Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Spontacratie ou Réalisation
Spontacratie ou Réalisation Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-11-2022 09:24

Pages vues : 324    

Favoris : 22

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
05122008livr_orang_wb_separation.jpg
 
 
Spontacratie ou Réalisation
De spontané, sans calcul, et
cratie : énergie (du grec kratos : puissance).
 
« Un mental purifié est élixir, un mental vidé est remède. On dit du mental qu’il est purifié quand il ne s’attache plus à rien. On le dit vidé lorsqu’il ne garde plus rien en lui. Mais si l’on s’attarde sur le ”vide" de cette vacuité, c’est que la vacuité n’est pas encore vide. Un mental vide et qui ne pense pas à sa vacuité, voilà ce qu’on appelle la véritable Vacuité », dit Le Secret de la Fleur d’Or, traduction de Thomas Cleary. Voilà une superbe constante d’absence de constante ou constante d’absence de loi…… qui vient boucler LA LOI (Eucharistie des Chrétiens ou Vraie Loi de succion…….). Car la moindre loi HUMAINE vient foutre le chaos partout et ouvre la boite de pandore qui déverse ses f(r)ictions des sophistes mondains (la république, son verbiage en politisme).

« La Réalisation du Soi, ce n’est pas ‘voir’ cette lumière [du cœur non physique, le purusha : homme, l’homme originel, éternel, esprit individuel, âme], c’est demeurer EN ELLE ET ÊTRE ELLE ». (Ramana Maharshi au jour le jour, 3-2-1946 matin).
Le Spontané, sans calcul. On ne ‘voit’ pas le vide comme si on voulait ”sortir” de l’Univers pour le voir et tomber dans le Pour-Voir ou pouvoir, donc tomber dans la saisie, tomber dans la vulgaire loi de succion : la tétée, du berceau au tombeau. Tomber dans le Pour-Voir du Tikkoun ou de la réparation juive, tomber dans l’évolutionnisme ou le rachat des péchés (Jacques Attali, page 18 : Les Juifs, le monde et l’argent).

Le sujet et l’objet ne sont que concept mental.
Et n’ont aucune réalité objective.
Le mental présente ainsi deux pôles
Qui ne sont ni éternels ni voués au néant.

Tant qu’il est question de fluctuations
du mental, on est en terre sophiste [opinion,
illusion de ‘vérité’].
Qui ne se laisse aller aux idées fictives
[des objets de la dialectique historique]
Voit le mental tel quel.

Venir, c’est voir une apparition.
Aller, c’est ne plus rien percevoir.
Réaliser le sens du venir et de l’aller,
C’est ne pas produire de pensées fictives
[et ne pas produire la racine du mal (1).

Permanent, impermanent,
Créé, incréé,
Ici et au-delà
Sont des thèmes de Sophistes.
(Lankâvatâra, L’impermanence, 17 : résumé en vers par Le Vénéré des mondes)


SPONTANÉ = ÊTRE DANS L’INSTANT, LE SOI OU VRAIE NATURE : « Le samadhi [absorption totale dans la contemplation, expérience directe mais temporaire du Soi ; transe] est nostre état naturel si Nous avons abandonné nos vikalpa [faux concepts, doute] ».

« Il n’existe pas plusieurs félicité [comme il n’existe pas plusieurs universel]. Il n’y a qu’une seule félicité [ânanda] qui comprend aussi celle que l’on éprouve à l’état de veille. La félicité de tous les êtres, de l’animal le plus inférieur jusqu’au Brahmâ le plus haut, est la félicité du Soi. La félicité qui est éprouvée consciemment en turiya. Voilà la différence. La félicité éprouvée en état de veille est une félicité limitée [upâdhi-ânanda] ».
État de turiya ou quatrième état, tel « réduire en eau »….

QUI DIT « EMPIRE » DIT NATURELLEMENT ÉCROULEMENT (de cet Empire). Le mondialisme anglo-américain est né un jour, il mourra un autre jour, comme tous ses modèles d’empires précédents.
De même : « NOUS NE COMPRENONS PAS LE PRÉSENT, POURQUOI CHERCHER À CONNAÎTRE L’AVENIR ? » (Ramana Maharshi, op. cité).

L’Empire ou le mondialisme économico-capitaliste ou en chefferie globalisée a la même logique sadique que le transhumanisme : rendre le corps physique « immortel » ou « transformer l’homme en surhomme » [l’homme « augmenté » et sa « réalité augmentée » transhumaniste]. « Tous ces gens, qui écrivent de longs traités sur l’indestructibilité du corps et qui recommandent des techniques médicales [et des prothèses bio-machins en intelligence bêtise] et des pratiques yoguiques pour rendre le corps parfait et le garder en vie indéfiniment, finissent eux-mêmes par mourir un jour ! » (Ramana Maharshi, op. cité).

MESSIANISME, ou CHUTE, S(R)ÉPARATION, MANQUE : QUAND ON EST SÉPARÉ, ON VEUT ‘VENIR’. (Réf. au Maharshi ou Sage).
MANQUE : l’être humain n’est pas (n’est pas né) il veut ÊTRE.
Comme si un ICI avait besoin de son AILLEURS, ou une histoire besoin de la dualité : conte(u)r-écouteur. Le « Je est un autre » de Rimbaud. Pourquoi le monde devrait avoir « un sens » ?, donc parler, langage ? Comme s’il avait besoin d’une justification…. Pourquoi donc le ”Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ”, du Soûtra du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi) en forme de SURFEU DE L’HUMAIN DEVANT DÉPASSER L’HUMAIN, MAIS DANS L’ACCÈS À SA FÉLICITÉ NATURELLE, PAS À L’ARTIFICIELLE DU TRANSHUMANISME MESSIANIQUE ET CAPITALISTE ? RÉPONSE : POUR TUER LA LOI DE SUCCION : DÉPASSER LE DÉSIR, DÉPASSER LA SAISIE, DÉPASSER LA CAPACITÉ DE CELUI QUI SAISIE, POSSÈDE.


Le ”ON VEUT VENIR” (de-venir) du Maharshi : LOI DE
SUCCION COMME L’ATTENTE DE LA RENCONTRE
POUR FAIRE L’UNITÉ !
Genre : ma moitié visible se rapporte à l’autre
invisible, et me fabrique à l’absent que sécrète
cette autre moitié ! (Comme mari et femme).
Chaque sujet ayant à PRENDRE CONNAISSANCE du
monde AFIN DE S’Y RETROUVER : re-con-naître et ÊTRE.
Mais si un « AILLEURS » vient se greffer dessus,
commence alors la temporalité, en une forme de
« parole venue d’ailleurs », comme les extraterrestres
venus d’ailleurs dans leurs vaisseaux comme certifiant
la réalité des Terriens : ”Sommes-nous seuls ?” !
Comme si la loi de succion et son désir devait ne
pas se contenter de ce « monde-ci », et en faire
toujours plus en évolutionnisme et transhumanisme.
COMME S’IL FALLAIT PASSER OUTRE LA
RÉALISATION DU SOI, PASSER OUTRE À SON
IMAGE ORIGINELLE, COMME SI PRÉTENDRE À
LA RÉALISATION OU LA RE-CON-NAISSANCE NE
SUFFISAIT PAS : COMME SI LE LANGAGE ET LE
SYMBOLE DEVAIT NÉCESSAIREMENT SE
TRANSFORMER EN POMPE (comme cité écrit plus bas).


Pourquoi tout être serait une « moitié du monde »
qui crèverait s’il ne découvrait la rencontre
de l’autre moitié ?
Invention Terre-Ciel, ou Jour-Nuit, Haut-Bas,
Bon-Mauvais, Sain-Malsain, Amour-Haine, etc. ?
TOUS PHÉNOMÈNES DE NOMS-LES-FORMES QUI SERAIENT
« BONS », OU « MAUVAIS », COMME LE SEIN MATERNEL
SERAIT « BON », MAIS PLUTÔT MAUVAIS CAR
FABRICATION DU DEHORS PAR LA MÈRE LORSQUE
L’ENFANT « SORT » AU DEHORS DU VENTRE DE SA MÈRE….
Il Y A TOUT DE MÊME UNE GROSSE DIFFÉRENCE ENTRE
L’ENFANT QUI SORT DU VENTRE DE SA MÈRE,
ET CELUI QUI SORT DE L’ŒUF….
OU MIEUX, DE CELUI QUI DE CHRYSALIDE DEVIENT
PAPILLON, en une sorte de non-dualité Dedans-Dehors….

Le ‘moi’ dans son désir du DEHORS (être re-connu)
ne parvient à son origine que s’il délaisse cette
origine ! Comme le précise le Secret de la Fleur
d’Or mentionné à propos de la Vraie Vacuité.
Donc le ‘moi’ ou ‘Je’ est bien une SINGULARITÉ,
UNE NON-DUALITÉ, SANS COCUAGE !
CAR LA NÉGATION DE L’ÊTRE PASSE PAR LE SOCIAL,
IL EST AINSI PLUS FACILE POUR LE POUR-VOIR
DE PROGRAMMER LES MASSES.

Programmer le ‘moi’ par le Dehors, par l’autre,
définit toute jalousie ; mais si l’autre n’est
autre que soi-même, alors il y a un problème !
Le même que de savoir si Nous sommes seuls,
ou non, dans l’Univers, LEQUEL EST NOUS-MÊMES.
COMME SI NOUS AVIONS BESOIN DU DEHORS, DES
AUTRES, DE L’ÉTRANGER, DU TERRORISTE,
POUR EXISTER ;
COMME SI NOUS AVIONS BESOIN DES GUERRES
POUR EXISTER !!!

COMME SI CES AUTRES GARANTISSAIENT
QUE NOUS EXISTONS EFFECTIVEMENT : ILS ONT
LA MÊME CONCEPTION QUE NOUS APPELONS « VIE »
(ici-bas ou à l’état de veille).

On ne peut pas se re-trouver dans le monde
dans le monde du Dehors c’est pourquoi le mieux
est de fonctionner le mental tournée VERS
L’INTÉRIEUR, vers le SILENCE….

À partir de la non-dualité peut effectivement
intervenir LA MAGIE, LE MERVEILLEUX, tel que
défini par Isaïe 65, 25 exposant la libération
de l’emprise de la loi de succion ou
attraction « universelle » :
Le loup et l’agnelet paîtront ensemble.
Le lion comme le boeuf mangeront de la paille,
et le serpent se nourrira de poussière.
MAGIE = EAUX PRIMORDIALES, SAINT CHAOS
ET PAR LÀ-MÊME : RENCONTRES, ZÉRO INDIEN…

Les véritables TUEURS MODERNES SONT CEUX
QUI « BRISENT LE SILENCE », PAR LES
NÉGOCE-IATIONS OU LES A-FAIRE/FER qui
rouillent telles que les opinions.
Qui brisent le Silence par « LES
MOTS/MAUX POUR LE DIRE »
, CEUX
QUI SONT ANTI-CAPITALISTE PARCE QU’ILS
« DONNENT LA PAROLE », une des rares
choses encore gratuite… que l’on donne.
Donc en absolue contradiction avec :
« Le SILENCE est le meilleur langage »
(Ramana Maharshi, entretien 189 du 19-5-1936.
Ainsi, briser le Silence est proprement
UN ABUS DE LANGAGE, COMME SAIT SI BIEN
LE FAIRE LE MENTAL DE L’HUMAIN ACTUEL.

CEUX QUI « BRISENT LE SILENCE », COMME TOUS
MÉDIAS DU DEHORS, SONT DES BONI-MENTEURS,
COMME TOUS POLITIQUES DONT LE MÉTIER EST
DE « BRISER LE SILENCE » PAR LE VERBIAGE
EN MENSONGES GÉNÉRAUX : CROIRE SUR PAROLE,
TENIR SA PAROLE, CROIRE AUX ÉLECTIONS,
TOUT CELA EN « TRAITRES MOTS » (moderne Novlangue)
DE TOUS LES SPÉCIALISTES OU POLITIQUES
EN CASSEROLES…

GUERRE = PAIX, COMME LIBERTÉ = SON CONTRAIRE,
COMME LA VALEUR = LE VOLEUR.
COMME LA SAISIE ENGENDRE LE DEDANS-DEHORS
OU LE SUJET SAISISSANT L’OBJET (pour fourguer
« l’objectivité »).
PAIX = COMMERCE : on ne fait pas de commerce
dans la guerre, sauf pour certains comme
les premiers élus Rothschild.
DANS UNE GUERRE : ON ÉCHANGE, ET ÇA FAIT
DES MORTS…. et des symboles, qui se livrent,
puis s’enfuient : ils révèlent tout en
voilant, et voilent en révélant…
en une sorte de POMPE déguisée en
loi de succion anti loi de succion.

[En haut de page : aquarelle de Michel Roudakoff sur papier ingres]

Note.
1. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)
Ils sont introuvables pour la raison naturelle
que Nous sommes l’Univers et que la racine du
mal fait SORTIR de l’Univers comme pour l’examiner
et POUR-VOIR comment il fonctionne : ON SORT DU TROU
POUR EXAMINER LE TROU, et comme dans un Trou il
n’y a rien d’autre que le Trou : pas de Trou à voir.
POUR-VOIR OU POUVOIR SIGNIFIERA ALORS :
D’É-couvrir : augmentation de l’ego par l’opinion
ou le recouvrement de toutes choses par le MASQUE
LE RIDEAU DE SON EGO, CE SERA LA CHUTE :
SORTIR, DEHORS, SAISIR… ET TENTER D’AMÉLIORER
LA CONDITION HUMAINE…

TOUT EST FAIT POUR QUE LES MASSES S’ATTACHENT UNIQUEMENT À LA LETTRE (la couverture sociale ou le consensus), À L’UTILITAIRE, À LA RAISON, CONFORMÉMENT À CE MONDE EN TRAIN DE SE DIGITALISER, DE SE NUMÉRISER.
C’EST CE MONDE DU SÉCURITAIRE TOTALITAIRE QUE VEULENT FABRIQUER LES CANCÉREUX DU POUVOIR, DONC INSTITUER CE MONDE D’ESCLAVES COMME BIEN ANNONCÉ DÉJÀ PAR LE MATHNAWÎ.

LOI DE SUCCION DANS LE MATHNAWÎ, LIVRE CINQUIÈME 719-752 : « Un petit oiseau chassait un ver : un chat saisit cette occasion et s’en empara. L’oiseau était dévorant et chose dévorée, et, absorbé dans sa chasse, ne savait pas qu’il y avait un autre chasseur.
Bien que le voleur chasse des objets, cependant le chef de la police avec les ennemis du voleur sont sur ses traces.
Son mental est occupé avec les biens, les verrous, la porte : il est inconscient du préfet et du tumulte qui s’élève à l’aube. Il est absorbé par sa passion pour le gain qu’il ne prend pas garde à ceux qui le recherchent et le poursuivent.
Si l’herbage boit l’eau pure, ensuite l’estomac d’un animal s’en nourrira.
Cette herbe est dévorante et décorée : il en va ainsi pour toute chose qui existe, excepté Dieu. Étant donné qu’Il est Celui (dont il est dit) : Il vous nourrit et n’est pas nourri, Dieu n’est pas dévorant et dévoré, comme la chair et la peau.
Comment ce qui est dévorant et dévoré serait-il en sûreté contre ce qui dévore et qui réside dans une cachette ?
La sécurité de ceux qui sont susceptibles d’être dévorés traîne le deuil à sa suite ; va vers le Portail [le « Gate gate pâragate… »] de Celui qui n’est pas nourri.

Chaque imagination dévore une autre imagination [surtout dans cette tyrannie de l’opinion] : une pensée se nourrit d’une autre pensée. Tu ne peux être libéré de toute imagination ni t’endormir de façon à t’évader complètement. Tes pensées sont comme les frelons, et ton sommeil comme l’eau (dans laquelle tu es plongé) : quand tu t’éveilles, les frelons reviennent.
Et maintes imaginations pareilles à des frelons volent et t’emportent tantôt ici, tantôt là.
Cette imagination est la moindre de ceux qui dévorent : le Tout-Puissant connaît les autres [Zéro indien…]
Écoute, enfuis-toi loin de la troupe de tous ceux qui dévorent, vers Celui qui a dit : « Je suis ton protecteur » [équivalent de la Parole du Christ : « Qui perd sa vie la gagne »].
Ou vers celui qui a acquis ce pouvoir de protection, si tu ne peux te hâter vers le Protecteur Lui-même. […] Tu as pris pour guide ta raison qui est devenue infantile, étant voilée par le voisinage de l’âme charnelle [la tyrannie de l’opinion, l’égrégore du moment, surtout celui de la folie du sanitaire en 2020-X, celui du réchauffisme allant avec l’aliénation de l’économie tout azimut consommateur sous prétexte et à la suite du covidisme et du réchauffisme se poursuivant avec la ”guerre en Ukraine”].
[…]
L’avidité pour la chasse fait oublier qu’on est soi-même une proie [le citoyen la proie des élections et des virus, du politisme, de l’inflation économique fabriquée et des banques et de la SAISIE OU LOI DE SUCCION] : le chasseur s’efforce de gagner des cœurs [du consensus], alors qu’il a perdu le sien ».
 
 

Dernière mise à jour : 22-11-2022 09:56

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2023 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >