Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Tiqounisme ou Re-faire en mieux
Tiqounisme ou Re-faire en mieux Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-12-2022 13:24

Pages vues : 2096    

Favoris : 63

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
tour_potier_creationmonetaire.jpg
 
 
Tiqounisme ou Re-faire en mieux
Mais, Ré-parer, de re, c’est répéter,
parer de nouveau, soit AUGMENTER,
ou faire MIEUX.
R-E en latin, repeto : chercher à a-teindre.
Dans son sens naturel, R Nous enseigne le
QUI SUIS-JE ?, le RETOUR AU MÊME OU À LA
VRAIE NATURE : LE GRAND ŒUVRE (O-per-Ation,
du ”Sois tranquille” le « Ici et maintenant
[l’Instant], soyez en paix et tranquille »
symbolisé par le SILENCE du Maharshi à
l’entretien 102 du 19-11-1935.
 
Le Re de Relatif, Relativité : plaisir
et douleur sont relatifs et le Graal du
capitalisme, des besoins et du commerce
fonctionnant sur l’état limité du mental
humain qui se développe en fonction des
satisfactions des désirs, cela s’appelle
LA ”MISE EN VALEUR DU TEMPS” PARTICULIÈREMENT
CHÈRE AUX JUIFS (page 18, Les Juifs, le monde
et l’argent
, Jacques Attali) AVEC LE TIQOUN
OU « RACHAT DES PÉCHÉS » (réparation des péchés
et comme ça on peut ”réparer” éternellement,
ça s’appelle aussi l’évolutionnisme,
le messianisme : l’attente de… ou ”Un jour
mon Prince viendra
”).

Stopper cette ”mise en valeur du temps” s’appelle
”Paix”, il y a la disparition du plaisir relatif
ou mise en valeur du temps TEMPORAIRE et c’est la
PAIX PARFAITE OU FÉLICITÉ NATURELLE.

Le tiqoun du rabbinisme veut ”ré-parer”,
”re-faire”, soit produire, soit transhumanister.
C’est l’œuf et la poule de Jean Coulonval dans
Synthèse et Temps Nouveaux, le causisme par
exemple chez les Occidentaux et leur dualité
cause-effet genre Big bang : pour avoir un œuf
il faut une poule et pour avoir une poule il
faut un Dieu, ou un Big bang, ce qui fabrique
une chaîne sans fin de causes et d’effets dont
les DEUX BOUTS ne se rejoignent jamais en une
PERDITION TOUJOURS AUGMENTÉE (jusqu’à oublier
ce qu’était la planète Terre, cas de la série
de romans d’Isaac Asimov : Fondation).
« Avez vous réfléchi aux conséquences fatales
qui résulteront d’un progrès illimité ? »
(Fulcanelli, Les demeures philosophales)

Ces deux bouts de causes effets en chaîne sans
fin s’appelle ”mise en valeur du temps”, temps
qui n’est qu’un concept du mental (Ramana Maharshi
entretien 462).

Comme dans le relativisme ou l’œuf et la Poule,
LA PAIX ENGENDRE LA GUERRE,
LA VALEUR ENGENDRE LES VOLEURS, LES COFFRES ET
LES VERROUS,
LES MÉDICAMENTS OU LES DROGUES ENGENDRENT LES
MALADIES OU LE VOULOIR, LE POU-VOIR
ENGENDRE LE CHAOS provoqué par le VOULOIR du
MENTAL-EGO comme le Pour-Voir engendre
le VOULOIR apaiser ou Ré-parer les tempêtes
fait naître les tempêtes à apaiser (a-paiser,
du a privatif et paix : privé de paix).

O-per-A : la Péri (ailé) et PARIS (par Y et par
ISIS ou YS, la Ville engloutie qui re-surgira
car comme l’ÂGE D’OR elle est TOUJOURS
ICI ET MAINTENANT).
TEMPÊTES : CONTRE VENTS ET MARÉE = LE SURFEU,
LA CLÉ : L’OUROBOROS OU LE PHÉNIX QUI RENAÎT
DE SES CENDRES, quand, comme l’indique l’Ouroboros
le Feu Humain (le sans Dedans-Dehors) sans flamme ni
cendre porte l’Être à la Vacuité, au Saint Chaos ou
Saint Silence, la Nuit Obscure tel le Feu ou
l’Ouroboros se dévorant Lui-même quand l’énergie
se retourne contre Lui, certifiant le TOUT à
l’Instant de sa perte ou Putréfaction, et
l’intensité de sa perte est la preuve la
plus claire de son existence.
TOUT commence par la PERTE pour activer le
Surfeu étincelle du Feu Originel = amorcer la
Pompe ou Source.
SURFEU = ÉMANATION VERS LES SUJETS-OBJETS
DE CE MONDE.

SURFEU = PRÉSENCE PRIMORDIALE : LE POTIER.
CHNOUPHIS/KHNOUM : “Oh Divin Chnouphis sur ton
TOUR de Potier, tu donnes vie à l’Argile [ADN]”.
Le Potier des Formes, le Logo manifesté, le mâle
phallique qui féconde la Nature-Temps.
Chnouphis/Khnoum est :
1) le Potentiel.
2) l’Ouvrier/Potier avec SES 2 MAINS.
Le polissage des Noms-les-Formes ou ”existence”
au sein de l’Univers-Mental.
Le TOUR (du Potier) ou le Seigneur (au sens d’Ibn’Arabi
et au sens des Neter (1)
L’Imagination créatrice du Seigneur au sens
CLAIR, et non parasitaire comme l’imagination
commerciale et parasitaire de l’industrie
américaine de l’entertainment).

Le SURFEU c’est la PIERRE, le ROC, l’OREILLER,
la ROTA (ROTA ou ROSACE sur les porches de cathédrales
chrétiennes : le Feu de Roue de l’Alchimie :
LE FEU PHILOSOPHIQUE). Rota permettant le LOISIR :
ce qui est permis par le Sire, la Félicité,
le Zéro Indien, le Don du Seigneur (de la Tribu ou
”Paroisse”, Clan, etc.).
La Pierre, le Dolmen de la Trinité ou Table du
Festin des Dieux ; le Lieu ne signifie pas
un espace-temps ou une géographie-géométrie
quelconque, mais le ÊTRE, la Réalisation du Soi,
le Sol-R, la PIERRE (le seul R de Rota du Potier.

En ces temps de THÉOPHANIE RÉPUBLICAINE, LA PEUR
D’OSER, LA PEUR DE PERDRE SON CONFORT VOUS FONT
”SUIVRE LE TROUPEAU” (le social inclusiviste
et son ”Vivre ensemble”) et la loi du troupeau
c’est le PLOMB, LA PESANTEUR OU ATTRACTION
”UNIVERSELLE”, SOIT LA LOI DE SUCCION :

ON SUIT LE CHEMIN COMME LES CHENILLES
PROCESSIONNAIRES
OU COMME L’OPINION
ÉGRÉGORIENNE DU MOMENT. Bref, on s’in-forme,
on se cultive comme ces chenilles…
On devint LE POTIER DES SAMSKÂRA (tendance innée,
impression : « L’abandon de soi [extinction de l’ego et
Vraie Extinction ou Putréfaction] aboutit à la
Réalisation tout aussi bien que l’investigation
(par le ”Qui suis-je ?”). L’abandon total implique
que vous n’ayez plus l’idée d’un ‘je’ (le ‘moi’, l’ego).
Toutes vos prédispositions (samskâra) sont alors
balayées et vous êtes libre. À la fin de l’une ou
l’autre voie, vous ne devriez plus vous sentir
comme une entité séparée ».
Ramana Maharshi 31, 4-2-1935.

IMPORTANT (au sens d’égrégore et d’inconscient
collectif) : « les samskāra (tendances
latentes) s’immergent dans le Coeur au moment de
la mort, mais ne périssent pas. Le moment venu,
elles jailliront à nouveau du Coeur. C’est ainsi que
les jîva (les consommateurs ou citoyens) renaissent ».
Ramana Maharshi 108, 29-11-1935.


« C’est sat parasyâm devatâyâm (immergé dans l’état d’être) [v. ChU VI, sect. 8 n°6]. Si nous sommes sat sampannah (immergé dans l’état d’Être), comment se fait-il que nous n’en soyons pas conscients ?
M. : Tout comme le nectar, recueilli de différentes fleurs, s’amasse en miel dans la ruche, ne laissant plus deviner où il a été collecté, de même l’homme ne reconnaît plus son individualité quand il est en sat-sampannah dans le sommeil profond, la mort, etc. [comme l’état de SURFEU]. Il glisse dans cet état sans en être conscient. Mais au réveil, il retrouve ses caractéristiques individuelles originelles. […] Tout comme un homme, les yeux bandés, que des voleurs ont abandonné dans la jungle, s’enquiert de son chemin et retrouve sa maison, de même un ignorant (aveuglé par l’ignorance) s’enquiert, auprès de moins aveuglés, de sa propre source et y retourne. […] De même qu’un homme innocent (satyâbhi-sandha) n’est pas affecté par l’épreuve du fer incandescent et le voleur l’est, le sadbrahma satyâbhisandha, c’est-à-dire le jnani, lui, pénètre en sat [réel, juste, existence absolue] pleinement conscient et s’y dissout, alors que l’ajnani [l’ignorant, le consommateur, l’usager] y pénètre inconsciemment et en ressort inconsciemment aussi ». (Même entretien 108).

Notez que la Taoïcité rejetée par un Francis Cousin a portant le même sens que le Christianisme originel, qu’il admire, car le Taoïste est symbolisé par un IDIOT, un ENFANÇON, un CRÉTIN qui rigole. Or les premiers Chrétiens étaient représentés en âne, et le mot CRÉTIN signifie INNOCENT, sa famille étymologique est CHRÉTIEN, au sens DU SEUL UNIVERSEL POSSIBLE QUE RENVOIE LE MOT CATHOLIQUE.
Taoïste ou Chrétien, ou Frère Feuillu (Grasset d’Orcet), ou assassin (hachischien, et de nos jours les Talibans dégénérés par le capitalisme de la drogue ou de l'opinion), ou CLOWN (paysan) est le gardien des VRAIES VALEURS HUMAINES, par sa sagesse, par son folklore, etc., de là il conduit au mot latin ”iaccum” (vacumm en anglais : pur) remplacé par un Y dans nombre de noms de villes, signifie pur, épée ou clou comme le Christ clouté-cloué, pointu, au sens d’absence d’espace-temps, et que la prononciation de clef, ou clé, de clou (clavis, clavus, et le spike anglais à la mode politico-sanitaire depuis 2020) a pu se déformer ainsi, et que ce groupe de lettres transmet aussi la COAGULATION D’UN MOUVEMENT.
POINTE = LE SOI, LA CROISEL, LE CENTRUM CENTRI ou Centre qui est nulle part (les Croisés…).

Raisonner ou opinioner comme le régime sous les lumières du ”siècle des Lumières”, soit maintenant tout numériser pour mieux TIQOUNISER, POUR MIEUX POSSÉDER, POUR MIEUX POUR-VOIR, METTRE EN LUMIÈRE-WINNER QUOI QUE CE SOIT ENGENDRE LE CHAOS, ENGENDRE LA DÉCADENCE (du E, d’É-ternel, d’É-vident, d’É-volue, d’É-coulent).
Les ”Lumières” les régisseurs de la maya (illusion) : le lourdingue ou PLOMB, le SOCIAL et sa COUVERTURE, le SATURNISME QUI RONGE, les OGRES ET HÉROS (les Pour-Voir obèses) au gros ego s’auto-winnerisant dans leur sociel (pas de faute), LES MIROIRS-MENTEURS OU L’ÉTAT CETTE MARÂTRE RÉPUBLICAINE SE MIRANT DANS SES VALEURS-MIROIR MENTEUR, DANS DES O-GÉRER CO-GÉRER (gouverne-ment et médias de mé-dire opinions). Le social encrouté ou coagulé dans son mental-ego, à l’état de veille…
Seule égalité en ce bas monde : LE SURFEU. Le reste n’est que ”Lumières” du politisme-opinion de l’invention de l’État.


Note.
1. Neter ou Trame Divine dans la tradition de l’Égypte ancienne. Les Neter (le mot ne prend pas de s) prennent naissance dans Pet (pt), le Ciel. Ils expriment des principes et fonctions de la puissance Divine se manifestant dans la Nature. (Cause essentielle ou prendre Conscience de l’idée). C’est un principe porté par le signe ; le Neter est une « idée » (Essence) immanente contenue en la Nature, sorte de « cause » (comme un Sel sublime ou « Alkaest »), et ce principe ou agent d’une loi cosmique agit selon lui-même indépendamment de celui qui le subit (sel). Le Neter agit selon sa fonction, qu’il soit ignoré ou connu des humains. Il est comme « connu de toute éternité » (comme les ESSENCES) donc indifférent aux noms qu’on peut lui attribuer. Le Neter (qui n’est pas un totem) ressemble à un symbole clef, clefs ou 32 yeux pour se rendre compte de l’Univers en nous.
Chaque Neter « en son heure » (Astrologie) appelle à la vie la « partie » et les assemblages de parties qui lui correspondent. Par la symbolique du Neter, on peut connaître la Nature.

Les 32 Neter :
Amon – Anubis – Atoum – Apet – Bès – Chou – 4 Fils d’Horus – Geb – Hathor – Horus
– Isis – Khnoum – Khonsou – Maât – Min – Montou – Mout – Nephtys – Nefertoum – Neith – Nekhbet – Nout – Osiris – Ouadjit – Ptah – Renenet – Sechat – Sekhmet – Serket – Seth – Sobek – Thot.

Les Dieux des Neter sont tour à tour la personnification, le Nom d’un aspect ou d’une force de la Nature. (En référence à Isha Schwaller de Lubicz, Her Bak)
(A-parté : si les lois physiques de la Nature semblent vraies et les mêmes partout, ce que confirment toutes les expériences du monde entier, c’est bien grâce aux Neter. En Chine, c’est grâce à la méditation sur les 64 Hexagrammes du Yi-King).
 
 

Dernière mise à jour : 26-12-2022 13:33

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >