Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Qui vois ce ‘je’ ?
Qui vois ce ‘je’ ? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-11-2022 06:27

Pages vues : 366    

Favoris : 30

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nanocivilisation, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
frise_poliak3.jpg
 
 
Qui vois ce ‘je’ ?
Afin de tuer dans l’œuf le Pour-Voir :
l’ego ou pouvoir qui n’existe pas.
« Dans la question du « Qui suis-je ? » le
‘je’ désigne l’ego. En essayant de suivre
sa trace et de trouver ainsi sa source, on
s’aperçoit qu’il n’a pas d’existence séparée
mais qu’il se fond dans le Vrai ‘Je’ »
(Ramana Maharshi).
 
Voir ce ‘Je’ ou se fondre dans l’UN.
« Quelle que soit la voie que vous suivez,
vous devez vous perdre dans l’UN.
L’abandon [Renoncement ou Putréfaction] n’est
complet que si vous arrivez au stade où vous
pouvez dire : ”Tu es Tout” et ”Que Ta volonté
soit faite”
 ».
« Dans la Réalité il n’y a ni dvaita [dualité]
ni advaita [non-dualité], mais CELA
qui est, EST ».
L’abandon de soi paraît facile parce que les
gens s’imaginent que, s’ils prononcent simplement
les mots ”Je m’abandonne” et remettent leur
fardeau au Seigneur, ils sont libres et peuvent
faire ce qu’ils veulent. Mais en réalité,
une fois que vous vous êtes abandonné, vous ne
pouvez avoir ni préférences ni aversions [donc
délivré de l’opinion]. Votre volonté doit
disparaître, laissant la place à celle du
Seigneur (1). Cette mort de l’ego n’est pas
différente du jnâna [celui qui a réalisé le Soi].
Ainsi, quelque soit la voie que vous empruntez,
vous devez arriver au jnâna, à l’Unité ».

En ce qui concerne le TOUT CONFORT accessible
par la technologie actuelle en train de bouffer
l’humain, en train de l’asservir comme jamais dans
l’histoire du Néolithique, la tyrannie de
l’opinion s’augmente de jour en jour, la dualité
DÉSIRS-BESOINS ou PASSIONS-BESOINS aussi.
Et telle la dualité FRIC/FLIC et ses lois, si vous
contrôlez les passions, « elles seront réprimées
pour un moment et revendiqueront de nouveau leur
assouvissement. Vouloir déraciner les désirs en
les assouvissant [comme dans cette actuelle
civilisation avec sa ”démocratie”], c’est comme
vouloir éteindre un feu en y versant du kérosène.
Le seul moyen est de trouver la racine des désirs
et ainsi de les extirper ».

En ce qui concerne le régime étatique commencé
au Néolithique avec la voie de l’Agriculture et
la chefferie : « Il est inutile de commencer à
réformer le pays [d’abord parce que les cancéreux
du pouvoir ne vous laisseront pas faire comme dans
le cas récent des Gilets Jaunes] AVANT DE S’ÊTRE
RÉFORMÉ SOI-MÊME.
Le premier devoir de chaque humain est de réaliser
sa Vraie Nature. Après cela, s’il ressent le besoin
de réformer le pays ou la nation, qu’il le fasse.
Ram Thirta (2) proclamait : ”Nous avons besoin des
Réformateurs - mais des Réformateurs qui se
réforment eux-mêmes d’abord”
.
Il n’y a pas deux personnes au monde qui soient
pareilles ou qui agissent de la même manière [c’est
pourtant que que tout POUR-VOIR TENTE DE NORMALISER
PAR LE TRANSHUMANISME ET LA PENSÉE
UNIQUE RÉPUBLICAINE SOCIALISTE DANS
L’INCONSCIENT COLLECTIF]
Nous avons beau essayer d’effacer les différences
extérieures, elles persistent malgré tout.
Les tentatives des soi-disant réformateurs sociaux,
par exemple les brahmo-samajistes (3) et les
arya-samajistes (4) qui voulaient abolir les classes
et les différences créées par le système des castes
n’ont nullement réussi, ils n’ont fait que créer de
nouvelles divisions et ajouter de nouvelles castes
et classes à celles déjà existantes. La seule
solution pour chacun est de réaliser sa Vraie Nature »


RENONCEMENT OU PUTRÉFACTION SONT LA RÉALISATION.
« Ce sont des aspects différents du même état [comme Fermentation et Putréfaction]. Abandonner le non-soi est renoncement. Demeurer dans le Soi est jnana ou Réalisation du Soi. L’un est l’aspect négatif et l’autre l’aspect positif de la même unique Vérité ».

« Le Réel demeure toujours tel qu’Il EST. Mais nous prenons l’irréel pour le réel et c’est à cela que nous devons renoncer [et avec le capitalisme et son régime étatique en cheville absolument tout est fait pour empêcher la Putréfaction, que le scribe de cette page traduit par ”confort”, ou robotisation de l’humain]. C’est tout ce qui est requis ».

Comment l’irréel [la Chute] est-il apparu ? Et l’irréel peut-il naître du Réel ?
« Voyez s’il est né. Vu d’une autre perspective, l’irréel n’existe pas. Seul le Soi existe. Quand vous essayez d’identifier l’ego, fondement de l’existence du monde et de tout le reste, vous vous apercevez que l’ego n’existe pas et de ce fait toute cette création n’existe pas non plus [création de démiurge ou ’Grand Architecte’ modèle judéo-maçonnerie spéculative ou d’opinions] ».



Le fonctionnement SANS MENTAL est l’équivalant d’être COUR : comme avec l’écran de cinéma : « Voyez par exemple cette pendule. Elle fonctionne sans mental. Disons que le jnani possède un mental ; mais alors son mental est différent de celui d’un être ordinaire. Il est comme l’homme qui écoute une histoire qu’on lui raconte et pense en même temps à autre chose [être comme un écran de cinéma qui n’est pas affecté par les images projetées dessus, donc être ”Cour”, ne pas être d’une certaine façon en émission-réception]. Le mental débarrassé des vasana [tendances] n’est pas actif, même en accomplissant une activité. D’autre part, le mental qui est rempli de vasana est actif, même si le corps est immobile ou inactif (5) ».

Seul celui qui voit est réel
mais certainement pas le monde
(R. Maharshi, entretien 442),
de même que le temps n’existe
que s’il y a quelqu’un pour l’observer,
sinon il n’existe pas, donc aucune création.


[En référence à : Ramana Maharshi au jour le jour, période du 2 janvier 1946 après-midi]


Notes.
1. Et c’est ICI, par l’expression : « La Volonté du Seigneur », que se situe le NŒUD DU TRAGIQUE PROBLÈME DE L’HUMAIN PRÉSENT : certains au gros ego voulant - tel ICARE et sa démesure en perversion du courage et de faux amour -, VOLER DE LEURS PROPRES AILES, ont fabriqué la LAÏCITÉ, soit-disant pour permettre la « liberté de pensée » (ou d’expression), ET AINSI DE CONSOMMER LA MARCHANDISE ! ÉVIDEMMENT FAUSSE SOLUTION, ET DE FACILITÉ COMME DE TOUT À CE HUI DE TECHNOLOGIE EN TRAIN DE BOUFFER L’HUMAIN PAR LA VOLONTÉ-OPINION DE CERTAINS FORTS EN EGO ET EN FRIC/FLIC (complexe militaro-industriel) !
NŒUD DU TRAGIQUE PROBLÈME LIÉ À LA RACINE DU MAL : CEUX QUI VEULENT SAISIR, VOIR, PESEZ, A-VOIR DES PREUVES, DE CECI OU DE CELA ET DES PREUVES DE « DIEU », du genre : « Montrez-moi Dieu, et je vous croirais », de cette même inquisition du pervers narcissique se posant en maître devant l’élève qui doit argumenter ou opinioner suivant la mode ”liberté d’expression” : « Si tu ne penses pas comme moi, ou comme nous, donnes-nous des arguments qui prouve ton opposition ». Évidemment l’accusé sera dans l’impossibilité de prouver quoi que ce soit, puisque c’est automatiquement ouvrir la chaîne sans fin de causes et d’effets comme les opinions ou polémiques reposent sur cette chaîne sans fin et complètement stérile, quoi pouvant ainsi être ”éternelles”. Donc ne jamais céder à l’inquisition du Dehors, du social, quelle qu’elle soit. « Ne vous y engagez pas. Tournez-vous vers l’intérieur et mettez fin à tout cela. Il n’y a pas de finalité dans de telles discussions », dit le Maharshi à l’entretien 132 du 6-1-1936.
Cet état argumentaire inquisitorial est le scolaire du maître qui fait passer à l’élève un examen, comme preuve qu’il a bien appris sa leçon. Il est aussi typique du ou de la PERVERS NARCISSIQUE COMME EN DUALITÉ WINNER-LOSER (voir la page LES RAVAGES DE L’EGO chez certains humains).

2. Philosophe et enseignant du Vedânta (1873-1906).

3. Brahmo-samaj : mouvement réformateur religieux et social fondé en 1828 par Ram Mohan Roy et Debendranath Tagore à Calcutta.

4. Arya-samaj : mouvement réformateur de l’hindouisme fondée en 1875 par Swami Dayananda Saraswati à Bombay.

5. C’est d’ailleurs pour cela que les tortionnaires de la CIA au Guantanamo aidés de criminels psychiatres privaient de leurs cinq sens les prisonniers, ce qui amplifiait leur mental sous vasana (impressions formées dans le passé déterminant nos pensées-actions) en délires de toutes sortes devenant de plus en plus insupportables. La technologie par la perversion humaine est évidemment au service de la torture moderne : on ne brise plus les os, on ne fait plus couler le sang, on détruit par l’intérieur, C’EST ENCORE PLUS CRUEL, PLUS PERVERS, QUE LE « BON VIEUX BOURREAU D’ANTAN QUI TRAVAILLAIT LES CORPS » ; de nos jours, les bourreaux de l’Empire utilitariste travaillent les âmes…  de TOUT LE MONDE…. PROPAGANDE et Perversion politique de la RACINE DU MAL : LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS : VOULOIR ”SORTIR” DE L’UNIVERS POUR LE POUR-VOIR.
 
 

Dernière mise à jour : 09-11-2022 06:48

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2023 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >