Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Monothéisme
Monothéisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-10-2009 17:52

Pages vues : 6635    

Favoris : 599

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Dieux, Inquisition, Monothéisme, Mort, Paganisme, Prosélytisme, Sophisme, Vie


dieu_genese.jpg
 
Monothéisme
 
Prosélytisme, sophisme et inquisition, d’après le livre de Shlomo Sand, cité plus bas :
« L’auteur de la Sibylle, un écrivain missionnaire qui s’adresse à tout être humain créé à l’image de Dieu, lui prédit que, dans le futur, le peuple du grand Dieu se fera le guide des modes de vie de tous les mortels. Le paganisme (1) est vil et bas (sic) mais, à son opposé, la croyance juive représente l’enseignement de la justice, de la fraternité et de la charité. Les païens sont contaminés par la pédérastie, alors que les juifs résistent aux tentations et s’éloignent des impuretés. C’est pourquoi ceux qui se prosternent devant bois et pierres doivent adopter la vraie foi, sinon ils seront punis par les foudres de la colère divine (sic) ». 
 
Monothéisme : de mono : un ; et théisme, du grec theos (dieu) : dieu.
Il me semblait bien qu’il y avait un problème avec le monothéisme, comme avec tous les ismes et les dogmes : une intolérance avec son cortège de prosélytisme et de conversion, et des guerres sans fin ; ce qui est pour le moins « fâcheux » ! Aussi ai-je trouvé ce problème d’un seul dieu évoqué très clairement et simplement dans le livre de Shlomo Sand : Comment le peuple Juif fut inventé, et à propos de la religion juive. Mais le problème est double, puisque depuis au moins 2000 ans, ont fait de ce Dieu monothéisme un homme, un patriarche, un patron. Il n’y a qu’à voir le nombre de tableaux ou de fresques qui Le représente en un viril vieillard à la barbe blanche bien-sûr. De l’antiquité du matriarcat nous sommes passé au patriarcat. Père qui êtes-aux cieux, comme dit la prière, peut-il enfanter ? Même si IL créa la femme... Il créa ceci et cela...
 
« Tous les monothéismes recèlent un potentiel immanent (résider dans) d’esprit missionnaire (propagande). Alors que la tolérance caractérise le polythéisme, qui accepte la cohabitation avec d’autres dieux, le fait même de croire en un Dieu unique et sa vénération par d’autres constituent la preuve de sa puissance et l’infinité de son pouvoir sur le monde. La religion juiv  - en dépit de son essence sectaire et repliée sur elle-même, caractère insufflé sous l’influence d’Esdras et de Néhémie et qui renforça par la suite avec les restrictions sévères imposées par le christianisme triomphant - n’était pas aussi exceptionnelle que d’aucuns voudraient le croire en ce qui concerne la prédication du monothéisme religieux. Les lignes de la Bible laissent percer des voix hétérodoxes qui adressent à leurs lecteurs des appels à la reconnaissance des étrangers en Yahvé ; on les retrouve, outre dans le Livre d’Isaïe, dans ceux de Jérémie, de Sophonie, de Zacharie, ainsi que dans les Psaumes ».

Peut-être. Mais avec ces appuis là, j’y vois la marque d’une mondialisation ou d’un impérialisme religieux ; sauf si ce n’est pas une demande de conversion ou un prosélytisme de plus. Mais par exemple le Psaume 47, 2-3 me semble redoutable : « Vous tous, peuples, battez des mains ! Poussez vers Dieu des cris de joie ! Car l’Éternel, le Très Haut, est redoutable, Il est un grand roi sur toute la Terre ».
Comme prosélytisme ce n’est pas mal ! D’autre part, un T majuscule au mot Terre me semble s’imposer, c’est une planète, pas n’importe laquelle elle est unique ; par conséquence le T majuscule semble aussi important que la majuscule au mot Dieu (l’unique). La même chose s’applique au mot Nature.

Combien de chercheurs se sont penché sur le pourquoi est perturbée la « vibration » dans laquelle nous vivons ? Beaucoup, et de plus en plus. Il y a de quoi :
- Le politique : c’est les guerres.
- Les religions monothéistes qui prétendent prôner l’Amour : c’est les guerres ; y compris dans la religion du foot avec ses messes du week-end et des jours fériés. Il y a plein d’autres chapelles.
- L’économie : c’est encore les guerres.
 

Prosélytisme criminel dans la religion hasmonéenne.

Toujours d’après le livre de Shlomo Sand : « L’expansion de la religion hasmonéenne, religion monothéiste, fut amenée à partager le pouvoir politique - le souverain étant aussi le grand prêtre. Comme la majorité des formes de croyance en un Dieu unique, qui gagneraient en puissance, le régime de la religion hasmonéenne utilisa l’épée dans le but d’étendre non seulement son contrôle territorial mais aussi la communauté de ses adeptes.... L’hellénisme insuffla au judaïsme un élément vital d’universalisme antitribal, et augmenta ainsi la soif de conversion massive chez les souverains, leur faisant oublier les commandements exclusifs du Deutéronome...
En 125 avant J.C., Jean Hyrcan conquit le pays d’Idumé, qui s’étendait du sud de Beit Zur et Ein Guédi jusqu’au-delà de Beer Sheva, et convertit de force ses habitants au judaïsme. Josèphe rapporte dans les Antiquités : « Hyrcan prit aussi les villes d’Idumée, Adora et Marissa, soumit tous les Iduméens et leur permit de rester dans le pays à la condition de se soumettre à la circoncision et aux lois des Juifs. Par attachements au sol natal, ils acceptèrent de se circoncire et de conformer leur genre de vie à celui des Juifs. C’est à partir de cette époque qu’ils ont été des Juifs véritables ». (Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, livre 13, 9)
Bien-sûr il n’y a pas que ce genre de prosélytisme, par exemple les conquistadors espagnols et portugais ont fait pire avec les Aztèques et autres peuples du Soleil.

Bref, nous sommes plongé dans un monde terrestre en guerres continuelles depuis longtemps, en plus des maladies physiques et mentales.
Comme certains, je pense que la vraie vie n’est pas de ce monde. Lire à ce propos le livre du Docteur anesthésiste-réanimateur Jean-Jacques Charbonier : Les Preuves scientifiques d’une Vie après la vie.

M. R.
 
 
Note.
1. PAGANISME (Paysan) - Païens.
C’est la religion avant celle de l’ère Chrétienne, la religion des temps Lithiques.
C’est aussi celui qui habite la Campagne, la province : le Pagan.
PAGI : fidèles d’un culte antique comme le Zoroastrianisme résidant dans les districts ruraux.
PAGANS : ce sont les provinciaux de ces districts.
Paganisme devrait bien signifier : ANCIENS CULTES DE DIVERS GROUPES DE POPULATION.
 
Avec le culte du monothéisme, une chronologie unique pour tous, la mode du mondialisme, il n’est pas étonnant que le paganisme soit toujours accusé hypocritement de tous les maux.
 
« Dans le paganisme, où chaque État avait son culte et ses dieux,
il n'y avait point de guerres de religion »
(Rousseau)
 
 
 
 
Dieu Obama
 
 

Dernière mise à jour : 12-10-2009 13:22

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >