Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Badiane et Filous
Badiane et Filous Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-12-2009 16:14

Pages vues : 4760    

Favoris : 476

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Banques, Business, Chimie, Fraudes, Grippe, Laboratoires, Vaccins


roche_dollar.png
 
Badiane et Filous

Les Filous étant les pourris de Big Pharma !
Les laboratoires doivent sauver des vies, et pas sauver
leurs comptes en banques !
 
 
Étapes « scientifiques » mais surtout matérialistes pour vendre :
- Fabriquer des preuves que votre truc fonctionne. C’est pour les rationalistes !
- Utiliser ces preuves fabriquées et d’autres plus ou moins frauduleuses.
- Créer un besoin : c’est nouveau, c’est bon, c’est sécuritaire (dans ce cas il s’agit de créer la peur chez le consommateur : peur de manquer, peur d’être malade, etc.).
- Éviter toutes preuves réelles, tous essais et toutes confrontations possibles, en affirmant que cela a déjà été prouvé et que votre truc fonctionne (citez vos preuves fabriquées).
Il paraît que c’est comme cela que fonctionne le CDC (Centers for Disease Control and Prevention).
 
Ainsi il ne faut surtout pas confondre Science et propagande ! confusion installée en ce moment dans la tête des gens.
Il faudrait vraiment être ignare pour croire qu’un quelconque gouvernement actuel veuille le bien de ses concitoyens !

La Badiane appelée aussi Anis étoilé ou Anis de la Chine, est utilisé en tisane pour des problèmes digestifs et des ballonnements (demandez conseil à votre pharmacien). Cette plante pousse principalement dans les pays tropicaux et en Chine et au Japon.
Des chimistes on détourné ses principes actifs pour fabriquer l’oseltamivir (Tamiflu).

badiane.jpg
 

Supercherie du laboratoire Roche.

par Mike Adams.

Pour vendre des produits chimiques qui prétendent traiter la grippe H1N1, l'industrie pharmaceutique n’a que deux options : les vaccins et les anti-viraux. Le Tamiflu est l’antiviral de loin le plus populaire. C’est en fait un médicament dérivé d’une plante médicinale chinoise traditionnelle, appelée étoile d’anis.

Mais le Tamiflu n'est pas une plante. C’est une concentration potentiellement mortelle de composants chimiques qui ont essentiellement été bio-piratés à partir de la médecine chinoise. Et quand vous isolez et concentrez des produits chimiques spécifiques de ces plantes, vous perdez la valeur (et la sécurité) de la phytothérapie de spectre complet.

Cela n’a pas empêché Roche, le fabricant du Tamiflu, d’essayer de développer un marché de plusieurs milliards de dollars pour son médicament. Cependant pour conquérir ce marché, Roche a du rassembler les preuves que le Tamiflu était à la fois sûr et efficace.


Roche s'engage dans une fraude scientifique

Roche prétend qu’il existe dix études prouvant que le Tamiflu est sûr et efficace. Selon la société, le Tamiflu présente toutes sortes d'avantages, y compris une réduction de 61% des hospitalisations des personnes grippées soignées au Tamiflu.

Le problème de ces assertions est qu'elles ne sont pas vraies. Elles ont simplement été inventées de toute pièce par Roche.

Un article dévastateur récemment publié par le British Medical Journal accuse Roche de tromper les gouvernements et les médecins sur les avantages du Tamiflu. Sur les dix études citées par Roche, il s'avère que seules deux d’entre elles ont été publiées dans des journaux scientifiques. Et que sont devenues les données originales de ces deux études ? Perdues.

Les données ont disparu. Des dossiers ont été jetés. Le chercheur d'une étude dit qu'il n’a même jamais vu les données. Roche a pris soin de tout cela, explique-il. Ainsi la Collaboration Cochrane, chargée d’examiner les données sur le Tamiflu, a décidé de mener l’enquête. Les demandes répétées à Roche pour obtenir les données originales des études sont restées lettre morte. Le seul ensemble de données complet qu'elle ait reçu était une étude non publiée de 1.447 adultes qui a prouvé que le Tamiflu n'était pas meilleur que le placebo. Les données des études montrant l’efficacité du Tamiflu ont apparemment été perdues pour toujours.

Comme l’indique le magazine The Atlantic, c’est à ce moment-là que d’anciens employés de Adis International (essentiellement une société de relations publiques de Big Pharma) ont choqué le monde médical en annonçant qu’ils avaient été mandatés pour écrire anonymement les études pour Roche.

Mais le meilleur reste à venir : Roche a dit à ces chercheurs ce qu'ils devaient écrire ! 

La suite sur Mondialisation.ca.
 
 

Dernière mise à jour : 17-12-2009 16:38

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >