Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Méfiez-vous de l’Aspartame
Méfiez-vous de l’Aspartame Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-02-2010 21:00

Pages vues : 6039    

Favoris : 532

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Banques, Chimie, Poison


poison_aspartame.jpg
 
Méfiez-vous de l’Aspartame
 
 
En cas de doute mieux vaut éviter de consommer des aliments contenant de l’Aspartame ou autres édulcorants. Mais ce n’est pas facile, il faut se bagarrer avec les vendeurs ! Dans le nouveau nom : AminoSweet, on entend acide aminé (acide et amine, l'une des vingt substances organiques naturelles qui servent d'unités structurales élémentaires des protéines. Pour Sweet, ça indique : suave, doux, sucré, agréable, sain, etc.). Encore un miroir aux alouettes dans ce monde de l’illusion.
 
 
Traduction maison avec Mac.
Source : http://www.rense.com/general89/aminosweet.htm

Méfiez-vous - L’Aspartame a été rebaptisé « AminoSweet »
Et est maintenant commercialisé en tant que 'édulcorant naturel' !

By Ethan Huff
Citizen Journalist
2-13-10

En réponse à la prise de conscience sur les dangers des édulcorants artificiels, que fait le fabricant de l'un des édulcorants artificiels les plus remarquables ? Pourquoi le renommer, et commencer la commercialisation comme allant de soi, bien sûr. Ceci est précisément la stratégie d'Ajinomoto, fabricant de l'aspartame, qui espère tirer de la poudre aux yeux du public avec sa version dans le changement du nom de l'aspartame, transformé en "AminoSweet".
 
Il y a plus de 25 ans, l'aspartame a été introduite dans la chaîne alimentaire européenne. Aujourd'hui, elle est une composante quotidienne de la plupart des boissons légère, sans sucre, des desserts frais, et les gommes à mâcher dans les pays du monde entier. Mais les moyens de communication ont fait que le grand public se réveille à la vérité sur les édulcorants artificiels comme l’aspartame, et les dommages que les édulcorants causent à la santé. Le dernier régime de commercialisation de l'aspartame est un effort désespéré pour endoctriner le public à accepter l'édulcorant chimique, naturel et sûr, malgré les preuves du contraire.
 
L'aspartame a été une découverte accidentelle par James Schlatter, un chimiste qui a essayé de produire un médicament anti-ulcère pharmaceutique de GD Searle & Company en 1965. Sur l'acide aspartique et le mélange avec la phénylalanine, deux acides aminés naturels, il a découvert que le nouveau composé, avait un goût sucré. La société a simplement changé la demande d'approbation de la FDA à la drogue à l'additif alimentaire et, voilà, l'aspartame est né.
 
GD Searle & Company demande un brevet pour l'aspartame en 1970. Une note interne publié la même année, a exhorté les dirigeants d'entreprise à travailler à obtenir la FDA a pris l'habitude "de dire oui" et d'encourager un « esprit subconscient de participation » pour obtenir les produits chimiques approuvés.
 
GD Searle & Company a présenté sa première pétition à la FDA en 1973 et s’est battu pendant des années pour obtenir l'approbation de FDA, en soumettant ses propres études sur la sécurité, alors que  selon de nombreux avis, ces études étaient insuffisantes et trompeuses. En dépit de nombreuses objections, dont un de ses propres scientifiques, la société a réussi à convaincre la FDA d'approuver l'aspartame pour une utilisation commerciale dans un petit nombre de produits en 1974, suscitant une flambée de controverse.
 
Puis en 1976, le commissaire de la FDA, Alexander Schmidt, a écrit une lettre au sénateur Ted Kennedy se déclarant préoccupé par « l'intégrité douteuse de la soumission de la base de données de la sécurité de l’aspartame ». Le Conseiller en chef Richard Merrill, de la FDA, estime qu'un grand jury devrait enquêter sur GD Searle & Company pour avoir menti sur l'innocuité de l'aspartame dans ses rapports, et de dissimulation de preuves prouvant que le produit chimique est dangereux pour la consommation.
 
En dépit de la myriade d'éléments de preuve obtenus au fil des ans, il montre que l'aspartame est une toxine dangereuse, elle est restée sur le marché mondial à l'exception de quelques pays qui l'ont interdit. En fait, il a continué d'obtenir l'approbation pour une utilisation dans de nouveaux types d'aliments en dépit des preuves montrant qu'elle cause des dommages neurologiques du cerveau, les tumeurs cancéreuses, et des perturbations endocriniennes, entre autres choses.
 
Les détails de l'histoire de l'aspartame sont longues, mais le fait demeure que l'agent cancérigène a été illégitimement approuvé comme additif alimentaire par le biais de lourdes insistances par une puissante corporation avec à l’esprit ses propres intérêts. Pratiquement tous les médicaments et les additifs alimentaires sont approuvés par la FDA, non pas parce que la science montre qu'ils sont sûrs, mais essentiellement parce que les entreprises de la FDA, profitent des retombées monétaires.
 
Le changement du nom de l'aspartame à quelque chose qui est « attrayante et mémorisable », selon les propres mots d'Ajinomoto, afin de tromper certains, mais, espérons-le, un grand nombre de personnes rejettera cette tactique de marketing habile, qui n’est rien de plus qu'une tentative désespérée de préserver la source de la vache à lait du dollar. Ne soyez pas abusé.
 
 

Dernière mise à jour : 19-02-2010 21:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >