Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le TAMIFLU pollue les rivières
Le TAMIFLU pollue les rivières Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-02-2010 22:58

Pages vues : 2412    

Favoris : 176

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Banques, Chimie, Pollution, Poison


tamiflu_gazon.jpg
 
Le TAMIFLU pollue les rivières
 
 
Non content de polluer les corps, la chimie de Big pharma et de Monsieur Alfred Nobel polluent allègrement l'environnement, notamment au Japon. Selon le professeur Hiroaki Tanaka de l'Université de Kyoto, il n'y a rien à craindre pour l'environnement ! C'est lui qui le dit, pas l'environnement...
 
 
Source : asahi.com

La prolifération des médicaments antiviraux contre la grippe porcine dont le Tamiflu ont un impact sur les cours d'eau. La Japan Pharmaceutical Association (président, Takashi Kodama) a entrepris une enquête nationale.

La rivière du pays censé contenir les eaux usées a été identifié avec les traces de métabolites, tels que le Tamiflu. Les consommateurs de Tamiflu au Japon sont 7% et cela agit sur l'environnement. [NTMR : non seulement Alfred Nobel, mais surtout Louis Pasteur sont responsables de ces désastres]. Le Tamiflu censé supprimer le virus grippal dans le corps des malades.

Le Japon est estimé avoir sept pour cent de consommation de Tamiflu dans le monde, et il vise à évaluer l'impact environnemental.

Le Tamiflu et les médicaments pénètrent dans la voie fluviale par les excréments et l'urine, facilité par la chasse d'eau. Bien que le contact avec ce virus dans le corps, comme l'eau potable, ont est préoccupés de savoir si la naissance d'une infection par le virus est en plus forte mutation chez les volailles.

Les résidus de produits pharmaceutiques et l'environnement ne sont pas seulement une question de Tamiflu, le Conseil a travaillé dans le passé sur les études d'impact environnemental, tels que les analgésiques et des médicaments psychotropes. En partie à nouveau, et en ajoutant l'étude sur le Tamiflu.
Dans la rivière 50 nouveaux points d'eau ont été analysés au endroits où source des eaux usées.

Durant l'année 2008-09 pour l'épidémie de grippe saisonnière, l'étude approfondie de l'enquête sur la qualité environnementale du bassin versant de l'Université de Kyoto à Kyoto, sujet d'étude du professeur du centre : Hiroaki Tanaka, le métabolite du Tamiflu a été détecté dans les eaux usées après traitement.

La concentration est aussi élevée que la propagation de l'épidémie de la période d'infection, le pic est d'environ 1 litre par 300 nanométrique (un nanomètre est un milliardième) grammes. Toutefois, aucune incidence sur la santé humaine et les écosystèmes sont à craindre, dit-il.

Selon le distributeur, Chugai Pharmaceutical, la fourniture de Tamiflu pour la saison est environ trois fois la saison précédente. Pour cette saison, le National Research Institute of Infectious Diseases, le 8-9 semble avoir utilisé pour les patients l'anti virale pour cent-médicaments.
 
Je résume car la traduction devient dur : ce problème de pollution chimique quoique en disent ces professeurs émérites ou non, concerne aussi les oiseaux migrateurs qui viennent boire en hiver les eaux tièdes aux stations d'épuration. Au Japon comme en Occident on parle d'un virus comme d'un terroriste à abattre, toujours cette dérive de Louis Pasteur. C'est dramatique !
Selon Nobuhiko Okabe, du Centre d'information pour les maladies infectieuses, il n'y a pas d'impact immédiat, mais à long terme ces problèmes sur l'environnement doivent être étudiés.
 
 

Dernière mise à jour : 13-02-2010 23:38

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >