Accueil arrow News arrow Dernières news arrow En finir avec Albert Einstein
En finir avec Albert Einstein Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-02-2010 16:10

Pages vues : 3387    

Favoris : 151

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Albert Einstein, Copie, Désinformation, Fraude, Plagiat, Science, Théorie


einstein_sepia.jpg
 
En finir avec Albert Einstein
 
 
Voir aussi la page sur le Créationisme et le Darwinisme.

Source : http://www.clubdelhorloge.fr/einstein_poincare.htm
Copie du texte intégral avec vérification et correction et ajout de liens. La modestie ne semble pas l'apanage d'Einstein.

Paris, le 5 mai 2005

Einstein, Poincaré, Hilbert.
Débat à propos de la paternité de la théorie de la relativité.
 
Un débat très intéressant a eu lieu à France-Culture, le samedi 22 janvier 2005, entre Jean-Paul Auffray et Jean Eisenstaedt, sur la paternité de la théorie de la relativité. Son attribution à Albert Einstein est aujourd'hui contestée par les spécialistes soucieux d'objectivité, en dépit de la mythification du personnage et du battage médiatique qui l'entoure.

Il n'est malheureusement plus possible d'écouter l'émission, qui n'est restée en ligne qu'une semaine sur le site de France-Culture, mais on peut lire l'article de Fabien Gruhier paru le 5 août 2004 dans Le Nouvel Observateur, sous le titre “Einstein plagiaire ?”, et la chronique de Claude Allègre parue le 8 novembre 2004 dans L’Express, sous le titre “Lorentz, Poincaré et Einstein”, après la publication du livre de Jean Hladik (voir ci-après).

“Aujourd'hui, il faut se rendre à l'évidence, écrit M. Claude Allègre : Einstein n'a pas inventé la théorie de la relativité (restreinte). Le premier découvreur de cette théorie fut un Français : Henri Poincaré. La physique mondiale sait cela depuis que le Britannique Edmund Whittaker l'a dit, mais peu de scientifiques compétents ont voulu s'assurer de la véracité de ce fait. Personne n'osait s'interroger sur les mérites du génie absolu. La physique moderne avait sacralisé Einstein.”

Faut-il rappeler que le professeur Claude Allègre, docteur ès sciences physiques, a été ministre de l’éducation nationale, de la recherche et de la technologie de 1997 à 2000, et qu’il est membre de l’Académie des sciences depuis 1995 ?

Voici, pour approfondir le sujet, quelques références de livres et d'articles, où il est question, non seulement de la théorie de la relativité restreinte (1905), mais aussi de la théorie de la relativité généralisée (1915) :

• Jean-Paul Auffray, Einstein et Poincaré sur les traces de la relativité, éd. du Pommier, 1999 (prix Gegner de l'Académie des sciences morales et politiques)

• Jean Hladik, Comment le jeune et ambitieux Einstein s'est approprié la relativité restreinte de Poincaré, Ellipses, 2004

• Jules Leveugle, La Relativité, Poincaré et Einstein, Planck, Hilbert. Histoire véridique de la théorie de la relativité, L'Harmattan, 2004 [un abrégé de cet ouvrage est en ligne sur le site personnel de l’auteur]

• Jean-Paul Auffray, Comment je suis devenu Einstein. La véritable histoire de E = mc2, éd. Carnot, 2005

ainsi que :

• Edmund Whittaker, A History of the Theories of Æther and Electricity [“Histoire des théories de l'éther et de l'électricité”] (1ère éd. 1910 ; rééd. t. 1, The Classical Theories [Les théories classiques], 1951, t. 2, The Modern Theories, 1900-1926 [Les théories modernes, 1900-1926], 1953), Thomas Nelson, 1962 et 1961

[L'ouvrage de Sir Edmund Whittaker, mathématicien, astronome et historien des sciences, fait autorité sur la question. Or, il intitule le chapitre 2 du tome 2, qui est paru en 1953 : “The Relativity Theory of Poincaré and Lorentz” [La théorie de la relativité de Poincaré et Lorentz], en précisant, dans le corps du texte (p. 40), qu'en 1905 “Einstein a publié un article qui exposait la théorie de la relativité de Poincaré et Lorentz, avec quelques développements”. On ne pouvait pas être plus clair.]

• Jules Leveugle, “Poincaré et la relativité”, in La Jaune et la Rouge [revue des anciens élèves de l'Ecole polytechnique], avril 1994

[Dans cet article fondateur, qui cite Whittaker, Jules Leveugle va plus loin que celui-ci, car il démontre, pour la première fois, non seulement l'antériorité de Poincaré, mais aussi que l'article d'Einstein ne saurait résulter d'une découverte indépendante et qu'il est donc un plagiat.]

• Christopher Jon Bjerknes, Albert Einstein : The Incorrigible Plagiarist [“Albert Einstein, plagiaire incorrigible”], XTX Inc., DownersGorve, Illinois, E.-U., 2002. (J'ajoute que Christopher Jon Bjerknes est aussi l'auteur d'un monumental ouvrage de 2826 pages en pdf, hélas en anglais, ayant pour titre : The manufacture and Sale of SAINT EINSTEIN, 2006 ; ouvrage avec 3674 références et notes, et démonstrations mathématiques. Le livre parle donc du Plagiat d'Einstein, et aussi du sionisme d'Einstein, etc. Christopher Jon Bjerknes est lui-même juif)

[Einstein n'a pas seulement “emprunté” la relativité restreinte à Poincaré et la relativité généralisée à Hilbert, il a procédé selon les mêmes méthodes pour le mouvement brownien, l'équivalence de la masse et de l'énergie, etc. : toute son œuvre est un immense plagiat.]

• Friedwardt Winterberg, «On “Belated Decision in the Hilbert-Einstein Priority Dispute”, published by L. Corry, J. Renn, and J. Stachel » [«A propos de “Décision tardive dans le débat d’antériorité Hilbert-Einstein”, publié par L. Corry, J. Renn, and J. Stachel »], in Zeitschrift für Naturforschung, Vol. 59a, 715-719 (2004).

[Comme le rappelle le professeur Winterberg, “il a été généralement admis que David Hilbert avait élaboré la théorie de la relativité généralisée au moins cinq jours avant Einstein”, jusqu'à la publication de l'article de Corry et alii en 1997. Ces derniers, qui s'étaient reportés aux épreuves de l'article de Hilbert, archivées dans la bibliothèque de Goettingen, ont affirmé que celui-ci s'était, en réalité, inspiré d'Einstein ! F. Winterberg a vérifié. Et il s'est aperçu que le document avait été mutilé (on a découpé un tiers de page avec un canif), pour faire disparaître un passage essentiel. F. Winterberg montre que l'article original de Hilbert comprenait bel et bien l'ensemble de la théorie et qu'Einstein en avait pris connaissance depuis plusieurs semaines, lorsqu'il a publié le sien. Corry et ses coauteurs, qui sont ainsi confondus, admettent aujourd'hui que les équations de Hilbert étaient “correctes”, tout en persistant à dire qu'elles n'étaient pas “explicites”. Il est vrai que l'explicitation en cause se trouvait apparemment dans le passage qui a été caviardé...]

La question est donc aujourd'hui clarifiée pour l'essentiel, notamment après la parution de l'article de Winterberg en 2004 :

- C'est Poincaré, et non Einstein, qui a découvert la théorie de la relativité restreinte en 1905.

- C'est Hilbert, et non Einstein, qui a découvert la théorie de la relativité généralisée en 1915.

- Einstein a plagié Poincaré pour la relativité restreinte. Il a plagié Hilbert pour la relativité généralisée.

- Eisenstaedt et quelques autres seraient de sérieux candidats pour le “prix Lyssenko”, si la désinformation à laquelle ils ont contribué était de nature politique.

(Voir, à ce propos, le commentaire de Polémia, “Centenaire de la relativité : Poincaré génie de la physique, Einstein génie de la com !”.)

L'occultation de Poincaré et de Hilbert et la mythification d'Einstein le plagiaire interpellent la communauté scientifique. La perpétuation de cette imposture, plus de cinquante ans après le livre de Whittaker, qui aurait pourtant dû régler définitivement la question, du moins pour la relativité restreinte, ne peut que susciter un profond malaise et soulever inévitablement une interrogation légitime : le mythe Einstein est-il un cas unique, ou bien y aurait-il d'autres “vérités” apparentes, généralement acceptées, dans le domaine de l'histoire ou de la science, qui seraient, elles aussi, fondées sur le mensonge ?

Même si vous ne connaissez pas grand-chose à la physique, vous avez entendu parler d'Einstein... Nous vous invitons donc à faire circuler le présent document en le diffusant au plus grand nombre de vos correspondants, car le mythe Einstein est un symptôme et une illustration remarquables de la désinformation dont nous sommes trop souvent les victimes.
 
 

Dernière mise à jour : 12-02-2010 16:41

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >