE.

Cela et facilité par le langage écrit et la lecture
par lequel Nous sommes passés d’une pensée sur les
choses à une pensée sur les REPRÉSENTATIONS des choses,
donc à une pensée sur la pensée, devenue la raison ou
pensée en 2D, soit un monde issu d’un sous-produit de
l’invention du monde sur le papier : la pensée en 2D
(augmentée par l’électronique de l’informatique).


« En quoi la logique ou les polémiques peuvent-elles être utiles ? Les gatha-patha (exemples favoris des logiciens du pot et de l’étoffe [on voit le pot et on oublie l’argile dont il est fait, on voit l’étoffe et on oublie le fil] peuvent-ils vous sauver lorsqu’un malheur survient ?
Pourquoi alors perdre votre temps à penser à ce genre de choses et à en discuter ? Arrêtez de faire fonctionner vos organes vocaux et de les fatiguer. Pensez aux Pieds du Seigneur et buvez le nectar ! (Stance 6, de l’œuvre de Shrî Shankara, Shivânanda-lahari, qui traitent de la dévotion (bhakti) » (Ramana Maharshi 428, 15-12-1937).

Égrégores = construire des fictions (en américain : storytelling : narration) communes afin de piloter les masses. On peut appeler ça aussi : politique.

C’EST LA MÊME GUERRE DES CERVEAUX que naguère entre les Hébreux et leurs prophètes contre les Païens en Pays de Canaan qu’ils commençaient à envahir : ce sera donc dans ce Pays que tentera de s’installer non seulement le monothéisme du mosaïsme, mais aussi naturellement le concept d’évolutionnisme qui évidemment se heurtera violemment aux originelles traditions de l’OUROBOROS (le ”Retour au même”, autrement dit : LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE, LE « QUI SUIS-JE ? », comparable au TAUREAU-VACHE (3)). Tout l’Ancien Testament est une VIOLENTE POLÉMIQUE contre les Païens, contre le Paganisme.
TAUREAU = L’ANIMAL PRIMORDIAL.
À la vue de l’importance du mot AMBIGUÏTÉ permettant la lecture anagogique au-dessus de l’actuelle techno-lecture mondialiste, globalisante de la symbolique en 2D, horizontale, le Taureau étant l’Ambiguïté même permet le DIA-bolique : la TRANS-parence de l’Amphibolos : ambigu, complètement incompatible avec l’actuelle numérisation totalitariste du monde.

QUE CHERCHENT TOUS LES SERVICES SECRETS, MOSSAD-ROTHSCHILD-ROCKEFELLER ET AGENCES ALPHABÉTIQUES AMÉRICAINES À ÉGRÉGORES MANIPULATEURS DES MASSES ?
ILS CHERCHENT À MAINTENIR LES MASSES DANS LA DUALITÉ INHÉRENTE AUX POLÉMIQUES : LA VOIE LONGUE, CAR ÉVOLUTIONNISTE DE L’EXISTENCE, EN FAISANT DU DIABLE LE SATAM : LE MALIN, CELUI QUI ORGANISE, ADMINISTRE (2).

LE MALIN OU LE SATAN ADMINISTRE LE JARDIN :
Jardin : che, en langue de l'Égypte ancienne. Le signe che est représenté par un bassin rempli d'eau. Che indique l'été, une des trois saisons du calendrier égyptien. L'été (chemou) avec son inondation par le Nil signifie récoltes, donc nourriture (chebou).
Sa indique l'étang de Lotus, la campagne, les champs cultivés ; sa indique commander, ordonner (c'est celui qui surveille le labeur des ouvriers, voir plus bas à propos du mot Satan).
Sar en Sumérien indique : légumes, entrer, insérer, commencer, mesure de surface, jardin, etc. Santana en Sumérien indique : herboriste, horticulteur, chef d’une plantation de dattiers (Sandana, avec accent inversé sur le s).
Par contre sa (avec accent inversé sur le s), est l'inverse de che, car il indique se dessécher, dessécher, tarir.
En Sumérien, Gàn indique : culture agricole, pièce de terre, champ ; gàn-da indique un bâtiment agricole ; gana2-mah indique un grand champ. En Hébreu jardin (celui d'Adam et Ève) se dit : Gan-Eden, le Jardin d'Eden.
Yahvé ("Dieu") est proche du mot de l'Égypte ancienne : Iaw (Iaou, Iawav) qui indique : adoration, prière.
Ihw (iou,iwav) indique : campement, parc à bestiaux. (Et là, je peux rejoindre, avec réserves, la note 116, page 231 du livre : Adam Genisis, d'Anton Parks, sur ce qui pouvait se passer il y a plus de 6000 ans dans le Paradis en matière de dérives provoquées par un "dieu" !)

Proche du mot Satan :
Sa-ta indique : serpent, fils de la terre (vibrations).
Satou indique : sol, terre.
Sa (avec un accent inversé sur le s) indique : commander, ordonner.
Sa : nommer, appeler, aussi : ocre-rouge, rouge, créer, être beaux ; acheter, vendre ; voir si.
aït indique : férocité, massacre.
Sag (avec un accent inversé sur le s) indique : cuirasse, gouverneur militaire (Saggin, Saggina, Sagina, toujours avec accent inversé sur le s) ; indique = égorger.
Sar (avec un accent inversé sur le s) indique : chasser, poursuivre ; demander, implorer ; et aussi : montrer, expliquer, interpréter.
Sar (avec un accent inversé sur le s et sur le a) indique : le monde, le Tout, nombreux, innombrable, abondant.
(En réf. au Petit lexique du Sumérien à l’usage des débutants, de Lucien-Jean Bord, Geuthner-Manuels).

L'enclos du jardin est peut-être plus important que le jardin lui-même : il maintient les forces internes qui fleurissent, et on ne pénètre dans le jardin que par la PORTE, pas si facile à trouver ! selon beaucoup de légendes avec des histoires de jardins.
Jardinier en Égyptien ancien : karyou. L'enclos ou le VASE-VALLÉE…

Dans le Jardin il y a les POMMES : GLOBES, BOULES, DE LA VERTICALE DIA-bolique… (Dia : à travers, comme Dia-gonale).

Tous les Satan de cette planète savent que leurs affaires vont très très très mal, surtout après l’effondrement du spirituel remplacé par l’avoir ou la consommation, l’utilitarisme, c’est pourquoi ils projettent leur Grande réinitialisation comme on redémarre son ordinateur suite à un blocage total (on le débranche même de la prise secteur).

Réseaux sociaux = bouffe à égrégores, on y construit des polémiques et contre-polémiques sans fin.
Les humains étant robotisés, au sens de PASSIVITÉ, ils ne font plus rien par eux-mêmes et attendent LE TOUT CUIT DES SPÉCIALISTES, CETTE PLAIE MODERNE DE LA RACINE DU MAL, LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS ET LA SAISIE DANS LA RÉALITÉ AUGMENTÉE ET VIRTUELLE FABRIQUÉE PAR LES SPÉCIALISTES.

L’Europe depuis l’« Américain » Jean Monnet s’étant mise sous la tenaille du Washingtonisme et de ses « young leaders » (formatage des cerveaux européens et français pour les amener à l’opinion américaine), avec le causisme des bidenneries washingtoniennes ukrainiennes, l’Europe risque d’en souffrir très durement : pénurie d’énergie, de nourriture… C’EST LE BUT DU WASHINGTONISME : EMPÊCHER TOUT RAPPROCHEMENT AVEC L’AXE ORIENTAL RUSSIE-CHINE. Le bidenisme du Washingtonisme est le sadisme politique de longue date, sa vaporijia radioactivée va ici nous retomber sur la gueule….

La chefferie européenne n’est plus européenne, mais AMÉRICAINE-HÉRÉDITAIRE DU POLITISME DU WASHINGTONISME : régime républicain et sa foi républicaine de 1791 et ses cadets de familles qui avaient servi sous la perruque de La Fayette, soit un mélange de chevalerie française et de puritanisme yankee, mais sans tomber dans le soudard du bonapartisme (et sa mode du « bistro », qui veut dire « vite » en russe). Ce sera donc actuellement les héritiers de cette bande de parvenus historiques d’émigrés transatlantiques.
Le Washingtonisme c’est tout simplement le winnerisme, ou compétition et le « exploitez-vous les uns les autres » (le libéralisme), et à mort les losers. Ça se retrouve dans leurs « jeux olympiques » vitrine politique du régime capitalo-républicain.
WASHINGTONISME = COLONISATION DE LA TERRE et PRINCIPE DE LA TERREUR DE 1789 : « Que les « bons » se rassurent, que les « méchants » tremblent », phrase de Robespierre suite au pillage sous étiquette « biens nationaux » (et fièvre égalitaristes) ; il fallait soigneusement tenir en bride les losers auxquels la bourgeoisie avait tiré l’échelle.

WASHINGTONISME = héritage du protestantisme des Calvin-Luther qui donnera le concept européen des « Lumières », en un judéo-protestantisme puritain de l’échangisme ou commerce des Big boys with big toys big ustensile (économico-arme) devenu l’idole, le Superman par essence : commerce déjà étonnamment gravé en 1762 dans moult planches de l’encyclopédie des Diderot et Cie. Ce judéo-protestantisme DE L’ANGLICANISME ISSU DE LA RÉFORME DEPUIS HENRI VIII avec son Witchcraft Act va faire brûler des milliers de sorcières en Écosse ; toujours la conséquence de cette GUERRE DES HÉBREUX-JUIFS DE LA MENORAH CONTRE LES PAÏENS DE L’OUROBOROS.

La macronie Rothschild de 2022 représente ce washingtonisme ; donc empêcher le « Gaulois » de renaître : puisque pour le vassal du washingtonisme « les Gaulois sont réfractaires [au changement des ”plus ça change et plus c’est la même chose”) ».
« Les dernières lueurs d'un besoin de doctrine de l'homme, vu par l'intérieur, qui subsistent en France dans le socialisme et le communisme, semblent bien éteintes aux États-Unis. Il n'y a plus que l'opinion sur la « moralité » des machines à sous ou des bidets à douche ascendante, et les cuisses des pin-up qui portent les pancartes y sont l'artillerie lourde de la propagande électorale », écrit Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, lettre 1, de 1960.

WASHINGTONISME = POUSSER À LA PERTE LES EUROPÉENS, PARTICULIÈREMENT LA FRANCE, L’ENNEMI PAR ESSENCE POUR LE WASHINGTONISME.



Notes.
1. ÉGRÉGORES : sorte de « chefs des âmes qui sont les esprits d'énergie et d'action » (La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky).

Retour sur le mot ÉGRÉGORE tant il est lié au conformisme révolutionnaire actuel, à son N.O.M. et « Great Reset » et à son ordre établit dogmatisé, mondialisé par technologie : en plus d’opinion publique, égrégore signifie aussi : formes-pensées vibrant à un même rythme tendant à s’assembler pour constituer cet égrégore. Alors il y aura autant d’égrégore qu’il y a de familles, de classes, de communautés, de partis politiques, de philosophies, de sectes, de religions, bref d’opinions. Par exemple, les membres d’un parti ou mouvement politique liront les mêmes journaux et se nourriront mentalement de courant de pensée bien déterminé ; ils auront un langage propre et des expressions identiques dont ils useront et abuseront pour évangéliser, même s’ils en ignorent le plus souvent le sens véritable. Bref, ils se croiront « libres », alors que ce sont les premiers conditionnés par des « larves astrales » constituant leur égrégore, comme des vampires se nourrissant de leur sang, d’autant plus redoutable que nous ne pouvons pas nous en rendre compte lorsqu’ils nous ont atteint personnellement, le siège de son action de situant exclusivement dans notre inconscient. C’EST POURQUOI UN ÉGRÉGORE EST UNE FORME-PENSÉE COLLECTIVE INFINIMENT PLUS DANGEREUX QUE L’HOMME LE PLUS RICHE DE LA PLANÈTE ET DE WALL STREET RÉUNIS, CAR IL EST ENGENDRÉ PAR LE MENTAL CRÉATEUR D’UNE MULTITUDE D’ÊTRES ET S’ÉTALE SOUVENT SUR DES CENTAINES VOIR DES MILLIERS DE GÉNÉRATIONS.
L’égrégore est donc comme une PIEUVRE DONT LES TENTACULES SONT SES MEMBRES QUI SE CROIENT « LIBRES » MAIS QUI SERVENT À LEUR INSU UN MÊME MONSTRE IDENTIQUE : sous prétexte de création et d’organisation, LE POUVOIR DU DIABLE EST IDENTIQUE AU POUVOIR DU DIEU DÉMIURGE OU GRAND ARCHITECTE ORGANISATEUR DE L'UNIVERS.

ÉGRÉGORE = PRINCIPE DU DIABLE : CELUI QUI ORGANISE UN PETIT BOUT DE VÉRITÉ (de verroterie, V.I.T.R.I.O.L. Visita Interiorem Terrae Rectificando Invenies Operae Lapidem [ou Occultum Lapidem] (Descends [ou explore] dans les entrailles de la terre [donc réalise le Soi, ou le « Connaître toi-même par toi-même »], en distillant [ou en rectifiant] tu trouveras la Pierre de l’Œuvre [le ”Je suis ce JE SUIS”]).
Ainsi, la Vérité pour qui ?
L’égrégore comme le diable bouffe de l’organisation (2). Ramana Maharshi dit que la Libération est déjà là. Mazu Daoyi (709-788) dit la même chose parce que : « Toutes choses sont parfaites en soi, rien ne manque. Utilise-les spontanément, à quoi bon rechercher vers l’extérieur [et s’il n’y a pas de loi eu dehors, il n’y en a pas non plus au dedans de soi-même] ».
DONC AMBIGUÏTÉ DE CE QUI DE NOS JOURS EST APPELÉ « DÉVELOPPEMENT PERSONNEL », Y COMPRIS LES ARTS MARTIAUX ET LE COMMERCE AUTOUR DU YOGA ET DU SALUT OU RÉDEMPTION !!!

Avec le mot ÉGRÉGORE il est essentiel de distinguer :
- Le socialisme qui prétend « servir les autres », et fait ainsi dans la dualité Dedans-Dehors comme s’il se mettait en DEHORS DE L’UNIVERS, ET PIRE : QUI PRÉTEND SE « SACRIFIER » POUR UNE CAUSE. Pour un judéo-maçon du 33è degré comme C.W. Leadbeater, il écrit page 28 dans Rites Mystiques antiques - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie, à propos du mystique : « il me semble perdre l’immense avantage de l’effort accompli par l’occultiste [au sens d’appartenance à une loge ou à un groupe], soutenu par l’aide si considérable des Êtres supérieurs [sic] dont il évoque la présence [?] ». Ici les « Êtres supérieurs » peuvent allègrement être confondu avec l’esprit de groupe ou une forme d’opinion publique. Leadbeater précise tout de même que les deux formes de chemin de vie mènent « vers Dieu ».
- Le mystique et la contemplation, dont évidemment Ramana Maharshi fait la partie. Et ici l’égrégore n’existe pas, du moins au départ, car ce sont les autres, le dehors, qui peut en faire, ou du bien, ou du mal, ET TOMBER DANS L’ORGANISATION, DANS LA CRÉATION, LE CONCEPT (2).
DIABLE, DIEU, CONCEPTION = ORGANISATION, PROJET-PRÉDICTION (à des fins d’ego et calculs de confort-sécurité).

COMME LE DIABLE : AIDER À ORGANISER, qui est la définition même du mot CONCEPTION : donner naissance à : organiser le chaos, ou ARRANGEMENT INTENTIONNEL D’ÉLÉMENTS, DONC ISSU DU MENTAL QUI VEUT « ORGANISER », ARRANGER, AUGMENTER, FAIRE MIEUX QUE LA OU SA NATURE !!! DONC LE CONTRAIRE DE CE QUE DIT MAZU. Le transhumanisme veut « augmenter » l’homme et la « réalité ». D’une certaine façon cela suggère que tout est pensé ou que tout a été conçu, genre créationnisme et même genre Intelligence Design ; il y a donc le même PARADOXE que la Réalisation du Soi : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction » (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935).

COMMENT PEUT-ON EN TOUTE CONFIANCE RECONNAÎTRE DE FAÇON ABSOLUE UNE CONCEPTION ? En l’absence de tout « QUI SUIS-JE ? » ? Il ne s’agit pas ici de conception évidente telle celle du jardinier d’un parc communal qui a taillé les arbustes de haies pour former un labyrinthe et arrangé les parterres de fleurs en dessins géométriques.

L’égrégore comme le Diable bouffe de l’organisation, laquelle engendre cet égrégore, car le soi-disant « ordre » organisé par le mental humain est désordre et nourriture à égrégore, car toute chose s’ordonne d’elle-même dans son « Je suis ce JE SUIS », son EST, correspondant au « Reste tranquille et sache que je suis Dieu » cité plus haut.

Aucune chose n’existe ni n’a existé comme l’énonce l’entretien 264 du Maharshi, puisque sous la menace d’être bientôt rayé par l’oubli, de sorte que le MARIAGE entre « ceci s’est passé » et « ceci ne s’est pas passé » sera effectif. Rien n’a lieu ou n’aura lieu, car sous prétexte de création et d’organisation, LE POUVOIR DU DIABLE EST IDENTIQUE AU POUVOIR DU DIEU DÉMIURGE OU GRAND ARCHITECTE ORGANISATEUR (le GADLU judéo-maçonnique qui calcul, qui géométrise façon Pythagore, façon Lucifer et les « Lumières » du 18è siècle français) : les deux se confondent dans leur pouvoir orgueilleux et winneriste de la mort qui est d’effacer ce qui est né ou créé, de faire en somme que ce qui existe n’a pas d’existence, et ça doit être cela qui horripile les transhumannistes parfaits créationnistes. Comme l’exprime le Maharshi dans l’entretien 264, le monde ne souffre pas de devoir finir en « big crunch » (ou crush, implosion), IL SOUFFRE DE NE PAS AVOIR COMMENCÉ : DE NE PAS AVOIR ENCORE « EU LIEU », TANT QUE L’HUMAIN CONTINUERA À TOMBER DEHORS (tenter de vouloir « sortir» de l’Univers pour le voir, pouvoir….).
Le EST ou « Je suis ce JE SUIS » est sans durée, sans histoire, sans espace, sans opinion…

Évidemment comme tout symbole est DOUBLE, égrégore peut aussi signifier, selon Eliphas Lévi : "les parties principales des âmes qui sont les esprits d'énergie et d'action", quoique cela puisse vouloir dire ou non. Les occultistes d'Orient décrivent les égrégores comme des êtres dont le corps et l'essence sont un tissu de ce qu'on appelle la lumière astrale. Ce sont les ombres des hauts esprits planétaires dont les corps appartiennent à l'essence de la lumière divine supérieure”. (Article Égrégores, dans le Glossaire théosophique de H.P. Blavatsky).

2. Extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin ».
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».
Donc ici, le mot DIABLE est à comprendre dans le sens du SATAN ou SATAM : organisateur et calculateur, les doigts pointés vers la lune. Voir la page Satan, la Mondialisation et la Décadence

3. TAUREAU-VACHE : force créatrice, le Vrai Feu. Le Taureau Indra est chaleur fertile.
Au pays de Magadha régnait le roi Indradyumma, qui avait pour femme Ahalyâ. À cet endroit vivait un beau jeune homme aux mœurs relâchées, appelé Indra. Un jour, au cours d’une conversation, la reine écouta l’histoire de la séduction de la célèbre Ahalyâ par Indra, le roi du firmament. Ahalyâ devint follement amoureuse d’Indra et, avec l’aide d’une de ses filles d’honneur, elle réussit à faire venir le jeune homme auprès d’elle. À partir de ce jour-là, Indra et Ahalyâ se rencontraient régulièrement en cachette dans une maison.

Ahalyâ était si éprise d’Indra qu’elle le voyait partout. La seule pensée du jeune homme lui donnait un visage rayonnant. Leur amour devint si fort que leur liaison finit par transpirer et parvenir aux oreilles du roi.

Le monarque furieux tenta de briser leur relation par toutes sortes de châtiments : ils furent immergés dans de l’eau glaciale, frits dans de l’huile bouillante, attachés aux pattes d’un éléphant, roués de coups de fouet. Indra disait au roi en riant :
« Ô roi, pour moi l’univers entier n’est que la bien-aimée. Et il en est de même pour Ahalyâ. Tout cela ne nous affecte donc pas. Sire, je ne suis que mental ; et seul le mental est l’individu. Tu peux punir le corps ; mais tu ne peux ni malmener le mental ni le modifier le moins du monde. Si le mental est saturé d’un élément quelconque, ce qui arrive au corps n’affecte nullement le mental. Icelui demeure même hors d’atteinte des bénédictions et des malédictions, de même que la montagne fermement établie n’est pas déplacée par les cornes d’un petit animal. Le corps ne crée pas le mental, mais le mental crée le corps [tout est ”dans la tête”]. Le mental est la seule semence du corps. Quand l’arbre meurt, la graine ne meurt pas, amis quand périt la graine, l’arbre périt avec. Si le corps périt, le mental peut se créer d’autres corps ».

Le roi alla voir le sage Bharata et le supplia de châtier le couple récalcitrant. Le sage attira une malédiction sur le couple. Mais, les intéressés déclarèrent au sage et au roi : « Hélas, votre entendement est à tous deux fort limité. En nous maudissant de la sorte, vous avez dilapidé les mérites acquis par la pénitence. Votre malédiction détruira sûrement notre corps, mais nous ne perdrons rien pour autant. Nul ne peut détruire le mental d’autrui ».
La malédiction du sage détruisit donc leur corps et, en quittant leur corps, ils naquirent à nouveau ensemble dans le corps d’animaux et d’oiseaux, avant de se rejoindre en tant que couple dans une sainte famille. Jusqu’à présent, du fait de leur amour total l’un pour l’autre, ils renaissent toujours en tant que conjoints [sans dualité]. Même les arbres de la forêt furent inspirés et contaminés par l’amour et la ferveur suprême de ce couple.

À partir de là se trouve le ZÉRO INDIEN : La Conscience infinie, nostre propre conscience, et le sans limite sont tous constitués d’une unique substance imprégnée de la Conscience infinie. « Par conséquent, sans te soucier de ce que ces jeunes gens ont créé, tu peux créer autant de mondes qu’il te plaît [dit le Soleil] ».

”Absolument tout ce qui apparaît dans la conscience semble prendre naissance, s’y établir et porte même des fruits !” (YV III,90-91). Tel est le pouvoir du mental. De même que, par les pouvoirs de leur mental, les fils du saint obtinrent le poste de créateurs du monde, je suis moi aussi [Brahma parlant à Vasistha] devenu créateur du monde. C’est le mental qui fait apparaître les choses. Il provoque l’apparence du corps, etc. Rien d’autre n’est conscient du corps.

”Cette conscience individualisée elle-même porte le nom de jiva, ou âme individuelle, quand les potentialités sont dans un état extrêmement subtil. Et quand cessent tous ces tours de passe-passe du jiva, elle brille elle-même en tant qu’Être suprême” (YV III,91). Je ne suis pas, et il n’est personne non plus au sein de cet univers : tout cela n’est autre que la Conscience infinie. De la même façon que l’intention des jeunes gens est devenue manifeste, tout cela est apparence fondée sur la Conscience infinie. L’intention des jeunes gens leur donna le sentiment qu’ils étaient les créateurs : je le suis pour les mêmes raisons.

Seule la Conscience pure et infinie se pense en tant que jiva et en tant que mental avant de se prendre elle-même pour le corps. Quand cette fantaisie onirique se prolonge, ce long rêve donne l’impression d’être la réalité ! Il est tout à la fois réel et irréel : parce qu’il est perçu, il paraît être réel, mais, à cause d’une contradiction fondamentale, il est irréel. Le mental est sensible du fait qu’il est nourri de la conscience. Quand il est envisagé comme distinct de la conscience, il est inerte et induit en erreur. Quand il y a perception, le mental prend le rôle d’objet de perception : mais dans la réalité - de même que, lorsqu’il est perçu comme tel, le bracelet est vu ; même si, en vérité, il est de l’or.
Parce que seul Brahman [le Soi, l’Absolu] est tout cela, même ce qui est inerte est pure Conscience : mais, de moi jusqu’à la pierre, nous sommes tous indéfinissables, ni inertes ni doués de sensibilité. Il ne peut y avoir appréhension de deux choses complètement différentes. La perception n’est possible que lorsqu’il y a similarité entre sujet et objet. Concernant ce qui est indéfinissable et dont l’existence n’est pas certaine, inerte et sensible ne sont que des mots dénués de substance. Dans le mental, le sujet passe pour être sensible et l’objet inerte. Le jiva erre donc, jouet de l’illusion. En vérité, cette dualité elle-même est la création du mental, une hallucination. Bien-sûr, nous ne pouvons pas non plus déterminer avec certitude que cette illusion existe. Seule EST la Conscience infinie.

Quand cette division illusoire n’est pas vue pour ce qu’elle est, prend naissance la fausse égoïté. Mais quand le mental s’enquiert de sa Vraie Nature, cette division disparaît. Il y a réalisation de l’unique Conscience infinie, et l’on accède à la grande Félicité.

[En référence à : Yoga Vasistha : L’histoire d’Ahalyâ, traduction en anglais de Swami Venkatesananda (1921-1982)]
 
 

Dernière mise à jour : 05-09-2022 13:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >