Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Tamiflu ®, un médicament contesté
Le Tamiflu ®, un médicament contesté Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-09-2009 04:12

Pages vues : 5699    

Favoris : 558

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Banques, Grippe, Mort, Pandémie, Tamiflu, Vaccins, Virus

 
symbochi_noir_cl.png
Le Tamiflu ®, un médicament contesté

Grâce à l'affolement planétaire, le phosphate d'oseltamivir, commercialisé sous le nom de Tamiflu ®, un antiviral qui se vendait plutôt mal, suscite à présent l'envie du monde entier qui veut se le procurer à tout prix. A la demande de l'OMS, le laboratoire Roche a annoncé que ses stocks d'urgence, destinés à faire échec à l'émergence, au niveau mondial, d'une nouvelle souche virale (H1N1) responsable de l'épidémie de grippe, seront affectés aux pays désignés par l'OMS. D'après David Reddy, chef de la task force antipandémique chez Roche, « le laboratoire met tout en oeuvre pour venir en aide à l'OMS et aux gouvernements » afin de faire face à la demande croissante de ce médicament.
Un des seuls remèdes éfficaces : voir ci-dessous.
 
Le Quotidien du médecin du 26 octobre 2005 a publié une interview du Pr Bruno Lino, du laboratoire de virologie de l'université Claude-Bernard à Lyon, qui déclarait prudemment : « Aujourd'hui, on ne dispose d'aucune preuve de l'effet protecteur des anticorps anti-N1 contre le virus H5N1. […] L'hypothèse d'une protection par les anticorps anti-neuraminidase ne repose sur aucune preuve scientifique. » Alors que tous les gouvernements stockent des antiviraux et des millions de doses de vaccins contre la grippe, qu'elle soit aviaire, porcine ou saisonnière en anticipant l'éventualité d'une pandémie, deux études publiées par The Lancet ont établi que ces traitements sont bien moins efficaces qu'on ne le croyait et confirment la progression à l'échelle de la planète, de la résistance aux médicaments ou vaccins antigrippaux.
Dans l'une de ces études, qui concerne toutes les données mondiales de ces trente-sept dernières années, le Dr Tom Jefferson, qui a participé à Rome au projet international Cochrane sur les vaccins, a conclu que « la protection de 100 % clamée de toutes parts n'a jamais été entrevue ». Il a ainsi résumé la situation actuelle : « La meilleure stratégie consiste à se laver les mains ». Nombre d'autres chercheurs en sont venus à la même conclusion. Dans la seconde publication, des chercheurs du CDC d'Atlanta signalent que les virus grippaux, particulièrement ceux de la grippe aviaire, ont développé une forte résistance aux antiviraux utilisés pour traiter les patients déjà malades.

Cette résistance a beaucoup progressé depuis 2003, particulièrement en Asie.
Les quelques cas d'utilisation chez des personnes infectées par le virus H5N1 au Vietnam n'ont pas permis de prévenir le décès d'une majorité d'entre elles. Durant la première partie de l'année 2005, 15 % des virus des États-Unis résistaient contre 2 % l'année précédente. Et, d'après les chercheurs, tous les cas humains de grippe aviaire (H5Nl) étaient résistants.
Quant au docteur William Chui, maître de conférences à l'hôpital Queen Mary de Hong Kong, il a signalé l'émergence d'une résistance virale générale au Tamiflu ® au japon, où les médecins prescrivent couramment ce médicament pour lutter contre la grippe saisonnière. Confrontés à ce risque, des responsables sanitaires estiment indispensable de doubler les stocks nationaux de Tamiflu ® avec le seul produit concurrent, le Relenza ®. En France, le ministre de la Santé est déjà en négociation avec la multinationale qui le fabrique, le groupe SmithKlineGlaxa.

Non seulement le Tamiflu ® ne présente aucune garantie en cas de pandémie, mais la FDA a reçu plus de 1 800 rapports d'effets indésirables dont la mort de 14 adolescents liés à des problèmes neuropsychiatriques et certains « troubles du comportement et des hallucinations », ainsi que des convulsions et des paralysies comme le syndrome de Guillain-Barré ». Le 14 novembre 2008, le groupe Chugaî, qui commercialise le Tamiflu ® au japon, a signalé aux autorités le décès de deux adolescents ayant présenté un « comportement anormal » après avoir pris le produit. Malgré tout, la courbe de l'action Roche s'envole presque autant que les commandes de Tamiflu ®. En six mois, le cours a monté de 60 %, phénomène d'autant plus surprenant qu'il repose sur un pari à haut risque puisque rien ne permet d'établir avec précision ce que pourrait être, en cas de pandémie, la réelle efficacité du Tamiflu ®.

(Note : Le syndrome de Guillain-Barré est une maladie rare qui affecte les nerfs périphériques de l'organisme et se manifeste sporadiquement par une faiblesse, voire une paralysie).
 
Source : Article du Journal Nexus n° 64 de septembre-octobre 2009.
 
 
Deux fichiers pdf importants
Alertes médiatiques

Vacciner ou pas
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 04-09-2009 17:17

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >