Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Nanotechnologies et Robots
Nanotechnologies et Robots Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-02-2010 00:45

Pages vues : 9253    

Favoris : 544

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Machines, Matière, Nanotechnologies, Technologies


avatt2_nano.jpg
 
Nanotechnologies et Robots

Boucher, une côtelette aux nano !
Qui aura meilleur goût que la vraie !
Combien coûte ce cercueil ?

Désastre annoncé pour société totalement inconsciente !
Pire que l’ancienne amiante. Mais on s’en fou ça rapporte !
 
 
Toutes technologies doit être au service des humains et non pas le contraire comme ça semble mal parti avec les nanotechnologies, qu’on n’a pas hésité a appeler déjà : nécrotechnologies.
Certains pensent que c’est une véritable révolution. Je dis que non, on attendra longtemps une autre approche ou la matière sera vu dans son ensemble, et non pas avec le petit bout de la lorgnette comme c’est le cas avec les nanos encore considéré comme des choses brevetables.
 
Nano et bobots, pardon, robots :
- Risque d’attentats terroriste terriblement destructeur et incontrôlable, parce que ces nanoparticules ont une toxicité complètement différente de ce qu’on connaît. Grand risque car cette technologie est peu coûteuse. Les pirates du génome humain sont déjà redoutés.
- Risque de mélange biologie et nanotechnologie pour aboutir à un être quasi identique aux humains, comme dans les films de science-fiction.
- Risque de prise de contrôle des robots sur les humains.
- Risque des dérives humaines : certains rêvent déjà de se « télécharger » dans des robots afin de devenir immortels... alors que nous le somme déjà !
- Comme dans Stargate SG1, risque de machines intelligentes s’autorépliquant et détruisant notre monde, d’où :
- Risque environnemental.
- Et donc la conséquence de ces autoréplications débouchera, comme le montre très bien cette série Stargate SG1, sur un super réseau, comme celui d’un vol d’éphémères un jour d’été, exemple déjà cité plusieurs fois sur ce site.
- Ce concept de réplication englobe aussi celui de l’immensité d’utilisation : tout est susceptible d’être mélangé à ces nanoparticules, « ouvrant un champ infini de recherches et d’applications pratique » comme il est dit dans la vidéo que je vous conseille de regarder, notamment il y a un « scientifique » gratiné aux petits oignons et complètement coupé de la « réalité ». C’est bien le mot PRATIQUE qui fait peur, et non les nanoparticules !
- Risque de système dictatorial ou l’État voudra tout contrôler, sans vous demander votre avis, et vous ne vous en apercevrez même pas tant c’est petit. C’est la même chose avec la biométrie que les USA tentent de nous imposer et autres fichages ADN à la mode chez Sarkozy.
- Ce qui se pratique déjà avec des puces dans le corps d’enfants pour empêcher qu’ils se perdent ou qu’ils ne soient enlevés ; avec les dérives que cela comporte y compris chez les adultes.
- Risque dans les aliments bourrés d’additifs alimentaires nanométriques. Donc risques pour mes nouilles japonaises.
- Certitude : cette technologie fera disparaître les paysans et agriculteurs, et comme toujours aura un impact désastreux sur les plus pauvres.
- Ces nanoparticules sont déjà largement utilisées dans les cosmétiques. Des études ont montré que ces nanoparticules perturbent le fonctionnement de l’ADN.
- Ces particules étant si petites qu’elles traversent tout dans le corps humain, et même traverser la barrière sanguine du cerveau prévue pour être imperméable. Alors pour le foetus c’est pareil. Tout cela révèle une haute toxicité pour le corps humain.

À l’énoncé d’un technicien chargé de « développer un système d’intelligence qui le dépasse », je me demande comment il va faire ! même à coups de carbone ou de silicium...

La Nature possédant une auto régulation, toute société est mortelle, alors avec ces technologies diaboliques c’est la fin !... pour repartir très difficilement. Bien des mondes sont nés et sont morts, et avec ces diaboliques miniaturisation nous sommes proche de ce que nombre d’Alchimistes mettent en garde : l’énergie fantastique de la Pierre Philosophale a déjà détruite au moins un monde, et ces Alchimistes en parlaient en connaissance de cause puisqu’ils ignoraient l’actuelle bombe nucléaire.
C’est à dire que les dramatiques accidents arrivent quand on ne sait pas faire l’assemblage Esprit-Matière, quand on ne travaille QUE sur la matière, comme c’est le cas partout maintenant, et jusqu’à ce que ça pète... ce qui ne saurait tarder puisque certains parlent déjà de « fabriquer de la vie ». Un bon exemple de ce qui se passe quand les humains s’amusent à jouer à Dieu : la Tour de Babel, pas besoin d’aller plus loin tant c’est étonnamment parlant par rapport à notre époque.

Car nous entrons maintenant dans les NBIC :
- N pour nano.
- B pour bio.
- I pour information et communication.
- C pour cognition ou processus par lequel un organisme acquiert la conscience des événements et objets de son environnement. Quasiment une métaphore de la machine moléculaire. Manque plus que l’analogie, l’allégorie, la parabole, etc.
Mais dans tous ça rien que du lourd matériel, avec place à l’impondérable dans le sens de danger, ou grain de sable dans le mécanisme, et pas de place non plus au naturel seul le chimique comptant. Heureusement pas de place à la voie entre le discursif (prison des mots) et l’intuitif. Je pense même que de par leur « mécanisme » les nanoparticules ne posséderont pas d’intuition. Côté métaphore je ne serais pas trop inquiet car nous se savons pas comment marche la dialectique entre des symboles. On ne peut pas cibler une chose pour la voir, il faut la cibler « à côté ».
Et donc ce que ne saurons pas faire les nanoparticules, c’est se passer d’analyse, de chronologies.
En résumé les NBIC prétendent améliorer l’être humain ! Il y a de quoi éclater de RIRE, ce que ne serons pas capable de faire les nanorobots. La co évolution humains et technologies est souhaitable à condition d’OSMOSE, ce que tente de montrer naïvement le film Avatar avec ses jolis Na'vi bleutés.
 

« Grandes vertus gisant es chouses petiotes créées par Dieu » (Note du mode de faire des mélanges du Livre 3, des 3 Livres de l’Art du Potier du « Cavalier » Cyprian Piccolpassi Durantoys), souvent cité ici mais tellement important et pas dans le sens de nanoparticules à la façon humaine, mais révélant effectivement un grand pouvoir. Quand on pense que ce texte date de 1560... Et ces chouses petiotes, ces puces invisibles puces au pauvre œil humain entrent dans le domaine de l’incertitude, en tous cas pas dans le domaine du tiroir-caisse où déjà des produits les utilisent.

Terrible, terrible, terrible ! matière, quand tu nous perd. C’est pratique une souris d’ordinateur sans fil mais avec tous cet envahissement d’ondes électro-machin de toutes sortes, bonjour les dégâts.

Voir aussi la page sur l’Homme machine.

M.R.
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 03-02-2010 00:59

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >