Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La démocarnie le dieu des Juifs marchandises
La démocarnie le dieu des Juifs marchandises Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-10-2022 05:12

Pages vues : 542    

Favoris : 40

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocarnie, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
menhir_carrefour_shiva_christ.jpg
 
 
La démocarnie le dieu des Juifs marchandises
Démocratie carnée (matérialiste, frime, blabla)
puis leurs Commandements, puis après 1789 leurs
Droits de l’Homme sont le fait de la fabrication
de l’inconscient collectif de leur démiurge,
le type de la Genèse qui souffle, arrogant,
violent, vindicatif et winneriste,
qui, comme ses paroissiens, son
« peuple élu » (Deutéronome 14,1-2),
garde l’âme humain captive dans la
CROYANCE AU CORPS (1) LA CARNE et usurpe
le culte dû au Dieu inengendré, le
Centre nulle part, le Soi, Véritable
Père-Mère ou Mère-Père du TOUT, PAN.
 
C’EST DE CETTE IGNORANTE SERVITUDE
QUE LE CHRIST EST VENU DÉLIVRER LES HUMAINS.
MAIS TANDIS QUE LES RÉALISÉS, QUI ONT EN
EUX NATURELLEMENT L’ÉTINCELLE DIVINE, ONT
REÇU LA GNOSE DE L’ABSOLU, LES JUIFS,
AVEUGLÉ PAR LEUR LOI OU COMMANDEMENTS ET
DROITS DE L’HOMME, N’ONT RIEN COMPRIS AU
MESSAGE DU CHRIST-JÉSUS : EMMANUEL
(Emmanuel
ou Dieu avec nous : Matthieu 1,23),
Emmanuel fils de la Vierge : « Voici que la
vierge concevra et enfantera un fils, et on
l’appellera du nom d’Emmanuel. Ce qui se
traduit : « Dieu avec nous ».

Il s’agit de critiquer non les Juifs en
tant que croyants mais D’ATTAQUER
L’INCONSCIENT COLLECTIF
qu’ils en ont
fait en une forme de violence latente ou
inconsciente en politico marchande de
colère et de vengeance qui s’étale
dans la tabula rasa du ”Code du
Deutéronome”
12,2-5 : Vous abolirez
tous les lieux où les peuples que vous
dépossédez auront établi leurs Dieux,
sur les hautes montagnes, sur les collines,
sur tout arbre verdoyant. Vous démolirez
leurs autels, briserez leurs stèles, leurs
pieux sacrés [linga, pointe, voir plus bas]
vous les brûlerez, les images sculptées de
leurs Dieux, vous les abattrez, et vous
abolirez leur nom en ce lieu. À l’égard de
Yahvé votre Dieu vous agirez autrement.
C’est seulement au lieu choisi par Yahvé
votre Dieu, entre toutes vos tribus, pour
y placer son nom et l’y faire habiter,
que vous viendrez pour le chercher.


Ceux qui ont fait torturer Emmanuel ont agi inconsciemment malgré eux et sans savoir ce qu’ils faisaient. De plus, ils n’ont pas fait crucifier le Sauveur [Réalisé], contre qui ils ne pouvaient rien, puisqu’Il est Ici et Maintenant, sans ”avant” ni ”après”. Au contraire, le corps suspendu à un T est le croyance au seul corps d’Emmanuel (ou d’un autre homme qu’on lui a substitué au dernier moment). Ainsi, en croyant atteindre son rival, le dieu de la loi, des commandements droits de l’hommiste, a en fait un cloué sur le stavros (la croix, crux en latin, et stavros en grec [qui par dérivation donnera le symbole de la crucifixion, ”Stavros” ou ”Tavros” le poteau où les Anciens fixaient leurs lois] ; frigus en latin devenait en grec kyos, et ainsi de suite. Tous ces mots veulent dire « tressé », « croisé », et par extension « fil » (relier, ”RELIGIO” religare, ”obligation envers la divinité”, se mettre bien avec la Divinité [on parle de ”Bonté Divine”]  (2)).

RAPPEL : La théologie valentinienne essaye d’offrir une explication métaphysique du christianisme : le mental, ou plutôt sa maîtrise absolue au sens de la NON-PENSÉE ou UNITÉ, alors que la matière c’est la DIVERSITÉ (si utile aux marchands des tribus juives) ET SANS LIMITE (mise en valeur du temps… bénéfice, saisie...). Un principe unique est la source ultime de toutes choses. La tradition valentinienne l’appelle « Père » et « l’Abyme » [Saint Chaos] ou « la Profondeur ». Inconcevable et indescriptible, Il se connaît Lui-même et souhaite être connu. La connaissance que le Père a de Lui-même produit le Fils, qui est un Intellect. Le Père et le Fils sont simultanément Unité et Dualité [comme Yin et Yang] et, à partir de cette relation AMBIGUË, une pluralité d’êtres est engendrés. Iceux sont le déploiement de l’Essence divine qui se pense Elle-même, mais ils sont aussi des personnalités individuelles propres. Ces entités spirituelles sont appelées les « Touts », ou encore les Éons, et sont désignées collectivement comme le Plérôme, ou plénitude (plein au sens de Réalisé. Et c’est là qu’entre le problème ou dilemme Moi-Collectif et Moi-Individuel, censé être résolu par le principe de syzygie (du latin syzygia, d’origine grecque : marier, joindre, réunir). Évidemment le dilemme n’est pas résolu depuis 2000 ans, sinon la démocratie actuelle n’existerait pas ni aucune guerre !!!

La démocarnie le dieu des Juifs marchandises Démocratie carnée (matérialiste) en convalescence se refaisant une santé par le capitalisme vert (dont fait la partie le réchauffisme et les « énergies vertes », le temps-objet de travail : on choisit ses horaires comme on choisit la couleur de ses slips, donc on ne pointe plus à heure fixe à la pointeuse ou au ”contrôle d’accès” de l’entreprise) et la bagnole électrique met sur son tapis rouge adamique [rouge = passé] une mine de lithium en France, et c’est LE COCORICO RÉPUBLICAIN DE LA DÉMOCRATIE MARCHANDISES QUI LE BEUGLE SUR LA RADIO D’ÉTAT FRANCE-INFO. Quelle victoire pour la bagnole électrique qui ne peut fonctionner qu’avec des piles (au lithium) HAUTEMENT INFLAMMABLES et même EXPLOSIVES, et à dégagement de fumée toxique. De plus le processus d’extraction et la transformation de juste une tonne de lithium consomment 2 millions de litre ou 2000 m3 d’eau (500.000 gallons). De manière tragique, ce processus est similaire au processus destructeur de fragmentation hydraulique utilisé pour la production de gaz naturel… Tous processus dans la violence et poussive THERMODYNAMIQUE.
Une fois utilisées, les batteries mortes au lithium contenues dans les bagnoles électriques produisent un nouveau niveau de pollution environnementale, contaminant les réserves d’eau souterraines là où elles finissent par être abandonnées ou stockées. Bref, MÊME PROBLÈME (surtout pour l’EAU) QUE LA POLLUTION AUX DÉCHETS NUCLÉAIRES CONTAMINANT 6000 GÉNÉRATIONS FUTURES PENDANT 200.000 ANS PAR DES DÉCHETS DU NUCLÉAIRE ENTERRÉS DANS UNE GANG D’ARGILE À 400 MÈTRES SOUS TERRE. C’EST ÇA LEUR MISE EN VALEUR DE LEUR TEMPS DE DÉMOCARNIE MARCHANDISES CARNÉES, MATÉRIALISÉES, UTILITAIRE POUR LE SPEED….

Pollution par batteries électriques au lithium. Mais comment garantir 6000 générations prochaines contre la nocivité des déchets nucléaires ? Pour le nucléaire, dans une vidéo d’ARTE disparue un responsable avance la comparaison surréaliste des cathédrales du Moyen-Age : faire un confinement des déchets pour durer, mais j’imagine que même dans, par exemple 10.000 ans, elles n’existeraient plus, alors enfouir sous terre des déchets nucléaires « garantie 200.000 ans », c’est ahurissant, criminel ! « Écrire l’avenir, ça impose de faire confiance », clame ce responsable au gouvernement français en un sourire presque diabolique ! Là encore c’est ahurissant ! Voir dramatique et totalement délirant et irresponsable, criminel. « Faire confiance » est d’ailleurs l’ancien nom des banquiers : « Marchands de confiance ». On voit où ça Nous enlisent !!!
Comme explique dans cette ancienne vidéo d’ARTE en la possession CD du scribe de cette page, l’astrophysicien québécois Hubert Reeves, imaginez les Égyptiens du temps du roi Djeser (il y a plus de 4850 ans en comptant à partir de maintenant et avec un temps nécessairement établis sur du conventionnel, et H. Reeves ne cite pas cette période mais l’Égypte ancienne en général), imaginez les Anciens Égyptiens stockant du nucléaire sous la pyramide de Saqqara : qui s’en occuperait actuellement ? Le mode d’emploi de préservation des déchets, et s’agit-il de déchets ? et les indications y afférentes sont-elles inscrites sur un papyrus ? ou gravées dans un mur ? MON DIEU ! LA SÉRIE HOLLYWOODIENNE DE LA PLANÈTE DES SINGES N’EST PLUS LOIN…


La démocarnie ou démocratie marchande naît un jour et meurt un autre jour : « Ce qui vient doit s’en aller. Seul ce qui existe toujours demeure » (Ramana Maharshi 16-9-1945 a-m). La démocarnie ou démocratie marchandises est du Thème du messianisme : atteindre un but, réparer, faire « mieux » ou A-méliorer (du A privatif et rendre meilleur, donc rendre plus mauvais). « L’idée qu’il existe un but et une voie qui y mène est erronée. Nous sommes le but, Nous sommes la Paix, toujours. Nous devons seulement cesser de croire que Nous ne le sommes pas [comme les inventeurs de la Liberté] » (Ramana Maharshi 16-9-1945 a-m).

La démocarnie le dieu des Juifs marchandises Démocratie carnée (matérialiste) ont leur NOUVELLE ÉGLISE : L’UNION EUROPÉENNE ET SON « UNIE DANS LA DIVERSITÉ », une singerie de l’Unité.
C’EST PARCE QUE CES GENS CANCÉREUX DU POUVOIR DE L’U.E. SONT DANS LA DIVERSITÉ MARCHANDE QU’ILS ONT DES ÉCLAIRS DE LUCIDITÉ CONCERNANT L’UNITÉ ; ILS VOIENT DONC LA DIVERSITÉ MARCHANDISES COMME SEUL RÉEL.
C’est le contraire, l’unité est réelle et la diversité est fausse. Pour que l’unité puisse se révéler, la diversité doit disparaître. L’unité est toujours réelle. Elle n’envoie pas d’éclairs pour manifester son existence dans cette fausse diversité. Au contraire, cette diversité fait obstruction à la vérité ». (Ramana Maharshi, entretien 354 du 8-2-1937).

Notes.
1. Preuve que les Anciens n’étaient pas, comme actuellement, aliénés pas la croyance au corps : entre autres Peuples Anciens, les Gaulois étaient des Peuples POUR LA MORT, AU SENS DU SURFEU : LE DÉPASSEMENT DE SOI-MÊME. Ainsi César décrit-il une scène incompréhensible pour son Empire étatique : une baliste (projecteur de balle, un boulet de pierre) est mise en place devant une porte de l’Oppidum. Les Gaulois n’ont d’autre ressource que de s’exposer pour lui lancer de la poix [goudron ou résine de bois] qui peut l’incendier. Plusieurs fois de suite, les guerriers s’exposent le torse nu pour alimenter les flammes, plusieurs fois de suite ils sont transpercés par le tire de la baliste. À chaque fois qu’un Gaulois tombe, un autre vient tranquillement prendre sa place. C’était bien-sûr, une nécessité vitale pour eux de mettre l’engin de guerre hors d’usage. Mais les Gaulois savaient se protéger et, connaissant l’usage de la cuirasse et des boucliers, s’ils y vont torse nu c’est pour s’exposer délibérément. C’est que, comme l’a montré Pierre Clastres, l’existence du guerrier [au sens du pouvoir et de la chefferie] est un danger pour la société sauvage [originelle], aussi icelle le pousse-t-telle, s’il veut garder son titre de guerrier, à s’exposer de plus en plus, à surpasser en permanence ses exploits et ce jusqu’à la mort. Il semble d’ailleurs que pour cette raison, lorsque la communauté celtique eu atteint presque toutes les limites de l’Europe - par la guerre - et se fut heurtée aux cités fortifiées méditerranéennes - Rome, Delphes, Pergame, Marseille, les villes du littoral andalou -, noix trop dures à croquer pour elle, le mercenariat des Celtes, à la solde de pouvoirs étrangers, utilisa cette débauche d’énergie. On peut se demander pourquoi la société pousse ainsi le guerrier toujours plus en avant, la raison en est simple, c’est que sans cela il serait un trouble pour l’indivision [l’INSAISISSABLE, le scribe de cette page souligne]. Impropre au travail, il est tenté de vivre du travail des autres - faute de guerre et de butin [principe de l’actuel capitalisme : ”Régime économique et social dans lequel les capitaux, source de revenu, n'appartiennent pas, en règle générale, aux personnes qui les mettent en œuvre par leur propre travail”, dic. Le Robert et principe direct de la schwaberi-harari : ”Vous ne posséderez rien et vous serez heureux” (identique au Code du Deutéronome 12,2-5), et définition du capitalisme par Fernand Braudel : ”Privilège du petit nombre, le capitalisme est impensable sans la complicité active de la société”, éminemment en hiérarchie matérialiste pyramidale comme actuellement].
En outre, la constitution autour des chefs de « suites guerrières » POURRAIT être l’embryon d’un appareil [un ”isme”] d’État spécialisé [actuelle mode du spécialiste où tout le monde depuis le 1789 français est devenu le roi, le consommateur], monopolisant la violence à son seul profit [la violence légitime d’État, alors que celle des peuples est évidemment « illégitime »… Cherchez l’erreur !]. En effet, les Celtes - comme les Indiens - nomment un chef de guerre à qui ils doivent obéissance absolue en campagne. C’est ce que fut Vercingétorix qui ne fut nullement roi des Avernes, son nom indiquant seulement son origine royale, ce qui est très différent. En temps de paix, le peuple est délié de toute obéissance envers ce chef. […] Sans la nécessité pour le guerrier de se surpasser, c’est-à-dire de mourir [et ici équivalent du SURFEU OU RÉVÉLATION DE LA PREUVE SUPRÊME DE LA VRAIE VIE], on pourrait craindre que les ”suites guerrières” ne se transforment en embryon d’État [ET C’EST CE QUI SE PASSE DEPUIS DES MILLÉNAIRES DANS LES MONDES DE LA « DÉMOCARNIE » QUI COMPTE ET CONTE] ; ce sont en effet ces « suites », qui constituent ce que César croit être la nombreuse clientèle des chefs, quoique ce concept ne sont en rien comparable avec ce que nous décrivons ici. En réalité le péril de l’État fut exorcisé et la société laténienne mourut - tuée par Rome - justement parce qu’elle s’était refusée à en constituer un ». (Le Défi Celtique, Alain Guillerm, pages 182-184).

2. Trame et toile de l’Araignée maîtresse de l’espace. L’Alchimie énonce que le Labeur ou Labour de l’Alchimiste est un « Travail de femme », donc un TISSAGE de la vie, un « JEU D’ENFANT » (parce qu’en dehors des idées reçues et du conventionnel-conditionnement). Une broderie où les Traits de Fil sont appelés « points » (le stavros cité plus haut) ; broder signifie aussi amplifier une fiction (”en remettre” une couche).

Fuseau, Toupie, écheveau (même Thème que la Chaise d’Isis, écheveau, du 15è eschevel, du latin scabellum (tabouret), dérivant vers escabeau, par extension « dévidoir », puis « écheveau »). Voir eschiele et eschale en français du Moyen-Âge qui signifient : échelle, escalier, escalade, et sorte de PILORI où l’on exposait les criminels. Pilori ou Bâton, Axe, la croix ou stavros.
Shiva linga, comme toutes pierres dressées ou Menhir (gravure en haut de page), soit le Thème des Divinités en fuseau. Les Dieux du fil et de la corde étaient qualifié de « funestes », le fil représentait en effet le dernier degré de l’exténuation du jour et de la vie ou la mort. Ces Divinités ont toutes la tête ceinte d’une fil ou d’une bandelette et tiennent à la main une lance ou une mince baguette de myrte, qui a même signification. Même symbolique que ce qui a une extrême ténuité : aiguille, épée, épine, voile. De là les noms de Tanit (l’exténuation) ; Athena (l’épine ou l’aiguille qu’on donnait pour femme au Dieu fil.

En complément voir la page À L’INSTANT DE SA PERTE QUAND ELLE DEVIENT INSAISISSABLE, la fameuse « vie ». Insaisissable évidemment pas à la manière des Schwab-Harari et de leur « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux » (identique au Code du Deutéronome 12,2-5 pour faire place au DÉSERT, UN COMBLE POUR CES MARCHANDS DANS L’ÂME ET TRAVAILLEURS DU CHAPEAU, DU TIROIR-CAISSE ET DE WALL-STREET… ET DU NSA….).
 
 
urne_democarnie1.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 26-10-2022 06:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2023 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >