Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Mieux vivre simplement
Mieux vivre simplement Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-10-2009 19:33

Pages vues : 6005    

Favoris : 556

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Ame, Cycles, Immortalité, Liberté, Rythmes, Sagesse, Science, Vivre

 
Mieux vivre simplement

La Forme est Vide, le Vide est Forme
ou
Rien dans le Tout et tout dans le Rien

Tout est une question de CYCLES !
 
 
Je n’osais pas l’écrire, ou plutôt c’est dispersé ici dans une foule de pages ; c’est simple, pour échapper à ce monde infernale depuis de longs millénaires maintenant, la seule solution pour retrouver, j’écris bien : retrouver l’immortalité perdue, dépend de l’élévation ou acquisition de la Sagesse. Sagesse de : ça-je-être, la connaissance de soi, ce qui est le début de la libération. C’est d’ailleurs ce que décrivent pas si naïvement que cela les divers scénaristes ayant travaillés sur Stargate SG1, notamment à la saison 6, épisode n°22 : Pacte avec le diable, avec l’ascension de Daniel Jackson, et sa confrontation avec un adversaire qui a raté son ascension et ère dans un entre-deux. Stargate SG1 a été critiqué et attaqué, en comparaison Battlestar Galactica a été encensé, surtout pour ses trucages ; ayant vu seulement deux épisodes de Battlestar, je n’ai jamais pu accrocher tant cela m’apparaissant artificiel et creux, surtout à cause de l’idée de départ : des humains ayant construit des robots qui se sont retournés contre eux.
Dans le nouveau Stargate : Stargate Universe, l’idée de départ des Anciens est heureusement conservée, ce qui donne du corps à la série.
 
Pour en revenir à l’être humain, celui-ci ère actuellement dans la cinquième RONDE (en remplacement du mot race qui ne veut plus rien dire à notre époque, si ce n’est un sens négatif depuis les esclavagistes américains du 19è siècle et surtout depuis Hitler et les nazis et les tendances eugéniques). Donc la RONDE désigne une vague de vie, une phase de l’évolution/involution, et n’a rien à voir avec une couleur de peau ou un lieu de naissance.

Plutôt que de continuer l’esclavage du travail de la production et de la consommation depuis là encore, des millénaires, il serait grand temps de travailler à se rendre à nouveau immortel par un travail sur soi ; la conséquence directe sera comme une TEINTURE : cela irradiera sur l’ensemble des humains. Finit les guerres perpétuelles de luttes du pouvoir et des classes... Finit la « France qui se lève tôt » chère à l’actuel président de la triste République française. Ouverture vers le merveilleux.

La lutte entre créationnisme et évolutionnisme revient à la mode avec l’année 2009 consacré à Charles Darwin.
Les différents traditions des cosmogenèses se résument par des créations séquentielles :
- Émergence d’un univers (peut-être cyclique) et à partir de rien (phase plate du cycle).
- Naissance de l’espace et donc du temps, et aussi apparition de la lumière et des matières minérales.
- Apparition de la forme végétale et animale.
- Évolution de la conscience chez l’homme.

Selon la tradition du Livre de Dzyan, à ne pas relier systématique avec la Société Théosophique de H.P. Blavatsky, qui aurait comme « fait sienne » les Stances de ce Livre, et à ne pas mélanger aussi avec le business de la mode du New Age américain ; puisque ces écrits anciens recoupent toutes les anciennes traditions aussi bien romaine qu’égyptienne, indienne, scandinave, la cosmogonie maya, biblique, etc.

Le premier Livre des Stances de Dzyan montre le perpétuel rythme de la Ronde éternelle du cosmos et de sa fin.
Comme une plante se développant, comme toute « manifestation », le but de la conscience est un développement ; la vie est un déploiement, une fluidité ; fluidité qu’on ressent intuitivement dans une œuvre artistique dégageant une émotion.
Il ne peut y avoir dans cet univers que des puissances pensantes et donc de caractère duel. Elles sont composées de souffle émanant peut-être d’une source inconnaissable à jamais : le Tao, le Créateur ? (Comme la flamme d’une bougie passant du monde visible vers celui de l’inconnaissable puisqu’invisible). Il en résulte de perpétuels effets sur le monde en trois dimensions ou manifesté. Et comme il y a des « parasites », pleins d’essais sont nécessaires, ce qui fait dire à beaucoup que la Nature procède par bonds ou petits paquets, en tout cas d’une façon discontinue.

Ainsi tout marche par évolution et involution permettant de trouver un appui pour évoluer en retour.

Le deuxième livre décrit l’anthropogenèse ou apparition de l’homme.
C’est là qu’il est beaucoup question de RONDES ; du Soleil et de la Lune, avec les rayons et les Pitris lunaires (décrite en Inde comme : ancêtres de la Ronde Adamique ou précédant la ronde humaine, ou créateurs de l’Humanité). Toujours se rappeler que tout est double (planète et son satellite par exemple). Les Pitris lunaires sont attachées au mental, les Pitris solaires concernent le spirituel.
Au début la vie primitive s’organise : les pierres, les insectes. Le Souffle de conscience essaye de créer des humains, mais les premiers furent aquatiques, et très mauvais, il furent donc détruit. Ici on ne peut que rapprocher les Grands Anciens de Howard Phillips Lovecraft, lequel avait certainement lu des ouvrages autour de la sphère de H.P. Blavatsky.

D’autres souffles créateurs vinrent et une nouvelle Ronde élaborée à partir de la précédent apparue pour une durée qui aurait été de 300 millions d’années. Ces créatures étaient très grandes : on dit que les Bouddhas de Bamyans donnaient un aperçu de leur taille : 30 à 50 mètres de haut. Ces êtres demi-divin vivant il y a environ 18 millions d’années égalaient et pouvaient se défendre contre les célèbres dinosaures et autres monstres de cette époque. Il n’est pas interdit de penser que ces monstres, y compris les êtres demi-divin n’étaient qu’étheriques, car avec la force de gravitation de la Terre, tous auraient eux beaucoup de mal à se mouvoir ou seraient même écrasé ! (Ou alors la pesanteur terrestre n’était pas du tout la même ?) Actuellement de tels animaux ne pourraient vivre que dans l’eau. Le processus de fossilisation à « fixé » ces formes étheriques en des squelettes que nous connaissons.

La Ronde évolution/involution, fait que dans sa partie involution ou négative, ou chute hors du Paradis, ou chute dans la matière, à amené l’apparition du terrible mental et du développement de la conscience. Dans la Bible le mental étant représenté par le Serpent (Genèse, 3). Et de cette Ronde l’homme devient mortel, et son développement devient dépendant de son travail personnel. De cette Ronde Adamique découle la différentiation des sexes (Genèse, 2-21, 22) ; et la taille des personnes de cette Ronde atteint 4 à 8 mètres de haut (voir les statues de l’île de Pâques).
De cette époque se précise aussi la création en parallèle : humaine d’un côté, et animale de l’autre. Les autres créatures deviennent aussi sexuées (plantes et insectes notamment).
Sur cette Terre le fameux « chaînon manquant » n’exista pas, puisque les singes apparurent à la fin de la quatrième Ronde.

La progression de la quatrième Ronde alla jusqu’aux Atlantes, où le processus s’inversa. La « pureté eut beaucoup de difficulté a s’y retrouver », ce qui fut mis en allégorie par la « Chute des Anges ». La dualité chez les Atlantes fut à son comble et quelques sages réussirent à « s’échapper » et a se mettre à l’abri.
Ainsi une initiation fut par la suite possible, après que la « porte de l’élévation » fut fermée. il y eu donc un éveil d’une partie de l’humanité. Après la chute de l’Atlantide (Déluge de Noé dans la Bible), la cinquième Ronde actuelle émergea : la notre.
De ce que nous vivons actuellement, on peut dire que les prémices de la sixième sous Ronde ou sous-race sont en cours. Elle fera son apparition dans quelques siècles, préparant les caractéristiques de la future sixième Ronde.
Il paraît qu’il faut encore attendre 25 000 ans pour voir l’apparition de la septième sous-race, préparant ainsi l’humanité terrestre à son retour à un état étherique... Et puis tout le cycle recommencera j'imagine... et avec des variations.

En ce qui concerne l’âme, l’après Vie, dans l’état actuel, tout comme le mariage de la théorie de la Relativité avec celle des Quanta, le mariage de la Science tel qu’on la définit actuellement avec la spiritualité est difficile. Mais seul le vrai sens du mot Science permettra une bonne approche.

- Pour le créationnisme, l’approche est fixée, alors que tout bouge d’Instant en Instant.
- Pour l’évolutionnisme, il y a le volatil (par opposition au fixe), mais uniquement dans les formes.
[ Aquarelle du haut de Michel Roudakoff : Brighton 1971 ]

 
« La Science n’a de valeur que si elle apporte du bonheur ou une libération aux gens. Cela veut dire que le spirituel l’emportera sur le matérialisme ».

M. R.
 
 
 
Sur un schéma de Jean Coulonval, tiré de son livre : Synthèse et Temps Nouveaux,
j’ai superposé en chiffre rouge les sept rondes de l’être humain,
partant du plan invisible ou plan astral : 1,
pour aller au plan physique : 4,
et pour retourner au plan astral : 7.
Comme il existe sept phases d’évolution de la Création, il existe
les sept jours de la Création de la Bible.
 
 

Dernière mise à jour : 28-10-2009 20:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >