Accueil arrow News arrow Dernières news arrow BOOOOOOUUUUM OM AUM
BOOOOOOUUUUM OM AUM Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-02-2023 17:52

Pages vues : 1656    

Favoris : 27

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
aum_christ.png
 
 
BOOOOOOUUUUM OM AUM
se vide sur terre ça donne :
BÉNÉ-volat, BÉNÉ-diction, BÉNÉ-fice :
le B-né (bênet ou simple en mental) sous
forme de parole, de faire et fer matériel
(le facere latin).
 
BOOOOOOUUUUM OM AUM Ave Maria occidental
et son naturel de base de la Nature
jusqu’aux bruits des machines qui tournent
et des roues.


Le Libéré vivant ou Réalisé (le brahman) ne sera reconnu que lorsqu’on aura le mental libre de tous « ismes » ou systèmes préconçus (Amrtabindu Upanishad 5). Donc se libérer du ”isme” de l’État et de son ”isme” économique-marchandise.
« Seulement lorsque les hommes seront capables d’enrouler le Ciel comme un parchemin, verra-t-on alors la fin de leurs misères sans qu’ils aient besoin de réaliser la Divinité [disparition des religions et autres ”inclusif” et Vraie Paix sur Terre] » (Svetashvatara Upanishad 6, 20).
C’EST-À-DIRE COMMENCER PAR LE COMMENCEMENT, ET DE NOS JOURS IL N’A PAS ENCORE COMMENCÉ : le désordre qui est en tout mon être, du poil jusqu’au cerveau, se nourrit du désordre qui est autour de moi ; et le désordre qui est en moi, nourrit le désordre autour de moi. Donc la Vraie Paix ne peut qu’être intérieur.

AU COMMENCEMENT dit l’Ancien Testament : Ciel Céleste et Ciel Terrestre avec le POINT FOCAL entre les deux, ça donne LA TRINITÉ. Une de ces radiations est prise comme SUJET : la Terre globe qui était Eaux Primordiales (Saint Chaos). En « sortant » des Eaux Primordiales se créait du même coup un AD-jectif en forme de OB-jet et de SU-jet.

Dédoublé, copié : ”un ténèbre sur les faces de l’Abîme” : le SUR-jet.
Ne pouvait ensuite, par le développement du temps, donner le RE-jet et le TISSERAND, RACCOMODEUR ou le POTIER des noms-les-formes : émission de radiations : ”le Souffle planait sur les Eaux”, et ses faces donc le temps dans un seul sens. Ce qui va ALLUMER : ”et la Lumière fut” : LE NOM-LA-FORME SE PRÉCISE puisque la lumière va dans un seul sens, et en ligne droite : I-lus-ion, I-lus-tration : le binaire et ensuite comme de nos jours : l’inform-atiquej jusqu’à l’illusion d’illusion : la ”réalité augmentée”.

Commencement de la SENTE (sentier) et du pérégrin (pélerin ou vie terrestre) et FIL D’ARIANE LE FIL UNIQUE ORIGINEL. Aussi à chaque ICI ET MAINTENANT on peut résorber, RETOURNER LA LUMIÈRE OU RÉALISER LE SOI. Ceci afin de VIVRE l’A-venture : CE QUI EST, le CELA ou A-cheminement (le A étant privatif (1)).

A-venture le Retournement de la Lumière : point-trait-point : la vision de CELA qui est à la fois si loi et si près (2) et ci-dessus Svetashvatara Upanishad 6, 20.
C’est le PRO-jet depuis le mental humain qui voit le Jet et s’y RE-intègre : disparition du Faire/Fer qui rouille : tout projet, tous noms-les-formes et tout su-jet et re-jet (les opinions) n’existent plus en tant qu’actes ; ils sont seulement les ex-pressions du seul Jet (‘Je’) qui ré-unit toutes les différences.

”Je suis ce JE SUIS” = tous les jets se résorbent en un seul mouvement : A-su-jet-Ir, le A sous Jet ou ‘Je’ et Ir (Ainsité, Rayonner).
MAIS, si on commence à PRENDRE SUR SOI, c’est-à-dire à se séparer du Soi ou de Dieu, ou de ce qui est MAÂT (Directe, Ici et Maintenant, dans l’Instant), en repoussant le ‘Je’ le Jet ou le A, suivant la formule : A sous ME (la fameuse ”responsabilité” fourguée par le régime de 1789 et de son idolâtrie de la marchandise), on produit nécessairement le ME-fait pour l’Être qui se croit An-Ni-Mé (A-nie-ME : Aliénation, Pris-au-nier).
Tel est le RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE au sens de Â-ME, donc non consommatrice, non citoyenne ou non ”personnelle” non encroûtée par la raison, mais EAUX PRIMORDIALES ou ”originelles” dans le sens de ni originelle ni en copie.

Eaux Primordiales = I-sol-E ou SOL-I-tude : VRAIE LOI DE SUCCION ou EUCHARISTIE.

« Écoute, ton état communique avec toi, il n’y a rien d’autre ». (On naît seul et on meurt seul, personne ne va le faire à notre place !)

L’AUTRE, LE DEHORS, ce sont ces AUTRES ou ces gros ego qui l’inventent et forcent les AUTRES à gober leurs opinions : COVID-19, POLLUTION PAR L’INDUSTRIE CHIMIQUE : récent et dramatique NOUVEAU TCHERNOBYL dans l’Empire : cela va se manifester dans les mois et les années avec les conséquences ou effets sur les humains, les animaux et la Nature.
Ce même DEHORS de gros ego va possiblement inventer un NOUVEAU COVID et évidemment un NOUVEAU VACCIN (ARN messager et GRAPHÈNE à tous les repas). Et bien-sûr les gros ego accuseront les DIOXIDÉS d’infester d’autres personnes.
Le FAIRE/FER qui rouille en marche plus que jamais grâce au FRIC/FLIC.

Notes.
1. Dans le Paradoxe de la Réalisation du Soi ou vrai qui cesse d’être vrai quand il est vu, on a le ici et ailleurs dans le poème de Garcia Lorca, la Chanson du Cavalier :
Cordoue.
Lointaine et solitaire.
Cheval noir, lune grande,
Et des olives dans ma sacoche.
Bien que je connaisse le chemin,
Jamais je n’atteindrai Cordoue.
Par la plaine, par le vent,
Cheval noir, lune rouge,
La mort est là qui me regarde
Du haut des tours de Cordoue.


L’ici et maintenant c’est Cordoue, et le cavalier s’en trouve définitivement éloigné, privé de toute relation avec autre chose que lui ; alors il n’y parviendra pas ; il pourra s’en approcher autant qu’il le voudra, il ne sera jamais ici et maintenant, puisqu’il est LÀ-BAS. AUCUNE ROUTE NE MÊME À ICI. Tout ce qui arrive est de l’ordre de l’Histoire-Opinion-Temps qui coule et non de la fin : rien de réel ni de définitif ne se produit ici-bas.

2. « Une femme portait un collier autour du cou. Ne s’en souvenant plus, elle se mit à le chercher, questionnant son entourage. Une de ses amies, se rendant compte de ce qu’elle cherchait, lui désigna le collier autour de son cou. La femme le toucha de ses mains et fut aussitôt rassurée. Avait-elle récupéré le collier ? Là encore, l’ignorance causa la douleur et la connaissance, le bonheur.
Il en va de même en ce qui concerne l’homme et le Soi. Il n’y a rien de nouveau à gagner.
L’ignorance du Soi est responsable de la souffrance présente ; la connaissance du Soi apporte le bonheur.
De plus, si quelque chose de nouveau doit être obtenu, cela implique que c’était absent auparavant. Ce qui a été une fois absent peut disparaître encore. Ainsi, le salut ne serait pas permanent. Mais le salut est permanent parce que le Soi est ici et maintenant, et éternel.
Les efforts de l’homme sont donc dirigés vers la disparition de l’ignorance. La Sagesse semble survenir, alors qu’elle est naturelle et toujours présente ».
(Ramana Maharshi, entretien 63 du 6-7-1935).
 
 

Dernière mise à jour : 19-02-2023 18:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >