Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Pas de laïcité puisque l’ego FAIT CROIRE
Pas de laïcité puisque l’ego FAIT CROIRE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-10-2022 04:33

Pages vues : 665    

Favoris : 55

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
je_suis_charlie_vaccine.jpg
 
 
Pas de laïcité puisque l’ego FAIT CROIRE
Никакого секуляризма, поскольку эго
ЗАСТАВЛЯЕТ ВЕРИТЬ
La laïcité est ainsi elle-même une croyance.
Si l’ego ne faisait croire que cela, mais
LE PIRE est qu’IL CROIT QU’IL AGIT SEUL !
DONC IL CROIT QU’IL A LE POUR-VOIR
(de diriger-digérer ce qu’il cuit,
concrétise, totipotente [globalise]).
 
 
VRAIE LOI DE SUCCION :
« Tu es semblable à un cristal (1) limpide qui prend la couleur de ce qui l’entoure. Alors pourquoi, afin d’être libre de l’attachement [la fausse loi de succion (2)], essaies-tu de connaître objectivement le [véritable] attachement [la Vraie Loi de Succion, chez les Chrétiens : l’Eucharistie, et ici le Soi] ? Sache que l’ignorance qui tente de connaître le Soi en tant qu’objet séparé du Soi porte le nom d’anavam [ego, égoïté qui pousse l’âme à CROIRE qu’elle est responsable de ses propres Faire/Fer] ». (Strophe 40 de Kannudaiya Vallalar : La résorption dans le Soi [Ozhivil Odukkam]).

VRAIE LOI DE SUCCION : CONFORMÉE PAR LE SENS DU MOT ”RELIGIO” (religare, « obligation envers la divinité »), SE METTRE BIEN AVEC LA DIVINITÉ (pour Cela on parle de « Bonté divine »), DONC PROTECTION DIVINE. Pour que la « sauce » de la Vraie Loi de Succion prenne, deux progrès sont à réaliser :
- Croire le Divin est Félicité. Donc croire en un Être QUI N’EST QUE BON (au sens de sans dualité bon-mauvais, sans dualité miséricorde-dureté).
- Être persuadé que cette Bonté se manifeste à l’égard de TOUS les noms-les-formes, c’est-à-dire non pas une collectivité quelconque comme la « communauté humaine » en son mondialisme et « vivre ensemble », MAIS QUE CETTE FÉLICITÉ SE MANIFESTE QUE LE CENTRUM CENTRI DE CHAQUE « EST » DE CHAQUE NOM-LA FORME, c’est-à-dire dans sa SINGULARITÉ, dans son IGNÉ-INNÉ même, perpétuellement en transmutation en raison même de sa perpétuelle queste du UN.

Le RELIGARE actuel est celui du capitalisme et de sa technologie et de son « vivre ensemble » : ”Tous vaccinés, tous protégés”, c’est de la même logique que « Tous Charlie » et gare à ceux qui ne sont pas Charlie ou pas injectés.

FAUSSE LOI DE SUCCION : VIVRE EN DEHORS (de l’Univers, de ses racines).

« Pour qui est le dedans ou le dehors ? Ils ne peuvent exister que s’il y a sujet et objet. Pour qui existent-ils ? Finalement les deux se résolvent dans le seul sujet. Cherchez qui est dans le sujet. Cette investigation vous conduit à la pure Conscience au-delà du sujet.
Le soi ordinaire [le ‘je’], c’est le mental. Ce mental est soumis à des limitations. Mais la pure Conscience est au-delà de toutes limitations et on l’atteint par l’investigation que je viens d’indiquer.
Obtenir – Le Soi est toujours là. On doit chercher à détruire les obstacles qui s’opposent à la révélation du Soi.
Retenir – Après avoir réalisé le Soi, on comprendra qu’il est ici et maintenant. Il n’est jamais perdu [on ne perd pas la Foi comme on perd son porte-monnaie !].
Développer – Il n’y a pas de développement du Soi, car Il existe toujours sans contraction ni expansion.
Se retirer – Demeurer dans le Soi est solitude. Car il n’y a rien qui soit étranger au Soi. Pour se retirer, il faut quitter un lieu pour aller dans un autre. Ni l’un ni l’autre ne sont en dehors du Soi. Toute chose étant le Soi, se retirer est impossible et n’a aucun sens.
L’abhyâsa [pratique assidue, exercice, étude], c’est la recherche du Soi ». (Ramana Maharshi 42, du 24-3-1935).

- Question : En sommeil profond, je ne semble pas exister.
- Maharshi : Vous dites cela quand vous êtes éveillé. C’est votre mental qui parle maintenant. En sommeil profond, vous existez au-delà du mental [c’est le scribe de cette page qui souligne].
(Ramana Maharshi 126, du 4-1-1936).

ZÉRO INDIEN : « L’expérience est éternelle, elle ne se termine jamais ». (Ramana Maharshi 128 du 5-1-1936).

Notes.
1. Le Cristal prend la couleur du support sur lequel il est installé :
« Les cinq sens, les cinq éléments,
les organes de l’action, et tout le reste,
tu n’es assurément aucun de ceux-là.
Tu n’es pas davantage
les qualités qui leur sont propres.
Tu n’es pas plus le corps
que le savoir et l’ignorance.
Tu es cit, le réel,
qui tel un cristal, reflète les qualités
de tout ce que l’on place devant lui,
sans en être affecté le moins du monde.
C’est moi qui, par le biais de ma nature,
te conférera la vraie connaissance
en fonction de ta maturité spirituelle ».
(Vers 2-4, strophe 18, Hymne 14 du
Tayumanavar, cités dans le Ozhivil Odukkam.
L’ego, ozhivil, et le Retournement de la
Lumière : odukkam ou ”Résorption dans
le Soi”
).
IDENTIQUE À L’ÉCRAN DE CINÉMA QUI N’EST PAS AFFECTÉ PAR LES IMAGES QUI Y SONT PROJETÉES : la scène d’un incendie ne va pas faire flamber l’écran.

2. À cela on retrouve le « rien dans le Tout
et tout dans le Rien », telle la Vraie Loi de
Succion en Mon Attachement [”Téter ma Mère”,
Tao-tö king 20] pour Celui qui est sans Loi de
succion ; ainsi pratiquer la Vraie Loi de
succion pour être libéré de la vulgaire loi de
succion au monde : la loi de succion appelée
« vivre », et aussi état de veille.
Ainsi la vulgaire loi de succion ou attraction
”universelle” sera une protestation contre la
Vraie Loi de succion : une tentative d’exister.
SE RÉSIGNER À VIVRE EST CETTE TENTATIVE
CONTRE LA VRAIE LOI DE SUCCION.
« Exister » équivaut à une protestation contre
le Vrai, puisque le Vrai cesse d’exister dès
qu’il est vu, saisi, vécu, ou possédé !
Paradoxe, paradoxe !!
Ainsi on ne pourrait « vivre » seulement qu’à
la condition de tenir en respect la Vérité,
soit la prendre perpétuellement à rebours,
tel Sisyphe poussant son rocher, tel l’essentiel
des entreprises philosophiques ; de plus, et
comme à l’adhésion à un parti politique, lorsque
vous adhérez à un seul système philosophique,
vous êtes obligé de condamner les autres.
(pour réf. au Maharshi à 40 du 22-3-1935).

Essentielle des philosophies dont le but n’est
pas de révéler la Vérité à l’humain, mais bien de
la lui faire oublier, qui est aussi l’entreprise
de tout régime étatique : produire du commerce ou
de la mise en valeur du temps ; CAR CE QUI SE
DONNE DANS L’INSTANT SERA CONSIDÉRÉ COMME
FAUX, IRRÉEL. La Vérité est Cru-EL (ou AL le Divin qui
n’est pas « cuit » et est donc indigeste…
Le SAUVAGE doit être « cuisiné » ou
« civilisé », domestiqué, économisté).
Tout ce qui sera AL ou Cru, sera le terroriste, le faux,
l’invendable, l’innommable (le non-identi-fiable).
But véritable de la Vraie Philosophie :
« Le but véritable de la philosophie est
de vous tourner vers l’intérieur ».
(Ramana Maharshi 132 du 6-1-1936).

Ainsi avec le conventionnel en société, surtout
en politisme étatique républicain, il sera immoral
et choquant de faire connaître à qui que ce soit
la Vérité, dès lors qu’icelle sera invendable et
donc suspecte et déplaisante comme tout ce qui est
inéluctable (comme le mort ici-bas nécessairement
indiscutablement réelle).


La seule façon de vivre le Soi est de prendre conscience qu’Il n’est autre que Nous-mêmes, l’Instant, et de demeurer dans l’état de COUR (a), de CRISTAL (Christ), sans être affectés par tout facteur de souffrance, d’attraction ”universelle”, Nous ne faisons plus qu’un, non pas avec la république, mais avec le Soi, de même que le Cristal demeure clair et brillant quand on l’enlève du support coloré où il se trouve. Cristal ou Christ.

a. COUR : quand la Conscience ne fait qu’un avec son objet, quand il y a fusion avec le Suprême, en l’état de Félicité. En langage moderne et de justice humaine, on parlera de « témoin », et en langage cinéma, le COUR, le témoin sera l’ÉCRAN non affecté par les images projetées dessus.
C’est le « Reste tranquille et sache que je suis Dieu ». « Rester tranquille veut dire ne pas penser. Ce qu’il faut, c’est savoir et non pas penser ». (Ramana Maharshi 131 du 6-1-1936).
« Télépathie, clairvoyance et connaissance du passé, du présent et de l’avenir n’ont rien à voir avec la vision de la Sagesse », dit la Strophe 25 du « Who Am I ».

ÊTRE COUR = ÊTRE SEULEMENT L’ÉCRAN, LE TÉMOIN, AU-DELÀ DE LA PERSONNALITÉ, AU-DELÀ MÊME DU TÉMOIN. ET C’EST LÀ QUE DISPARAÎT LA MOINDRE QUESTION, PARCE QU’ON EN RESTE SEULEMENT À L’ÉTAT DU « GATE GATE PÂRAGATE PÂRASAMGATE BODHI SVÂH » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).
L’état d’âme individuelle perd la conscience d’elle-même en ne comptant que sur la Grâce du Soi. C’est Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus : « Quelques jours après mon OFFRANDE À L’AMOUR MISÉRICORDIEUX, je commençais au chœur l’exercice de la Croix, lorsque je me sentis tout d’un coup BLESSÉ D’UN TRAIT DE FEU si ardent que je pensai mourir. Je ne sais comment l’expliquer ce transport : il n’y a pas de comparaison qui puisse faire comprendre l’intensité de cette flamme [de SURFEU]. Il me semblait qu’une force invisible me plongeait tout entière dans le feu. OH ! QUEL FEU ! QUELLE DOUCEUR !… Une minute, une seconde de plus, mon âme se séparait de mon corps ! ».

Saint Thérèse c’est le ‘Je’-‘Je’, le A est A :
Nous n’avons plus alors que le Soi en tant que témoin, ce qui se produit du fait de la persistance d’une infime trace de conscience individuelle (raison) devenue impersonnelle.
L’état de ‘Je’-‘Je’ ou état de sphurana : « Le sphurana est ressenti en diverses circonstances, lors d’une grande peur, d’une excitation, etc. Bien qu’il existe de tout temps et en tout lieu, il est ressenti en un certain endroit et dans certaines conditions. On l’associe aussi à des causes antécédentes et le confond avec le corps.
Alors qu’il est seul et pur ; c’est le Soi. Si l’attention se fixe sur le sphurana et si on le ressent de façon continue et automatique, c’est la Réalisation.
Aussi le sphurana est-il un avant-goût de la Réalisation. Il est pur. Le sujet et l’objet procèdent de lui. Si l’homme se prend par erreur pour le sujet, les objets doivent nécessairement apparaître différents de lui. Ils sont alternativement retirés et projetés, créant le monde et la jouissance qu’en a le sujet. Mais si l’homme parvient à se sentir lui-même comme l’écran sur lequel sont projetés le sujet et l’objet, il ne peut y avoir confusion. Il peut observer tranquillement leur apparition et leur disparition, sans que le Soi en soit troublé ». (Ramana Maharshi 62 du 6-7-1935).
Le sphurana qui « brille et illumine » : il n’est ni l’ego ni le Soi, mais quelque chose entre les deux, un mélange du ‘Je’ (le Soi) et du « Je-pensée » (l’ego), et que le Soi est même sans sphurana. (Réf. Day by Day with Bhagavan, 24-3-1945, après-midi).
Lors de l’ultime et définitive suppression de la dernière trace de dualité sujet-objet, le témoin disparaît. la félicité est l’état qui survient lorsque cesse la douleur de l’illusion de la séparation et de la limitation au sein du Soi.
L’état de témoin à l’état de fusion avec le Soi s’accompagne d’un sentiment de Félicité, mais qu’icelui se trouve transcendé dans l’état ultime, dont la nature même est : ÊTRE-CONSCIENCE-FÉLICITÉ.
ON EST BÉATITUDE, MAIS JAMAIS BÉAT (tel que le fabrique l’industrie du commerce capitaliste et de l’entertainment). La béatitude n’est pas une caractéristique, une manière d’être, une propriété.
Ainsi « ON NE GOÛTE PAS LA FÉLICITÉ » comme on s’abreuve au pouvoir d’achat de l’idolâtrie de la marchandise ! Comme le dit le Maharshi dans Day by Day with Bhagavan, 25-4-1946, matin : « Il faut parvenir au stade ultime de samadhana ou samadhi [absorption totale dans la contemplation, expérience directe mais temporaire du Soi, transe] dans lequel on devient ananda ou Un avec la Réalité, et la dualité goûteuse et la félicité que l’on goûte cesse dans l’océan de sat-chit-ananda ou le Soi ».

La pseudo-démocratie issue de l’opinion du 1789 français ajoute l’imbécilité à la malfaisance : fondée en théorie sur une singerie de la Réalisation du Soi : tout le monde est devenue le CHRIST-ROI, elle finit par imposer pratiquement aux masses, aux citoyenisés, s’ils veulent accomplir leur humble devoir, un héroïsme qu’il serait à peine raisonnable de demander à Hercule et à ses travaux.
Si l’on cherche la raison cachée de la témérité si violante avec laquelle les ego révolutionnaires bouleversent des traditions et des mœurs qui ont fait leur chemin depuis de nombreux siècles, on trouve cette raison cachée dans l’illusion angélique, plutôt laïcarde, que la moralité est contenue dès le berceaux (comme quelque chose d’inné et d’universel) et qu’elle doit suffire à suppléer les mœurs détruits. MAIS IL N’Y A PAS PIRE MÉFAIT DE COMMUNAUTÉ HUMAINE QUE D’ACCULER LES MASSES À LA SAINTETÉ. (Depuis 89 celle de « la valeur républicaine » et de son culte de la raison conduisant à l’« État de droit », fondé sur l’inconscient collectif et le conventionnel : « Cette construction du mental produit un certain type d’institutions, une politique de la causalité [donc de la pure dualité guerrière ou d’opinion], dont procède ce montage de l’interdit [donc nécessairement de la LIMITATION PAR FRUSTRATION ET DE LA SOUMISSION AU DEHORS, À LA CAUSALITÉ OCCIDENTALE] que nous appelons en Occident l’État et le Droit », définition en référence au juriste et psychiatre Pierre Legendre, dans son livre : Le crime du caporal Lortie).

« Les instructions spirituelles diffèrent selon le tempérament des individus et leur maturité spirituelle. Il n’est pas possible d’instruire en masse » (Ramana Maharshi 107, du 29-11-1935). C’est pourtant ce que tente de faire le régime républicain et son capitalisme avec ses « valeurs » et sa laïcité imposées aux masses. Tout est inversé le moi-collectif déguisé en « citoyen-roi » est bien la forme naissante de cette actuelle société fourmilière dans la recherche de l’uniformité des choses qu’on donne à sentir, à vivre, à penser, FAIT IMPOSSIBLE À ATTEINDRE. Car la Qualité n’a ni commencement ni fin et ne peut être engendrée par la quantité qui elle est par nature indéfinie si ce n’est par l’opinion, et donc jamais achevée comme la polémique est interminable. L’uniformisation de la société humaine ne peut que conduire à la société-fourmilière, où n’est tolérée aucune liberté individuelle vers la recherche de l’Infini spirituel, vers la Réalisation. Elle multipliera, elle cumule les individus pour en faire des troupeaux mais refuse les personnes, dans le sens qualitatif de la Personne, de l’ÊTRE.
Comme actuellement on se dirige dans le cas où la liberté n’existe que pour l’oligarchie qui décide de ce qui devra être vécu et senti uniformément par tout le monde, C’EST DONC LA LIBERTÉ DU SATAM, LE GRAND ARCHITECTE QUI NE CHERCHE PAS À LIBÉRER LES ÂMES MAIS À LES POSSÉDER. C’EST L’ERREUR, QUI N’EST QUE LA MATURITÉ D’UN MAL QUI A SA SOURCE, SON GERME, DANS UN OCCIDENT PRÉTENDU DE CIVILISATION CHRÉTIENNE, ET DE NOS JOURS QUI SE VEUT LE GENDARME ET LE GARDIEN MORALE DE LA PLANÈTE (TEL L’EMPIRE USA) !!!
NORMAL, PUISQUE DATANT DE LA GUERRE DES HÉBREUX-JUIFS ET DE LEURS PROPHÈTES (soit les trois religions abrahamistes, à y ajouter la récente judéo-maçonnerie issue de 1717 à Londres) CONTRE LES PAÏENS ET LEURS CULTES ORIGINELS DE LA MÈRE DIVINE….. LE 1789 FRANÇAIS A SA SOURCE DANS CETTE GUERRE CONTRE LES PAÏENS IL Y A AU MINIMUM 3000 ANS. Depuis ce temps du winnerisme du Dieu sur la Déesse et le Serpent [vibration] l’organisation de la communauté humaine est passée du Matriarcat au Patriarcat, avec le vieux bien conservé à la pilosité blanche peint sur le plafond de la chapelle Sixtine. Hollywood, la pompe et le mondialisme n’étaient plus loin…
 
 

Dernière mise à jour : 22-10-2022 05:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2023 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >