LABYRINTHE
 

Ecrit par Sechy, le 11-10-2011 20:15

Pages vues : 5525    

Favoris : 377

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
LABYRINTHE

ATTENTION : page très dense et importante, danse comme dans un Labyrinthe ou sur le Pont d’Avignon (1) car que faire entre deux néants ?
 
 
 
LABYRINTHE : enclos enfermant des bois coupés par un réseau inextricable de sentiers, des bâtiments, des galeries aménagées de telle sorte qu’une fois engagé à l’intérieur, on ne peut que très difficilement en trouver l’unique issue. Thésée sortit du Labyrinthe grâce au fil d’Ariane. Voilà en résumé ce qu’en dit le dictionnaire Le Robert.
 
Maintenant, qu’est-ce que l’on fait dans un paysage ? : on se promène ; on se laisse mener par le FIL D’ARIANE, LE FIL ROUGE. Voir du pays, voir de beaux paysages, c’est faire des DÉCOUVERTES. Le mental est du domaine du VAGABONDAGE, on se promène comme dans un paysage, un paysage de pensées, on est en errance comme dans le Labyrinthe, on est un pèlerin en pérégrination.
FIL ROUGE : Dans la marine anglaise, pour contrôler l’usure d’un cordage et son appartenance, il était tissé dans icelui un fil rouge, permettant ainsi de visualiser la CONTINUITÉ DU CORDAGE. (Pour ne pas se perdre, pour éviter d’aller au fil de l’eau, d’aller à vau-l’eau).
Le fil de l’eau/fil rouge/fil d’Ariane du mythe de THÉSÉE, qui retrouve, reconstitue son chemin dans le labyrinthe, grâce à une pelote de fil que lui avait donné ARIANE fille du Roi MINOS ; ainsi au départ, essayer de trouver la bonne direction, et commencer par le commencement, ou la fin, ou les deux en même temps... On en sait trop à cause de la chronologie tueuse !

Non fil d’Ariane = Sac de Nœuds !

Si le Labyrinthe est gravé sur le dallage de nombre de cathédrales, c’est bien pour illustrer un aveuglement devant le lointain, qui rappel la CAVERNE, mais qui montre surtout la chronologie inévitable dans les méandres labyrinthiques ! Les deux sont un VOYAGE à travers le paysage, à travers la vie terrestre, parfaitement illustré jusqu’à présent dans les quatre saisons de l’extraordinaire série télé « Breaking Bad », aux scénarii parfaitement écrits, où le bien et le mal sont totalement confondus, ce qui illustre aussi la situation actuelle où en est rendue notre civilisation mondiale où tout est faussé ; donc un lieu de perdition dans le Labyrinthe !

Bien-sûr le labyrinthe ne permet un accès qu’à ceux qui sont qualifié, comme le professeur de chimie de Breaking Bad qui devient un fabriquant, un Big Pharma de Méthamphétamine la plus pure du pays ! Drogue légal pour doper les militaires à la place du traditionnel coup de gnôle, et drogue illégal pour les « bleus » ou les « non initiés » ou ce qu’on déguise sous le nom « usage récréatif ». Évidemment la descente ou le réveil est difficile... comme le chemin bouché dans le Labyrinthe !

Ainsi le voyage initiatique dans le Labyrinthe est-il bien gardé. Le Mandala comporte un dessin labyrinthique.

Le Labyrinthe gravé sur le dallage des églises était signature des confréries initiatiques de constructeurs et les substituts du pèlerinage en Terre Sainte. Au centre on trouve donc parfois le Temple de Jérusalem : « l’élu » parvenu au centre du monde !
Le Labyrinthe est donc un système de défense comme pour protéger la Vérité, le Sacré. Ainsi comme écrit dans la page VIOLENCE franc-maçonnique et VALEURS, la Vérité est heureusement protégé, car ELLE BRÛLE !

Dans la caverne d’Ali Baba, la grotte, au centre du Labyrinthe se trouve bien-sûr le TRÉSOR, celui de l’Alchimie ; qui représente avec le Labyrinthe les difficultés majeures : quelle voie suivre pour atteindre le centre ? où se livre le combat des deux natures : positif et négatif, noir ou blanc, bon ou mauvais, Souffre et Mercure, etc. Donc le centre est réservé à l’initié, et une fois qu’il est parvenu au centre, il est lié par le secret. Le centre du Labyrinthe est donc le PASSAGE vers l’Après-Vie, vers le Point Focal. Le parcours jusqu’au centre est l’équivalent de la recherche des pommes d’Or du Jardin des Hespérides.

Dans un aspect le Labyrinthe a un côté solaire illustré par la double hache ou possédant deux tranchants ; gros symbole franc-maçonnique qui par ailleurs illustre le Labyrinthe par un dallage de carreaux noirs et blancs, dallage qu’on retrouve dans des sanctuaires crétois. Le Taureau enfermé dans le Labyrinthe est solaire et représente le roi Minos dominant son peuple. Cnossos, logis mythique du Minotaure (photo en haut de page), était le sanctuaire de la double hache (emblème de la royauté ou Dieu rayonnant sur Terre).
 
Cette double hache porte le nom de LABRYS, qui est l’origine du mot Labyrinthe, et en son centre fut placé ce symbole sacré, et bien-sûr le chemin difficile destiné à protéger le sacré, dans le DOUBLE SENS, comme cette hache figurant les deux courants : INVOLUTION et ÉVOLUTION.
Si le mot Labrys est à l’origine du mot Labyrinthe, c’est pour symboliser l’intellect et l’ingéniosité, l’habilité du « Grand Architecte » franc-maçonnique et l’autorité ; et bien-sûr reflète aussi l’habilité de la corporation des Tailleurs de pierres constructeurs de châteaux forts (lunaires) et de cathédrales. Pour les francs-maçons le maillet est donc symbole d’intelligence obstinée qui cherche la vérité.
Pour Pharaon, le Maillet ou Massue est symbole de puissance royale, la massue blanche, parfois nommé Œil d'Horus, destinée à combattre les ennemis. Beaucoup de héros antiques portent une Massue.
Le Labrys, cette double hache, est devenu le maillet des juges de nos tribunaux modernes et des loges maçonniques spéculatives. Le maillet représente un gouvernement. Le maillet est symbole de la forge de Vulcain (Héphaïtos-Ptah), boiteux, ou enchâssé dans sa gaine, car à la fois créateur et destructeur. Rappel : Ptah est le dieu des artisans. Le maillet comme le marteau symbolise la FOUDRE, le FEU. On frappe d’un maillet en bois des cristaux chez certains peuples, pour en faire jaillir des étincelles...

En Égypte ancienne, la double hache était en rapport avec Horus (voir plus bas), et à travers lui en rapport avec Osiris, le Grain vivant comme le sang caché comme ce qui est caché dans le Labyrinthe.

Le labyrinthe conduit à l’intérieur de soi-même, là où siège la partie la plus mystérieuse de la personne humaine. Comme écrit plus haut au centre du Labyrinthe on passe dans le Point Focal pour aller dans l’éternité.


LABYRINTHE et SAC DE NŒUDS

Bien-sûr on parle du NŒUD comme celui de l’action, du dénouement, de la vie. Et le défaire correspond soit à la crise, soit à la mort, soit à la délivrance. Le Nœud est donc AMBIVALENT : le Sac de Nœuds. Le Nœud est signe de vie chez les Anciens Égyptiens. Bien-sûr le Nœud évoque Alexandre le Grand qui le trancha de son épée. Il conquit l’Asie et la perdit aussitôt ! Ce nœud n’était tranché qu’illusoirement, il se reconstitue sans cesse, comme dans la vie du monde spatio-temporel jouxté avec les réalités invisibles ! Alexandre est un VIOLENT qui ne mérite rien de « grand ». Et le Nœud c’est aussi le lacet, comme le lacet des routes et chemins qui peuvent conduire à la MORT. En un sens le Nœud symbolise la PATIENCE : « On fait son bonhomme de chemin » où le départ est égal à l’arrivée... fort bien illustré en Alchimie, mais le JEU est nécessaire, alors qu’Alexandre n’a pas voulu « jouer le Jeu ». Il perd tout. Le JEU DE LA VIE NÉCESSAIRE SUR CETTE PLANÈTE.

Les partisans de la foi de Moïse sont un sac de nœuds jouxté à la franc-maçonnerie, c’est le moins que l’on puisse dire ! Car la franc-maçonnerie passe par là à travers l’Égypte et l’Exode ou exil des Juifs à Babylone, etc. Ensuite on écrivit l’histoire de façon exagéré et déformé vu à travers un patriotisme fanatique. J’ai des doutes en ce qui concerne la source la plus célèbre : l’Atlantide, non pas sur l’existence de l’Atlantide, mais principalement sur le fait qu’on tente de faire sortir toutes les croyances possibles et imaginables, comme d’un carton à chapeau !!! C’est ce que ne manque pas de faire C.W. Leadbeater dans son livre : Rites mystiques antiques - Une brève histoire de la franc-maçonnerie, quand il parle de « race judaïque »... à ce moment il faut aussi parler de « race chrétienne »... Donc pour Leadbeater cette « race judaïque » vient évidemment de la « cinquième sous-race de la race-mère atlantéenne ». My God !!! Ainsi on arrive à l’invention de Moïse qui conduisit la migration des croyants juifs persécutés par un Pharaon.

Moïse qui est une copie d’Osiris-Horus né dans le Delta du Nil car persécuté par le coquin Seth (le mauvais côté d’Osiris !) : Dieu fabrique son « Peuple élu », puis Il fait naître Moïse : « Qui était beau devant Dieu. Il fut nourri trois mois dans la maison de son père ; puis comme il avait été exposé, la fille de Pharaon le recueillit et l’éleva comme son propre fils. Ainsi Moïse fut instruit dans toute la sagesse des Égyptiens, et il était puissant en paroles et en œuvres ». (Bible, Actes des Apôtres 7, 20-22)

On remet en cause l’existence de Jésus de Nazareth, mais bien plus rarement celle de Moïse !

Probablement pour préparer la venue d’une religion unique universelle et athée : le DORG (Demain On Rase Gratis) sous la forme d’un Cadeau Bonux ou religion du « Sauveur politique », tant la démocratie c’est de la merde. Donc dans le carton à chapeau nous aurons la mixture suivante :
- Christ.
- Imam Maadhi Musulman.
- Maitreya Bouddhiste.
- Kalki Hindouiste.

La transcendance laïque républicaine de la franc-maçonnerie matérialiste aura gagnée pour un « meilleur des mondes » (le pire !) en un Messie de synthèse, ce que sait parfaitement faire le « Peuple élu ».

Donc on retrouve l’origine ou prototype de Moïse sous la forme d’ISIS et son fils Horus-Osiris, que le coquin Seth déposa sur le Nil, mère et enfant dans son ventre. Ainsi Isis accoucha sur une île du Delta du Nil entouré de crocodiles empêchant toute fuite. Elle mit au monde Horus et l’allaita secrètement pendant trois ans parmi les papyrus qui poussèrent nombreux en cet endroit (Osiris le Grain vivant) et Nil allusion à l’invention de Moïse...
La naissance cachée au centre de l’eau primordiale (Noun, le N, la vibration) dans la végétation (toujours personnifiée par Osiris) d’un enfant (renouveau des cycles de vie et de conscience) allaité (principe d’enseignement spirituel et initiatique) par Isis « Eau de Vie », opposé à sa sœur Nephtys « Eau de Mort-Colle ».
ISIS est le côté du symbole avec NEPHTYS. Isis peut donc favoriser Seth... Isis correspond à la passivité agissante alors que Nephtys est une passivité négative (elle corrompt pour donner vie)...
Notons qu’Horus est en conflit permanent avec Seth ! Horus est aussi associé au SCOLOPENDRE, que seul ISIS peut dégommer (soigner de la piqure de cet insecte venimeux dans certaines contrées).
Seth est l’ennemi de la lumière, donc une fonction importante, car la lumière ne peut venir que de l’ombre ou ténèbres ! Tout symbole est DOUBLE.


LABYRINTHE - SAC DE NŒUDS et LANGAGE


Un autre fameux sac de nœuds est le langage, qui d’universel devient général (quantité) en une invraisemblable quantité de nouvelles langues : Tour de Babel.

Arthur Rimbaud
, un beau représentant du Sac de Nœuds du LANGAGE :

Voyelles


A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d'ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombrelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silence traversés des Mondes et des Anges :
- O l'Oméga, rayon violet de Ses yeux !

Source :
http://membres.multimania.fr/antonzec/etudes-voyelles.html

Rimbaud nous même plein pot dans l’Alchimie et le temps : le PASIFU (passé, Instant, Futur), les trois couleurs de l’Œuvre alchimique : Noir Putréfaction, Blanc Albification, Rouge Rubification. Puis le Bleu de Vénus et du futur ; et le Vert du Cuivre et de la végétation ou le contraire du Rouge le passé, mais aussi le Vert couleur de Vérité « au détour du chemin » ; il est indiscutable que le Vert contient du Rouge, sa couleur complémentaire. Le Vert est couleur des profondeurs et de la destinée. Le Violet est tempérance entre Bleu et Rouge, comme proche de l’Instant ! Une lame du Tarot, la 14, le nomme Tempérance : un ange avec deux vases... Violet = échange, involution et évolution ; c’est la couleur du secret et de l’INVISIBILITÉ, « l’homme en noir »...

Alchimie et Langage Sac de Nœuds.


Alchimie du Verbe. Curieusement les nombres, les chiffres dit « arabes » sont universels, on les emploi de façon identique dans tous les pays. Les chiffres sont donc un langage universel ABSTRAIT, de même que les formules mathématiques, la principale se situant sur nos 20 doigts des deux mains et des deux pieds (en principe).

Le langage peut recourir à l’ANALOGIE, cet autre Sac de Nœuds !
Analogie : du grec « analogia ». Ressemblance établie par l'imagination (souvent consacrée dans le langage par les diverses acceptions d'un même mot) entre deux ou plusieurs objets de pensée essentiellement différents (nous précise le dictionnaire Le Robert). L’analogie sac de nœuds parce qu’elle est la source d’innombrables méprises. Un exemple de ressemblance établie par l’imagination : la colère de Dieu par analogie avec la colère de l’homme !
L’analogie est beaucoup employé en Alchimie.
Un exemple d’analogie donné par le dictionnaire Larousse, qui n’est en rien une référence, tout comme n’importe quel dictionnaire !
1 - Lorsqu’on juge du rapport qui doit être entre les effets par celui qui est entre les causes, ou du rapport qui doit être entre les causes, par celui qui est entre les effets.
2 - Lorsqu’on conclut de l’analogie des moyens à celles de la fin.
3 - Lorsqu’une ressemblance partielle fait admettre une ressemblance totale.

Voici brièvement ce que dit de l’analogie Djalâl-od-Dîn Rûmî, dans le Mathnawî (Livre deuxième, Versets 81-92) : « En ce monde, chaque chose attire quelque chose : le chaud attire le chaud et le froid attire le froid [c’est donc le CONTRAIRE du principe électrique du positif attirant le négatif].
Ceux qui sont sans valeur attirent ceux qui sont sans valeur ; ceux qui sont éternels sont réjouis par ceux qui sont éternels [un proverbe populaire dit d’ailleurs que ‘Les grands esprits se rencontrent’].
Ceux du Feu attirent ceux du Feu, ceux de la Lumière recherchent ceux de la Lumière.
...
Si une belle personne se fait suivre par quelqu’un de laid, ce n’est que pour se moquer de lui ».

Mais en matière de langage, la seule universalité possible se situe dans la Télépathie, plus les COULEURS, qui sont de parfaites VIBRATIONS. Les Couleurs ne vont pas sans l’OMBRE et la LUMIÈRE.
Selon Rudolph Steiner dans sa conférence du 4 janvier 1924 à Dornach, il existe quatre hiérarchies sensées représenter le Verbe dans les phases du devenir cosmique :
1 - Séraphins, les Chérubins (2) et les Trônes, représentant l’élément chaleur.
2 - Les Kyriotetès, les Exousinaï, les Dynamis, signifiant la lumière, l’ombre, l’air.
3 - La splendeur multicolore de l’univers ou l’image d’entités.
4 - L’élément solide du Cristal ou l’apparition de l’Homme.

Évidemment le siècle des lumières est passé par là, et avec Newton et les philosophistes ils ont balayés tout ça !!!


Enfin, Sac de Nœuds = Franc-maçonnerie spéculative.


Car comment s’y retrouver dans ce DÉDALE, ce Grand Architecte, surement de l’Univers ?

Dédale symbolise le mental et son ingéniosité. Il est proche du mythe Hermès. Dédale symbolise le technocrate abusif avec ses lois à n’en plus finir. Il est effectivement un « Grand Architecte » et donc un « Grand organisateur » (Satan), le mental aveuglé enfermé dans son propre subconscient. Dédale est un apprenti sorcier déguisé en ingénieur, et qui ne connaît pas les limite de son POUVOIR. Il est le type même du Grand Architecte avec l’intelligence et l’habilité d’exécution ; l’architecte universel touche à tout. Il rappel un autre touche à tout : Léonard de Vinci. Mais il n’eut plus guère de chance que celui-ci avec les divers princes qu’il servit ! Léonard de Vinci qui se trouve réincarné... en l’astrophysicien et dessinateur Jean-Pierre Petit. Pourquoi pas !

Lucifer
est aussi dans le thème des « Grands Architectes » de l’Univers... Ils sont tous des « SATAN ».



Notes.
1. Avignon = Pape = Pontife ou Empereur romain (solaire). Le mot Pape signifie : « Constructeur de ponts », donc il est lui aussi un « Grand Architecte » médiateur entre Ciel et Terre, comme tous Rois ou Pharaons (tous solaires).

2. Ces quatre tribus (Dan, Juda, Ruben, Éphraïm) et leurs symboles symbolisent bien-sûr les quatre points cardinaux, avec l’aigle, le lion, la femme, le taureau. Ils formaient le krub ou chérubin androgyne, qui était la grande divinité nationale. Elle avait les griffes du lion, la face de la femme, la croupe du taureau, les ailes de l’aigle.
Le krub ou chérubin (kérub) est comparable au Minotaure assyrien (Taureau androcéphale ailé gardien du palais de Sargon II) ; mais celui-ci reflète le principe mâle, bien que ses ailes soient généralement signe d’androgynisme.
Notons que seule la tribu de Juda peut revendiquer le sémitisme (selon Grasset d’Orcet, Œuvres décryptées)
 
 

Dernière mise à jour : 11-10-2011 22:44

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved