Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Félicité ou Extase est
Félicité ou Extase est Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-09-2022 05:22

Pages vues : 510    

Favoris : 43

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
dollar_tas_rachatpeche.jpg
 
 
Félicité ou Extase est
l’état naturel.
Si on le « cherche » il y a un
PROBLÈME : celui de la loi de succion
ou « avoir » (et ce qui s’en suit :
la consommation et le capitalisme) !
Notamment le problème des Juifs qui
veulent « racheter » le problème à coups
de leur TOUT CONFORT en fric/flic
(flic ou ”Commandements” du fait pas çi
fait pas ça, et du votre ceci votre cela) ;
ils veulent « réparer », faire « mieux
et là commencent les problèmes.
Notamment le principal, celui de
l’attraction ”universelle” ou loi de
succion qui CLOUE les humains au SOL
(à la masse) : ils ne peuvent plus
monter au ciel comme ils veulent, sauf
à coups de prothèses (avion, ballon,
drogues et alcools).
 
« O Celui qui m’a créé, je suis quelqu’un
qui ne chemine plus (qui était), le grand
commandant (dans la journée d’) hier ;
les moyens de commander sont ma main.
Personne ne peut me connaître et ne pourra
me connaître [m’identifier] ;
personne ne peut me saisir et ne pourra
me saisir ». Livre des Morts des Anciens
Égyptiens
, chapitre 42, extrait.
(Le Centre est nulle part et la
Circonférence est partout).
« Je suis l’Inconnaissable » (LM. ch.42),
l’Insaisissable ou Singularité.

Pour « monter au Ciel » ou « descendre »
aux Enfers, il faut fabriquer la dualité
et par là-même la loi de succion en dualité
positif-négatif ou Dedans-Dehors !!!
Et alors commence la loi de succion.
L’absence de loi de succion se nomme :
POINT (ou « Porte » nécessairement de la
”taille” du Point, donc très étroite,
une « Stargate » avec en son Centrum Centri
l’Eau Primordiale ou PARADOXALE, SINGULARITÉ :
en dehors ou libéré du conventionnel et
de l’inconscient collectif).

Quand commence la dualité Terre-Ciel,
alors commence le problème de construire
un « pont » entre les deux !
ALORS COMMENCE LES RELIGIONS (relier
les humains au Ciel…)
FÉLICITÉ VEUT DIRE QUE LA MORT N’ÉTAIT
PAS ENCORE INVENTÉE, NI LES RELIGIONS.

Quand le Pont fut inventé suite à la
croyance au corps et donc au mental,
il
fut également inventé sa construction et
ses gardiens :
étroitesse du pont pour en restreindre
l’accès et Dragon pour le garder.
Le Pont-Point sera alors étroit comme
une lame de rasoir au passage des imbéciles.
Seuls les Initiés traversent le Pont sous
l’œil du Pontife, ils connaissent donc le
Sentier, puisqu’ils ont subi le Surfeu.

De nos jours du « rachat des péchés »
(réparer ce qui semble cassé) ou
époque de la déchéance humaine, quelques
privilégiés réussissent à traverser le Pont
de leur vivant, comme certains héros, ou
enfin par le PARADOXE de la Réalisation
donc par la Sagesse, ou par l’Initiation
grâce à un Pontife ou un Saint, un Sage.

Naturellement la dualité Ciel-Terre
n’existait pas, mais suite à la croyance
au corps et au causisme ou vulgaire loi de
succion, tous les rites initiatiques
poursuivent le saint Graal de la reconstruction
d’un « Passage », d’une « Stargate », d’un
Sentier vers l’au-delà et, par là-même,
l’abolition de la rupture dimensionnelle ou
corporelle qui caractérise l’actuelle
condition humaine (après le « chute »
dans l’espace-temps).

Les légendes médiévales parlent d’un « Pont
caché sous l’eau » et d’un Pont-Sabre sur
lequel le héros (Lancelot) doit passer
mains et pieds nus. La passage se fera donc
SANS CONFORT : avec souffrance et agonie,
en SURFEU.
Évidemment illusion de la chute :
Lancelot aperçoit deux
lions sur l’autre rive mais, une fois arrivé,
il ne voit plus qu’un lézard : le d’Anger
disparaît du fait même que l’épreuve
initiatique est vaincue.

C’est le PARADOXE DE LA RÉALISATION :
parce qu’il se montre comme une
IMPOSSIBILITÉ ABSOLUE :
le Seul Réel est ce qui est sans double,
hors de la dualité sujet-objet, et
demeure donc réfractaire à toute
tentative d’identification ou de
possession, de saisie.
LE SEUL RÉEL ÉCHAPPE À LA LOI DE SUCCION,
ÉCHAPPE À L’ATTRACTION ”UNIVERSELLE”,
d’où toutes les palanquées de techniques
pour s’envoyer en l’R (depuis la « chute »,
depuis la « réparation » et le
transhumanisme n’est qu’une réparation).

Héros et candidats chamans se trouvent
parfois dans des situations désespérées :
ils doivent passer la nuit dans la non-nuit
qui est l’AUBE sans nuit, ou trouver
LA PORTE DANS LE MUR, ou passer la « Stargate »
qui ne s’ouvre qu’un court Instant, ou passer
entre deux meules en continuel mouvement, etc.

Toutes ces situations sont destinées à détruire
la loi de succion (détruire les contraires ou
détruire les antagonismes, les conflits, abolir
la polarité qui caractérise la condition de
l’humain actuel, surtout l’Occidental).

Celui qui veut se transporter de ce monde-ci
dans un autre monde, ou en revenir, doit le faire
dans l’ « intervalle » ou NON-DUALITÉ qui sépare
les forces apparentées mais contraires, à
travers lesquelles on ne peut passer que
DANS L’INSTANT, DANS LE SPONTANÉ,
DANS L’INTUITION.


Dans les mythes, ce passage ou Paradoxe de la
Réalisation : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du
‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’.
Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi.
Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune
contradiction » (Ramana Maharshi 28, 4-2-1935),

Définit le SURFEU : dépasser la condition
et le conditionnement de l’humain : RE-devenir
EAU, SANS CORPS, et en effet on ne peut
réaliser le passage paradoxale que si l’on
n’a pas de corps, que si l’on est EAU.


« Notre oeuvre dit Le Trévisan, est composée d’une racine et de deux substances mercurielles (Mercure possédant une animation), qui étant cependant de même nature, se réduisant à un seul Principe ». (Page 402. Dictionnaire Mytho-Hermétique de Dom. A.J. Pernety).
Ce qui est transcendant (qui s’élève) ne peut s’unir à ce qui est déchu.

CALCINATION = RÉDUIRE EN EAU : Sens chimique : chose en poudre, réduire en poudre par l’action de la calcination. La chose est séchée ou privée du liant de l’humidité.
Sens symbolique : réduire les corps à leurs premiers principes sans détruire leurs vertus séminales et germinatives. (Pernety, Dictionnaire Mytho-Hermétique).
Et inversement : On enlève l’humidité d’une chose liquide pour la rendre solide ! On réduit une chose liquide en une substance solide, en lui ôtant son humidité. (Geber) Ou bien encore, c’est le NON MOUVEMENT DANS LE MOUVEMENT   (Solution, Fixation Cavalante, Dissolution dont la coagulation est intimement liée).

ATTENTION : Réduire un liquide en Pierre c’est une solution dure.
Donc à quel moment donné employer ces “mots-maux” : Dissolution, coagulation ?
Et bien, il faut se “concentrer” sur le mot pour qu’il y est éclaircissement. Peut-être est-ce aussi un jeu méchant concocté autrefois par les “mauvais Atlantes” !
C’EST VIVANT ET NON FIGÉ ! Car l’action MERCURE FIXÉ ou arrêté ou coagulé est appelée à ce moment précis SOUFRE. Tout est lié et délié !
« Quand le corps se corrompt, ce qui était appelé Esprit est décrit corps ; et ce qui était Âme est décrit Esprit » (D’après le Trésor des Trésors, de Nicolas Grosparmy).

« Quand nous voyons quelque chose qui passe sans cesse d’un état à l’autre, le feu par exemple, nous ne devons pas dire que cela est du feu, mais qu’une telle apparence est celle du feu ; ni que cela est de l’eau, mais qu’une telle apparence est celle de l’eau... » (D’après Philolaos). Ainsi pourrait se résumer le Verbe Alchimique : Matière soutenu par l’idée ou l’apparence ; ou bien en bas en haut ; ou bien Mercure et Soufre du Verbe.
Il faut se rappeler qu’il y a :
L’ACTION/Ouvrier Mercure, et le PASSIF/Matière Mercure. (Le symbole n’est jamais dogmatique, jamais arrêté pour le confort ou le repos). La coagulation c’est la pensée figée : la raison, le calcul.

Ce qu’il y a au-dessus de vous (Soi, Vérité) ne peut venir que s’il y a FLUIDITÉ, EAUX PRIMORDIALES.

Tout se réduit à une essence unique, éternelle, immobile. (UN est le TOUT). Mais TOUT en perpétuel changement, (FIXE en perpétuel changement ou ”Fixation Cavalante”, à ne pas confondre avec le présent « Plus ça change et plus c’est la même chose » de cette singerie du Tout en forme du CHAOS HUMAIN DÉCHU…). Le TOUT, qui est infini, ne peut être immobile qu’a un INSTANT donné.

Du temps de l’ÂGE D’OR, TOUJOURS ICI ET MAINTENANT, les humains montaient au Ciel et en redescendaient sans avoir à recourir à des béquilles comme une transe. À ce hui, l’extase réactualise, provisoirement, et pour un nombre restreint d’humains, comme les chamans, l’état primordial de l’humanité entière.
L’expérience mystique des premiers humains corporifiés est un retour aux origines, un re-tour à l’Âge d’Or ou au Jardin d’Eden des Eaux Primordiales.

À ce hui un certain nombre de Juifs possesseurs d’Hollywood jouent le rôle de « chamans » pour réactualiser tellement artificiellement la Félicité originelle. Bref, sur Terre, faut faire fonctionner le tiroir-caisse puisque : « Au ”commencement” Dieu créa le ciel et la terre » ; IL FAUT DONC CONSOMMER-CONSUMER… ET QUE ÇA RAPPORTE DU FRIC/FLIC À CERTAINS.
GENÈSE = CHUTE, DÉCHÉANCE, PLOMB OU ATTRACTION, F(R)ICTIONS ou dialectique historique ou temporalité.

GUERRE DE CEUX QUI INVENTENT LE TEMPS CONTRE CEUX QUI NE SONT PAS ENCORE « VACCINÉS » AU TEMPS AFIN DE SE DÉFENDRE CONTRE LE RÉEL, QUI NE COMPORTE PAS DE TEMPS QUI COULE : IL EST « EAUX SÈCHES »……….
 
 

Dernière mise à jour : 16-09-2022 05:38

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >