Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Time Machine
Time Machine Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-05-2009 21:07

Pages vues : 5358    

Favoris : 517

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Chronologies, Gaetano Donizetti, Futur, Imhotep, Passé, Temps, Time Machine, Voyages

 
Time Machine

J’ai rencontré Imhotep et Gaetano Donizetti.
 
Je vais essayer de décrire sommairement en mots/maux la machine Analyseur de Fréquences des Chronologies de Couleurs et Contrastes (AFCCC). Cette machine dans son ensemble permet de donner LA DATE EXACTE de l’élément mesuré de l’instant de sa date de matérialisation (son propre instant zéro), depuis l’instant où la mesure s’effectue (instant zéro de l’opérateur).
 
Non seulement on arrive à voir un événement statique quelconque AVANT L’INVENTION DE LA PHOTO, mais l’extraordinaire, c’est qu’avec un accessoire spécial (voir le croquis du Tore), jouxté avec un « crystal gate » taillé non seulement en forme d’hexagone, mais aussi en forme de tambour rotatif ; l’extraordinaire, c’est que l’on peut voir vivre, comme un film moderne, bouger, entendre parler des personnes, ou entendre n’importe quel son, y compris le souffle du vent qui à soufflé en été il y a 4859 ans quand j’ai rencontré Imhotep, l’architecte du Roi Djeser, (Roi de la troisième dynastie, comme on la compte actuellement).
 
 
Si on peut voir des événements aussi lointain, on peut aussi Y PARTICIPER. Il s’agit de synchroniser l’exposition lumineuse de l’observateur à son temps zéro avec la surface interne ET externe du tore pour se retrouver en partie télépathiquement et en partie matériel À L’ÉPOQUE que l’on observe. Ainsi en poussant un peu ma modification moléculaire, et au risque d’en mourir ou de disparaître corps et âme dans un autre univers ou une autre dimension ou sous forme d’un quelconque corps astral ; je réussis à apparaître presque correctement près d’Imhotep, seule ma légère « image transparente » effraya un peu le grand architecte.

Procédure :
On peut démarrer sur une photo jusqu’à l’époque de Nicéphore Niépce, on peut utiliser des pierres de monuments anciens, du sable et des petits cailloux pour le cas d’Imhotep (peu importe le lieu ça n’a aucune importance, c’est la matière en accord avec ce que l’on connaît actuellement du personnage). On illumine avec n’importe quelle source de lumière, même une bougie, la photo ou la matière à dater, les cristaux amplifient le moindre photon, le moindre atome d’espace. Il se produit un flash déformant non seulement la lumière alentour mais tout semble fluctuer ou « onduler » ; attention : si l’opérateur ne veut pas lui même interférer avec le passé, il doit se protéger avec un équipement dont je ne me rappel plus le nom ni la forme. On peut procéder à une datation MÊME SANS LUMIÈRE, il suffit de jouxter avec la photo ou la matière a dater un peu de CHLOROPHYLLE (spectre d’absorption de l’ultraviolet et de l’infrarouge et son contraire le vert, plus la correspondance avec le CUIVRE), ou d’un autre élément......

Pour « voyager dans le temps » auprès des personnes que l’on observe, première précaution : être à jeun ; deuxième précaution : faire le vide dans sa tête, sinon risque de crise de délire grave ; dernière précaution : respirer un grand coup... et avoir un désir de globalité, ou d’Amour si vous voulez. Si je parle de délire grave, c’est parce que j’ai eu une expérience malheureuse avec Gaetano Donizetti, le grand compositeur d’opéras ; je lui en demande ici pardon pour l’occasion, car le pauvre en est resté paralysé, ce que vous pouvez vérifiez dans n’importe quel dictionnaire de musique ou encyclopédie. On dit que c’est la syphilis, mais je crois que ce n’est pas la première cause de sa « folie ». Il avait un tel lyrisme dans sa musique que « mon vent d’automne » a dû commencé à le couper de « sa réalité » (interférence de deux chronologies).

Cela s’est passé lorsque Gaetano composa Linda di Chamounix en 1842, et que la première d’une nouvelle mouture de cet opéra fut donné à Paris en novembre de cette même année, avec une nouvelle orchestration somptueuse. Aimant infiniment ce compositeur, j’ai éclairé cette partition avec une bougie, malheureusement un vent d’automne s’est glissé pendant que j’essayais de visualiser Gaetano, et ce vent, au lieu de se glisser dans la pièce où il écrivait sa musique, justement la nouvelle orchestration, et ce vent l’a choqué « dans la tête » ; je l’ai bien vu à sa réaction : il en est resté tremblotant et hagard pendant plusieurs minutes. Bien-sûr chez moi j’ai fermé la fenêtre d’où venait le mauvais vent, et j’ai allumé une nouvelle bougie !... Avec Imhotep ça s’est autrement mieux passé !

Veuillez m’excuser si ces descriptions sont un peu confuses, trop concentrées, et manquant de référence précise et de calculs, mais ma mémoire me fais hélas défaut, et je puis vous certifier cependant que ça marche, libre à vous de me croire ou non ; et je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas écrire cette histoire.
L’élément central de cet analyseur est le TORE, la lumière et l’apport extérieur, et la circonstance ; il est également nécessaire d’avoir un circuit tourbillonnant dans le tore pour parcourir n’importe quelle chronologie que ce soit. Voir par exemple Viktor Schauberger et ses études sur l'eau, où la Nature utilise principalement des énergies d’aspiration ou de succion, et où elle utilise le mouvement créateur centripète (extérieur vers intérieur), ce qui est l’inverse de ce comment procède par exemple un sculpteur qui procède par « mouvement centrifuge » (intérieur vers l’extérieur). Comme l’explique aussi Schauberger, le vortex et ses tourbillons toriques de sens contraire agissant comme des roulements à billes accélérant le mouvement. Pensez aussi aux contraires entre l’humain : il brûle, dégage, consomme, produit, matière organique vers le minéral ; alors que l’arbre : réduit, fixe, produit, soustrait, matière minérale vers matière organique.
Le chiffre 6 est aussi fondamental ! de même que le Triangle (première figure fermée).

Dans une recherche d’élévation, surtout pour aider, il est fondamental d’aborder TOUTES LES POSSIBILITÉS, SURTOUT LES PLUS FOLLES, seule cette façon de procéder permet une certaine libération du matérialisme ; il est même nécessaire d’être quelques instants en transe (de façon totalement naturel), et surtout en attendant les CIRCONSTANCES... Sortir du conformisme ! laisser de côté l’idiotie de l’entropie, la vie procède de l’inverse et va toujours dans LE COURANT. Courant que l’on peut capter et même « légèrement » modifier(1) dans le cas de voyages dans les chronologies.

M. Roudakoff


Note.
1. Oui on peut interférer sur un événement historique ancien, mais il y a des hauts risques, ainsi des « dispositifs spéciaux » sont là pour empêcher des catastrophes dans la branche chronologique où vous et moi nous nous trouvons actuellement, en mai 2009, date reconnu par beaucoup là où je me trouve. Les dispositifs de protection de modification du « destin » font que nous « avons du mal » à rencontrer un « voyageur du futur ou du passé » ; et pourtant... il y a de par le monde terrestre des individus qui « ne sont pas de leur époque », mais c’est une autre histoire !
 

Dernière mise à jour : 07-05-2009 21:55

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >