Accueil arrow YI KING arrow Dernières news arrow Taille de pierre parasismique
Taille de pierre parasismique Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-01-2010 20:54

Pages vues : 11937    

Favoris : 506

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Banques, Business, Choc, HAARP, Haïti, Machine, Métal, Pierre, Séisme

 
Taille de pierre parasismique
 
 
En ces temps de drame du tremblement de terre en Haïti, territoire situé sur une zone sismique, pourquoi a-t-on construit en dépit du bon sens et en béton armé ? Obligatoirement à cause de l’argent ! Il y a plus de 4000 ans on construisait en pierres taillées parasismique. Je suppose même qu’on employait le bois afin de faire des planchers, et ainsi élever des bâtiments de plusieurs étages, qui ne devaient pas s’écrouler ou se fissurer aux moindres tremblements de terre. En ce temps là, on ne torturait pas le métal, qui par la suite est devenu une arme, depuis la monnaie d’échange puis les pointes de flèches, en passant par les épées et obus, jusqu’aux tanks, clous et rails de chemins de fer, ponts, tiges du béton armé, etc. Haïti, et autres événements naturels et cosmiques annoncent-ils le fameux 2012 ? Le tremblement de terre sur Haïti a-t-il été provoqué par le système HAARP ? simplement pour faire peur et selon la loi de cause à effet : mettre en place un leader ou une stratégie brutale pour parer au plus pressé ? Mais il faut savoir que : « à la tête des foules un âne suffit ! »
Il faut savoir que les puissants tirent de n'importes quelles catastrophes des profits tels, qu'ils en provoquent forcément à fin de les exploiter : implication du gouvernement US dans le 11 septembre 2001, peut-être dans le tsunami de 2004, et dans le séisme de Haïti... Vous pensez, tout est a reconstruire et a réorganiser.
(Photo du haut : détail de la taille de pierre)
 
Voir aussi « La machine à tremblement de terre ».
Voir le curieux relevé magnétométrique de HAARP les 10 et 11 janvier 2010, de 8h à 16h ; et pour le 10 janvier les oscillations à midi.
Voir aussi les relevés du Centre Sismologique Euro-Méditerranéen.
 
 
Extrait d’un article du Journal NEXUS n°62 de mai-juin 2009.

Sous les pierres, l’Atlantide ?
par R. Cedric Leonard © 2001-2009

Site de l’auteur : http://www.atlantisquest.com/
Version complète de cet article en anglais :
 
 
Cuzco et Sacsahuaman

Cuzco était la capitale de l'Empire inca et Sacsahuaman semble avoir été un lieu où le peuple inca est venu se réfugier lorsqu'il a été attaqué. L'Empire inca n'existait que depuis une centaine d'années au moment de la conquête espagnole. Alors, quel rapport ces ruines pouvaient-elles avoir avec l'Atlantide ?
Un simple profane venant visiter ces ruines remarquera tout de suite quelque chose qui saute aux yeux : les magnifiques pierres de taille qui ont fait la réputation des Incas sont encore juste au-dessus de pierres bien plus grosses, appelées constructions de style polygonal (ou mégalithiques). La plupart des archéologues, américains comme péruviens, s'accordent à dire que bien que les pierres de taille disposées de façon régulière soient dans le style inca classique, les blocs polygonaux plus gros et plus complexes appartiennent à une culture « mégalithique » antérieure non datée. La datation archéologique des anciennes ruines mégalithiques « reste en suspens » (Mason, 1968).

Des pierres de deux à trois tonnes
Ce sont les parties « mégalithiques » des ruines qui nous intéressent ici. Elles n'ont jamais été datées, et par conséquent, personne ne sait depuis combien de temps elles étaient là avant que les arrivants incas se mettent à les exploiter à leur avantage. La plupart des pierres de taille de style inca pèsent deux à trois tonnes. La plus grosse pierre mégalithique de Sacsahuaman pèse pratiquement 300 tonnes ! Un être humain debout à côté de l'un de ces géants cyclopéens a l'air d'un nain !
Autre fait impressionnant concernant le style mégalithique, au lieu de tailler la pierre d'une forme parfaitement régulière, comme dans le style inca, les bâtisseurs mégalithiques ont choisi d'utiliser des formes très irrégulières.
Chose incroyable, une énorme pierre possède jusqu'à 32 angles différents, mais s'ajuste si parfaitement aux pierres alentour qu'on ne pourrait même pas passer une lame de couteau entre les joints ! (Mason, 1968). Et il ne semble pas que l'on ait utilisé de mortier.

Une construction parasismique
Toutes les pierres sont légèrement convexes, ce qui leur donne un petit aspect bombé, et elles ont les bords biseautés, il ne s'agit donc pas de pierres des champs brutes. Elles ont été découpées et façonnées avec précision de manière à s'ajuster parfaitement à toutes sortes d'angles, et cela pour une très bonne raison. La région des Andes est connue pour ses nombreux séismes, et ces blocs aux formes étranges rendent pratiquement les murs parasismiques, même si beaucoup font 18 mètres de haut (soit six étages). Une fois de plus, nous restons perplexes quant à l'extraction et au transport de pierres aussi massives (Hemming, 1979).
Nous avons là encore du mal à comprendre comment des hommes sans grues ni poulies (autrement dit sans la technologie moderne) ont pu façonner et disposer ces blocs, pesant souvent plus de 100 tonnes, avec une telle précision (Mason, 1968). La technologie utilisée dépasse de toute évidence celle de n'importe quelle culture sud-américaine connue à ce jour.

Traduction : Christèle Guinot

Voir un joli site sur le Pérou
 
 
 
 
Murs de Sacsahuaman
 
 
templo_del_sol_machu_picchu.jpg
 
Temple du Soleil de Machu Pichu, situé à 30 kilomètres de Cuzco.
 
 
machupicchu86.jpg
 
Temple du Soleil de Machu Pichu, situé à 30 kilomètres de Cuzco.
 
 
 
 
 
 
La vidéo ci-dessous correspond à la brutalité d’un désastre naturel, sauf que cette vidéo décrit une stratégie appliqué au fric. La vidéo résume un peu le livre de Naomi Klein : La Stratégie du Choc.
 
 
 

Dernière mise à jour : 20-01-2010 00:02

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >