Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Oublier le spectre-spectacle : le corps
Oublier le spectre-spectacle : le corps Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-11-2022 13:23

Pages vues : 396    

Favoris : 34

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nanocivilisation, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
 
frise_poliak15.jpg
 
 
Oublier le spectre-spectacle : le corps
Trouvez l’origine de l’ego, lequel est augmentable
comme le prouve l’opinion de la v(o)aleur de 1789
et le pouvoir d’achat en consommation transhumaniste.
« Vous n’avez besoin d’aucune attitude mentale.
Vous devez simplement abandonner l’idée que vous
êtes le corps qui a telle ou telle apparence,
tel ou tel nom, etc. Pas besoin d’avoir une
idée sur votre nature réelle. Elle existe
toujours. Elle est réelle, ce n’est pas une idée ».
(Elle est le EST, l’Ainsité [état naturel,
aussi épithète des Bouddhas].
 
La racine du mal, la dualité Dedans-Dehors fait que
Nous voulons SAISIR le passé, ce que Nous étions et
ce que Nous serons à l’avenir.
« Nous ne savons rien du passé ni de l’avenir.
Mais Nous connaissons le présent et savons que
Nous existons maintenant. Hier et demain ne se
conçoivent que par rapport à ce hui.
Hier était un ”hui” en son temps et demain
sera un autre ”hui”.
Le hui est toujours Ici et Maintenant.
Ce qui est présent en permanence est existence
pure. Icelle n’a ni passé ni avenir.
Pourquoi ne pas essayer de trouver la Vraie
Nature du présent et de l’existence toujours
présente ? »
« Voyez ce qu’est le présent. Alors vous comprendrez
ce qui est influencé par un passé ou un futur ou
qui possède un passé ou un futur et aussi ce qui
est éternellement présent et toujours libre, non
affecté par le passé et le futur ou par un
quelconque karma passé ».

GURU définition : « ”Tu n’a rien besoin de faire.
Il suffit que tu restes tel que tu es dans ton
état véritable”
. Voilà la vérité sur le Guru ».

Comment faire un travail sans se prendre pour
un corps ?
« Travaillez sans attachement. Il sera même plus
efficace que le travail effectué avec l’idée de
celui qui l’accomplit [le fameux ”droit d’auteur”
ou ”propriété intellectuelle” issue de la ”valeur”
de 1789].
Et si on ne sait pas quel travail faire ?
« Ne vous inquiétez pas. Le travail qui vous est
destiné dans cette vie, vous l’effectuerez, que
cela vous plaise ou non ».

« Si chacun et destiné à faire un certain travail
qu’on est finalement obligé d’accomplir même si
on ne le souhaite pas et si on le refuse, y a-t-il
encore un libre arbitre ? »
Le Maharshi : « Il est vrai que le travail que Nous
sommes destinés à accomplir sera accompli. Mais Nous
sommes libres de ne pas éprouver les joies et les
peines, les conséquences agréables ou désagréables
de ce travail, en ne Nous identifiant pas avec le
corps ou avec ce qui effectue le travail.
Si vous réalisez votre Vraie Nature et si vous savez
que ce n’est pas vous qui travaillez, vous ne serez
plus concerné par les conséquence du travail dont
le corps doit s’occuper, selon sa destinée, son
karma passé ou le plan divin, appelez-le comme vous
voulez. Vous êtes toujours libre et cette liberté
est sans limites ».

Le mental ne se perçoit pas lui-même. C’est comme
s’appeler soi-même sur sa propre ligne téléphonique :
ça sonne occupé, comme une TAUTOLOGIE.
De même que la lame du couteau ne se coupe pas
elle-même, il en est comme d’une lampe qui
s’éclaire elle-même.
Les lampes n’ont pas à s’éclairer puisqu’on n’y
trouve pas de ténèbres.
S’il existe une conscience qui sait et affirme
que la lampe s’éclaire, qu’est-ce qui sait et
affirme que la raison serait « lumineuse » ou un
« siècle des lumières » ?


Si la Vérité n’est qu’un partage d’opinions
comme on peut partager ensemble le
pain et le vin,
alors toute opinion
telles les ”droits de l’Homme” sont
une APPARENCE, un SPECTRE de vérité.
Car la pensée qui selon son principe vagabonde,
elle s’arrête puis reprend et ignore la Vacuité (1),
elle ignore le Gratuit ou l’Amour,
comme dans la loi de succion sans
spectre-spectacle.
Voilà pourquoi il faut apprivoiser la Vacuité.
La loi de succion a pour cause la sensation
éprouvée par la croyance au corps.
Et les affranchis des émotions négatives
sont libres des souffrances du
samsara [cycle des naissances et des morts,
monde phénoménal des noms-le-formes],
mais ils n’ont pas réalisé la Vacuité et ne peuvent
donc pas dissiper le VOILE cognitif qui les
attache à la loi de succion envers les phénomènes,
les spectres, et seront encore ça et là sujets
à la racine du mal en saisie par le Dedans-Dehors.

En France de 1789 et de son régime égalitatiste en grégarisme socialisant et même norme pour tous dans la croyance au corps et donc à la ”raison”, fabrique une identité de ”nature”, UNE IDENTITÉ DE PHÉNOMÈNES À LAQUELLE TEND NÉCESSAIREMENT L’ÉGALITARISME SOCIALISTE, et qui ne peut se réaliser que SUR LA RUINE DE LA NATURE HUMAINE, D’OÙ LE SUCCÈS DU TRANSHUMANISME ET DES MACHINES.
EN VÉRITÉ, LE PRINCIPE DE L’UNITÉ DE LA COMMUNAUTÉ HUMAIN RÉSIDE DONC AU-DESSUS DU SOCIALISME LAÏCARD, DE SORTE QU’EN CLIMAT LAÏCARD, C’EST TOUJOURS LE CHAOS ET LA MORT QU’ON POURSUIT SOUS LE NOM D’« UNITÉ » (ou de ”république” : régime d’un État gouverné par un seul, mais qui n’est pas une chefferie héréditaire. La ”Chose publique” se croit « Unité »… comme une religion avec son « eucharistie » laïcité). La laïcité reposant sur LA CROYANCE, ou non, qui est encore une croyance, une OPINION, ne permet évidemment pas la LIBÉRATION : aucune possibilité de soulever le voile du mental qui attache par la loi de succion aux phénomènes, aux spectres ; ces nouveaux croyants seront encore ça et là sujets à la racine du mal en saisie par le Dedans-Dehors, par la tyrannie de l’opinion de peser le pour et le contre, SOIT TOMBER DANS LE POUR-VOIR, TOMBER DANS LA SAISIE, SANS FIN : LA POLÉMIQUE N’A PAS DE FIN, ELLE SUCE L’ÉNERGIE HUMAINE ET S’EN NOURRIT TEL UN SUPER ÉGRÉGORE.


[En référence principale à : Ramana Maharshi au jour le jour, période du 3 janvier 1946 après-midi]

Note.
1. Vacuité : tout ce qui se produit en interdépendance, comme dans la racine du mal en dualité Dedans-Dehors produisant la saisie par loi de succion. La vacuité est donc une désignation relative. (En réf. à Nagarjuna, stance 24,18 : « C’est la coproduction conditionnée  que nous entendons sous le nom de vacuité. C’est là une désignation métaphorique, ce n’est rien d’autre que la voie du milieu [le Fléau] ».
Sans identification il y a vacuité. Mais comment peut-on parler de « vacuité » avec un mental qui est PLEIN À CRAQUER DE MOTS/MAUX ? C’est un non-sens ! Voir les pages sur la ROUE : Transfiguration ou Réalisation du Soi, et : Enfin Nous entrons dans le SIÈCLE DE L’OBSCURITÉ, et : Tu prends ta peau et tu la roule.
 
 

Dernière mise à jour : 10-11-2022 13:48

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2023 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >