Accueil arrow News arrow Dernières news arrow LE CHAPELET
LE CHAPELET Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-04-2024 18:46

Pages vues : 107    

Favoris : 21

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Conditionnement, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Sionisme, Soleil, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
 
 
LE CHAPELET (1)
Chapelet ou amulette d’AMBRE qui se chargent
et se déchargent tels des condensateurs de courant.
Ils se chargent eux-mêmes et se RETIRENT ou se
déchargent de leurs propres excès.
Correspond à la Voie Sèche, la Voie des
Coquelicots-Pavots, Pépins de Grenade :
ce qui RETIRE, comme on retire une épine
dans le Pied.
 
 
 
anipucsac1.gifSuite de la page La corruption supérieure le judaïsme et le christianisme

L’Ambre est le fil psychique reliant l’énergie individuelle à l’énergie cosmique, telle l’âme individuelle à l’Âme universelle ou Eaux Primordiales.

Le chapelet rappel l’EFFET SUCRE OU DOMINO.




Se « retirer » = le Renoncement, la Putréfaction :
RENONCEMENT [RENOIERIE] / DIGESTION / ABANDON.
Faire acte de renoncement à l’opinion, à son intelligence. Laisser un grand repos à son intelligence ; la LAISSER DIGÉRER.
LACHER PRISE / FLUIDE / COULER / COLON.
L’Esprit remplit ce qui est Vide (Nature a horreur du vide).
RENONCEMENT [RENOIER) [NOIER] [NIER] : TUER, NOYER.
L’on n’est plus loin du NOIR de qui découle la BLANCHEUR, puis la ROUGEUR de l’AUBE.
BLANC + ROUGE = ROSE ou OR (Pommier)
Cela correspond à se mettre au centre du symbole, au centre du cercle et faire un avec icelui, pour gommer les apparences.
Dans le sens annonciation ou suspendre un temps, la Putréfaction est comme un SILENCE, c’est une sorte de SEPT :

BLANC potentiel, et aussi jour de repos.
- Dans la Fermentation le corps change de Nature.
- Dans la Putréfaction le corps échange ses vêtements.
C’est donc la phase qui suit la Fermentation.
Les microbes (les vers ne sont pas loin eux aussi) prennent la succession des enzymes pour décomposer/dé-former la Matière, la réduire en poussière. C’est le CHAUD + L’HUMIDE.
Symboliquement cela représente la Mort de la Matière, condition nécessaire de son passageà un état supérieur.
Décomposer ou créer de l’ordre à partir du désordre, ou recomposer différemment.
La Masse noircie est dite morte et privée de sa FORME, son Âme étant séparée d’elle ; la masse ainsi corrompue, il survient une nouvelle disposition de cette Matière. Mais aucun rapport avec le messianisme juif qui demande à se nourrir de chaos humain pour provoquer son arrivée, qui ne doit jamais advenir sinon le moteur ”Messie” est cassé !!!

« Le corps se dissout en esprit par la vertu de Putréfaction, n’étant qu’une grande chaleur d’esprit, laquelle le corps corrompt avec une étrange complexion de corps (ou ensemble), et la putréfie pénétrant jusqu’au plus profond d’icelle, sans que jamais il y ait de séparation.
Et ainsi le corps se réduit en un ensemble du Mercure qui est différent du corps (d’avant). (D’après Bernard Le Trévisan : “Traité de la Nature de l’Œuf”, page 156).
Par Putréfaction, la Nature se convertit et change de Forme, et nul changement ni mutation ne se peut faire d’aucune chose qui soit au monde que par Putréfaction.
C’est l’Eau mystique des Philosophes, qui est vile en toutes choses, et sans laquelle rien ne s’engendre.
Comment faire la Pierre ? Réponse : Putréfies !
(D’après la Clef du Secret des secrets, de Nicolas Valois).
Valable pour TOUS les mondes ou constellations et galaxies……
Tout n’est qu’EAUX-POUDRES-POUSSIÈRES-POINTS !

En Inde le Chapelet en COLLIER DE FLEURS est très à la mode pour les êtres à honorer. Fondamental : le Chapelet étant à rapprocher de l’effet sucre ou domino il est donc à rapprocher de la ROUE, DU MOULIN (notamment le Moulin à prières).
Moulin = énergie, moteur établissant un CONTACT. Les Magiciens intercalent un fragment de crâne humain entre le manche et le corps du Moulin. Le Moulin sera comme une « self-transfo » (self : auto, soi-même) y compris au niveau du son (formule ou son sacré, japa (1)). C’est ainsi qu’on se rapproche de la ROUE : le Centre est nulle part, ou immobile, et la Circonférence est partout ou CYCLE, et Verset 11 du Tao-tô king ; le nombre 11 étant le Nombre du TAO.

Le TROU ESSENTIEL du vide du moyeu se nomme MER-VEILLEUX (ou Mère Veilleuse), très souvent LA CLÉ du mental : FORT (Axe, I et ver-T-I-cale de l’INSAISISSABLE : ABSENCE DE LOI DE SUCCION ou ANTIGRAVITATION) et ”for” intérieur manifesté par le T. De là Nous avons le 3 qui permet le retour à O ou au 8 (lettre H : PAN, le Grand TOUT, et les noms d’Héraclès, Héraclite et Hermès le trois fois grand : Énergie du Père-Mère réalisant par la participation consciente du Fils, le Tout universel ou Vie, et mariage des contraires). Dans un trou il n’y a rien d’autre qu’un Trou, donc pas de trou à voir ! Ce qui aidera à comprendre que le MASQUE ou PERSONA lié à l’ego ne peut qu’être ARTIFICE ABSOLU QUI EMPÊCHE DE VIVRE PAR CE MASQUE FAISANT DE LA VIE UN RICTUS PROPRE À CETTE TYRANNIE DE L’OPINION. Lettre H ou chiffre 8 : incarnation, symbole du Christ cosmique, chiffre figurant l'éternité immuable ou l'autodestruction. Il représente aussi le point d'arrêt de la manifestation. En Chine, le 8 exprime la totalité de l'univers. Chiffre de l'équilibre et de l'ordre cosmique, selon les Égyptiens. (Réf. Les Nombres, Symbolisme et Propriétés, de Steve Desrosiers).

TROU : LE FILS AU CHAT, pouvoir du Chas ou Trou de l’Aiguille. Évidemment à ne pas confondre avec l’actuelle aliénation de mode de vie du « pouvoir d’achat »
(A-chat, du A privatif et chat : privation du chat, le Griffon ou Gripus ; A-chat = privation de la Stargate ou du « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi). PRIVATION DE L’AMBIGUÏTÉ PAR LE BINAIRE INFORMATIQUE. (Sauf que maintenant, par l’approche de l’ordinateur quantique, le binaire peut se multiplier…)

Ce Chas(t) telle LA FONTANELLE (des jeunes enfants), laquelle laissait s’échapper l’Hirondelle ou la Chouette, que les Anciens Égyptiens nommaient An (3 et le h emphatique avec un point dessous).
3h : esprit, état spirituel.
3ht (h souligné) : le Serpent-uraeus (Cobra protecteur du diadème), l’Œil de Ré, l’horizon, la tombe, aknet (saison de l’inondation, rapport aux Eaux Primordiales).
Par le CHAS : issue de la Putréfaction et de l’écume. Putréfaction telle la cérémonie des Cendres dans la chrétienté pour préparer à la vie réelle ou éternelle. Putréfaction est évidemment du même Thème que les EXCRÉMENTS, LA FANGE, LES MOISISSURES, L’ÉCUME DE LA FERMENTATION OU MACÉRATION DONC.
LE CHAS OU FONTAINE-FONTANELLE LA FONTAINE DE LA STARGATE OU DU CRÂNE, QUI S’OUVRE ET TRANSPORTE. « Lorsque les Fontanelles se ferment, l’enfant se coupe des Anges », dit un dicton picard. Crâne, C.R.N. le Christ a été cloué sur la Golgotha, Mont du Crâne, et Il était Roi couronné : C.R.Né.
(Voir la suite sur : Le pouvoir du Chas ou Trou de l’Aiguille)

I ou FUSÉE-FUSEAU (Shiva esquif vase fuseau), Sagittaire. Dans les Upanishad la flèche est symbole de l’intuition fulgurante (absence de spatio-temporel) : sagitta est de même racine que le verbe sagire : perce-voir rapidement, ou de façon atemporelle.
RAPPEL : une homélie d’Origène qualifie Dieu d’archer… la suppression de loi de succion par la verticalité.

Le FUSEAU tourne uniformément entraînant la rotation de l’ensemble, comme un éternel retour. Le symbolisme du Fuseau est celui du destin : sans pitié ni sentiment, les Parques filent et défilent le temps de la vie : le double aspect de la vie, Involution/Évolution révèle le PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction ». (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935). Le pouvoir de Dieu est aussi celui du Dia-ble : à travers, les deux se confondent, comme les Parques, dans ce pouvoir de la mort qui est d’annuler ce qui a existé, de faire en somme que ce qui existe n’est pas d’existence. Ainsi : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264 du 20-10-1936). Comme si la nécessité de la mort résidait dans la non nécessité de la vie…

Bref, la vie entière est dirigée par CC (cesser) RETIRER, et AC (assez) RETIRER, qui exprime l’INSAISISSABLE ou DÉTACHEMENT, RENONCEMENT, PUTRÉFACTION, au sens de ART (arrêter), au sens du ”N’EST PAS X” : XUN en chinois, le TROU, le ”N’est pas X” : « Tu ne découvriras point la nudité de ton père, ni la nudité de ta mère. C'est ta mère : tu ne découvriras point sa nudité ». (Lévitique 18,7).
LE TROU : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264, du 20-10-1936).

Prenez une TOUPIE, si vous la regardez par dessus, vous constaterez par exemple qu’elle tourne dans le sens GD, mais si vous la regardez par en dessous, vous constaterez que cette même toupie tourne dans le sens GD, donc même énergie et même « particule » pour un +1 et -1. Mais dans le cas de l’Unicorne, qui ne cherche rien, n’a besoin de personne, se suffit à lui-même, il correspond à DEUX TOUPIES ou PLUSIEURS PARTICULES : si je décide par opinion d’affecter un sens de rotation de la première particule ou spin à +1, et que je constate ensuite que la deuxième tourne dans le sens inverse de la première, alors la physique actuelle considère que quand un système est formé de deux ou plusieurs particules, « il doit y avoir conservation du spin total », que que soit l’opinion conventionnelle de signe du spin choisi pour désigner le spin de l’un quelconques des particules.

Toupie, rejoint aussi la HACHE à la fois arme et outil. En anglais hache se dit AX, AXE, comme le Centre de l’Univers. L’Axe est un symbole fondamental, comme l’essieu plus tard nous donnera le CHARIOT. L’essieu supporte la totalité du poids du chariot ; il est fixe et les deux roues tournent sur les fusées. Donc nous avons une triade (voir la Triskell celte avec le signe du S cher à l’art gaulois), et l’idée de « roue » ou chose qui tourne ou figure un cycle, un rythme, évoque les cycles lunaires et solaires, l’ombre courant sur un cadran solaire indiquant une PÉRIODE, etc.
La Vacuité est représentée par l’immobilité du Vide au centre du moyeu-Axe d’une roue qui ne cesse de tourner : comme la TOUPIE. Le Centre est nulle part (et la Circonférence est partout).

Pourquoi le mot ŒIL devient YEUX au pluriel ? Alors que parfois le pluriel est ŒILS… Lié au Pour-Voir et à la dualité sujet-objet, SAUF si on reste en « jeu d’enfant » et « travail de femme » (en Alchimie, en AMBIGUÏTÉ) avec l’É-tonnement. Pour-Voir et dualité = AMBIGUÏTÉ, qui se résorbe par : OO, bi-ologie… Les phénomènes ou émanations cessent de sortir du O parcellaire (regard par la racine du mal y compris dans le rêve) pour la V-I-sion trinitaire du ‘Je’ transcendant (Le Royaume des Cieux est en vous) :

     Je
Moi    Toi

NOUS SOMMES EN D’ANGER E-vident : Nous voyons maintenant le E, cette ex-pression du I Axe, soit les 2 aspects du TOUT, permettant ainsi de se ré-tablir dans l’Origine trinaire, l’Unité tri-phasée du Soi avec la Trinité de tant de spiritualités et religions.
TOUT est symbole : tant de noms-les-formes Nous re-vèlent (donc Nous voilent de nouveau comme d’Anger : issu de l’Ange afin d’attirer nostre attention sur) l’utilité du sens de L’AMBIGUÏTÉ COMPARABLE AU « N’EST PAS X ».

Le Yoga Kundalini Upanishad dit : « Alors, à cet Instant même, les deux principes fondamentaux de l’individu : l’Activité [le Faire/Fer] et la Lumière, se dissolvent à leur tour dans Shiva. […] L’adepte soudain devient gigantesque. […] Le corps subtil resplendit. […] puisqu’il n’est autre que l’Âme universelle, présente en tous les êtres ».
Se comprend alors la GLANDE PINÉALE : Je suis ce JE SUIS (Singularité), COUR (sans temps). En effet, seule la TRINITÉ ou Triangle première forme fermée de l’unique Voie ou TAO peut permettre à l’humain de réconcilier corps et Conscience, ou Moi-Individuel et Moi-Cosmique.

La ROUE sera ainsi LE FEU PHILOSOPHIQUE : ”Le Feu est l’Art de quoi s’aide Nature ; car nous ne saurions faire autre chose” (les Pointes, Retirer….).
“Faites Feu vaporant, digérant, continuel, non violent, subtil, environné, aéreux, clos, incomburant, altérant. Et, en mon vrai Dieu, je t’ai dit toute la manière du Feu, et récapitule mes mots, mot à mot. Car le Feu est tout, comme tu peux voir par tous les dits Code de toute Vérité. (D’après Bernard Le Trévisan).

INNÉ ET IGNÉ !
Le Feu Philosophique est lié à la connaissance de la Matière (celle sur laquelle on souhaite labourer), et aussi pour quelle finalité ! Il est bien difficile de cuire un morceau de viande avec ce Feu là, ce feu vulgaire issu de l’adoration du Soleil !
Et l’une des plus belles définitions de l’Alchimie en est probablement celle de Bernard Le Trévisan, et ce Feu est comme un “Me(n)tal” (Archée, Principe), un Point de croisement.
Le Feu philosophique entre en action par :
a) Feu Céleste Père +
b) Feu Céleste Mère – Volatil
(D’après Dom A-J. Pernety, page 19 du Dictionnaire Mytho-Hermétique).
Est ce que cela correspond aux probabilités d’informations de Mouvements et de Positions des Quanta, c’est-à-dire que l’Opérateur suppose/voit les choses FIXEMENT !? alors que le réel BOUGE : rien n'est pareil d'un Instant à l'Autre !
Le Feu Philosophique est la réunion :
1) Du Feu de Nature
2) Du Feu Contre Nature
(Perbety, pages 162-163 du même Dictionnaire)
Lorsque la flamme est éteinte ELLE PASSE DU VISIBLE DANS L’INVISIBLE. Sa présence se fait toujours ressentir.

Le mot ROUE désigne aussi le Monde : celui qui tourne, et qui n’est pas un camembert comme le croient quelques « platistes » actuels. Roue désigne aussi la RONDE : les Continents anciens : RONDE = LES RACES ou CYCLES DE VIE.

pompe_a_clapets_ecluse.jpg
 
Pompe à clapets ou à valves. ÉCLUSE : du bas latin exclusa, participe passé fém. de excludere « (eau) séparée du courant ». (Dic. Le Robert).

La Roue-Moulin est du Thème de la Réalisation du Soi : à la fois l’évolution de l’Univers et de la Personne puisque l’Univers est DANS la Personne. Le Vrai Feu ou Igné-Inné sera le NOYAU, LE PÉPIN DE GRENADE, le ROUGE du Coquelicots.
“La Lumière est la Flamme Froide, et la Flamme est le Feu, et le Feu produit la Chaleur qui donne l’Eau. L’Eau de la vie de la Grande Mère ”Chaos” (Doctrine Secrète. Tome 1, stance III (9), page 59, H. P. Blavatsky)
Flamme froide : HYLÉ : bois, forêt, ambre, mais aussi mondes manifestés :
1) Latent (vierge froide)
2) Réveillé (Mère) d’où sortit la Matière.
Flamme froide ou Chaleur cosmique ou FOHAT : électricité intelligente ou “électricité cérébrale”. Fohat est le lien entre Esprit et Matière qui électrifie l’atome et lui donne vie.
Fohat créer des charges électriques.
C’est une énergie qui actionne la Matière, issue de la Matière Première Primordiale Éternelle, coexistante à l’Espace (ni chaude, ni froide, ni commençant, ni finissant, mais possède une nature propre spéciale !)
Fohat est la Lumière du Logos “le Verbe”. (D’après la Doctrine Secrète. Tome 1, page 60, H. P. Blavatsky)
Le FORGERON associé au Feu de l’Enfer à cause de son travail sur le Métal et plus particulièrement sur le Fer (et les outils de guerre).
“Les Forgerons remodèlent sans ménagement en leur donnant les formes les plus diverses les Âmes appelées à une seconde existence” (vision de Thespésios, citée dans : Les au-delà avant le purgatoire; de Jacques Le Goff).
LAO-TSEU (vers 570-490 avant zéro) : Philosophe Chinois, Archiviste à la Cour Impériale, également devenu divinité protectrice des Forgerons.
Le Forgeron “Magicien” du village puisqu’il sait manier le Feu et le Métal, et qu’il est criant an tant que fabricant des engins de guerre : lance, épée, hache, fer des chevaux, etc.

PENSÉE LOINTAINE ET PENSÉE PROCHE :
On ne peut pas rapprocher l’idée de “Feu” il y a un millénaire, et l’idée actuelle de “radio activité” ; je pense que l’on ne peut avancer qu’en respectant la Tradition, et en ne mélangeant pas des concepts lointains avec des concepts de logique actuel. Même si RADIO peut s’entendre dans le sens de RAYON [RAI] [RAIE] : rayon de lumière, et aussi [RAIZ] [RAIS] : racine, souche. L’étincelle fait penser au Cerveau et à un germe.
Aspect matériel : la base doit rester simple. Il ne faut pas s’amuser à utiliser un instrument scientifique actuel comme le scintillomètre, et le compteur Geiger !

Se Retirer = spiration spirale centripète (les énergies naturelles), Tout ce qui est naturel ne peut qu’être GRATUIT et AMOUR. Le mouvement centripète peut se définir comme CONVERGENT, CONTRACTANT, CONSOLIDANT, CRÉATIF et CONSTRUCTIF, FAVORABLE à l’intégration. La Vraie Évolution doit donc emprunter la Voie Centripète identique au « QUI SUIS-JE ? » ou Éternel Retour, car si c’était l’inverse, comme le monde actuel fonctionne, tout s’arrête quasiment avent d’avoir commencé tel le phénomène politique étatique du « Plus ça change et plus c’est la même chose » (le capitalisme a la vie dure).

[Croquis en référence aux cours d’électromécanique de M. Roudakoff à l’AFPA à Mantes-Magnanville en 1992]


Note.
1. Chapelet, le japa [en sanskrit la répétition d’un nom divin ou d’une formule) de Michel Kozlov : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, prends pitié de moi », répété 3000 fois dans les 24 heures d’une journée.
« Que tu sois debout ou assis, en marchant ou couché, prononce continuellement ces paroles : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, prends pitié de moi » - ni à voix haute ni à la hâte. Fais cela exactement trois milles fois par jour, sans de toi-même en ajouter ni en retrancher aucune. De cette façon, Dieu t’aidera à atteindre l’action incessante du Cœur [le Soi] », dit le starets page 29 de l’édition du Cerf, dans la nouvelle traduction du russe de Chantal Crespel-Houlon, le vrai texte du Pèlerin russe.
Répétition, japa, identique au « GATE GATE PÂRAGATE PÂRASAMGATE BODHI SVÂH » (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).
 
 

Dernière mise à jour : 23-04-2024 20:07

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >