Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow N’EST PAS FOU QUI VEUT
N’EST PAS FOU QUI VEUT Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-05-2024 21:55

Pages vues : 82    

Favoris : 17

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Anarchie, Archange Michel, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dieu, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Histoire, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Logibriquet, Logiquopinion, Marxengelsisme, Miviludisation, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Ptah, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
lion_raisin_tx.png
 
 
N’EST PAS FOU QUI VEUT
Devise du Dr. Ey (1900-1977)
N’est pas Dio-Phos ou Lumière qui veut !
Sémélé porte Dionysos-Hadès (Soufre)
Folie/Sagesse : Ça-Je-Estre (Ainsité, CELA)
aucun œil ne peut saisir l’Univers ou
le Corps de la Vierge Noire…..
L’Univers est SANS spatio-temporel (sans ailleurs).
Le contact-temps n’existe que s’il y un DOUBLE,
Le temps n’existe que s’il y a une
conscience-double pour le saisir.
 
Rappel :
- Jésus, Fils de Dieu, et Dieu mortel
(mais ressuscité).
- Dionysos, Fils de Dieu (Zeus), et
aussi Dieu mortel, et ressuscité aussi
par descente dans la Fosse où il n’y a
point d’Eau.
Dans les deux cas Nous avons affaire à la
TRINQ (TR-INQ signifiant la Vraie Loi de Succion),
la Divine Bouteille (Bout-œil :
vas-y-voir, qui n’est pas Pour-Voir de
voyeurs ni celui de l’attraction).
TRINQ ou Vraie Loi de Succion :
dans les deux cas transformation de
l’Eau en vin, le vin comme le sang du
Lion Vert et du Lion Rouge.
Jésus fut tué par des Juifs, Dionysos
dans sa Variation en Zagreus sera mis
à mort par les Titans (le temps sous
forme de la génération de Chronos,
la Père, Titans : de la terre).

TRINQ = L’EUCHARISTIE CHRÉTIENNE, ou
les destins des rituels dionysiaques,
où le Dieu donne sa chair vivante à
manger à ses fidèles. Par ce geste (1)
le fidèle est comme lavé de
ses samskâra [tendances innées].



Cette actuelle sinistre humanité bien enfermée derrière ses murs de tôles-boulons-acier-verre-béton de sa triste civilisation CROIT avoir échappée à ses terreurs du SURFEU des Jésus-Dionysos/Zagreus (et (t)erreurs de l’inconscient) et ainsi cette « civilisation » se prépare à déchaîner UNE NOUVELLE TERREUR DE SANG, REMPLISSANT DE « THÉORIE DU COMPLOT » TOUS LES CONTRAIRES DES BIENS PENSANTS ET LEUR « Plus jamais ça », ou leur « Si c’était ”votre” enfant » comme si c’était VOTRE porte-monnaie ou VOTRE cul ; et les conformistes de la révolution et de la guerre de classe accuseront le capitalisme, l’État, et le salariat.
Le SANG ne pourra que se répandre AU DEHORS, tant il ne circule plus dans l’inconscient remplacé par un Dehors programmé par l’industrie du capital.


Dionysys-Zagreus = La Roue-Moulin du Thème de la Réalisation du Soi : à la fois l’évolution de l’Univers et de la Personne puisque l’Univers est DANS la Personne. Le Vrai Feu ou Igné-Inné sera le NOYAU, LE PÉPIN-POINTE DE GRENADE, LE GRAIN, le ROUGE du Coquelicots (symbole du sang du Lion Rouge ou de Zagreus). Or la Pierre Philosophale est par sa couleur assimilée au COQUELICOT : la crête rouge du coq ainsi que son cri, et c’est un pavot sauvage, de plus grain indique le POINT FOCAL, la VOIE DES PAVOTS OU DES PÉPINS FIXES, LE IGNÉ.
“La Lumière est la Flamme Froide, et la Flamme est le Feu, et le Feu produit la Chaleur qui donne l’Eau. L’Eau de la vie de la Grande Mère ”Chaos” (Doctrine Secrète. Tome 1, stance III (9), page 59, H. P. Blavatsky).
Flamme froide : HYLÉ : bois, forêt, ambre, mais aussi mondes manifestés :
1) Latent (vierge froide)
2) Réveillé (Mère) d’où sortit la Matière.
Flamme froide ou Chaleur cosmique ou FOHAT : électricité intelligente ou “électricité cérébrale”. Fohat est le lien entre Esprit et Matière qui électrifie l’atome et lui donne vie.
Fohat créer des charges électriques.
C’est une énergie qui actionne la Matière, issue de la Matière Première Primordiale Éternelle, coexistante à l’Espace (ni chaude, ni froide, ni commençant, ni finissant, mais possède une nature propre spéciale !)
Fohat est la Lumière du Logos “le Verbe”. (D’après la Doctrine Secrète. Tome 1, page 60, H. P. Blavatsky)
Le FORGERON associé au Feu de l’Enfer à cause de son travail sur le Métal et plus particulièrement sur le Fer (et les outils de guerre).
“Les Forgerons remodèlent sans ménagement en leur donnant les formes les plus diverses les Âmes appelées à une seconde existence” (vision de Thespésios, citée dans : Les au-delà avant le purgatoire, de Jacques Le Goff).
LAO-TSEU (vers 570-490 avant zéro) : Philosophe Chinois, Archiviste à la Cour Impériale, également devenu divinité protectrice des Forgerons.
Le Forgeron “Magicien” du village puisqu’il sait manier le Feu et le Métal, et qu’il est criant an tant que fabricant des engins de guerre : lance, épée, hache, fer des chevaux, serrure, etc.

Dionysys-Zagreus = Les pépins de Grenade.

L’ILLUSION commence à partir de la découverte du feu vulgaire et de sa domestication, principalement par le FORGERON, MAGICIEN PAR EXCELLENCE. Puis viendra naturellement l’ère des monnaies et des falsifications accompagnant toutes illusions, par habilité technologique, évidemment dans la dualité sujet-objet et donc dans le principe de RENTABILITÉ : LE EYES CANDY, ÉPATER L’AUTRE : le smartphone n’est rien d’autre qu’un faux socialisme à épate-contact.
La pratique du forgeron va avec LA GUERRE : FORGER ÉPÉES, FLÈCHES, LANCES et BOUCLIERS-ARMURES de toutes sortes. Voir le bouclier d’Achille forgé par Vulcain. Un Bouclier-Trame dont l’essence est le MÉ(N)TAL. Metallein veut dire ”chercher” (travailler du chapeau, de l’idéation) ; et âme va avec arme…. L’épée est évidemment un symbole phallique !

Cette « guerre » sera par exemple en Égypte celle d’ISIS qui va chercher les morceaux d’Osiris découpé par Seth (le mauvais côté d’Osiris….).

Isis, Osiris prototype du Christ : Josis (Jésus, Je-Suis) : le VRAI SOLEIL (pas le vulgaire qui donnera la découverte et domestication du feu en premier par le FORGERON).
Le Vrai Feu sera LA VIERGE NOIRE, LA VIRGINI PARITURÆ, celle de la Koridwen gauloise, qui enfantait sens cesser d’être vierge (IMPORTANT). À la Noël elle se transformait en POULE NOIRE et avalait le Dieu Guion (Gauvain), métamorphosé en pépin de grenade. Elle accouchait immédiatement sous la forme d’un œuf d’Or, soit le Nouveau Soleil (Noël) ou Front brillant. Vierges Noires les MADONES DES GROTTES….. DANS LES GROTTES SE TROUVENT LES TRÉSORS.

PÉPINS DE GRENADE = LA POUSSIÈRE ROUGE DE LA « POUDRE DE PROJECTION » EN ALCHIMIE. Poussière-Christ-Isis-Marie la Vierge Noire et Mère-Père d’Osiris et prototype de Jésus et d’Horus.
Correspond à la Voie Sèche, la Voie des Coquelicots-Pavots, Pépins de Grenade : ce qui RETIRE, comme on retire une épine dans le Pied.
Pépin de Grenade = postérité, fécondité, abondance. Jean de la Croix fait des pépins de Grenade le symbole de la perfection divine par leurs effets illimités. Mais si ce Vrai Feu est volé, cela rejoint le Complexe de Prométhée : la raison uniquement utilitaire et commerciale……

AL-KIMIT = KAM (en turco-tatar), en altaïque KAM-GAM, en mongol KAMI-PALI-SAMANA. Boudha était qualifié dans son entourage de çraman.
1 - AL-KHIMIA (chimie). Khimia en Arabe, du Grec Khémia : magie noire, de la racine Égyptienne Kêm (noir). Kemit : le terre noire ou réunion des deux contrées d’Égypte. ALCHIMIA : herbe.
2 - KHIMÉRA – KHIMAIRA : CHIMÈRE ou rêve ou monstre mythologique en Grecque, ou folie. Chimère, c’est le gouffre des représentations imaginaires avec ses dangers. Le Gouffre sans fond.
3 - ALQUIMIE = AL le Soleil EL (2), principe Divin qui mit E ou tridents du E Trinité. Rassembler le Tout dans le principe/origine à partir de ce principe/origine, tel le Soi.

Quel est le parallèle entre le FORGERON-FEU ET L’ALCHIMISTE-EAU ?

Il n’y en a pas. C’EST LA FOSSE QUI N’A POINT D’EAU. Tous deux travaillent sur l’EAU, laquelle est le TOUT (multiple Unité ou Zéro Indien), l’Eau prend la forme du Vase, comme l’Être prend la forme de son Soi, de son Seigneur.
Dans les deux cas, l’Eau et le Feu sont symboliquement le BAPTÊME, LA VIE PURIFICATOIRE.
FOSSE : le X, le MIKI ou Archange MICHEL…..

L’histoire de Jésus, qui aura pour ”prototype” : Ptah, Osiris, Dionysos-Zagreus, est un même Thème. Thème accompagné de celui du VAN :

Le VAN : Dans la Vallée souffle le Vent, le Vent d’Hermès, au sens du VAN. Vent ou Van trouve son homonyme en FAN (paraître, le CELA), mis en Fêmi dont la forme enclitique signifie   rendre visible, se manifester. Le latin vanna (van) trouve dans FANOS (Phanos ou Lanterne) la signification de lumineux, brillant, que le sens figuré affirme par « manifeste », « évident », le CELA ; c’est aussi proprement le Flambeau, que le second sens de Phanos ou Fanos désigne par Lanterne (la « Lanterne » ou Lumière d’Hermès, cette Pierre nécessairement volatil revivifiant le mort et donnant la vie au Soleil et à la Lune, au « mari et à la femme »…).

FAN, PHANOS ou LANTERNE : le NOIR BRILLANT DANS L’OBSCURITÉ ET SYMBOLE ULTIME DU GRAND ŒUVRE ALCHIMIQUE…..
LA CROISEL (sur le régule du Minéral) en son centre est comme une Corbeille au sens du PHANOS qui va RÉVEILLER LE PETIT JÉSUS COUCHÉ DANS SON VAN OU CORBEILLE-BERCEAU, équivalent de la POUSSÉE ou ÉCLOSION du Végétal-Minéral correspondant en Alchimie à ”La Mise en Marche” de la naissance de l’Arbre de Vie ou Arbre philosophique.
L’Enfant-Dieu de la Vierge Noire identique à l’Enfant-Dieu de la Corbeille, NOIR CAR DANS SA FORME SOUTERRAINE de SOUFRE ROUGE, CACHÉ, VIDE d’Involution auprès de Perséphone du Froid-Sec-Mort-Congélation….
 
croisel2_tr_bleu300.png
 
FAN : paraître, avec le F de Figure, Feu, Fléau, Fantôme, Finalité, Forme, Fond, Fin, Fleuve : « Le Fleuve qui va à la Mer ne peut supprimer sa Source » (Jean Coulonval, dans Synthèse et Temps Nouveaux). Le F de Feu comme du Fléau qui détruit tout et qui donne cependant au Fer après liquéfaction, la Forme ou la Figure-Fin. Ainsi est la définition du mot VAN : LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE, au sens du Secret de la Fleur d’Or, manuel classique de méditation permettant l’accès à l’Être intérieur ; manuel incorporant la quintessence du bouddhisme et de la taoïcité. L’Or signifie la Lumière, celle de l’intellect qui « pointe » (AIGUILLE) ; la fleur signifie l’épanouissement, le jaillissement de la lumière du Soi. Ainsi, le nom même de cette technique désigne l’Éveil fondamental et inconcevable du Vrai Soi et de son potentiel caché, le « Zéro indien », appelé en Occident d’une façon utilitariste-feu vulgaire : « énergie libre »

Les énergies spirituelles sont symbolisées par la LUMIÈRE, mais aussi par le VENT : Il souffle dans la Vacuité de la Fontaine de Jouvence…..

RAPPEL : « Pour manifester des siddhi (pouvoirs surnaturels), il faut qu’il y ait d’autres personnes pour les reconnaître (sens de la dualité : pour et voir, ou sujet et objet, Dedans et Dehors). Ce qui veut dire que celui qui manifeste de tels pouvoirs est dénué de jnana [Connaissance, sagesse].
C’est pourquoi les siddhi ne valent pas la moindre pensée. Seul le jnana mérite d’être recherché et obtenu ». (Ramana Maharshi, entretien 57a du 24-6-1935). Ah, c’est RADICAL, et le RADICALISÉ ne plait pas au Pour-Voir, ni aux faux radicalisés ou fanatiques du pouvoir…..

Le TOUT CONNECTÉ INFORMATIQUE DE L’ÉLECTROMAGNÉTISME INTERDIT TOUTE LIBÉRATION ET FABRIQUE LE DOGME DU MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN en cheville avec le capitalisme et ses « valeurs » de l’utilitarisme on rendement-rentabilité avec sa GOINFRERIE EN LOI DE SUCCION DE L’ÉNERGIE VIVANTE.

Le VAN, c’est le lingam emblème de Shiva, la Variation indienne du Thème Dionysos, et comme Lui Il a le pouvoir de TRANSMUTATION.

RAPPEL :
L’aspect infernal de Shiva-Dionysos a été effacé de l’histoire de Jésus pour en faire de la vulgaire politique afin de ”SOCIALISER” les masses, parce que le commerce et le capitalisme commençaient sérieusement à prendre de l’ampleur, et qu’il fallait alors une caricature de « paix » pour permettre la libre circulation des marchandises !!!

Le BONNET BLEU DU CIEL DE PTAH = LE MANDALA PARFAIT !
Le Bleu du Bonnet de Ptah et prototype du vert Osiris Lui-même prototype du Christ-Dionysos. DIONYSOS est donc l’ENFANT-DIEU DE LA VIERGE NOIRE : LA FLEUR NOIRE : la jeune Koré Déesse de la fécondité. Comme Osiris Dionysos est Dieu du Végétal, et donc aussi des fleurs : FLEURS DANS LE SENS DE SHIVA ET DE PTAH.
Shiva le Vide-Noir-Rouge de la Couleur du Soufre alchimique (3)….

Dionysos, Dieu infernal (séjour des morts), comme Ptah (pendant la nuit [vie caché tel le Sommeil Profond] Ptah règne sur le Royaume des Morts), sera le Dieu ressuscité, comme aussi Jésus-Christ-Osiris.
Dans le CHAMANISME, l’Initié est symboliquement découpé en morceaux comme le fut Osiris-Dionysos, en échange il pourra traverser de multiples dimensions et dialoguer avec des Dieux.

Dionysys-Zagreus = La Roue-Moulin du Thème de la Réalisation du Soi : RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE-CHALEUR : ICI NOUS RETROUVONS LE SENS EXACTE DE L’ATOME :
L’évolutionnisme est le contraire de la Nature : « Un ingénieur déclara : « Les animaux semblent se conformer à leurs propres lois naturelles en dépit de leur milieu et des changements, tandis que l’homme transgresse constamment la loi sociale et n’est lié par aucun système défini. Il semble dégénérer alors que les animaux restent stables. N’en est-il pas ainsi ? »
- M. (après un long moment) : Les Upanishad et les Écritures affirment que les êtres humains ne sont que des animaux tant qu’ils ne sont pas réalisés. Peut-être même sont-ils pires. (Ramana Maharshi, entretien 79 du 29-9-1935).

Ainsi, LA NATURE A POUR PRINCIPE LA STABILITÉ, LE ICI ET MAINTENANT, contrairement à la physique classique galopante en évolutionnisme dans sa mise en valeur du temps. TOUT EST IMPERTURBABLEMENT LE ‘EST’, LE ‘CELA’ DE LA SUBSTANCE : ce sont toujours les mêmes cristaux qui se forment, les mêmes composés chimiques qui se créent, etc. Cela signifie nécessairement qu’après de nombreuses modifications dues aux influences du DEHORS, un atome de Pyrite de Fer redevient un atome de Pyrite de Fer possédant EXACTEMENT les mêmes propriétés qu’auparavant. Ce qui sera évidemment incompréhensible pour la physique classique, fixiste, dans son « progrès », dans sa mise en valeur du temps, en plus si on fabrique le concept de l’atome comme comparable à un système planétaire !

L’atome rejoint L’INSAISISSABLE, LE CACHÉ, LE TERRORISTE, DIEU : Le mental humain, sa raison qui calcul, qui saisie (com-prendre, aussi appelé ”intelligence”, et dés à présent l’outil des industries du capital : l’intelligence artificielle), est incapable par son langage humain et théorique (et son I.A.), de rendre compte de la moindre poussière de Réalité. IL FAUT RECOURIR À LA MUSIQUE DE THÈME ET VARIATION, À LA MANIÈRE ARTISTIQUE DE L’ART (de la poésie) DE L’ALCHIMIE, en ne cherchant surtout pas à saisir, à comprendre, mais seulement à recourir À L’IMAGINATION CRÉATIVE dans le sens d’Ibn’Arabi, afin d’établir DES VRAIES CONNEXIONS dans les idéations. À ce hui le sens de l’image reste au niveau de l’identification au corps et donc aux cinq sens, l’I.A. fait de même en accumulant des infos pour en tirer une conclusion, UNE UTILITÉ-USAGE, UNE TECHNO-SOLUTIONNISTE, et dans le temps-histoire : le délire informations ou sur-informations en déluges 24h sur 24. Les VRAIES IMAGES ne peuvent provenir que de l’INSAISISSABLE: L’ENTRE-DEUX-MONDES.

Svetashvatara Upanishad : 6,20 : « Seulement lorsque les hommes seront capables d’enrouler le Ciel comme un parchemin [la Roue], verra-t-on alors la fin de leurs misères sans qu’ils aient besoin de réaliser la Divinité [disparition des religions] ». Et ce n’est pas près de se solutionner avec l’I.A. fabriquée par les industries du capitalisme qui ainsi vont conditionner les masses humaines.

Tout ce qui concerne l’ATOME-INSAISISSABLE est symbolisé par PTAH : comme Dionysos, Il est à la fois Lui-même et son propre Père-Mère, et entièrement identique à Lui, à l’exemple ci-dessus de la Pyrite de Fer ; image reprise plus tard par les Chrétiens avec la Trinité. Cette AUTOGÉNÉRATION SE FAIT PAR PUTRÉFACTION-SURFEU.
PAN-DIONYSOS SERA LE TOUT : À LA FOIS ABSORBANT LA CRÉATION ET ABSORBÉ PAR ELLE : PAN-acea (panacée), et Panis (pain), Panus le fil du tisserand (broder, en ”remettre une couche”, bref, chuter dans l’histoire, ”mettre les mains à la pâ(t)te”…).

L’âme humaine en s’identifiant à Ptah-Osiris-Dionysos-Christ est immortelle, et si ses clés sont connues, elle navigue parmi les EAUX PRIMORDIALES en pointant en conscience les enchaînements successifs des espace-temps de ses incarnations ; alors il y aura foule !

DIONYSOS = à la fois le BLANC de l’Instant et le NOIR qui, immanquablement, se trouvera « derrière » dans le TORE. Un des noms de Dionysos est LEUKYANITES (le Blanc et le Noir) qui montre l’Énergie de l’âme confrontée à l’illusion des samsâra [cycle des naissances et des morts, monde phénoménal des noms-les-formes].
NOIR-BLANC = LE TIC-TAC (appelé en Alchimie ”Multiplication”] conduisant à l’Œuvre au Rouge (le Retour, le Surfeu], après passage par le Noir de la Putréfaction (Isis la Noire ou Vierge Noire) et de son Enfant le Blanc (Iosis), qui vivra en Pourpre proche du Violet (Jésus ou Jesus, Je suis CE JE-SUIS).
Le Tic-Tac du Blanc derrière le Noir, ou l’inverse, à propos de Koré, cité plus haut et fille de Zeus et de son épouse Déméter : un jour que Koré joue dans les champs en compagnie des filles d’Okéanos, prenant plaisir à cueillir plein de fleurs (déjà le commencement de la pollution par l’humain…..), elle aperçu un beau narcisse dont le parfum embaumait tout le champ. Comme elle se penchait pour s’en saisir, la terre s’entrouvrit soudain et Hadès, Dieu des Enfers, surgit sur son chariot d’or et l’enleva dans son Royaume souterrain. Voilà pour la partie NOIRE. Pour la partie BLANCHE, c’est Hélios le Soleil avec évidemment Hécate la Déesse lunaire qui virent le rapt. Koré très déprimé invoqua son papa Zeus, mais Il était trop occupé par les offrandes des humains. C’est Déméter qui accepta d’aider Koré, en se débarrassant de son voile de lumière, afin de survoler neuf jours durant les terres et les mers. Finalement Hécate la prenant en pitié, l’éleva jusqu’au Dieu solaire : Hélios, lequel lui rapporta que Hadès avait déjà épousé sa fille Koré. Hécate affligé va prendre la forme d’une vieille femme et sous des vêtements de deuil, elle s’assit à l’ombre d’un olivier, près de la Fontaine fleurie (Couleurs….) d’Eleusis proche du château royale. Les fille de Chéléos venant prendre de l’eau à la fontaine, la vieille femme leur demanda de la conduire au château de leur père.

La vielle femme-Déméter fut accueillie par la reine Métanire, icelle portait son fil Démophon, et demeura stupéfaite par le charme émanant de la vielle femme. Bref, elle lui offrit un gobelet de vin. Déméter le refusa, et demanda à la place un mélange d’eau, d’orge et de pavot. La reine le lui servir et lui demanda si elle voulait bien prendre soin de son fils. Déméter s’éprit d’affection et décida de le rendre immortel. Pour cela elle l’oignait d’ambroisie le jour [BLANC de l’Instant] et le soumettait aux flammes NOIRES de la nuit. On retrouve ici SHIVA le transformateur.
Évidemment la rein apercevant cela poussa un cris de terreur, ce qui poussa Déméter à révéler son identité.
Bref, à la suite de cela Métanire et Chéléos se hâtèrent de faire construire un temple à Déméter, selon le souhait de Déméter ; puis le temple tout juste terminé, Déméter voilée de noir s’y manifesta pour confier sa douleur de n’avoir pu encore revoir le visage de sa fille Koré ; c’est pourquoi elle rendait stérile la terre et les femmes, ce qui privait les Dieux de leurs offrandes habituelles.

Alors Zeus décide d’envoyer son messager Hermès, auprès d’Hadès, pour le persuader de libérer Koré (qui depuis lors s’appellera : PERSÉPHONE).
Hadès se soumit, mais non sans faire goûter à son épouse quelques PÉPINS DE GRENADE, qui l’assurerait de son retour (pour quitter les Enfers sans retour il fallait observer le jeûne).
Ainsi Zeus décida que sa fille devenue Perséphone séjournerait les deux tiers de l’année auprès de sa mère Déméter (LE BLANC), et le tiers restant auprès de son époux souterrain (LE NOIR). C’est ainsi que la végétation repris son essor et que les femmes purent enfanter…

Koré aux Enfers, c’est la Putréfaction-Fermentation ; Koré-Perséphone est le BLANC de l’Immobile Instant. En bref, c’est TOUJOURS LA RÉALISATION DU Soi, la RÉSURRECTION comme au printemps la végétation le Vert repart.
Jean de la Croix fera des Pépins de Grenade LE SYMBOLE DES PERFECTIONS DIVINES (Fontaine de Jouvence ou Zéro indien, ”énergie libre”). La Grenade-Ambroisie ”jus” d’immortalité. Chaud-Froid, on retrouve le SANG du LION ROUGE et le SANG du LION VERT (conjonction….) ; lion = force et vert = couleur de l’immortalité (les rameaux verts), le vert des Eaux Primordiales ; le Vert du Feu Froid qui réunit les Contraires. Il y a Vert de la Mort comme il y a Vert de la Vie….
Koré/Perséphone ou Isis/Nephtys : l’Eau de Vie et l’Eau de Mot-Colle (Osiris-Dionysos/Zagreus découpé en morceaux). Ce Vert de la Fosse où il n’y a point d’eau, le TROU ou se résolvent les contraires : il est donc SEC mais faisant pleuvoir il sera HUMIDE DANS LE SENS DE TOUJOURS DESSÉCHER (Solve et Coagule)…. C’EST LE SANG DU LION VERT : L’OR-DONNÉ ou A-Mur. En Chine le Sang du Lion Vert devient le ”Sang du Dragon”. Les Deux Lions seront le Contenant et le Contenu, le JARDIN-VASE-VALLÉE contenant le SANG/ROUGE/VERT même mélange que le Vert/Bourgeon-Vert/Moisissure (Vie-Putréfaction). Dans tous les cas le Vert est la complémentaire du Rouge. La transfusion sanguine chez l’humain devrait NATURELLEMENT POUVOIR SE FAIRE aussi avec le Sang de la Chlorophylle en transmutant le magnésium de la Chlorophylle en fer du sang rouge. Dans l’un le Rouge est caché, dans l’autre le Vert est visible…. Osiris est représenté avec un corps vert….


Notes.
1. « Il convient de se rappeler que Shri Bhâgavan [glorieux, divin, fortuné, Ramana Maharshi est appelé ainsi par ses fidèles] était resté auprès de sa mère agonisante pendant douze heures consécutives (de 8 heures à 20 heures), jusqu’à sa fin. Durant tout ce temps, il n’avait cessé de tenir sa tête tandis que l’autre main était posée sur sa poitrine. Que s’était-il passé à ce moment-là ? Le Maharshi expliqua plus tard qu’une lutte s’était engagée entre sa mère et lui-même, jusqu’au moment où l’esprit de sa mère était parvenu à rejoindre le Coeur.
Au moment du décès, l’âme passe par toute une série d’expériences subtiles. Le contact de la main du Maharshi avait engendré un courant qui avait ramené l’âme errante dans le Coeur.
Les samskâra [tendances innées] de sa mère luttèrent contre la force spirituelle engendrée par le contact de Sa main. Cette lutte dura jusqu’au moment où les samskâra furent complètement détruits. L’esprit de la mourante put alors rejoindre le Coeur et y trouver la Paix éternelle, ce qui revient au même que la Libération [le SURFEU et Preuve suprême].
L’entrée de l’esprit dans le Coeur se reconnaît à une sensation particulière, perceptible à un Mahatma et comparable au tintement d’une cloche.
Quand le Maharshi [Grande Âme] se tint aux côtés de Palaniswâmi sur son lit de mort, il retira sa main à ce signal. Les yeux de Palaniswâmi s’ouvrirent aussitôt, ce qui indiquait que l’esprit s’était échappé à travers eux, impliquant une renaissance sur un plan plus élevé mais non la Libération. Fort de cette expérience avec Palaniswâmi, le Maharshi garda ses mains sur le corps de sa mère encore quelques minutes après avoir senti le signal indiquant le passage de l’âme dans le Coeur. Il put ainsi assurer sa Libération. Ce qui fut confirmé par l’impression de calme et de paix parfaite qui se dégageait de son visage ». (Note du compilateur en préface des Enseignements de Ramana Maharshi).
Orphée ne put contempler le visage de Libération de son Eurydice…. Voilà pourquoi le mot ‘fin’ n’est jamais écrit sur l’écran. (voir la page [SPATIUM] O-CÉAN / ICI / DEDANS).

2. Homéométallurgie le MÉTAL = EAU :
Première étymologie d’après le son : Met-Al : M de Matière et Al le Soleil (El). Al signifierait le Dieu Mithra, le SOLEIL, le conservateur, le sauveur (d’après Godfrey Higgins, cité par H.P. Blavatsky dans Isis dévoilée, page 70, vol 1) D’après Sir W. Drummond, cité dans Isis dévoilée, Beth-El signifie la maison du Soleil. Al et le Soleil et MOÏSE sont identiques (au sens du Vrai Feu). Évidemment si les anciens hiérophantes ou prêtres à religions à mystères ne considéraient le Soleil visible que comme un emblème du Soleil central invisible et spirituel, ils auraient alors accusé Moïse d’adorer les corps planétaires et de s’être rendu coupable de culte du Soleil, dont fait la partie le « Buisson ardent » avec ses chefs se prosternant devant le Seigneur : le Soleil, et jusqu’à Abraham construisant des autels de Feu, et les sacrifices des Juifs monothéistes à Astarté, la Reine du Ciel, il y a aussi l’héliolâtrie des Chaldéens. (En référence à Isis Dévoilée, et évidemment description du feu vulgaire qui allait donner la métallurgie, la chimie artificielle et les guerres et les bombes, les avions, les tanks, etc.).

3. - M. : Vous allez bientôt aller dormir. Quand vous vous réveillerez demain matin, vous direz : « J’ai très bien dormi ». Ce qui s’est passé durant votre sommeil est votre vraie nature. Elle subsiste en ce moment même ; sinon ce ne serait pas votre vraie nature. Soyez dans ce même état de sommeil même maintenant ; c’est Shiva.
Avons-nous une forme ? Découvrez cela avant de penser à la forme de Shiva. N’existiez-vous pas durant votre sommeil ? Etiez-vous alors consciente de quelque forme ? Aviez-vous une forme pendant votre sommeil ? Pourtant vous existiez. Ce ‘Je’ qui était durant le sommeil est également présent maintenant. D’après l’expérience faite quand vous dormiez, vous n’étiez pas le corps.
Pourquoi ne seriez-vous pas la même maintenant – c’est-à-dire sans le corps. Même sans corps, vous étiez heureuse pendant le sommeil. Vous êtes aussi la même maintenant. Seul ce qui a un caractère durable constitue la nature réelle. Dans le sommeil, il n’y avait pas de corps, il y avait seulement l’expérience de bonheur. Elle subsiste toujours. Le Soi est sans corps. Si vous êtes donc sans forme, comment Shiva peut-il avoir une forme ? Si vous avez un corps, Shiva a un corps également. Si vous n’en avez pas, Il n’en a pas non plus.
- Q. : Pourquoi est-Il alors Shiva ?
- M. : Shiva signifie l’incarnation du bonheur – et des bons auspices.
(Ramana Maharshi, entretien 304 du 26-12-1936).
 
 

Dernière mise à jour : 28-05-2024 22:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
Suivant >