Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Deux Jehovah deux Loi de succion
Deux Jehovah deux Loi de succion Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 31-12-2022 14:23

Pages vues : 2271    

Favoris : 85

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
galene_kansas.jpg
 
 
Deux Jehovah deux Loi de succion
(pas de S à loi, car comme Universel, il n’y en
a qu’une, s’il y en avait deux chacune serait limitée
par la SAISIE, PAR LE TEMPS : LA DIFFÉRENCE DE
POSITION DE L’OMBRE SUR LE CADRAN SOLAIRE
FABRICANT AINSI LE TEMPS PAR CELUI QUI
OBSERVE CETTE DIFFÉRENCE).
C’est toute l’AMBIGUÏTÉ de la Loi de Succion,
le CORPS ou MENTAL : l’attraction dite ”universelle”
dont le PLOMB, la pesanteur, la CHUTE.

Le PLOMB : ce qui est pris pour « la réalité » (l’Or).
Le PLOMB, le corps-objet qui pèze (calcul).
 
LE CORPS LIMITE : IL EST LA RACINE DE TOUS LES
FAIRE/FER LIMITÉS, QUI ROUILLENT par les désirs
ou le second Jehovah du corps en la CROYANCE
DE L’AVOIR : des opinions qui poussent à CROIRE
ou à S’ATTACHER, par cette seconde loi de succion,
à l’essence individuelle dans un corps PLOMBÉ ou
QUI A CHUTÉ : ce corps se SAISIT du ‘moi’ et du
‘mien’, ce qui lui permet de dire : ”Je vois”,
”J’entends”, ”Je sens”, ”Je goûte”, ”Je touche”,
”Je connais”, ”Je mange”, ”Je fais”, ”Je suis libéré”,
”Je suis soumis”, et, plongé dans ce CHAOS, ce
corps-mental PRODUIT des COMME SI, des facteurs de
compositions, des facteurs de concepts.

Ceux qui ont parfaitement compris le sens du PLOMB
ou de la PESANTEUR, la seconde loi de succion et de
toutes les passions qui auront perdu leur attraction,
ils RE-trouvent un corps-mental pur, libre de concepts,
inconditionné et qui n’est le produit d’aucune
action de Faire/Fer qui rouille.

Ceux qui sont plombés par la loi de succion s’attachent
au ‘moi’ et aux objets du commerce-socialisme et pensent
que leur ‘moi’ voit, mange et chie, agit et obtient
un salaire, est malade, ou bien en santé.
Ceux qui connaissent telle qu’elle La Première Loi
de Succion se dégage de ce corps plombé par la
pesanteur, et acquièrent un corps pur, libre de toutes
é-laborations laboratoires et incomposé
(sans Dedans-Dehors) où les passions n’ont plus
rien à bouffer.


Monde capitaliste du salarié et de l’« avoir » : penser ”je suis ceci” ou ”je fais cela”, ”je ceci, je cela” dans la dualité du sujet face à l’objet et ainsi devenir le FAIRE/FER QUI ROUILLE : « Les actions en elles-mêmes n’entraînent aucune servitude. La servitude résulte seulement
de la fausse conception : « Je suis celui qui agit » [l'homme d'A-f-faire, ou privation de faire]. Abandonnez ce genre d’idées et laissez le corps et les sens jouer leur rôle sans interférence de votre part ». (Ramana Maharshi, entretien 46 du 12-4-1935).

On fait COMME SI il y avait une Vraie Loi de Succion, puisque comme le Vrai, icelui devient faux, ou le ”fait”, conçu, dès qu’il est vu ou possédé : « Si je suis Bhagavan, il n’y a pour moi personne d’autre que le Soi – par conséquent ni un jnani ni un ajnani [ni un sage ni un ignorant]. Si je ne le suis pas, je suis comme vous et je n’en sais pas plus que vous. Dans un cas comme dans l’autre, je ne peux pas vous répondre [à propos de savoir si untel ou untel obtiendra la Libération, l’Éveil] ». (Entretien 48 du 20-4-1935).

« Chacun sait : « Je suis » !
Personne ne peut nier son propre être. L’homme, en sommeil profond, n’en est pas conscient ; quand il est éveillé, il semble en avoir conscience. C’est pourtant toujours la même personne. Il n’y a aucun changement entre celui qui dormait et celui qui est éveillé. En sommeil profond, il n’était pas conscient de son corps. Ce n’est qu’au réveil qu’il en prend conscience. La différence réside donc dans l’émergence de la conscience du corps et non dans quelque changement de la conscience réelle.
Le corps et la conscience du corps apparaissent et disparaissent ensemble.
Tout cela revient à dire qu’il n’y a pas de limitations au cours du sommeil profond, alors qu’il y en a à l’état de veille. Ce sont ces limitations qui constituent la servitude ; la sensation : « Je suis le corps » est l’erreur. Ce faux sens du ‘je’ doit disparaître. Le vrai ‘Je’ est toujours là. Il est présent, ici et maintenant. Il n’apparaît ni ne disparaît jamais. Ce qui est doit perdurer à jamais. Ce qui apparaît nouvellement doit aussi disparaître. Comparez l’état de veille et le sommeil profond. Le corps apparaît dans un état, mais pas dans l’autre. C’est pourquoi le corps doit périr. La conscience, étant préexistante, survivra au corps. En fait, il n’est personne qui ne puisse dire : « Je suis ». La cause de tous les malheurs est la fausse croyance : « Je suis le corps » [et ainsi la fausse loi de succion puisque le marmot suce tout ce qu’il peut saisir] » Cette fausse croyance doit disparaître.
C’est cela la Réalisation. La Réalisation n’est pas l’acquisition de quelque chose de nouveau et ce n’est pas non plus une faculté nouvelle. C’est simplement la suppression de tout camouflage [celui du ”COMME SI”, celui du JEU ou du DÉGUISEMENT, du TRAVESTISSEMENT] ». (Entretien 96 du 13-11-1935).

Dans l’entretien suivant, 97, la fausse croyance au corps est ce PLOMB, cette CHUTE, cette ATTRACTION ou PESANTEUR : « Quand on vous demande qui vous êtes, vous placez votre main sur le côté droit de la poitrine et vous dites : « Je suis ». Là, involontairement, vous indiquez le Soi. Le Soi est donc connu. Mais l’individu est malheureux [la Chute, la fausse loi de succion, le faux Jehovah] parce qu’il confond le mental et le corps avec le Soi. Cette confusion est due à une fausse connaissance. Seule l’élimination de cette fausse connaissance est nécessaire [élimination pouvant avoir la forme du ”Comme si”]. Le résultat de cette élimination est la Réalisation ».

« Il n’y a rien de plus simple qu’être le Soi. Cela n’exige aucun effort, aucune aide. Il suffit de laisser tomber la fausse identité et de demeurer dans son état éternel, naturel, inhérent ». (Entretien 101 du 19-11-1935).

« âtmaivâham gudâkesa [BhG X.20], c’est-à-dire : Je suis l’âtman [le Soi et soi] ; l’âtman est le guru et l’âtman est aussi la grâce. Personne ne demeure sans l’âtman. Chacun est toujours en contact avec lui. Aucun contact extérieur n’est nécessaire » (entretien 104 du 28-11-1935).
Bhagavad-Gîtâ X,20-21 : « Je suis, ô Gudâkesha, le ‘Moi’, qui siège au cœur de toutes le créatures ; Je suis le commencement et le milieu et la fin de tous les êtres.
Entre les Adityas Je suis Vishnou ; entre les lumières et les splendeurs Je suis le rayonnement Soleil ; Je suis Marîchi entre les Maruts ; parmi les étoiles la Lune Je suis ».

« Le Soi est connu de chacun, mais pas clairement. Vous existez toujours. Le fait d’être est le Soi. « Je suis » est le nom de Dieu. De toutes les définitions de Dieu, nulle n’est mieux exprimée que celle de la Bible (Exode, 3) : « Je suis ce JE SUIS ». Il y a d’autres déclarations, telles que brahmaivâham, aham brahmâsmi et so ’ham. Mais aucune n’est aussi directe que le nom de Jehovah = JE SUIS. L’Être absolu est ce qui EST. C’est le Soi. C’est Dieu. En connaissant le Soi, on connaît Dieu. En fait, Dieu n’est rien d’autre que le Soi ». (Entretien 106 du 29-11-1935).
Exode 3,13-14, Révélation du Nom divin : « Moïse dit à Dieu : ”Voici, je vais trouver les Israélites et je leur dis : ”Le Dieu de vos pères l’a envoyé vers vous”. Mais s’ils me disent : ”Quel est son nom ?”, que leur dirais-je ?”
Dieu dit à Moïse : « Je suis ce JE SUIS ». (Ici la Vraie Loi de Succion. Après, à cause de la croyance au corps-mental, ça va se PLOMBER, LA FLÈCHE DU TEMPS S’INSTALLE DANS UN SEUL SENS…..).
Cette croyance au ‘moi’ engendre L’OPINION ET LA LOI DE SUCCION APPELÉE EN SA VARIATION : « DÉBAT » ou DISPUTER (commercer, échanger ses opinions favorisant ainsi la naissance d’un égrégore), favorisant leur ignorance de l’absence de solide croyance au ”mien” et l’inexistence de la contradiction dans leur monde du chaos organisé ; CHAOS CHEZ L’HUMAIN = ORGANISATION.
Le Seul Réel n’apparaîtra jamais au terme du DÉBAT MONDIALISÉ (comme le rêve transhumaniste de mettre la « vérité » ou la « conscience » dans une puce informatique)

ÉGRÉGORE, LOI DE SUCCION OU PLOMB, GRÉGARISME OU RÉPUBLIQUE SONT UN SEUL THÈME, CELUI DU FAUX JÉHOVAH, D’UNE FAUSSE EUCHARISTIE (tout symbole est double et jamais fixe, jamais saisissable : un coup il dévoile et dans l’instant il voile encore plus fermement qu’avant son dévoilement).
Les humains de cette époque du mondialisme en gros ”COMME SI”, en GROS JEU, CAR IL Y A PLUSIEURS DEMEURES DANS LA MAISON DE MON PÈRE, que transcrit Jean 14,2, il y a donc DEUX JÉHOVAH, DEUX LOI DE SUCCION OU DEUX UNIVERSEL(S) :
- L’actuel monde Luciférien et de la croyance au corps-mental, soit ce monde de l’AVOIR.
- Le monde naturel tel celui de l’entretien 264 du Maharshi.



PLOMB = LA RÉPUBLIQUE, LE SOCIAL, LE GRÉGAIRE-GRUMEAU.
Depuis le christianisme d’État, la MOI-COLLECTIF est installé (en opposition inversée du Moi-Individuel développé par les Anciens Grecques et leur ”démocratie”), le monde des Merveilles est détruit et en même temps le vrai ”Moi” sans la racine du mal le Dedans-Dehors, LES ANGES ONT DISPARUS. N’étant plus à même de se Re-trouver ou de Réaliser son Soi, les humains se trouvent livrés À UNE MÊME OMNIPOTENCE STYLE RÉPUBLIQUE MÊME SOUS UNE MONARCHIE, CETTE OMNIPOTENCE RÉPUBLICAINE INDIFFÉRENCIÉ (ou égalitariste), tous les citoyenisés équidistants et noyés dans la même soupe du Moi-Collectif DEVENU UNE COLLECTIVITÉ RELIGIEUSE (tous connectés….) OU SOCIAL, COMMERCE. Alors il devient tout confort de CONFONDRE leur Soi avec leur corps… Et comme ils ne se réalisent pas, CERTAINS AUX GROS EGO ET GROS PORTE-FEUILLE VONT PRÉTENDRE L’IMPOSER À TOUS : c’est ça la « valeur républicaine », LE MONOTHÉISME RÉPUBLICAIN IMPOSÉ À TOUS.
Chaque citoyenisés ou consommateurs ayant perdu son lien, sa Vraie Loi de Succion, chaque dividu est livré à une hypertrophie, à une RÉALITÉ SPIRITUELLE DEVENUE DICTATURE (voir les mouvements de groupes humains tels les MeToo, Woke, etc., qui tentent d’imposer à tous leurs opinions devenues spiritualité : leur but n’est plus de faire que chacun réalise son Soi et soit libéré, MAIS DE POSSÉDER : il ne s’agit que pour ces groupements humains d’imposer à tous « le même seigneur-valeur » telle est LA LOI DE SUCCION DE LA RÉPUBLIQUE, SA VALEUR : imposer à tous le même soi, la même soupe pour tous donc la même croyance au corps-mental. Telle est la réalité de l’après 1789-1945).

C’est de ce totalitarisme du monothéisme républicain en fausse ”Communion des Saints” que protège la Réalisation naturelle du Soi (Réalisation appelée autrefois : ”Coincidentia oppositorum”, Mariage du Roi et de la Reine, que chacun réalise dans son ”LAB-ORATOIRE”, son ATHANOR, sa VALLÉE-VASE-ENCLOS-JARDIN-TAPIS-VOLANT, et en aucun cas le ”développement personnel” qui ne fait qu’augmenter la croyance au corps-mental).
MONOTHÉISME RÉPUBLICAIN = L’AVOIR, L’OBJET, LA SUBSTANCE, L’OPINION, LE FAIT, LE VISIBLE DEVENU WINNER SUR L’INVISIBLE DEVENU LE LOSER.

Cette croyance au CORPS-MENTAL en Occident a atteint sa maturité avec la formule déjà périmé comme toute formule ou comme toute chose possédée : ”Je pense donc je suis”, une singerie de l’Exode 3 cité plus haut, car le « Je suis » est ici évidement le CORPS-MENTAL : LA RAISON, LE CALCUL, LE CONCEPT, renversé en une contre-opinion qui sera : « Je suis la matière, je suis le corps, donc j’existe comme une machine [évidemment sans être soumis à un programmeur ou à des ”valeurs” guru] ». Le BUT du « Je pense donc je suis » ANNONCE L’UTILITARISME EXPLOSÉ-EXPOSÉ DANS L’ENCYCLOPÉDIE DES DIDEROT ET CIE : en ayant un exemplaire de 1762 sous les yeux, ça vous pète à la gueule littéralement. Ainsi la fameuse ”raison” s’adresse aux matérialistes, AUX CONSOMMATEURS, AUX CLIENTS, AUX CORPS-MENTAL.

LEUR MONDE MATÉRIEL FONCTIONNE ALORS DANS LE ”COMME SI” le faux Jéhovah l’avait fabriqué ou ”mis au point” (BIEN CUIT, BIEN ”CIVILISÉ”) À PARTIR NÉCESSAIREMENT DE QUELQUE CHOSE (une cause), et, une fois pour toute, telle l’hostie du BIG BANGISME ET LA CONSTANTE « ANNÉE LUMIÈRE ». Ça s’appelle aussi : ”SACRÉ”, C’EST-À-DIRE QUE CE MONDE EST UN JEU (divin).
Le Soi contenant le soi ou corps EST L’AMBIGUÏTÉ de la dualité Temps-Éternité (et le pouvoir nourrit par la dualité winners-losers), laquelle peut aussi faire chuter dans l’éternalisme (cas typique du transhumanisme).
CROIRE AU CORPS-MENTAL = CROIRE QU’IL N’EXISTE RIEN D’AUTRE EN DEHORS DE L’ESPACE-TEMPS. ALORS NOUS SOMMES DÉVORÉS PAS L’ESPACE-TEMPS, NON PAS PARCE QUE NOUS CROYONS À LA RÉALITÉ DU TEMPS, MAIS PARCE QU’ON A FAIT ”COMME SI” LE TEMPS
EXISTAIT : ON Y CROIT, ON LE MET EN VALEUR : ON LE COMPTE, ET CERTAINS LE COMMERCIALISE : L’USURE, LES FRUITS, LE PROFIT.

RÉSUMÉ : Il y a deux loi de succion comme s’il existait deux Soi, ou selon le dit de Jean 14,2 définissant l’AMBIGUÏTÉ et LA VALEUR, le SACRÉ. Une Seule est comparable au Soi : LA PERTE : la corps dans sa loi de succion : ”voit”, et dans sa CROYANCE il continue à Pour-Voir des objets, des océans, des montagnes, des étoiles. C’est seulement par l’Ambiguïté, le PARADOXE-ILLUSION du ”Comme Si”, QU’IL DÉCOUVRE LA VRAI NATURE DES OCÉANS, DES MONTAGNES, DES ÉTOILES, ETC., EN NE LES VOYANT PAS, EN NE LES POSSÉDANT PAS. ON NE PEUT VOIR QU’EN NE VOYANT PAS : le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu.
C’EST EN NE VOYANT PAS, DONC SANS LE POUR-VOIR, QU’ON ACCÈDE AU PAYS DU RIEN DU TOUT : LA PERTE, LE FLÉAU.
« Vous avez un grand Arbre et vous vous souciez de son inutilité. Pourquoi ne le plantez-vous pas dans le Pays du néant et de l’infini ? Tout le monde pourra se promener à loisir sous son ombrage et s’y coucher à son aise [description de l’énergie libre]. Il ne subira ni les coups de la hache, ni les attaques des autres êtres [insectes, champignons, etc.]. Ainsi, comment son inutilité [sa gratuité] peut-elle vous inspirer du souci ? » (Tchouang-tseu, chapitre : Liberté naturelle, trad. Liou Kia-hway).
Se FAIRE du souci c’est tomber dans l’évolutionnisme, tomber dans le « Mieux », tomber dans le tiqounisme rabbinique (la réparation), tomber jusqu’au transhumanisme et faire la nature artificielle à coups d’ADN-machines.
AMBIGUÏTÉ = LE ”COMME SI”, ON CROIT À L’HISTOIRE DE L’ESPACE-TEMPS ET À SA ”MISE EN VALEUR”, ON CROIT AU CORPS-MENTAL COMPLÈTE ILLUSION, ON CROIT À L’HISTOIRE RACONTÉE PAR LE DEDANS-DEHORS, ET ON COM-PREND L’HISTOIRE (”Je pense donc je suis”) ET COMME CELA ÇA ENGENDRE LA CHAÎNE SANS FIN DE CAUSES ET D’EFFETS ILLUSIONS ENCHAÎNÉES LES UNES LES AUTRES, OU ACCORDÉES ENTRE ELLES : TOUT SE TIENT.
PROBLÈME IMMENSE : QUAND UNE MAGIE PARLE, OU QUAND UN ”COMME SI” PARLE, TOUS LES ”COMME SI” PARLENT (comme en RÉSEAUX), ET QUAND UNE SE TAIT TOUTE SE TAISENT (voilà une vérité politique).
Monde des ”Comme si” on faisait que le ”loup y était” : ON DOIT JOUER LE JEU, sinon tout s’écroule comme Babel ; ON FAIT ”COMME SI” IL Y AVAIT UNE DIFFÉRENCE (comme celle de l’ombre du stylet sur le cadran solaire, ombre qui semble se déplacer si on l’observe). ON FAIT ”COMME SI” IL Y AVAIT UN REFLET : forme et apparence sont deux choses différentes, de même en est-il pour la pensée ainsi produite et pour l’objet de la saisie appelé ”image” ou ”reflet” : ils apparaissent comme objets différents.
Monde et ce qu’il y a dedans ne sont qu’une même pensée ; mais ceux qui veulent « sortir » de l’Univers pour le Pour-Voir en monothéisme républicain et social engendrent le chaos actuel…..

”COMME SI” : l’être humain existe sous le nom-la-forme de N’ÊTRE PAS : DANS L’AMBIGUÏTÉ IL RISQUE DE CHUTER, DE PLOMBER DANS L’AVOIR QUI ENGENDRE UN MANQUE (et qui permet le commerce-consommation…..).

 
ciel_noir_demeures.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 31-12-2022 15:18

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >