Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Art de gagner de l'argent
Art de gagner de l'argent Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-02-2010 02:00

Pages vues : 8337    

Favoris : 494

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Banques


porte_coffre_fort.jpg
 
Art de gagner de l'argent
mis à la portée de tous par
Melchisedech Rothschild (une Couille en Or de plus)
 
 
Il paraît que c'est facile selon Melchisedech, en cette année 1848. En tout cas il ne faut pas être un Sage pour gagner de l'argent ! car Melchisedech le compare à un fainéant. Toujours le fameux matérialisme : à la sueur de son front. A ce moment là, nous ne sommes plus loin de la couronne d'épines !... Il est peut-être autant difficile de gagner de l'argent que de le garder !
 
De la misère et de l'infortune de ceux qui manquent d'Argent, et qui pour s'en procurer contractent des dettes. C'est ainsi que les banquiers ont pu monter leur mercantilisme. Donc les riches ont réellement besoin des pauvres. C'est aux pauvres de se révolter et de ne plus utiliser leurs services bancaires.


ATTENTION, cet art est facile, agréable, et pour tous ! Finit la pauvreté ! (Je me demande comment vont faire les riches ? eux qui ont tant besoin des pauvres !)

Ainsi il pourrait être possible de devenir millionnaire avec seulement 50 centimes. D'ailleurs, comment se fait-il que l'argent soit si dure à gagner ? Enfin pour beaucoup ! On a crée un besoin, alors quand on en manque, c'est dramatique ! Curieusement tout ça à des relents de caca, puisque on parle de besoin, de crise monétaire, bien-sûr suivit de crise alimentaire. Être dans le besoin, non pas celui de se vider le ventre, de "faire caca", puisque pour faire cela il faut d'abord se remplir le ventre, et quand on a pas d'argent on ne peut pas le remplir ! Alors on aboutit au drame de ceux qui n'ont pas d'argent et sont vraiment dans le malheur, pire "qu'être dans la merde", puisque avec le ventre vide, etc... Avec de la charité non plus on ne se remplit pas le ventre. Avec de l'argent, vous serez juge au tribunal, électeur, député, ministre, trafiquant, marchand d'armes, chevalier de la Légion d'Honneur, etc. L'argent achète tout, les pots-de-vin sont efficace en politique. Avec de l'argent on dira que vous êtes HONNÊTE... D'où mon expression : Trop poli (brillant comme l'Or) pour être honnête ! Sans argent vous serez qualifié de FRIPON, de BRIGAND. Mais l'homme riche peut être le plus fripon de la Terre ! Voir dans notre époque l'affaire Madoff. Manquez d'argent, on dira que vous n'êtes pas productif, on vous culpabilisera. Au lieu de juger les gens selon leur valeur humaine, on les juge à la grosseur de leur bourse (non pas leurs couilles mais celles de leur compte en banque). Encore une fois, le riche est toujours la perle des honnêtes gens, bien qu'il soit peut-être au fond le plus mauvais gueux de la ville. L'homme pauvre est toujours le brigand, à défaut d'être le suspect. Et la pauvreté va rarement seule ; la moquerie, la raillerie le mépris ne manquent pas. Le vice et la corruption ont fait de tels progrès (en 2010) qu'on en est venu à penser généralement qu'un homme pauvre n'est qu'un misérable "Mille fois mieux vaut mourir qu'être pauvre" disait un proverbe. Aussi selon le précepte de Salomon : "Arrange-toi de façon à toujours avoir un sou dans ta poche", et à ce propos, voir l'extrait plus bas d'un conte russe très simple et si parlant.
Si personne ne courrait après l'argent, les banquiers deviendraient pauvres.
Aujourd'hui les hommes les plus haut placés sur l'échelle sociale, ceux qu'on appelle à notre époque les élites, ils n'apprécient que l'argent, n'honorent que l'argent, et n'ont d'autre ambition que d'en gagner le plus possible. La FORTUNE, voilà le but unique.


Origine de l'argent, toujours selon Melchisedech.

Dans un monde qui était passé de chasseur-cueilleur à celui d'agriculteur, on troquait son blé contre du bétail ou des chevaux. La méthode était directe, comme Maat, la "femme de ménage du Cosmos" des Anciens Égyptiens. Mais avec cette saloperie de chronologie, les matières augmentèrent, le luxe naquit, et les besoins des hommes augmenta lui aussi. Quelqu'un inventa une méthode plus pratique et non directe : l'argent monnayé. Mais cet argent n'avait pas de valeur en lui-même : même l'Or servait de décoration et d'ustensiles de ménage dans bien des populations.
Un certain Flavius Josèphe explique que Caïn (le fils d'Adam selon la Bible des Juifs), était extrêmement avide d'amasser de l'argent. Un autre appelé Hérodote affirma que les Lydiens (la Lydie en Asie Mineure) frappèrent les premiers des monnaies d'Or et d'Argent. C'est de ce pays ancien que part l'idée de richesse sous le règne d'un certain Crésus !
Mais je crois que Melchisedech se trompe, l'invention de la monnaie remonte beaucoup loin. D'ailleurs il le reconnait et cite Abraham, soit environ 1800 ans avant notre ère.
Ainsi avec l'invention de la monnaie sous forme de pièces métalliques déclencha le "Big Bang" matérialiste dans lequel nous nous tordons de douleurs.

Selon ce brave et charitable Melchisedech, l'emploi des métaux précieux ou non comme signe représentatif de la valeur des objets échangés indique chez les peuples qui y ont recourt un état de civilisation assez avance. Car avant d'en arriver là, les Carthaginois s'étaient servie de monnaies de cuir, les Romains de monnaies de terre cuite, et plus tard aussi de monnaies de cuir. Les coquillages, sur le côte d'Afrique, ont servit de monnaie courante. Les nègres, comme les appelle Melchisedech, étaient aussi une monnaie courante (esclavage) quoique "peu portative".

C'est aussi depuis cette découverte de la monnaie qui apparu aux Anciens si extraordinaire, qu'ils fabriquèrent ces précieuses pièces dans des temples, la sacralisation de l'argent était né, de même que le matérialisme avait gonflé considérablement.

Melchisedech me fait de la peine, car s'il est maintenant banquier à Capharnaüm, à l'origine il est entré dans cette ville nue-pieds en guenilles ses bottes suspendues à un gourdin placé sur son épaule. Nu-pieds, par crainte simplement d'user trop vite ses précieuses bottes. C'était de temps ou Melchisedech vendait des foulards à treize sous pour pouvoir se remplir le ventre.
Ensuite, Melchisedech procéda surement comme dans ce conte russe :
"Et bien tu commences par vendre, en échange d'une pièce de cuivre, la vieille robe de ta femme ; avec ta pièce tu achètes une robe neuve et tu la vends en échange de 2 pièces de cuivre. De cette façon, en doublant tout ce que tu achètes, tu peux t'enrichir rapidement".
(D'après un extrait tiré d'un recueil de contes populaires russes, d'Afanassiev - Conte : Les deux chances - Index Afanassiev : 304/172 - Index Aarne-Thompson : 735 + 735 A)

Ainsi Melchisedech amassa quelques centaines de francs de l'époque, avec lesquels il acheta une autre pacotille, moitié comptant, moitié à terme (à crédit). En prenant confiance en lui, Melchisedech la transmit à des marchands, lesquels lui accordèrent de larges crédits.
Ses affaires s'accrurent, à mon avis toujours selon le principe du conte russe, si bien qu'elles finirent par le mettre en relation avec un lointain cousin fort riche, qui par le biais des affaires rentra en contact avec Melchisedech, et lui légua à sa mort toute sa fortune. Six mois après ce capital énorme, Melchisedech se retrouva au conseil municipal et fait chevalier de la Légion-d'Honneur. Il fut ensuite invité par des ministres et dans des fêtes pour privilégiés. A croire qu'il avait découvert la Pierre Philosophale et transmuté du Plomb en Or. Symboliquement et alchimiquement, c'est bien l'Art de la TRANSFORMATION !

"Misérable pauvreté, conseillère du vice et du crime!"


Quel drame d'emprunter de l'argent et d'être incapable de le rendre (avec les intérêts !)
Celui qui emprunte se rend esclave de ses créanciers. Il voit partout des assignations, des huissiers, des jugements, des saisies. Le stress et la mélancolie et l'angoisse ronge son visage. Il ne dort plus ou quand il trouve un peu de sommeil c'est pour faire des cauchemars.


Pourquoi on manque d'argent ?
Pourquoi tant de gens en manquent ?


La riche entraîne la richesse, et la pauvreté entraîne la pauvreté ! Ainsi :
"Tu resteras pauvre à jamais, Marcel, une fois que tu le seras devenu".
- Certains restent pauvres par conviction ou par paraisse.
- D'autres s'en sortent grâce à Dieu : les gens de l'Église chrétienne.
- Certains jouent et perdent : "Le petit-fils n'hérite guère de biens mal acquis". "Le vin et les femmes nuisent de la même façon". Ou selon de brave Salomon : "Il y a des gens qui possèdent des richesses sans avoir l'esprit de s'en servir".
- De nos jours se sont les licenciements à cause des restructurations d'usines.
- On peut devenir pauvre à cause d'un mauvais mariage.
- On peut devenir pauvre à cause de la cupidité, les profits en Bourse.
A méditer :
"Il n'y a pas d'orgueil plus intolérable que celui du va-nu-pieds qui vient de faire fortune".

Conseils de Melchisedech Rothschild pour avoir de l'argent (selon le principe du matérialisme galopant et de l'esclavage !).
- Soyez actif et industrieux, âpre à la besogne et pas du tout paresseux. C'est "La France qui se lève tôt", de notre hélas élus président actuel.
- Gardez-vous de tous compagnons vains et paresseux ! ne sachant que rêver, flâner, tuer le temps. Pour Melchisedech le "temps c'est de l'argent !". Pour d'autres, c'est un moyen d'en refuser : on vous fait attendre des heures pour finalement vous déclarer qu'on ne peut rien vous donner aujourd'hui, que ce sera pour une autre fois.
- Avoir une solide formation : lire et écrire correctement en premier !
- Être économe mais pas avare, car savoir se servir de l'argent s'apprend.
- Veiller à ce que les recettes soient plus fortes que les dépenses !
- Tenir ses comptes sérieusement.
- En toutes affaires d'importance, ne s'en rapporter qu'à soi-même.
- Être dans l'Instant et ne pas penser au lendemain, en effet : un marchand prudent se gardera d'augmenter sa dépense à terre, quand une bonne partie de sa fortune est en mer. Redoutant avec sagesse ce qui peut arriver de pire, il a grand soin de tenir ferme et bon ce qu'il a en main.
- N'acheter jamais qu'argent comptant, et avec des marchandises de bonne qualité mais à bon marché. Donc acquérir de l'expérience.
- Donner son avis à qui le demande mais ne s'engager pour personne (attention où on pose sa signature). Se garder de porter caution.
- L'argent est une maîtresse capricieuse, aussi on obtient ses faveurs qu'après lui avoir fait longtemps la cour ; ce qui demande beaucoup de travail "C'est la main laborieuse qui s'enrichit" (encore le côté biblique du "tu travailleras à la sueur de ton front").

Selon Melchisedech la pauvreté est source de tous les vices ! Trop facile à dire pour un banquier à Capharnaüm.

Ce texte est inspiré d'après un petit livre daté du 1er février 1848 (traduit de l'hébreu), qui tend tantôt vers l'humour, la philosophie, le côté pratique, mais au final tombe dans le matérialisme pur et dur, devient puant voir méprisant, avec un souffle de religions monothéistes ; et pas de place à la rêverie, comme le dit l'auteur à maintes reprises ; qui semble bien connaître Paris.

En résumé, ce Melchisedech Rothschild ne donne pas de conseil pour gagner de l'argent, mais pour le garder, ou le faire fructifier ; j'ai ajouté l'extrait du conte russe afin d'analyser le procédé à peine esquissé par Melchisedech, mais c'est du vol, pour effectivement s'enrichir rapidement en doublant tout ce qu'on achète, encore une fois c'est du vol !

M.R.
 
 

Dernière mise à jour : 20-02-2010 02:35

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >